Friday, 3 October 2014

SWIM TO THE BOAT 2 - NAGEZ VERS LE BATEAU 2

People are so used to making excuses. For most of our lives, we are just satisfied with finding excuses to be where we are. During a session with some youth corps members during their year of service to the nation after graduation, I asked them what they would contribute to humanity. There were various answers based on excuses why they won’t be able to contribute anything meaningful. Then one of them said that those of us in Africa do not have a level playing ground as those in the developed nations. I was beginning to agree with her when it occurred to me that the internet has greatly bridged that gap, so I asked them what they had done with the internet to improve on their fields of studies since they left school because most of them had smartphones. They spend a lot of money from their little stipends making sure they are connected to the worldwide web. As we continued, we found out that most of them were glued to the social media for one purpose: to socialize. Just one of them said that she just recently said to herself that there is more she can do with the internet and after some search; she began a diploma course in an area of interest that will help her in her career. Swimming towards the ship means that we have to do all that is our power to find a way to reach our destination. This means getting out of your comfort zone and looking for ways, including taking calculated risks to discover how to get there. It means ignoring the fact that the ground is not level and seeking ways of navigating the rough terrain. When you jump into the water, with every stroke or every step, you get closer to the boat; the means of accomplishing your dream and contributing your quota to mankind.



Les gens sont tellement habitués à faire des excuses. Pour la plupart de nos vies, nous sommes simplement satisfaits de trouver des excuses pour être là où nous sommes. Lors d'une séance avec quelques membres du corps des jeunes au cours de leur année de service national après l'obtention du diplôme, je leur ai demandé ce qu'ils allaient contribuer à l'humanité. Il y avait plusieurs réponses basées sur des excuses pourquoi ils ne seront pas en mesure de contribuer quelque chose de significatif. Puis l'une d'eux a dit que nous en Afrique n'avons pas du niveau de jeu égal que celles des pays développés. Je commençais de me mettre d'accord avec elle quand il m'est venu à l'esprit que l'Internet a grandement comblé cette lacune et je leur ai demandé ce qu'ils avaient fait avec l'Internet pour améliorer leurs domaines d'études depuis qu'ils ont quitté l'école parce que la plupart d'entre eux avaient des smartphones. Ils dépensent beaucoup d'argent à partir de leurs petites bourses en s'assurant qu'ils sont connectés à l'internet. Au cours du discours, nous avons découvert que la plupart d'entre eux sont toujours collés sur les médias sociaux dans un seul but: pour socialiser. Une seule personne parmi eux a dit qu'elle s'est récemment dit qu'il y a plus qu'elle peut faire avec l'Internet et après quelques recherches; elle a commencé un cours de diplôme dans un domaine d'intérêt qui l'aidera dans sa carrière. Nager vers le navire signifie que nous devons faire tout ce qui est notre pouvoir pour trouver un moyen d'atteindre notre destination. Cela signifie sortir de votre zone de confort à la recherche des moyens, y compris en prenant des risques calculés pour découvrir comment vous y rendre. Cela signifie ignorer le fait que le  niveau de jeu n'est pas égal  et la recherche de moyens de navigation dans le terrain rugueux. Quand vous sautez dans l'eau, à chaque coup ou chaque étape, vous vous rapprochez de la barque; le moyen d'accomplir votre rêve et de contribuer votre quota pour l'humanité.

No comments:

Post a comment