Google+ Followers

Wednesday, 31 December 2014

MentorAfrica: WELCOME 2015!!! - BIENVENUE 2015!!!

MentorAfrica: WELCOME 2015!!! - BIENVENUE 2015!!!: You can win in 2015 if you think right. Do not let your mind limit you, train your body to move in the direction of your head. WISHING YOU...

WELCOME 2015!!! - BIENVENUE 2015!!!

You can win in 2015 if you think right. Do not let your mind limit you, train your body to move in the direction of your head. WISHING YOU ALL A VERY FRUITFUL 2015!


Vous pouvez gagner en 2015 si vous une bonne imagination. Ne laissez pas votre esprit vous limiter, former votre corps de se déplacer dans la direction de votre tête. JE VOUS SOUHATE UNE TRES FRUCTUEUSE 2015!

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 4 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 4 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...: The journey of a child into the world immediately labor contractions start, can be likened to the journey of our vision from dream to manife...

END OF YEAR MUSINGS 4 - LES REFLEXIONS DE LA FIN DE L'ANNEE 4

The journey of a child into the world immediately labor contractions start, can be likened to the journey of our vision from dream to manifestation. The seasons of life are like the ones marked by the cycle of years, like different moments during the stages of labor; the baby has to force its way through the birth canal. When a baby is unable to this, a Cesarean section is advised. Achieving any meaningful progress in life takes a painful but worthwhile process; as we transit from this year to the next one today, let us do so with cheerful expectation. We are entering into another stage, we are either arriving at our at our destination, getting close to it or we are expanding our horizons. HAPPY NEW YEAR!



Le voyage d'un enfant dans le monde au moment du commencement des contractions, peut être assimilé à le voyage de notre vision du rêve à la manifestation. Les saisons de la vie sont comme ceux marqués par le cycle des années, ressemblent aux moments différents au cours des étapes de travail; le bébé doit forcer son chemin à travers le canal de naissance. Quand un bébé est incapable de cela, une césarienne est conseillé. La réalisation de tout progrès significatif dans la vie prend un processus douloureux mais utile; puisque nous somme en transit de cette année à une nouvelle aujourd'hui, nous devons le faire avec l'attente joyeuse. Nous entrons dans une nouvelle étape, soit  nous arrivons à notre destination, soit nous nous y approchons ou nous élargissons nos horizons. BONNE ANNÉE!

Tuesday, 30 December 2014

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 3 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 3 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...: They say the only thing that is constant in life is change and I believe that change is the most resisted phenomenon in human life. People w...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 3 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 3 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...: They say the only thing that is constant in life is change and I believe that change is the most resisted phenomenon in human life. People w...

END OF YEAR MUSINGS 3 - LES REFLEXIONS DE LA FIN DE L'ANNEE 3

They say the only thing that is constant in life is change and I believe that change is the most resisted phenomenon in human life. People would refuse change to the point that they are ready to lose their life in some instances. Amazing thing is that those who refuse to change expect everyone and everything else around them to change. The slogan of change is all around us from politics to economics to whatever human endeavors you can think of, yet even those who champion these causes are not ready to make little adjustments necessary for their personal lives to progress. Unfortunately, until we decide to embrace change, we are going to achieve the same results as we have had in the outgoing year. It is not about resolutions or far-fetched solutions, it is the decision to evolve in our personal lives that will make the difference between the outgoing year and the incoming one!


on dit que la seule chose qui est constante dans la vie est le changement et je crois que le changement est le phénomène le plus résisté dans la vie humaine. Les gens refuseraient le changement au point qu'ils sont prêts à perdre leur vie dans certains cas. Ce qui est étonnante est que ceux qui refusent de changer attendent que tout le monde et toute chose autour d'eux change. Le slogan du changement est tout autour de nous, de la politique à l'économie à tout les efforts humains que vous pouvez penser, mais même ceux qui défendent ces causes ne sont pas prêts à faire des petits ajustements nécessaires pour que leur vie personnelle de progresse. Malheureusement, jusqu'à ce que nous décidons d'accepter le changement, nous allons atteindre les mêmes résultats que nous avons eu dans l'année sortant. Il ne s'agit  pas des résolutions ou des solutions farfelues, c'est la décision d'évoluer dans nos vies personnelles qui fera la différence entre l'année qui passe et celui qui vient!

Monday, 29 December 2014

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 2 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 2 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...: The end of the year always arouses in us the possibilities of a new beginning as we look forward to a brand new year but sadly though, a lot...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 2 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 2 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...: The end of the year always arouses in us the possibilities of a new beginning as we look forward to a brand new year but sadly though, a lot...

END OF YEAR MUSINGS 2 - LES REFLEXIONS DE LA FIN DE L'ANNEE 2

The end of the year always arouses in us the possibilities of a new beginning as we look forward to a brand new year but sadly though, a lot of us do not prepare for our expectations. There is no doubt that a new year offers new opportunities, however, only those who take time to position themselves for these will be able to maximize them. To position yourself for advancement, you need to open new chapters. Only those who have the curiosity and the courage to open new chapters will see change and improvement, those who wait for others to do what they need to do themselves will miss out on what life has to offer them.

La fin de l'année suscite toujours en nous les possibilités d'un nouveau départ que nous nous attendons à une toute nouvelle année mais malheureusement ,malgré le fait que
 beaucoup d'entre nous ne préparons pas à nos attentes. Il ne fait aucun doute qu'une nouvelle année offre de nouvelles possibilités, cependant, seulement ceux qui prennent le temps de se positionner pour ceux-ci seront en mesure de les optimiser. Pour vous positionner pour l'avancement, vous avez besoin d'ouvrir de nouveaux chapitres. Seuls ceux qui ont la curiosité et le courage d'ouvrir de nouveaux chapitres verra du changement et d'amélioration, ceux qui attendent que les autres fassent ce qu'ils doivent faire eux-mêmes va manquer sur ce que la vie a à leur offrir

.

Saturday, 27 December 2014

END OF YEAR MUSINGS 1 - LES REFLEXIONS DE LA FIN DE L'ANNÉE 1

No matter how the year has been, there is nothing you can do to reverse anything or improve on anything. There is only one way to go- forward into 2015; you alone can determine how you enter into it. This time of the year can make or break your vision for the next year.



Peu importe la façon dont l'année s'est passée, il n'y a rien que vous pouvez faire pour renverser quelque chose ou améliorer quoi que ce soit. Il n'y a qu'une façon d'avancer- vers l'annee 2015; vous seul pouvez déterminer comment vous entrerez là dedans. Cette période de l'année peut faire ou défaire votre vision pour la prochaine année.

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 1 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...

MentorAfrica: END OF YEAR MUSINGS 1 - LES REFLEXIONS DE LA FIN D...: No matter how the year has been, there is nothing you can do to reverse anything or improve on anything. There is only one way to go- forwar...

Saturday, 20 December 2014

MentorAfrica: MAXIMIZE FAILURE 1 - MAXIMISER L'ECHEC 1

MentorAfrica: MAXIMIZE FAILURE 1 - MAXIMISER L'ECHEC 1: “The past is where you learned the lesson. The future is where you apply the lesson. Don’t give up in the middle” - Quote is taken from Goo...

MAXIMIZE FAILURE 1 - MAXIMISER L'ECHEC 1

“The past is where you learned the lesson. The future is where you apply the lesson. Don’t give up in the middle” - Quote is taken from Google+

"In Life, many things don’t go according to plan. If you fall, get back up. If you stumble, regain your balance. Never give up." – www.livelifehappy.com

As the year draws to an end, a lot of people are taking stock and many have regrets. Since failure is inevitable in life we must determine that these incidences will not stop us from moving on. There are things that we cannot control in life which make things not to go according to plan.
Failure is not a curse, it is not a period. We need to realise that failure is just a comma. A friend asked me much earlier in my life whether I had any kind of fear and I told her I had none except the fear of failure. At that time I had no idea that this was one of the worst type of fears you could have. I have come across so many people who do not like where they are but who are held captive by this fear of failure. Many would rather live in regret than attempt anything and fail. The point is whether we attempt anything great or not, so long as we in this world, we would fail at something or another.
Stories abound of people who have overcome failure and done things beyond what they could ever imagine. What we do with failure is what determines our future; some allow failure to crush them, while others use it as leverage. A friend got fired from a job and her inability to get another led her into a business that she would never had agreed to do which has now brought her joy and fortune. I counseled a young lady who was dumped by a man to go back and finish the schooling she abandoned earlier on in life; she took the advice and met the man of her dreams just before she graduated.

We must move past failure with the lessons we have learned in hand so we can handle the better things that the future has for us. If we fail to maximize failure and the lessons that it affords us, we will allow it to crush us and prevent us from dreaming and accomplishing our vision.

photo credit: lifencanvas.blogspot.com


«Le passé est là que vous avez appris la leçon. L'avenir est là que vous appliquez la leçon. Ne quittez pas au milieu "- citation est tirée de Google+

"Dans la vie, beaucoup de choses ne vont pas selon le plan. Si vous tombez, se remettre en place. Si vous trébuchez, retrouver votre équilibre. Ne quittez jamais" - www.livelifehappy.com

Comme l'année tire à sa fin, beaucoup de gens prennent stock et beaucoup ont des regrets. Le fait que l'échec est inévitable dans la vie, nous devons déterminer  que ces incidents ne vont pas nous empêcher d'avancer. Il ya des choses que nous ne pouvons pas contrôler dans la vie qui font que les choses vont pas se passer selon le plan.
L'échec n'est pas une malédiction, ce ne est pas un point. Nous devons réaliser que l'échec est juste une virgule. Un ami m'a demandé beaucoup plus tôt dans ma vie si j'avais aucune forme de peur et je lui ai dit que je n'en avais pas sauf la peur de l'échec. A cette époque je n'avais aucune idée que cela était l'un des pires type de craintes que vous pourriez avoir. J'ai rencontré beaucoup de gens qui n'aiment pas où ils sont, mais qui sont détenus en captivité par cette peur de l'échec. Beaucoup préfèrent vivre dans le regret que de tenter quoi que ce soit et échouer. Le point est de savoir que  si nous essayons quelque chose de grand ou non, tant que nous sommes dans ce monde, nous échouons à quelque chose ou une autre.
Les histoires abondent de personnes qui ont surmonté l'échec et qui ont fait des choses au-delà de ce qu'ils pouvaient imaginer. Ce que nous faisons avec l'échec est ce qui détermine notre avenir; certains permettent le défaut de les écraser, tandis que d'autres l'utilisent comme levier. Un ami s'est fait virer d'un emploi et son incapacité à obtenir un autre l'a amenée dans une entreprise qu'elle ne aurait jamais accepté de faire qui l'a maintenant apporté sa joie et la fortune. J'ai conseillé une jeune femme qui a été déversés par un homme à revenir et terminer la scolarité qu'elle a abandonné plus tôt dans la vie; elle a pris les conseils et a rencontré l'homme de ses rêves juste avant qu'elle est diplômée.
Nous devons aller de l'échec passé avec les leçons que nous avons apprises dans la main afin que nous puissions gérer les meilleures choses que l'avenir a pour nous. Si nous ne parvenons pas à maximiser l'échec et les leçons qu'il nous offre, nous allons lui permettre de nous écraser et nous empêche de rêver et d'accomplir notre vision.

Friday, 19 December 2014

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS 3 - LES CHAMPIONS SONT DE...

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS 3 - LES CHAMPIONS SONT DE...: Donna Marie White shared this post on LinkedIn today and it helps me explain what I want to discuss here. It said: “There will be Haters,...

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS 4 - LES CHAMPIONS SONT DE...

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS 4 - LES CHAMPIONS SONT DE...: The difficult journey of vision and its achievement can make some hard and difficult on others but for true champions, they are humbled and...

CHAMPIONS ARE CONQUERORS 4 - LES CHAMPIONS SONT DES CONQUERANTS 4

The difficult journey of vision and its achievement can make some hard and difficult on others but for true champions, they are humbled and are ready to help others on their own journey. The challenges along the journey to our destination in life shape us by the way we respond to them. I have heard people say they have to make the journey difficult for others so they can experience what they had to go through.
“We don’t grow when things are easy; we grow when we face challenges.”- Joyce Meyer
 “Everything have lived through has taught me Lessons.
We just don’t go through Life, We Grow through Life.” – Fb/Your Inner Sparkle

These are statements that were made by those who challenges have taught and who are willing to help others go through their own journeys.
Champions have a different perspective on obstacles; to them these are opportunities to prove that they are conquerors.
To join this peculiar group, you have to make up your mind to confront whatever is thrown at you. This is not journey for the faint of heart but it is one that will be worth your while. The only difference between conquerors and others is the perspective; the way you see yourself and the world around you. Listening to yourself and strengthening yourself are key to conquering because no one can help you make the ultimate decision of moving forward no matter how close they are to you.

Defy the odds, most of them are shadows and imaginations of your mind or those of naysayers; that is the only way to becoming a champion-a conqueror!
Photo Credit: Peter Elemi-Ecoma
Le voyage difficile de vision et sa réalisation peuvent rendre quelques uns durs et difficiles envers les autres, mais pour les vrais champions, ils deviennent humbles et sont prêts à aider les autres sur leur propre voyage. Les défis sur le chemin de notre destination dans la vie nous façonnent par la façon dont nous répondons à eux. Je ai entendu des gens disent qu'ils rendent le voyage difficile pour les autres afin qu'ils puissent découvrir l'expérience qu'ils ont eu.

"On ne grandit pas quand les choses sont faciles; nous grandissons quand nous sommes confrontés à des défis. »- Joyce Meyer

  "Tout ce que j'ai vécu m'a appris les leçons.
Nous ne traversons pas simplement la vie, la Vie nous cultive. »- Fb /Fb/Your Inner Sparkle

Ce sont des déclarations qui ont été faites par ceux qui ont été formé par des défis et qui sont prêts à aider les autres passent par leurs propres voyages.
Les champions ont une perspective différente sur les obstacles; pour ceux-ci ce sont des occasions de prouver qu'ils sont conquérants.
Pour rejoindre ce groupe particulier, vous devez faire votre choix pour faire face à tout ce qui est jeté sur vous. Ce voyage n'est pas pour les faibles de cœur, mais celui vaudrait la peine. La seule différence entre les conquérants et les autres, c'est la perspective; la façon dont vous vous voyez et le monde autour de vous. Vous vous écoutez et votre renforcement de vous sont la clé de la conquête parce que personne ne peut vous aider à prendre la décision finale d'avancer peu importe comment ils sont proches de vous.
Défier les probabilités, la plupart d'entre eux sont des ombres et l'imagination de votre esprit ou ceux des opposants; c'est la seule façon de devenir un champion-un conquérant!

Tuesday, 16 December 2014

CHAMPIONS ARE CONQUERORS 3 - LES CHAMPIONS SONT DES VAINQUEURS 3

Donna Marie White shared this post on LinkedIn today and it helps me explain what I want to discuss here. It said:
“There will be Haters,
There will be Doubters,
There will be Non-Believers,
And Then There will be You, proving them wrong”
Champions start off knowing that they are going to encounter obstacles; there is nothing as ignorant and/fool hardy as thinking that we are too talented to face opposition. Some of us think that the world has been waiting for us and it is going to cheer us on to greatness.
Champions are ready to take blows without thinking of death, they know these are parts of the experiences needed to arrive at their destination and make a lasting impact.
When leaders dodge battles they will compromise with those and with situations that will become stumbling blocks to the success. Corrupt leadership is born out of those who want to dodge the process and wear the crown regardless.
Haters, doubters and non-believers are your fuel to victory because there can be no winner without a fight, these act as grease for our wheels of success. Fear of these will stop us in our tracks and prevent us from making the much needed change.

You are the major player in this game of life and if you don’t know yourself and your mission, you will be easy prey for the scavengers.

Photo Credit : Peter Elemi-Ecoma
Donna Marie White a partagé ce post sur LinkedIn aujourd'hui et ça me aide à expliquer ce que je veux discuter ici. Il a dit:
"Il y aura ceux qui haïssent,
Il y aura des Sceptiques,
Il y aura des Non-Croyants,
Et puis il y aura Vous, qui allez les prouver faux "
Les champions commencent en sachant qu'ils vont rencontrer des obstacles; il n'y a rien comme des ignorants et /des imprudents qui pensent qu'ils sont trop talentueux pour faire face à l'opposition. Certains d'entre nous pensent que le monde nous attendait depuis et qu'il va nous applaudiser à la grandeur.
Les champions sont prêts à prendre des coups sans penser à la mort, ils savent que ce sont des morceaux d'expériences nécessaires pour arriver à leur destination et avoir aussi un impact durable.
Lorsque les dirigeants esquivent des batailles, ils font des compromis avec ceux-ci et dans des situations qui deviendront des pierres d'achoppement à leur réussite. La direction corrompue est né de ceux qui veulent esquiver le processus et quand même porter la couronne.
Ceux qui haïssent, les sceptiques et les non-croyants sont votre carburant à la victoire, car il ne peut y avoir un vainqueur sans combat, ceux-ci agissent comme graisse pour nos roues de succès. La peur de ceux-ci nous arrête dans notre élan et nous empêche de faire le changement bien nécessaire.
Vous êtes l'acteur majeur dans ce jeu de vie et si vous ne vous comprennez pas, vous et votre mission, vous serez une proie facile pour les charognards.

Monday, 17 November 2014

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS 2 - LES CHAMPIONS SONT DE...

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS 2 - LES CHAMPIONS SONT DE...: “It is not the critic who counts; not the man who points out how the strong man stumbles, or where the doer of the deeds could have done be...

CHAMPIONS ARE CONQUERORS 2 - LES CHAMPIONS SONT DES CONQUERANTS 2

“It is not the critic who counts; not the man who points out how the strong man stumbles, or where the doer of the deeds could have done better. The credit belongs to the man who is actually in the arena, whose face is marred by dust and sweat and blood; who strives valiantly; who errs who comes short again and again, because there is no effort without error and shortcoming; but who does actually strive to do the deeds; who knows great enthusiasms, the great devotions; who spends himself in a worthy cause; who at the best knows in the end the triumph of high achievement, and who do at the worst, if he fails, at least fails while daring  greatly, so that his place shall never be with those cold and timid souls who neither know victory nor defeat.” – Theodore Roosevelt

Confronting the issues of life and to come out victorious as a conqueror means that you open yourself up to naysayers and critics that can either derail you or practically stop you in your tracks. The greatest deception any visionary could have is to think that everybody is going to cheer them on.

Champions are conquerors only because they are ready to be “marred by dust and sweat and blood” Whether in the corporate, political or any other domain of life; it is always a dog eat dog scenario and until we understand that our obstacles are not insurmountable, we will give up at the slightest opposition. In the journey to victory and greatness, we will fail severally and must take these as learning curves and not points at which we should quit. It is better to fail while daring the difficult than to sit down at the end of your life and regret why you didn’t try. Champions are conquerors who dare to go where their physical, emotional, educational, gender and all other obstacles said they could not.
photo credit: peter elemi-ecoma


"Il n'est pas le critique qui compte; pas l'homme qui montre comment l'homme fort trébuche ou lorsque l'auteur de l'actes aurait pu faire mieux. Le crédit appartient à l'homme qui est dans l'arène, dont le visage est marqué par la poussière et la sueur et le sang; qui lutte vaillamment; qui trompe qui vient court encore et encore, parce qu'il n'y a pas d'effort sans erreur et défaut; mais qui ne cherche en fait à faire les actes; qui connaît de grands enthousiasmes, les grandes dévotions; qui se donne pour une bonne cause; qui à la meilleure sait à la fin le triomphe d'accomplissement élevé, et qui font au pire, si il échoue, au moins il échoue en osant considérablement, de sorte que sa place ne sera jamais avec ces âmes froides et timides qui ne connaissent ni la victoire ni la défaite. »- Theodore Roosevelt

Faire face aux problèmes de la vie et de sortir victorieux comme un vainqueur vaut dire que vous vous ouvrez aux opposants et aux critiques qui peuvent soit vous faire dérailler ou vous arrêter pratiquement sur vos pistes. La plus grande déception que tout visionnaire pourrait avoir c'est de penser que tout le monde va les encourager.

Les champions sont des conquérants seulement parce qu'ils sont prêts à être "marqué par la poussière et la sueur et le sang" Que ce soit dans l'entreprise, la politique ou tout autre domaine de la vie; c'est toujours scénario des loups qui se mangent et jusqu'à ce que nous comprenons que nos obstacles ne sont pas insurmontables, nous allons abandonner face à la moindre opposition. Dans le voyage de la victoire et de la grandeur, nous échouerons à plusieurs repris et nous devons prendre ceux-ci comme des courbes d'apprentissage et pas de points dont lesquelles nous devrions laisser tout tomber. Il est préférable d'oser ce qui est difficile que d'arriver à la fin de votre vie et de regretter pourquoi vous ne l'avez pas tenté. Les champions sont des conquérants qui osent aller là où leur forme physique, émotionnel, pédagogique, leur sexe et tous les autres obstacles ont dit qu'ils ne pouvaient pas atteindre.

Thursday, 13 November 2014

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS - LES CHAMPIONS SONT DES ...

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE CONQUERORS - LES CHAMPIONS SONT DES ...: Setting goals and pursuing dreams have become a cliché and if one doesn't talk about these things these days; one is considered not ser...

CHAMPIONS ARE CONQUERORS - LES CHAMPIONS SONT DES CONQUERANTS

Setting goals and pursuing dreams have become a cliché and if one doesn't talk about these things these days; one is considered not serious about life. I have worked with youths and adults who write down dreams and goals who have no clue about what all this entails, they just do what they are asked to do during conferences and seminars they were probably forced or cajoled to attend. Attending seminars on purpose driven life does not guarantee that participants will pursue a life of change and purpose. In fact, it has gotten to the point where a lot of people just “switch off” when discussions on purpose and passion are taking place. What can we attribute to this kind of apathy?
 I even met someone who said people do not change unless they have something to gain and I told him that that is precisely my point. Change is meant to bring progress; if anyone doesn't embrace change, life will continue to produce the same results.  People have to understand that there is only one way to make life better for themselves and their immediate environment; understanding their role: their reason for their existence.
 So long as people continue to see their lives as eating, drinking and acquiring of life’s “toys”, they will not bother to identify their purpose and pursue it. If people do not have a well-defined understanding of their contributions to human development, they cannot be passionate about anything.
Passion is maintained by those who are ready to face obstacles on their way to making a difference. Passion separates champions from the ordinary; champions are conquerors. This is most difficult for those of us in developing countries like we have here in Africa where life is about everyday survival. However, the fact of the matter is that  we are the ones that need it most and we must do all that is within our power to make life better for those coming after us just like what those in the developed nations did in previous centuries.

 Champions must emerge who have decided to confront and conquer the giants that line the routes to development and better societies.
photo credit : peter elemi-ecoma


Fixer des objectifs et la poursuite de rêves sont devenus un cliché et mais si on ne parle pas de ces choses ces jours-ci; on est considéré comme pas sérieux au sujet de la vie. Je travaille avec les jeunes et les adultes qui écrivent des rêves et des objectifs qui n'ont aucune idée de ce que tout cela implique, ils le font simplement ce qu'ils sont invités à faire lors de conférences et séminaires qui ont été probablement forcé ou amené à y assister. Assister à des séminaires sur la vie Purpose Driven ne garantit pas que les participants vont poursuivre une vie de changement et le but. En fait, il est arrivé au point où beaucoup de gens "s'éteindent" lorsque les discussions sur le but et la passion sont en cours. Que pouvons-nous attribuer à cette sorte d'apathie?
  Je ai même rencontré quelqu'un qui dit que les gens ne changent pas sauf si elles ont quelque chose à gagner et je lui ai dit que cela est précisément mon point. Le changement est destiné à apporter le progrès; Si quelqu'un n'a pas embrasser le changement, la vie va continuer à produire les mêmes résultats. Les gens doivent comprendre qu'il n'y a qu'un seul moyen de rendre la vie meilleure pour eux-mêmes et leur environnement immédiat; la compréhension de leur rôle: leur raison de leur existence.
  Tant que les gens continuent à voir leur vie comme manger, boire et d'acquérir des "jouets" de la vie, ils ne seront pas poue eux la peine d'identifier leur but et le poursuivre. Si les gens ne comprennent pas bien définie  leur contribution au développement humain, ils ne peuvent pas être passionné par quelque chose.
La passion est maintenue par ceux qui sont prêts à affronter les obstacles sur leur chemin à faire une différence. Passion sépare des champions de l'ordinaire; les champions sont les conquérants. Ce qui est le plus difficile pour ceux d'entre nous dans les pays en voie de développement comme nous avons ici en Afrique où la vie est une question de survie quotidienne. Cependant, le fait de la question est que nous sommes ceux qui ont le plus besoin et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rendre la vie meilleure pour ceux qui viennent après nous, tout comme ceux qui dans les pays développés l'ont fait dans les siècles précédents.
  Les champions doivent émerger qui ont décidé d'affronter et de vaincre les géants qui bordent les routes de développement et de meilleures sociétés.

Saturday, 8 November 2014

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE MADE 1 - LES CHAMPIONS SONT FAITS 1

MentorAfrica: CHAMPIONS ARE MADE 1 - LES CHAMPIONS SONT FAITS 1: Champions are not fearless; they are those who are able to do what needs to be done in spite of the fear of the “stiff” opposition or failu...

Saturday, 25 October 2014

MentorAfrica: AFRICAN SUCCESS STORY

MentorAfrica: AFRICAN SUCCESS STORY: A 22-year-old Nigerian has emerged one of the top graduating students of John Hopkins University in the United States with a Grade Point ...

AFRICAN SUCCESS STORY

A 22-year-old Nigerian has emerged one of the top graduating students of John Hopkins University in the United States with a Grade Point Average of 3.98 out of a possible 4.0 to earn a degree in Neurosciences
A 22-year-old Nigerian, Emmanuel Ohuabunwa, has made history at John Hopkins University, United States of America. Ohuabunwa from Arochukwu, Abia State, has done the nation proud by becoming the first black man to make a Grade Point Average of 3.98 out of 4.0 to bag a degree in Neurosciences in the university. He was also adjudged as having the highest honours during the graduation that was held on May 24 this year.
In an online interview with our correspondent, Ohuabunwa, who was born in Okota, Lagos and attended Lilly Fields Primary School, Lagos, said he left Nigeria after his junior secondary school education at Air Force Comprehensive School, Ibadan, Oyo State.
“My parents moved the whole family when I was 13 years old. I was about to begin SS1 at Air Force, Ibadan. When I got to the US, I was enrolled with my age mates, which meant at 13, I was in middle school. I went to Fondren Middle School, which was in the middle of the ghetto. That was one of the darkest years for me because I encountered a lot of peer pressure. Some of the students, ignorant about Africa, bullied me and called me names such as ‘African booty scratcher’ because to them, Africans were dirty and scratched their butts all the time.
“Some asked me if I lived in mud huts and ate faeces for breakfast. I remember one day, when I was walking to the school bus, a boy came from behind and punched me in the face, called me an African and walked away. It took everything in me not to retaliate. I knew that God had put me in the U.S for a purpose and it did not involve fighting or selling drugs or doing the wrong things.
“My experience during that year gave me a thick skin. I learned to stand for what I thought was right even when the opposition seemed insurmountable. I also learned to look at the positive in all situations. Even though these kids were bullying me, I was still gaining an opportunity to school in America and nothing would stop me from making the best of this opportunity.
“The shocker was that the kid that punched me in the face was black. I would have expected the blacks to be nicer to me. Nevertheless, I don’t blame those kids because they were ignorant about Africa. All they knew about us was the stuff they had watched on TV or documentaries, showing primitive African tribes, living in the jungle and making noises like monkeys.
“In regards to the whites, there might have been some minor episodes but again I don’t blame them for it because it is a problem with stereotypes,” he said.
But would he come back to Nigeria after the completion of his programme, he said yes.
“I am absolutely interested in the health care policy decisions in Nigeria. Because there are many changes that need to occur, I will not rule out the possibility of coming back after my studies, in order to join hands with the leaders to make these changes possible.’’
Credit: Excerpts from story published by SEGUN OLUGBILE of Punch Newspaper

Thursday, 23 October 2014

MentorAfrica: DO NOT ALLOW YOUR FARM TO LIE FALLOW - NE LAISSEZ ...

MentorAfrica: DO NOT ALLOW YOUR FARM TO LIE FALLOW - NE LAISSEZ ...: In the region where I come from land is a family inheritance that is guarded very jealously, family members will do anything within their p...

DO NOT ALLOW YOUR FARM TO LIE FALLOW - NE LAISSEZ PAS VOTRE FERME EN JACHERE

In the region where I come from land is a family inheritance that is guarded very jealously, family members will do anything within their power to keep the territorial inheritance. In fact I did not know how serious this was until recently when my family relocated to the village. I hear all kinds of comments about the family land and what they are doing to keep it within the family. This is not to say they cannot sell some portions to others, even non-natives for development but they still save some portions for the family , even for future generations.
However, when the land is not properly taken care of, others will trespass and develop without the permission of the family and before the family realizes, their land is either totally overrun or there are litigation all over the courts.
My main aim in this discuss is the way that we as Africans blame foreigners for taking over our territorial space; during slavery and colonization, that cry would have been realistic not now. You cannot allow your farm to lie fallow for long periods and complain when others take advantage and cultivate your farm. If you cannot cultivate your farm for whatever reasons, you can lease it to someone who will use it for that period but when you do not show any interest in cultivating your farm, someone else will and this time, it might be completely taken from you since there was no proper agreement and the person cannot be blamed.
We as Africans must learn to value our farm so that we either cultivate it ourselves or we partner with others who are willing to help us, that way the partnership is mutual and the development is profitable to all.
DO NOT LEAVE YOUR FARM FALLOW THEN TURN BACK AND COMPLAIN THAT SOMEONE HAS TAKEN IT FROM YOU.
photo credit: bigindianfarms.com

Dans la région d'où je viens la terre est un héritage familial que l'on garde très jalousement, membres de la famille feront tout en leur pouvoir pour garder l'héritage territorial. En fait, je ne savais pas le degré de l'importance de cet héritage jusqu'à récemment quand ma famille a déménagé au village. J'entends toutes sortes de commentaires au sujet de la terre et ce qu'ils font pour le garder dans la famille. Cela ne veut pas à dire qu'ils ne peuvent pas vendre certaines parties à d'autres, même les non-autochtones pour le développement, mais on doit toujours sauver certaines parties de cet héritage la familial, même pour les générations futures. 

Cependant, quand la terre n'est pas correctement pris en charge, d'autres empiètent et se développer sans la permission de la famille et avant que la famille se rend compte, leur terre est soit totalement dépassement ou il ya des litiges partout dans les tribunaux. 

Mon principal objectif dans ce discours est la façon dont nous les Africains accusent les étrangers pour la prise en charge de notre espace territorial; pendant l'esclavage et de la colonisation, ce cri aurait été réaliste pas maintenant. Vous ne pouvez pas permettre à votre ferme en jachère pendant de longues périodes et se plaindre quand d'autres en profitent pour cultiver votre ferme. Si vous ne pouvez pas cultiver votre ferme pour une raison quelconque, vous pouvez le louer à quelqu'un qui va l'utiliser pour cette période, mais quand vous ne vous présentez pas tout intérêt à cultiver votre ferme, quelqu'un d'autre le faira et cette fois, il pourrait être complètement pris auprès de vous car il n'y avait pas d'accord proprement dite et la personne ne peut être blâmé. 
Nous, les Africains, devons apprendre à valoriser notre ferme afin que nous le cultivons soit nous-mêmes soit nous nous associons avec d'autres qui sont prêts à nous aider, de cette façon le partenariat est mutuelle et le développement profitable à tous. 

NE LAISSEZ PAS VOTRE FERME EN JACHERE PUIS COMMENCEZ A SE PLAINDRE QUAND QUELQU'UN VOUS LE PRENDRE.

Originally shared on www.kabissa.org

Tuesday, 21 October 2014

MentorAfrica: THOUGHTS GROW - LES PENSEES S'ACCROITRENT

MentorAfrica: THOUGHTS GROW - LES PENSEES S'ACCROITRENT: There are those who spend a lot of time in front of their TV sets just for entertainment but I have discovered that if we spent just a tiny...

THOUGHTS GROW - LES PENSEES S'ACCROITRENT

There are those who spend a lot of time in front of their TV sets just for entertainment but I have discovered that if we spent just a tiny fraction of that time looking beyond entertainment, we would find images and statements that could inspire us to go beyond what we can presently imagine. I was watching a documentary this morning on CCTV on the UAE PAVILLION and it drove home the point for me that thoughts are living and they can either grow or die. If we have an idea and we do not give it serious attention, it will wither and die but if we feed it by thinking deeply about it, it will grow to astonishing dimensions. This is the reason an architect can take a look at the sand dunes in the UAE and come up with something as magnificent as the UAE PAVILLION. The problem why we do not have more people coming up with desired changes and progress is the fact that we trivialize our thoughts or maybe we are too mentally lazy to stay with them until they grow and crystalize. Some of us speak out our thoughts too soon and allow the opinions of others to choke them to death. Some have too many thoughts coming at them like a flood and they do not have the discipline and patience to sift them and give room for the main ones to be fertilized and grow into actions and the realization of a vision. To develop an idea we must allow it to be properly fertilized in the soil of meditation and education; these are no shortcuts, they are painstaking processes. Any major achievement the world over has taken time, research, patience and sweat, yours cannot be different.
PHOTO CREDIT : contructionweek online.com


Il ya ceux qui passent beaucoup de temps devant leur téléviseur juste pour le divertissement, mais j'ai découvert que si nous avons passé seulement une fraction minuscule de ce temps à regarder au-delà du divertissement, nous trouver des images et des déclarations qui pourraient nous inspirer à aller au-delà ce que nous pouvons imaginer aujourd'hui. Je regardais un documentaire, ce matin, sur CCTV sur LE PAVILLION des EAU et il a enfoncé le clou pour moi que les pensées sont vivants et ils peuvent cultiver ou mourir. Si nous avons une idée et que nous ne lui donnons pas une attention sérieuse, il se dessécher et mourir, mais si nous l'alimentons en pensant profondément à ce sujet, il se développera aux dimensions étonnantes. C'est la raison pour laquelle un architecte peut prendre un regard sur les dunes de sable dans les Émirats arabes unis et venir avec quelque chose d'aussi magnifique comme le Pavillon des EAU. Le problème pourquoi nous n'avons pas plus de gens qui arrivent à faire des changements et les progrès souhaités est le fait que nous banaliser nos pensées ou peut-être que nous sommes trop paresseux mentalement pour rester avec eux jusqu'à ce qu'ils grandissent et se cristalliser. Certains d'entre nous discutent nos pensées trop tôt et cela permet  l'opinion des autres à les étouffer à mort. Certains ont trop de pensées qui viennent à eux comme une inondation, et ils n'ont pas la discipline et la patience pour les passer au crible et faire de la place pour les principales, pour être fécondés et se développent dans les actions et la réalisation d'une vision. Pour développer une idée que nous devons la permettre d'être correctement fécondé dans le sol de la méditation et de l'éducation; ce ne sont pas des raccourcis, ils sont des processus laborieux. Toute réalisation majeure dans le monde entier a pris du temps, de la recherche, de la patience et de la sueur, la vôtre ne peut pas être différent.

Thursday, 16 October 2014

MentorAfrica: PERCEIVING INEQUALITY - SAISISSANT L'INEGALITE

MentorAfrica: PERCEIVING INEQUALITY - SAISISSANT L'INEGALITE: We cannot overemphasis the power of perception, that is why we must do all that is in our power to educate ourselves in such a way as to ha...

PERCEIVING INEQUALITY - SAISISSANT L'INEGALITE

We cannot overemphasis the power of perception, that is why we must do all that is in our power to educate ourselves in such a way as to have a broad knowledge of any subject matter before we draw our conclusions. In 2000 I was in France under the auspices of the French Embassy for a training on modern teaching methods. I met a dutch citizen in her mid-twenties who introduced herself to me and started asking questions that I didn't believe that people could ask in the 21st century. When I told her I was from Nigeria, she asked if I was married and was surprised that I was in France for training despite the fact that I was married because she had heard that once you were married in Africa, you were forbidden to come out your home. She continued on and on, I was flabbergasted to say the least, but at the end of the conversation, some of her views changed. Let’s take the recent comments from the CEO of Microsoft for example, I don’t believe what he said about how females should not ask for pay rise but should wait for "good karma"was what he actually meant as he later explained but the fact of the matter is, the way we have been consciously or unconsciously “made” to see things can come out even when we do not have such intentions. The fundamental issue #inequality is that of how we perceive life; if we have been made to see others in a certain light, if we do not make an effort to educate ourselves like we are doing #BAD2014, the problem #inequality will remain. When we talk of gender inequality, it usually has its roots in traditional societal beliefs; the same applies to racial, corporate inequality etc we must rise up to the challenge of continuous education #blogaction14 especially among the youths so that we can contain this virus. What we see most of the time is anger and malice against those whose discriminate against us and treat us as lesser humans. Most times, those at the receiving end become hostile towards those who consider them unequal but what that does is further fuel the fire #inequality because these people will want to maintain their attitude of superiority. WHAT WE NEED IS EDUCATION AND THAT IS WHAT WE ARE DOING #oct16. We cannot stop advocacy, education and dialogue until we see this ugly monster reduce in all its ramifications.
www.blogactionday.org
Nous ne pouvons pas accordée  trop grande importance au pouvoir de perception, c'est pourquoi nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous instruire de manière à avoir une connaissance approfondie de tout objet avant de tirer nos conclusions. En 2000 j'étais en France sous les auspices de l'ambassade française pour une formation sur les méthodes d'enseignement modernes. J'ai rencontré un citoyen hollandais dans la mi-vingtaine qui se présente à moi et ont commencé à poser des questions que je ne croyais pas que les gens pourraient demander au 21ème siècle. Quand je lui ai dit que j'étais en provenance du Nigeria, elle m'a demandé si j'étais mariée et elle a été surpris que j'étais en France pour la formation malgré le fait que j'étais mariée, parce qu'elle avait entendu dire que une fois que vous étiez marié en Afrique, vous etes interdit de sortir votre maison. Elle a continué de plus en plus, j'ai été sidéré pour dire le moins, mais à la fin de la conversation, certains de ses points de vue ont changé. Prenons les récents commentaires du PDG de Microsoft, par exemple, je ne crois pas que ce qu'il a dit sur ​​la façon dont les femmes ne devraient pas demander augmentation de salaire, mais devraient attendre "bon karma"était ce qu'il signifie en réalité comme il a expliqué  plus tard, mais le fait de la question est, la façon dont nous avons été, consciemment ou inconsciemment «prorammé» de voir les choses peuvent sortir même lorsque nous n'avons pas de telles intentions. La question fondamentale #inequality  est celui de la façon dont nous percevons la vie; si nous voyons les autres dans une certaine lumière et nous ne faisons pas un effort pour nous éduquer comme nous le faisons # BAD2014, le problème  #inequality restera. Lorsque nous parlons de l'inégalité entre les sexes, il a généralement ses racines dans les croyances traditionnelles de la société; la même chose s'applique à la haine raciale, les inégalités dans l'entreprise etc, nous devons relever le défi de l'éducation continue # blogaction14 surtout parmi les jeunes afin que nous puissions contenir ce virus. Ce que nous voyons la plupart du temps c'est la colère et la méchanceté contre ceux dont la discrimination contre nous et qui nous traitent comme des êtres inférieurs. La plupart du temps, ceux à l'extrémité de réception deviennent hostiles envers ceux qui les considèrent comme inégaux, mais ce qui ne fait qu'alimenter davantage le feu  #inequality parce que ces gens voudront maintenir leur attitude de supériorité. CE QU'IL NOUS FAUT C'EST L'ÉDUCATION COMME NOUS FAISONS AUJOUR'HUI
# oct16. Nous ne pouvons pas arrêter le plaidoyer, l'éducation et le dialogue jusqu'à ce que nous voyons ce monstre laid réduire dans toutes ses ramifications.

Monday, 13 October 2014

MentorAfrica: IT'S UP TO YOU - CELA DEPEND DE VOUS

MentorAfrica: IT'S UP TO YOU - CELA DEPEND DE VOUS: When you talk to people who think that their lives are a shipwreck, you will notice that all they are always looking at are externals; peop...

IT'S UP TO YOU - CELA DEPEND DE VOUS

When you talk to people who think that their lives are a shipwreck, you will notice that all they are always looking at are externals; people and circumstances. They are waiting for people and circumstances to change before they can think of how to bring out their ship from troubled waters. People in this situation wait sometimes forever or by some stroke of luck they find some “guardian angel” that helps them out of this precarious situation. Life does not have plenty room for those who will not take personal responsibility for what is happening in their lives and unfortunately, these are those at the bottom of the ladder trying to pull down those who have decided to brave it and climb. The interesting fact is that if we make up our minds to defy the odds, the climb will get easier with each step. However, until we start, we will never find out what it really takes to get life going. It is this lack of will to overcome the odds that makes a lot of people look for excuses why they should not climb the ladder of success. What is intriguing about life is the fact that we gravitate towards whatever we believe; when we are looking for excuses not to succeed, we will find ourselves attracting these kinds of people and we are encouraged to continue on that path and vice versa. Look around you and you will understand why you are in your present position. If you want to change, change your circle of influence. People say this is not easy and I ask them a simple question “if there was a large monetary price attached to this action would you hesitate?” The answer is usually “no” We forget that money is ephemeral and success is life changing for us and humanity in general
photo credit: dreamstime.com


Quand vous parlez aux gens qui pensent que leur vie est un naufrage, vous remarquerez que tout ce qu'ils cherchent sont toujours externes; des gens et des circonstances. Ils attendent que les personnes et les circonstances changent avant de pouvoir penser à la façon de mettre en évidence leur navire dans les eaux troubles. Les gens dans cette situation attendent parfois pour toujours ou peut-etre un coup de chance, ils trouveraient un "ange gardien" qui les aide à sortir de cette situation précaire. La vie n'a pas de place pour beaucoup de ceux qui ne prendra pas la responsabilité personnelle de ce qui se passe dans leur vie et, malheureusement, ce sont ceux qui sont au bas de l'échelle en essayant de tirer vers le bas ceux qui ont décidé de braver et grimper. Le fait intéressant est que si nous nous décidions à défier les probabilités, la montée sera plus facile à chaque étape. Toutefois, jusqu'à ce que nous commençons, nous ne pourrons jamais savoir ce qu'il faut vraiment pour obtenir la vie qui passe. C'est cette absence de volonté de surmonter les difficultés qui fait que beaucoup de gens cherchent des excuses pour expliquer pourquoi ils ne devraient pas grimper les échelons du succès. Ce qui est fascinant à propos de la vie est le fait que nous gravitons vers ce que nous croyons; quand nous sommes à la recherche d'excuses pour ne pas réussir, nous nous retrouverons attirer à ce genre de personnes et nous sommes encouragés à poursuivre cette voie et vice versa. Regardez autour de vous et vous comprendrez pourquoi vous êtes dans votre poste actuel. Si vous voulez changer, changer votre cercle d'influence. Les gens disent que ce n'est pas facile et je leur demande une simple question «s'il y avait une grande valeur monétaire attachée à cette action, hésitez-vous?" La réponse est généralement «non» On oublie que l'argent est éphémère et le succès est une voie de changer la vie pour nous et l'humanité en général

Thursday, 9 October 2014

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 5 - NAGEZ VERS LE BATEAU 5

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 5 - NAGEZ VERS LE BATEAU 5: The issue is not that people do not know that they need a way (the boat) to get to where they are going, the challenge is how to get into t...

SWIM TO THE BOAT 5 - NAGEZ VERS LE BATEAU 5

The issue is not that people do not know that they need a way (the boat) to get to where they are going, the challenge is how to get into the boat; should we wait for the boat to come to us or should we brave it and swim towards it. Like we have previously said, it is possible to wait, however the problem is the waves of the sea might not allow the boat to reach us quick enough for us to reach our destination before OUR ONE LIFETIME EXPIRES. It is for this reason that wise people who have made the journey of life with some success have advised us to swim towards the boat once we figure out that there might be a delay. I was working with a youth some years ago who believed that he had a work to do with teenagers as his contribution to humanity. He wasn’t interested in doing something else and he didn’t even have the resources to go further in his educational pursuit or fund his vision. In these parts, this is a very familiar scenario and it can either shut the individual down completely or push him/her to heights never imagined. After working with this individual, who was pretty frustrated by now, for some time, I told him to swim towards the boat. In this case, I asked him to prepare a plan on how he could go to secondary schools and ask to have pep talks with the students during the morning assembly sessions. I wasn’t asking him to do what others have not done but that is the last time he came to me. There are people who do not want to do the swimming they would rather that others help them bring the boat to shore. The problem with this is that even when someone helps them bring the boat they will expect that person or another to help them drive the boat while they sit and give directions. The best we can do is tell people what to do and how they can achieve their dreams, if we go over board and steer the boat, they will give up their dreams and follow us wherever we steer the boat. The danger is that we will leave our own dreams behind and neither we nor they will arrive at out desired destination.


Le problème n'est pas que les gens ne savent pas qu'ils ont besoin d'un moyen (le bateau) pour arriver là où ils vont, le défi est de savoir comment entrer dans le bateau; devrions-nous attendre le bateau pour venir à nous ou devons-nous affronter et nager vers elle. Comme nous l'avons déjà dit, il est possible d'attendre, mais le problème est que les vagues de la mer pourraient ne pas permettre au bateau de nous rejoindre assez vite pour nous d'atteindre notre destination avant que NOTRE SEULE DUREE DE VIE EXPIRE. C'est pour cette raison que les gens sages qui ont fait le voyage de la vie avec un certain succès nous ont conseillé de nager vers le bateau une fois que nous comprennions qu'il pourrait y avoir un retard. Je travaillais avec un jeune il ya quelques années qui a cru qu'il avait un travail à faire avec les adolescents, sa contribution à l'humanité. Il n'était pas intéressé à faire autre chose, et il n'a même pas les moyens d'aller plus loin dans sa quête de l'éducation ou de financer sa vision. Dans ces régions, c'est un scénario très bien connu et cela peut soit fermer l'individu complètement ou pousser il / elle à des hauteurs jamais imaginé. Après avoir travaillé avec cet individu, qui a été très frustré par l'entreprise, depuis un certain temps, je lui ai dit de nager vers le bateau. Dans ce cas, je lui ai demandé de préparer un plan sur la façon dont il pouvait aller dans les écoles secondaires et demander à ce que les pourparlers de pep avec les élèves pendant les séances de l'assemblée du matin. Je ne lui demandait pas de faire ce que d'autres n'ont pas fait, mais c'est la dernière fois qu'il est venu à moi. Il ya des gens qui ne veulent pas  nager, ils préféreraient que les autres les aident à mettre le bateau à terre. Le problème, c'est que même quand quelqu'un les aide à mettre le bateau ils s'attendent à ce que la personne ou un autre pour les aider à conduire le bateau alors qu'ils sont assis et donner des directives. Le mieux que nous puissions faire est de montrer aux gens quoi faire et comment ils peuvent réaliser leurs rêves, si nous allons par-dessus bord et diriger le bateau, ils vont renoncer à leurs rêves et suivez-nous partout où nous barrer le bateau. Le danger est que nous allons laisser nos propres rêves et ni nous ni ceux- ci arriverons à nos destinations des désirées.

Tuesday, 7 October 2014

MentorAfrica: SWIM TOWARDS THE BOAT 4 - NAGEZ VERS LE BATEAU 4

MentorAfrica: SWIM TOWARDS THE BOAT 4 - NAGEZ VERS LE BATEAU 4: I was watching CNN AFRICAN VOICES this morning when I saw a story that buttressed what we discussed in our last blog discussion; it is diff...

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 3 - NAGEZ VERS LE BATEAU 3

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 3 - NAGEZ VERS LE BATEAU 3: In our environment where youth unemployment is high, I have discovered that volunteering is far from people’s minds due to the need to surv...

SWIM TOWARDS THE BOAT 4 - NAGEZ VERS LE BATEAU 4

I was watching CNN AFRICAN VOICES this morning when I saw a story that buttressed what we discussed in our last blog discussion; it is difficult for anyone or any organization to say no to anyone who says that they want to offer services for free. Patricia Mawuli, the first female licensed Ghanaian pilot was rejected for training as a pilot because she was female but when she offered to work without pay; things changed. Today she is a licensed pilot and a huge inspiration to young Ghanaians and I believe, African women. What are you doing to prove that when you believe in your dream enough, ways will open up for you to accomplish it? Many of us in these parts believe that no matter how we try, opportunities are too few for us to make a difference so we settle for less; just the basics of life. The human spirit is not colour conscious, so if you give it room, you will be surprised at what you will achieve with your gifts and your vision. Swimming towards the ship means allowing yourself to take actions that many are afraid to take; ONLY THE COURAGEOUS defy the odds and take the plunge. The funny thing is that many find that the water is not as cold, as rough and as dangerous as they imagined. It is never too late to swim towards the ship, if we however decide to wait for the ship, it might arrive too late. Decide to take the plunge right now; take a pen and begin to write, open a book and begin to read, pick up the phone and make that call, send that email, just do something to kick start that dream and you will be surprised how easy it is to take one step at a time.
PHOTO CREDIT: english.cntv.cn

Je regardais CNN Voix d'Afrique ce matin quand j'ai vu une histoire qui étayée ce que nous avons discuté lors de notre dernière discussion de blog; il est difficile pour une personne ou une organisation de dire non à ceux qui disent qu'ils veulent offrir des services gratuitement. Patricia Mawuli, la première femme pilote autorisé ghanéen a été rejetée pour une formation de pilote parce qu'elle était une femme, mais quand elle a offert de travailler sans rémunération; les choses ont changé. Aujourd'hui, elle est un pilote breveté et une énorme source d'inspiration pour les jeunes Ghanéens et je crois, les femmes africaines. Que faites-vous pour prouver que quand vous croyez assez en votre rêve, des moyens vont s'ouvrir pour vous permettre de l'accomplir? Beaucoup d'entre nous dans ces parties croient que peu importe combien nous essayons, les possibilités sont trop peu nombreux pour nous de faire une différence donc nous nous contentons de moins; seulement les bases de la vie. L'esprit humain n'est pas conscient de couleur , si vous lui donnez la liberté, vous serez surpris de ce que vous allez faire avec vos dons et votre vision. Nageant vers le navire signifie vous permettant de prendre des mesures que beaucoup ont peur de prendre; SEUL LE COURAGEUX défier la chance et faire le grand saut. La chose drôle est que beaucoup trouvent que l'eau n'est pas aussi froide, aussi rude et aussi dangereux qu'ils imaginaient. Il n'est jamais trop tard pour nager vers le bateau, mais si nous décidons d'attendre  le navire, il pourrait arriver trop tard. Décider à franchir le pas en ce moment; prendre un stylo et commencer à écrire, ouvrir un livre et de commencer à lire, prendre le téléphone et faire cet appel, envoyez cet e-mail, il suffit de faire quelque chose pour relancer ce rêve et vous serez surpris de voir combien il est facile de faire un pas à la fois.

Saturday, 4 October 2014

SWIM TO THE BOAT 3 - NAGEZ VERS LE BATEAU 3

In our environment where youth unemployment is high, I have discovered that volunteering is far from people’s minds due to the need to survive. Most people would rather just stay at home, brood and complain. I have a friend who didn’t get a job after she graduated who decided to get her Masters; in fact she got two from England and America. This didn’t still solve the problem so she decided to learn to bake and she started making wonderful cakes. Then she decided that she wanted more, which in her case meant to work in her area of specialization. So while she baked, she also decided to volunteer with a government agency by helping them in the area of data collection and other areas of her expertise. Guess what, after about a year or so she was hired and she has risen to the post of an assistant director. It doesn’t always work this perfectly because I have another friend this didn’t work for. But then again, we must realize that not only our professional skills count, we also need to have good interpersonal relationship skills. When I am working with unemployed youths, I tell them that volunteering is a way of gathering experience which is a prerequisite by most employers of labour. Swimming towards the boat means you are ready to roll up your sleeves and get dirty in places where you will be noticed. Very few organizations will turn back someone who wants to offer free services. You may say it has never been done, fine, then try to start it; swimming towards the boat is blazing a trail or taking a road less travelled. Don’t waste your energy brooding and complaining; use it productively to put yourself where those who need you can see what you have to offer.
photo credit : ubunyechallenge.com

Dans notre environnement, où le chômage des jeunes est élevé, j'ai découvert que le bénévolat est loin de l'esprit des gens en raison de la nécessité de survivre. La plupart des gens préfèrent tout simplement rester à la maison, nichée et de se plaindre. J'ai un ami qui n'a pas obtenu un emploi après avoir obtenu son diplôme, qui a décidé de faire sa maîtrise; en fait, elle a obtenu deux de l'Angleterre et de l'Amérique. Cela n'a pas toujours résoudre le problème, elle a décidé d'apprendre à cuire et elle a commencé à faire des gâteaux merveilleux. Puis elle a décidé qu'elle voulait plus, dans son cas destiné à travailler dans son domaine de spécialisation. Ainsi, alors qu'elle cuit, elle a également décidé de faire du bénévolat auprès d'un organisme du gouvernement en les aidant dans le domaine de la collecte de données et d'autres domaines de son expertise. Devinez quoi, au bout d'un an ou si elle a été embauchée et elle a augmenté à un poste de directeur adjoint. Cela ne fonctionne pas toujours si parfaitement parce que j'ai un autre ami qui n'a eu le même résultat. Mais là encore, nous devons réaliser que non seulement nos compétences professionnelles comptent, nous avons également besoin d'avoir de bonnes compétences en relations interpersonnelles. Quand je travaille avec des jeunes sans emploi, je leur dis que le bénévolat est une façon de recueillir l'expérience qui est une condition préalable par la plupart des employeurs de main-d'œuvre. Nager vers le bateau signifie que vous êtes prêt à retrousser vos manches et de vous vous salir dans les endroits où vous serez remarqué. Très peu d'organisations reviendront quelqu'un qui veut offrir des services gratuits. Vous pouvez dire qu'il n'a jamais été fait, c'est bon, alors essayez de démarrer; nager vers le bateau c'est traçer un chemin ou prendre une route moins voyagée. Ne perdez pas votre énergie à bouder et à
se plaindre; l'utiliser de façon productive à vous mettre où ceux qui ont en besoin, pouvez voir ce que vous avez à  offrir.

Friday, 3 October 2014

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 2 - NAGEZ VERS LE BATEAU 2

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 2 - NAGEZ VERS LE BATEAU 2: People are too used to making excuses that most of our lives we are just satisfied to find an excuse to be where we are. During a session w...

SWIM TO THE BOAT 2 - NAGEZ VERS LE BATEAU 2

People are so used to making excuses that most of our lives we are just satisfied to find an excuse to be where we are. During a session with some youth corps members during their year of service to the nation after graduation, I asked them what they would contribute to humanity. There were various answers based on excuses why they won’t be able to contribute anything meaningful. Then one of them said that those of us in Africa do not have a level playing ground as those in the developed nations. I was beginning to agree with her when it occurred to me that the internet has greatly breached that gap so I asked them what they had done with the internet to improve on their fields of studies since they left school because most of them had smartphones. They spend a lot of money from their little stipends making sure they are connected to the worldwide web. As we continued, we found out that most of them were glued to the social media for one purpose: to socialize. Just one of them said that she just recently said to herself that there is more she can do with the internet and after some search; she began a diploma course in an area of interest that will help her in her career. Swimming towards the ship means that we have to do all that is our power to find a way to reach our destination. This means getting out of your comfort zone and looking for ways, including taking calculated risks to discover how to get there. It means ignoring the fact that the ground is not level and seeking ways of navigating the rough terrain. When you jump into the water, with every stroke or every step, you get closer to the boat; the means of accomplishing your dream and contributing your quota to mankind.

Les gens sont trop habitués à faire des excuses que la plupart de nos vies, nous sommes simplement satisfaits de trouver une excuse pour être là où nous sommes. Lors d'une séance avec quelques membres du corps des jeunes au cours de leur année de service à la nation après l'obtention du diplôme, je leur ai demandé ce qu'ils allaient contribuer à l'humanité. Il y avait plusieurs réponses basées sur des excuses pourquoi ils ne seront pas en mesure de contribuer quelque chose de significatif. Puis l'un d'eux a dit que nous en Afrique n'ont pas un terrain de jeu de niveau que celles des pays développés. Je commençais de me mettre d'accord avec elle quand il m'est apparu que l'Internet a grandement manqué à cette lacune que je leur ai demandé ce qu'ils avaient fait avec l'Internet pour améliorer leurs domaines d'études depuis qu'ils ont quitté l'école parce que la plupart d'entre eux avaient des smartphones. Ils dépensent beaucoup d'argent à partir de leurs petites bourses en s'assurant qu'ils sont connectés à la toile mondiale. Comme nous avons continué, nous avons découvert que la plupart d'entre eux ont été collées sur les médias sociaux dans un seul but: pour socialiser.Une seule personne parmi d'eux a dit qu'elle s'est récemment dit qu'il y a plus qu'elle peut faire avec l'Internet et après quelques recherches; elle a commencé un cours de diplôme dans un domaine d'intérêt qui l'aidera dans sa carrière. Nageant vers le navire signifie que nous devons faire tout ce qui est notre pouvoir pour trouver un moyen d'atteindre notre destination. Cela signifie sortir de votre zone de confort à la recherche de façons, y compris en prenant des risques calculés pour découvrir comment vous y rendre. Il revient à ignorer le fait que le terrain n'est pas de niveau et la recherche de moyens de navigation dans le terrain accidenté. Quand vous sautez dans l'eau, à chaque coup ou chaque étape, vous vous rapprochez de la barque; les moyens d'accomplir votre rêve et de contribuer votre quota pour l'humanité.

Thursday, 2 October 2014

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 1 - NAGEZ VERS LE BATEAU 1

MentorAfrica: SWIM TO THE BOAT 1 - NAGEZ VERS LE BATEAU 1: We hear people talking about dreams and visions and to some of us it is bla, bla, bla. Some of us have come to a point of saying “oh! Just ...

SWIM TO THE BOAT 1 - NAGEZ VERS LE BATEAU 1

We hear people talking about dreams and visions and to some of us it is bla, bla, bla. Some of us have come to a point of saying “oh! Just shut up! Reason being that this kind of talk actually makes life more complicated for them because they seem not to understand how they can go from point A to B in spite of all these conferences and seminars organized by all and sundry. It is amazing how people can get to the point of equating life with only formulas and principles. In order to simplify life we can actually make it more complicated by telling people how to live their lives without paying much attention to personal idiosyncrasies and by expecting them to fit in a mold that is culturally, historically, politically or otherwise very different from what they want or what they. WHAT I WANT TO POINT OUR ATTENTION TO IN THIS SERIES IS THE NEED TO GO FOR IT RIGHT FROM WHERE YOU ARE. The popular saying is that we should not wait for the boat, like most of us do, but swim towards it. What we want to note here is that everyone has a destination and also has a vehicle to take him/her to that destination. Furthermore, we have to look at the fact that it is our duty to get into that vehicle to get to our desired destination. Until we get to the realisation that we need to get into this vehicle, we can never arrive where we are going so it is up to us to work out a way of getting in. most of our lives we wait for vehicles that take us to our destination or for people to help us get to where we are going but to really make a difference, I have discovered that you cannot afford these luxuries; you have to step out, find your vehicle and do all you can to get into it.
photo credit : ubunyechallenge.com

Nous entendons les gens parlent de rêves et de visions et pour certains d'entre nous c'est bla, bla, bla. Certains d'entre nous en sont venus à un point de dire «oh! Taisez-vous! Raison en est que ce genre de discours fait réellement la vie plus compliquée pour eux, car ils ne semblent pas comprendre comment ils peuvent aller du point A au point B en dépit de toutes ces conférences et séminaires organisés par tout le monde. Il est incroyable de voir comment les gens peuvent se rendre au point d'assimiler la vie avec seulement des formules et des principes. Afin de simplifier la vie, nous pouvons réellement la faire plus compliqué en disant aux gens comment vivre leur vie sans faire beaucoup d'attention aux idiosyncrasies personnelles et en les attendant pour tenir dans un moule qui est culturellement, historiquement, politiquement ou autrement très différent de ce qu'ils veulent ou ce qu'ils. CE QUE JE VEUX DE RELEVER DANS CETTE SERIE EST LA NESSECITE DE VOUS LANCER DES OU VOUS VOUS TROUVEZ. Le dicton populaire est que nous ne devrions pas attendre le bateau, comme fait la plupart d'entre nous, mais nager vers elle. Ce que nous voulons souligner ici, c'est que tout le monde a une destination et a également un véhicule pour lui / elle prendre à cette destination. En outre, nous devons nous pencher sur le fait qu'il est de notre devoir d'entrer dans ce véhicule pour arriver à notre destination souhaitée. Jusqu'à ce que nous arrivons à la prise de conscience que nous devons entrer dans ce véhicule, nous ne pourrons jamais arriver là où nous allons il est à nous de travailler sur un moyen d'entrer. La plupart de nos vies nous sommes habituer à attendre les véhicules qui nous ammènent à notre destination ou les gens de nous aider à arriver là où nous allons, mais pour vraiment faire une différence, j'ai découvert que vous ne pouvez pas se permettre ce luxe; vous devez sortir, trouver votre véhicule et faites tout possible pour y entrer.

Monday, 15 September 2014

MentorAfrica: CHANGING THE LANDSCAPE - CHANGER LE PAYSAGE

MentorAfrica: CHANGING THE LANDSCAPE - CHANGER LE PAYSAGE: No matter how thick and how unpleasant the vegetation of a region might be, a good landscaper will know how to come up with an environment t...

CHANGING THE LANDSCAPE 2 - CHANGER LE PAYSAGE 2

No matter how thick and how unpleasant the vegetation of a region might be, a good landscaper will know how to come up with an environment that will be the envy of everyone. This begins with a mental picture of what the finished product will be, if the he/she does not get it right mentally, the work cannot be accomplished. However if the mental picture is right, the courage and strength to actualize the vision will be available. This does not mean there will be applause from all quarters but until we get it done mentally, we cannot accomplish it physically. This is what MentorAfrica set out to do since April 2013 and the response has been quite encouraging. I want to use this opportunity to thank all those who have been encouraging the blog through their reading and even sending comments to the blog. Without you all the efforts could have been in vain. As a sign of appreciation, I want to step back for a moment and ask for contributions to the blog from those who have shared in this experience. I invite articles that will help inspire youths and others, especially in Africa, to go higher and do better in the accomplishment of their dreams and visions. The articles should be between 200 and 300 words, the author should add a maximum of three lines of his/her bio and a picture if possible. We will also like to know how they came in contact with the blog. This should be sent to tagbosa@gmail.com and the author will be notified as soon as the article is published. Once again I say "THANK YOU"
photo credit : learningisgrowing.wordpress.com

Peu importe l'épaisseur et comment désagréable la végétation d'une région peut être un bon paysagiste saura comment faire avec un environnement qui pour le rendra  l'envie de tous. Cela commence par une image mentale chez le paysagiste  ce que sera le produit fini, s'il / elle ne reçoit pas les choses mentalement, le travail ne peut pas être accompli. Toutefois, si l'image mentale est bonne, le courage et la force d'actualiser la vision seront disponibles. Cela ne signifie pas qu'il y aura des applaudissements de toutes parts, mais jusqu'à ce que nous obtenons le faire mentalement, nous ne pouvons pas l'accomplir physiquement. C'est ce que MentorAfrica mis à faire depuis Avril 2013 et la réponse a été très encourageants. Je tiens à saisir cette occasion pour remercier tous ceux qui ont encouragé le blog à travers leur lecture et même l'envoi de commentaires sur le blog. Sans vous tous les efforts auraient été vains. En signe de gratitude, je veux prendre du recul pendant un moment et demander des contributions sur le blog de ​​ceux qui ont partagé cette expérience. J'invite articles qui vous aideront à inspirer les jeunes et les autres, en particulier en Afrique, pour aller plus haut et faire mieux dans l'accomplissement de leurs rêves et leurs visions. Les articles doivent être compris entre 200 et 300 mots, l'auteur devrait ajouter un maximum de trois lignes de son / sa biographie et une photo si possible. Nous allons aussi savoir comment ils sont entrés en contact avec le blog. Ce doit être envoyé à tagbosa@gmail.com et l'auteur sera avisé dès que l'article est publié. Encore une fois je dis "MERCI"

Thursday, 4 September 2014

MentorAfrica: THOUGHTS ARE SEEDS 3 - LES PENSEES SONT DES SEMENC...

MentorAfrica: THOUGHTS ARE SEEDS 3 - LES PENSEES SONT DES SEMENC...: No matter the quality of seed, the harvest will not be maximum yield if the soil is not fertile. There are things that have to be in the so...

THOUGHTS ARE SEEDS 3 - LES PENSEES SONT DES SEMENCES 3

No matter the quality of seed, the harvest will not be maximum yield if the soil is not fertile. There are things that have to be in the soil if the seed will arrive at its full potentials. Without these essential components, the quality of the seed will diminish. The same principle applies to our ideas just as we have been discussing in the last two write ups. Even after filtering our ideas and selecting the ones best suited for the accomplishment of our vision, if we do not float them with the appropriate people and in the proper environment, they won’t fly. Every vision must be built by a team; the visionary is just the driver of the dream so, if he/she fails to put together a good team there won’t be enough energy for the idea to grow. The other important component is putting in place a structure that will help define the parameters within which the various aspects of the vision would work. This is a bit like the farmer studying the weather and knowing what to do at every given time. This also helps to change strategies when challenges are encountered. Without these parameters, the idea would run wild like I river with heavy flow but which does not have a dam; what is supposed to give light and make life easy then becomes a destructive force.

Peu importe la qualité des semences, la récolte ne sera pas un rendement maximum si le sol n'est pas fertile. Il ya des choses qui doivent être dans le sol si la graine va arriver à son plein potentiel. Sans ces éléments essentiels, la qualité de la semence va diminuer. Le même principe s'applique à nos idées, tout comme nous avons discuté dans les deux dernières discussions. Même après filtré nos idées et sélectionné celles qui conviennent le mieux pour la réalisation de notre vision, si nous ne les flottons pas avec les personnes appropriées et dans un environnement propre, ils ne vont pas voler. Chaque vision doit être construit par une équipe; le visionnaire n'est que le conducteur du rêve donc, s'il / elle ne parvient pas à mettre sur pied une bonne équipe il n'y aura pas assez d'énergie pour l'idée de grandir. L'autre élément important est de mettre en place une structure qui aidera à définir les paramètres dans lesquels les différents aspects de la vision travailleraient. C'est un peu comme le fermier qui étudie la météo pour savoir quoi faire à chaque moment donné. Cela permet également de changer de stratégie où les défis sont rencontrés. Sans ces paramètres, l'idée serait à l'état sauvage comme une rivière avec écoulement lourd, mais qui ne dispose pas d'un barrage; ce qui est censé donner de la lumière et de rendre la vie facile devient alors une force destructrice.