Friday, 31 January 2020

MentorAfrica: BE READY FOR THE OPPORTUNE TIME! - SOYEZ PRÊT POUR...

MentorAfrica: BE READY FOR THE OPPORTUNE TIME! - SOYEZ PRÊT POUR...: The way we respond to any situation is crucial because that would determine whether we are a part of the problem or a part of the solution...

BE READY FOR THE OPPORTUNE TIME! - SOYEZ PRÊT POUR LE MOMENT OPPORTUN!


The way we respond to any situation is crucial because that would determine whether we are a part of the problem or a part of the solution. Unfortunately, most of us do not respond, we react. When we are faced with things that are considered unethical in our communities, our immediate reaction is criticism, usually an expression of our disagreement with that situation. Many of us remain in this position, some graduate to anger and blame while others proceed from anger to finding solutions. Everyone has a right to react in whatever way they choose and they would be justified. Responding to a situation means that we have had time to study the situation from many sides. Reacting to a situation is often a product of emotions. It is always wiser to take time and study a situation rationally before making our conclusions. I would rather that we see ourselves as solutions when we are confronted by these unfavourable conditions. Sadly though, the problem is that in many African societies the establishment itself is unethical. Systems or the lack thereof are built to promote corruption and retrogression. This is the reason why the heads of the educational framework that is supposed to build human resources to develop the nation, do not trust what are doing enough to allow their children to train in their own educational systems. This results in discrimination and unpatriotic practices and the youths who are the ones caught in this web, lose all confidence in their nations and the continent. Be that as it may, we still remain the only solutions to our homegrown problems. Most of those who want to be solutions are not in a position to immediately do something about the situation. However, the question I would like to ask is that when the opportunity presents itself, would you be the right person? If you do not start thinking and living the solution where you are at the moment, you would not be able to make any difference when you come to the right place at the opportune time. The right place at the opportune time without the right people is the worst thing that can happen to any nation or organisation. Talking and analyzing the situation is good but preparing to be a solution is far better.  You need information, courage and passion to be able to confront the establishment and create change. Always prepare to be the right person so you can be an agent of change when the opportunity presents itself. Do have a very pleasant weekend!

La façon dont nous réagisons à toute situation est cruciale car cela déterminerait si nous sommes une partie du problème ou une partie de la solution. Malheureusement, la plupart d'entre nous ne répondent pas, nous réagissons. Lorsque nous sommes confrontés à des choses considérées comme contraires à l'éthique dans nos communautés, notre réaction immédiate est la critique, généralement l'expression de notre désaccord avec cette situation. Beaucoup d'entre nous restent dans cette position, certains passent à la colère et au blâme tandis que d'autres passent de la colère à la recherche de solutions. Chacun a le droit de réagir comme il l'entend et cela serait justifié. Répondre à une situation signifie que nous avons eu le temps d'étudier la situation de plusieurs côtés. Réagir à une situation est souvent le produit d'émotions. Il est toujours plus sage de prendre du temps et d'étudier une situation rationnellement avant de tirer nos conclusions. Je préfère que nous nous considérions comme des solutions lorsque nous sommes confrontés à ces conditions défavorables. Malheureusement, le problème est que, dans de nombreuses sociétés africaines, l'establishment lui-même est contraire à l'éthique. Les systèmes ou leur absence sont conçus pour promouvoir la corruption et la régression. C'est la raison pour laquelle les chefs du cadre éducatif qui sont censés constituer des ressources humaines pour développer la nation, ne font pas confiance à ce qui en fait assez pour permettre à leurs enfants de se former dans leurs propres systèmes éducatifs. Il en résulte de la discrimination et des pratiques antipatriotiques et les jeunes qui sont ceux qui sont pris dans ce réseau, perdent toute confiance en leurs nations et le continent. Quoi qu'il en soit, nous restons toujours les seules solutions à nos problèmes locaux. La plupart de ceux qui veulent être des solutions ne sont pas en mesure de réagir immédiatement à la situation. Cependant, la question que je voudrais poser est que lorsque l'occasion se présentera, seriez-vous la bonne personne? Si vous ne commencez pas à penser et à vivre la solution là où vous êtes en ce moment, vous ne pourrez faire aucune différence lorsque vous arriverez au bon endroit au moment opportun. Le bon endroit au moment opportun sans les bonnes personnes est la pire chose qui puisse arriver à n'importe quelle nation ou organisation. Parler et analyser la situation est bien, mais se préparer à être une solution est bien mieux. Vous avez besoin d'informations, de courage et de passion pour pouvoir affronter l'establishment et susciter le changement. Préparez-vous toujours à être la bonne personne pour pouvoir être un agent de changement lorsque l'occasion se présente. Passez un week-end très agréable!


Thursday, 30 January 2020

MentorAfrica: AFRICA DOES NOT NEED SUPERHEROS, IT NEEDS YOU. - L...

MentorAfrica: AFRICA DOES NOT NEED SUPERHEROS, IT NEEDS YOU. - L...: Everyone watched as the boy tried to remember the answer to the quiz question, there was an uneasy quiet. Then he turned to look at the au...

AFRICA DOES NOT NEED SUPERHEROS, IT NEEDS YOU. - L'AFRIQUE N'A PAS BESOIN DE SUPERHEROS, IL A BESOIN DE VOUS.


Everyone watched as the boy tried to remember the answer to the quiz question, there was an uneasy quiet. Then he turned to look at the audience just at the point when a friend smiled and gave him a thumps up. He smiled and gave the correct answer. There was a huge applause as the boy was declared the winner. At times, just a nudge is all we need to make a winning decision. Most of us are looking for how to do something on a superhero scale before we intervene in the challenges around us. Most Africans are stopped in their tracks because of the enormity of our challenges. The truth is that there is no society that does not have or has not had humongous challenges. We cannot live in denial of the gravity of our challenges but we can live to inspire and provoke others from our little corners. Societies have developed because some decided to look for ways of inspiring people, by their actions, to give hope when all hope was almost lost. Always live with the consciousness of inspiring and provoking others to do things that are beneficial to others. You do not have to make noise to inspire and provoke, just being there to support is enough to help another. Simply doing what you do with integrity can help another. Listening to someone and making them know that you care can inspire and provoke another to do better. Let everyday be a day that everyone that comes in contact with you is inspired and provoked to be a better person. If you do not make this your way of life, you will not automatically change when you become a leader. Many of us are waiting until we become famous to make a difference and allowing precious moments of irretrievable opportunities to pass us by. There are some opportunities that are only open to you at a level that you might consider insignificant and they can become strongholds of regret when you move to another level where you will not be able have those same opportunities that you overlooked. Make the best of any time and any opportunity that you have at any point in time of your life, they are all equally important. Enjoy your day.

Tout le monde regardait le garçon essayer de se souvenir de la réponse à la question du quiz, il y avait un calme inquiet. Puis il se tourna pour regarder le public juste au moment où un ami sourit et lui donna un coup de pouce. Il a souri et a donné la bonne réponse. Il y eut un énorme applaudissement lorsque le garçon fut déclaré vainqueur. Parfois, un simple coup de pouce suffit pour prendre une décision gagnante. La plupart d'entre nous cherchent à faire quelque chose à l'échelle d'un super-héros avant d'intervenir dans les défis qui nous entourent. La plupart des Africains sont bloqués sur leurs traces à cause de l'énormité de nos défis. La vérité est qu'il n'y a pas de société qui n'a pas ou n'a pas eu d'énormes défis. Nous ne pouvons pas vivre dans le déni de la gravité de nos défis, mais nous pouvons vivre pour inspirer et provoquer des autres de nos petits coins. Les sociétés se sont développées parce que certaines ont décidé de chercher des moyens d'inspirer les gens, par leurs actions, à donner de l'espoir alors que tout espoir était presque perdu. Vivez toujours avec la conscience d'inspirer et de provoquer les autres à faire des choses qui leur sont bénéfiques. Vous n'êtes pas obligé de faire du bruit pour inspirer et provoquer, il suffit d'être là pour soutenir un autre. Faire simplement ce que vous faites avec intégrité peut en aider un autre. Écouter quelqu'un et lui faire savoir que vous vous souciez peut inspirer et inciter un autre à faire mieux. Que chaque jour soit un jour où chacun qui entre en contact avec vous est inspiré et incité à être une meilleure personne. Si vous n'en faites pas votre mode de vie, vous ne changerez pas automatiquement lorsque vous deviendrez un leader. Beaucoup d'entre nous attendent que nous devenions célèbres pour faire la différence et laisser passer de précieux moments d'occasions irrémédiables. Il y a des opportunités qui ne s'offrent à vous qu'à un niveau que vous pourriez considérer comme insignifiant et elles peuvent devenir des bastions de regret lorsque vous passez à un autre niveau où vous ne pourrez pas avoir les mêmes opportunités que vous avez négligées. Tirez le meilleur parti de tout moment et de toute opportunité que vous avez à tout moment de votre vie, ils sont tous tout aussi importants. Profitez de votre journée.

Wednesday, 29 January 2020

MentorAfrica: AFRICA AND THE PAIN OF PATRIOTISM. - L'AFRIQUE ET ...

MentorAfrica: AFRICA AND THE PAIN OF PATRIOTISM. - L'AFRIQUE ET ...: The most difficult advertising campaign, I believe, would be trying to sell an obviously bad product. What is happening in many African co...

AFRICA AND THE PAIN OF PATRIOTISM. - L'AFRIQUE ET LA DOULEUR DU PATRIOTISME.


The most difficult advertising campaign, I believe, would be trying to sell an obviously bad product. What is happening in many African countries is that there are some few “patriotic” citizens trying to market brands that only they can see as something worth marketing. It even looks like the more you want to promote these countries the more many of their leaders are putting dirt on the brand. Sometime ago, I was watching a manufacturer lament the unfortunate and unfavourable business climate for businesses in Nigeria. At a point, he was so frustrated that he said his surname is not Nigeria. What he meant was that as patriotic as he has tried to be, there are limits to what he can bear before his patriotic steam runs out. I could really feel his pain because there is so much one can do if all your efforts are being frustrated by the weak and corrupt systems. Many African nations are beauties cover with dirt. Who are those ready to stick out their necks to do the excavation of our societies? Patriotism can be painful when majority of the people in that society do not care about the well-being of others and a larger percentage of these people hold public offices. Until we are honest with ourselves enough to want to admit that most of us are too selfish to play our part in digging into the rubbish to retrieve the jewels in our nations, no one will do it for us. Patriotism is more than wearing Ankara (African prints) and braiding our hair, singing songs that identify us as Africans, it is about making a conscious decision to roll up our sleeves to do the dirty job of breaking the cycle of mental laziness and corruption. There is no use constantly whining about what is not right if you have no intentions of becoming a part of the solution. No matter how we dissect and analyse the problems, they won’t go away, in fact they will keeping getting worse and more complicated to resolve. The next generation cannot afford to follow this path of destruction, we must join our hands together to change the paradigm. This is a very difficult task but it is not an impossible one. You might not have a platform to reach many, but just do what you can with your circle of influence. This cannot be overemphasized, the same platforms from which we are making our criticisms known can also become platforms to influence change and development. Do have a great day!

Je pense que la campagne publicitaire la plus difficile serait de vendre un produit manifestement mauvais. Ce qui se passe dans de nombreux pays africains, c'est qu'il y a quelques citoyens «patriotiques» qui essaient de commercialiser des marques qu'ils seuls peuvent voir comme quelque chose qui mérite d'être commercialisé. Il semble même que plus vous voulez promouvoir ces pays, plus leurs dirigeants mettent de la saleté sur la marque. Il y a quelque temps, je regardais un fabricant déplorer le climat des affaires malheureux et défavorable pour les entreprises au Nigeria. À un moment, il était tellement frustré qu'il a dit que son nom de famille n'était pas le Nigeria. Ce qu'il voulait dire, c'est que, aussi patriotique qu'il ait essayé d'être, il y a des limites à ce qu'il peut supporter avant que sa vapeur patriotique ne s'épuise. Je pouvais vraiment ressentir sa douleur car il y a tellement de choses à faire si tous vos efforts sont frustrés par les systèmes faibles et corrompus. De nombreuses nations africaines sont des beautés couvertes de saleté. Qui sont prêts à sortir le cou pour fouiller nos sociétés? Le patriotisme peut être douloureux lorsque la majorité des gens de cette société ne se soucient pas du bien-être des autres et qu'un plus grand pourcentage de ces personnes occupent des fonctions publiques. Tant que nous ne serons pas honnêtes avec nous-mêmes suffisamment pour vouloir admettre que la plupart d'entre nous sont trop égoïstes pour jouer notre rôle en creusant dans les ordures pour récupérer les joyaux de nos nations, personne ne le fera pour nous. Le patriotisme, c'est plus que porter Ankara (les tissues prints africains) et tresser nos cheveux, chanter des chansons qui nous identifient en tant qu'Africains, il s'agit de prendre une décision consciente de retrousser nos manches pour faire le sale boulot de briser le cycle de la paresse mentale et de la corruption. Il est inutile de se plaindre constamment de ce qui ne va pas si vous n'avez pas l'intention de faire partie de la solution. Peu importe comment nous disséquons et analysons les problèmes, ils ne disparaîtront pas, en fait, ils continueront de s'aggraver et de se compliquer à résoudre. La prochaine génération ne peut pas se permettre de suivre cette voie de destruction, nous devons unir nos forces pour changer le paradigme. C'est une tâche très difficile mais ce n'est pas impossible. Vous n'avez peut-être pas de plate-forme pour en atteindre beaucoup, mais faites simplement ce que vous pouvez avec votre cercle d'influence. On ne peut pas surestimer ce fait, les mêmes plateformes à partir desquelles nous faisons connaître nos critiques peuvent également devenir des plateformes pour influencer le changement et le développement. Passez une bonne journée!




Tuesday, 28 January 2020

MentorAfrica: AFRICA: DARE TO BELIEVE! - AFRIQUE: OSEZ CROIRE!

MentorAfrica: AFRICA: DARE TO BELIEVE! - AFRIQUE: OSEZ CROIRE!: Thinking of the future of Africa is either a pipe dream to most or a reality to those who dare to believe. I used to be in a group on Goog...

AFRICA: DARE TO BELIEVE! - AFRIQUE: OSEZ CROIRE!


Thinking of the future of Africa is either a pipe dream to most or a reality to those who dare to believe. I used to be in a group on Google+ called AFRIQUE DE DEMAIN (THE AFRICA OF TOMORROW) and the admin only allowed posts that talked about the development of Africa, anything other than that was disqualified. I found out that during a period of over two years before that site was closed, there was plenty to report about Africa’s development and her future. To a majority of us however, the only picture of Africa that we can paint is that of doom and gloom and by the way, that is the kind of stuff that attracts traction on social media. I know a few close people whose worst nightmare is what will happen to their children and grandchildren because of the present seemingly, insurmountable challenges. It is up to us to prepare the next generation for the future we hope they would be able to build for Africa. This means we need to spend more time thinking and talking about the solution than we do the problem so that they can become solution oriented. When we continually talk about the obvious, we make it look like that is all there is to it. We cannot keep magnifying the challenges to the point that they obliterate any image of solutions and progress.  The youths have to be trained and encouraged to see the picture of a stable and developed Africa for them to be able to change the way they see the continent and begin to see themselves as part of the solution. At this point, we are training people to still see Africa as a continent to be plundered even by Africans and not as a continent that they need to develop for future generations. If the only picture they see is that of corruption, instability, poverty and migration, they would only prepare mentally for that scenario. They are looking up to the present generation to show them that we as Africans can get it right and develop. Are we going to let them down? If we spend all our energies promoting the obvious lingering problems in all our discussions, it will not help build the strengths that we need to develop this continent. We should not deny the enormous challenges, but we can decide to move past these facts by constantly projecting stories and situations that will help change our focus. We cannot allow the hopes of our next generation to die in the seas and deserts. We cannot allow their smiles to turn to disappointment and pain. Dare to believe that it can be better and you will be surprised at how quickly you will begin to see ways in which you can make a difference. It does not matter where you are in the world, you can use whatever knowledge and opportunity you have to make the future of Africa better. All we need is the will to contribute to the development of our communities one opportunity at a time. Have a wonderful day!

Penser à l'avenir de l'Afrique est soit un rêve de pipe pour la plupart, soit une réalité pour ceux qui osent croire. Je faisais partie d'un groupe sur Google+ appelé AFRIQUE DE DEMAIN et l'administrateur n'autorisait que les messages qui parlaient du développement de l'Afrique, tout autre chose était disqualifié. J’ai découvert que pendant plus de deux ans avant la fermeture de ce site, il y avait beaucoup à dire sur le développement de l’Afrique et son avenir. Pour la majorité d'entre nous, cependant, la seule image de l'Afrique que nous pouvons peindre est celle du malheur et de la morosité et, en tout cas, c'est le genre de choses qui attirent l'attention sur les médias sociaux. Je connais quelques proches dont le pire cauchemar est ce qui va arriver à leurs enfants et petits-enfants à cause des défis apparemment insurmontables actuels. C'est à nous de préparer la prochaine génération pour l'avenir que nous espérons qu'elle pourra construire pour l'Afrique. Cela signifie que nous devons consacrer plus de temps à la réflexion et à la discussion de la solution que nous ne le faisons en ce qui concerne les problèmes pour qu’ils soient orientés vers la solution. Lorsque nous parlons continuellement de l'évidence, nous donnons l'impression que c'est tout ce qu'il y a à faire. Nous ne pouvons pas continuer à magnifier les défis au point qu'ils effacent toute image de solutions et de progrès. Les jeunes doivent être formés et encouragés à voir l'image d'une Afrique stable et développée pour qu'ils puissent changer leur façon de voir le continent et commencer à se percevoir comme faisant partie de la solution. À ce stade, nous formons les gens à voir toujours l'Afrique comme un continent à piller même par les Africains et non comme un continent qu'ils doivent faire tout pour développer pour les générations futures. Si la seule image qu'ils voient est celle de la corruption, de l'instabilité, de la pauvreté et des migrations, ils ne se prépareront mentalement qu'à ce scénario. Ils se tournent vers la génération actuelle pour leur montrer que nous, les Africains, pouvons réussir et nous développer. Allons-nous les laisser tomber? Si nous consacrons toutes nos énergies à promouvoir les problèmes persistants évidents dans toutes nos discussions, cela n'aidera pas à renforcer les forces dont nous avons besoin pour développer ce continent. Nous ne devons pas nier les énormes défis, mais nous pouvons décider de dépasser ces faits en projetant constamment des histoires et des situations qui nous aideront à changer notre orientation. Nous ne pouvons laisser les espoirs de notre prochaine génération mourir dans les mers et les déserts. Nous ne pouvons pas laisser leurs sourires se transformer en déception et en douleur. Osez croire que cela peut être mieux et vous serez surpris de la rapidité avec laquelle vous commencerez à voir comment vous pouvez faire la différence. Peu importe où vous vous trouvez dans le monde, vous pouvez utiliser les connaissances et les opportunités dont vous disposez pour améliorer l'avenir de l'Afrique. Tout ce dont nous avons besoin, c'est de la volonté de contribuer au développement de nos communautés une opportunité à la fois. Bonne journée!


Monday, 27 January 2020

MentorAfrica: YOU CAN BE THE SPARK THE LIGHTS A HUGE FIRE. - VOU...

MentorAfrica: YOU CAN BE THE SPARK THE LIGHTS A HUGE FIRE. - VOU...: Some societies are more difficult to live in than others. Of course, that is stating the obvious and it takes your living in one of those s...

YOU CAN BE THE SPARK THE LIGHTS A HUGE FIRE. - VOUS POUVEZ ÊTRE L'ÉTINCELLE QUI ALLUME UN ÉNORME INCENDIE.

Some societies are more difficult to live in than others. Of course, that is stating the obvious and it takes your living in one of those societies to understand that statement in all its ramifications. Experience is a long way from theory. When you are in a situation where you come face to face in defense of all theory has taught you, the story is completely different and the response will also vary from the learned response you were given in your theoretical experience. When you are in a society where corruption is "considered normal" it takes every ounce of your integrity to stay outside the rut. As we have discussions with the youths, we normally use the mantra "if you cannot beat them, step aside" which is a departure from the popular saying "if you can't beat them, join them." Does stepping aside mean that we have to give up on the society and become unconcerned about what is going on around us? This is a question that we have to deal with often and it takes a lot of reflection for us to come to the point of making a decision that would help us survive this epidemic in our communities. Recently, I read something that really buttressed this point, "Don't go with the flow, be the flow" We may not be able to change the way society functions but we can change the way we respond to the things that go on around us. Society can put a huge pressure on us to respond to situations in a certain way, but we have to be strong enough to hold on to our core values. This is why it is very important for those who want to make a difference to have strong core values that guide them in whatever decisions that they want to make. The very thought of feeling too overwhelmed to do anything will cripple you mentally and prevent you from seeing opportunities to make a difference. However, when you are hinged on the appropriate core values that can enable you process issues thoroughly before you act, you do not follow the flow, you become the flow. Most people are actually looking for strong examples to help them withstand the tide of the rut that is ravaging society. A correct stand from someone around them can just be the nudge they need to do the right thing. Economic difficulties can be overcome if we are alert enough to see what opportunities we have in our environment. However, if all we see are the humongous challenges that are around us, most of which are beyond our control, this will eclipse every chance to make a difference. Begin by making a decision to be the flow, to unclog the wheels of progress and development. Many are looking for someone to start the fire; be that spark. You can change the dynamics one person or one group at a time. Do have a wonderful week!

Certaines sociétés sont plus difficiles à vivre que d'autres. Bien sûr, cela indique l'évidence et il faut vivre votre vie dans l'une de ces sociétés pour comprendre cette déclaration dans toutes ses ramifications. L'expérience est loin de la théorie. Lorsque vous êtes dans une situation où vous vous retrouvez face à face pour défendre toute théorie qui vous a été enseignée, l'histoire est complètement différente et la réponse variera également par rapport à la réponse apprise que vous avez reçue dans votre expérience théorique. Lorsque vous êtes dans une société où la corruption est "considérée comme normale", il faut chaque once de votre intégrité pour rester en dehors de l'ornière. Lorsque nous discutons avec les jeunes, nous utilisons normalement le mantra "si vous ne pouvez pas les battre, mettez-vous de côté", ce qui s'écarte du dicton populaire "si vous ne pouvez pas les battre, rejoignez-les". Se retirer signifie-t-il que nous devons abandonner la société et ne pas nous préoccuper de ce qui se passe autour de nous? C'est une question à laquelle nous devons souvent faire face et il nous faut beaucoup de réflexion pour arriver à prendre une décision qui nous aiderait à survivre à cette épidémie dans nos communautés. Récemment, j'ai lu quelque chose qui renforçait vraiment ce point: "Ne suivez pas le courant, être le courant" Nous ne pouvons peut-être pas changer le fonctionnement de la société, mais nous pouvons changer la façon dont nous répondons aux choses qui se passent autour de nous. La société peut exercer une pression énorme sur nous pour répondre aux situations d'une certaine manière, mais nous devons être suffisamment forts pour conserver nos valeurs fondamentales. C'est pourquoi il est très important pour ceux qui veulent faire la différence d'avoir des valeurs fondamentales fortes qui les guident dans toutes les décisions qu'ils veulent prendre. L'idée même de vous sentir trop submergé pour faire quoi que ce soit vous paralysera mentalement et vous empêchera de voir des occasions de faire une différence. Cependant, lorsque vous êtes articulé sur les valeurs fondamentales appropriées qui peuvent vous permettre de traiter les problèmes en profondeur avant d'agir, vous ne suivez pas le flux, vous devenez le flux. La plupart des gens recherchent effectivement des exemples solides pour les aider à résister à la marée de l'ornière qui ravage la société. Une position correcte de quelqu'un autour d'eux peut simplement être le coup de pouce dont ils ont besoin pour faire la bonne chose. Les difficultés économiques peuvent être surmontées si nous sommes suffisamment alertes pour voir quelles opportunités nous avons dans notre environnement. Cependant, si nous ne voyons que les énormes défis qui nous entourent, dont la plupart sont hors de notre contrôle, cela éclipsera toutes les chances de faire la différence. Commencez par prendre la décision d'être le flux, de déboucher les roues du progrès et du développement. Beaucoup recherchent quelqu'un pour allumer le feu; être cette étincelle. Vous pouvez changer la dynamique d'une personne ou d'un groupe à la fois. Passez une merveilleuse semaine!

Saturday, 25 January 2020

MentorAfrica: FOCUS ON YOUR CANVAS AND DO YOUR MASTERPIECE. - CO...

MentorAfrica: FOCUS ON YOUR CANVAS AND DO YOUR MASTERPIECE. - CO...: We live in a world where some are made to believe that they have nothing to contribute to life. Societal influences can either be a plus o...

FOCUS ON YOUR CANVAS AND DO YOUR MASTERPIECE. - CONCENTREZ SUR VOTRE TOILE ET FAITES VOTRE CHEF-D'OEUVRE


We live in a world where some are made to believe that they have nothing to contribute to life. Societal influences can either be a plus or a minus that is why you have to understand who you really are and figure out what your purpose is before people start putting you in a box. Many people are living their lives within the parameters that others have defined for them, so they end up puppets that would do only what is assigned to them by others. They never really maximize their potentials for fear of raising dust and losing acceptance. Life gives us all a blank canvas to paint an image for humanity to enjoy by contributing our quota. Most artists are known by their era through the message that is portrayed by their works and the other thing that stands out is that they mostly have paintings that represent their own environment and society in general. Our life is a work of art that should inspire others and help them along the way. When you tie your life to something that is alien to you and your environment, it makes is it difficult for you to realise and appreciate what you have in your environment and how you are supposed to add value to it to benefit you, your immediate society and the world at large. Most times, the problem is that we want to affect the world before we make a difference where we are. In so doing, we completely lose focus of what is really important and we begin to paint from the canvas of others rather paint from our own purpose, talent and environment. What you paint on that canvas is seen by so many that you may not even be aware of and it is your uniqueness that gives your work its value and its impact. When we are conscious of how important our life is and the fact that it is interwoven with that of others in society, we will be more careful how we live. Many are too selfish to consider others, all they want to do is paint a picture that draws immediate attention to them but has no lasting value and impact. Until we see life differently, no leadership school, no leadership position, no debates, can change society. Those who cannot understand this principle may have qualifications and titles but their role would make no difference and have no appreciable or sustainable impact, no matter the kind of training they get. The mistake most of us make is that we keep looking at other people's canvas so we get something to criticize while our own painting is left unfinished. This means that those who are supposed to draw inspiration from our paintings are left unattended to and our generation is slowly but surely coming to an end without our contributions. As the year progresses, let us turn our attention to our canvas and do what we alone have the ability to do to make life better for others. Do have a great day!

Nous vivons dans un monde où on fait croire à certains qu’ils n’ont rien à apporter à la vie. Les influences sociétales peuvent être un plus ou un moins, c'est pourquoi vous devez comprendre qui vous êtes vraiment et comprendre quel est votre but avant que les gens ne commencent à vous mettre dans une boîte. Beaucoup de gens vivent leur vie dans les paramètres que des autres ont définis pour eux, ils finissent donc comme des marionnettes qui ne feraient que ce qui leur est assigné par les autres. Ils ne maximisent jamais vraiment leur potentiel de peur de soulever de la poussière et de perdre leur acceptation. La vie nous donne à tous une toile vierge pour peindre une image dont l'humanité pourra en profiter en contribuant à notre quota. La plupart des artistes sont connus par leur époque à travers le message véhiculé par leurs œuvres et l'autre chose qui ressort est qu'ils ont principalement des peintures qui représentent leur propre environnement et la société en général. Notre vie est une œuvre d'art qui devrait inspirer les autres et les aider en cours de route. Lorsque vous liez votre vie à quelque chose qui vous est étranger et à votre environnement, il est difficile pour vous de réaliser et d'apprécier ce que vous avez dans votre environnement et comment vous êtes censé y ajouter de la valeur pour vous, votre société immédiate. et le monde en général. La plupart du temps, le problème est que nous voulons toucher le monde avant de faire une différence là où nous sommes. Ce faisant, nous perdons complètement de vue ce qui est vraiment important et nous commençons à peindre à partir de la toile des autres plutôt qu'à partir de notre propre objectif, de notre talent et de notre environnement. Ce que vous peignez sur cette toile est vu par tellement de gens que vous ne le savez peut-être même pas et c'est votre caractère unique qui donne à votre travail sa valeur et son impact. Lorsque nous sommes conscients de l'importance de notre vie et du fait qu'elle est étroitement liée à celle des autres dans la société, nous serons plus prudents dans notre façon de vivre. Beaucoup sont trop égoïstes pour considérer les autres, tout ce qu'ils veulent, c'est peindre un tableau qui attire immédiatement l'attention sur eux, mais n'a aucune valeur ni impact durable. Jusqu'à ce que nous voyions la vie différemment, aucune école de leadership, aucune position de leadership, aucun débat ne peut changer la société. Ceux qui ne peuvent pas comprendre ce principe peuvent avoir des qualifications et des titres, mais leur rôle ne ferait aucune différence et n'aurait aucun impact appréciable ou durable, quel que soit le type de formation qu'ils reçoivent. L'erreur que la plupart d'entre nous commettons est que nous continuons à regarder la toile des autres afin d'avoir quelque chose à critiquer alors que notre propre peinture n'est pas terminée. Cela signifie que ceux qui sont censés s'inspirer de nos peintures sont laissés sans surveillance et que notre génération se termine lentement mais sûrement sans nos contributions. Au cours de l'année, tournons notre attention vers notre toile et faisons ce que nous seuls avons la capacité de faire pour améliorer la vie des autres. Passez une bonne journée!


Friday, 24 January 2020

MentorAfrica: AFRICA AND THE SCARS OF OUR PAST. - L'AFRIQUE ET L...

MentorAfrica: AFRICA AND THE SCARS OF OUR PAST. - L'AFRIQUE ET L...: You can remain in the prison of the past if you choose to, but remember that that would be a deliberate, personal choice. The past is the ...

AFRICA AND THE SCARS OF OUR PAST. - L'AFRIQUE ET LES CICATRICES DE NOTRE PASSÉ.


You can remain in the prison of the past if you choose to, but remember that that would be a deliberate, personal choice. The past is the past and there is really nothing you can do about it. However, you can give it power to frustrate your present and destroy your future if you do not handle it properly. Quit hiding behind the past. Some of us are still on the road of mental slavery, all we have done is switch cars. We are no longer required to answer to our colonial masters but we have chosen to believe that we have to serve them to stay in their good books in order to make any progress in life. Human beings are made to be interdependent not some being solely dependent on others. However, any human being will dominate anyone who comes begging to be dominated, it is just natural. You do not have to be a certain race or colour for you to look down on anyone who constantly crawls to you for help. The strong will prey on the weak as a matter of course. When your posture before another thunders incompetence, you will be treated as an inferior. We have continually held on to the damage of slavery and colonialism and I understand that these have scarred us forever. Scars are not meant to hold us in one spot, we can choose to use them as reminders that drive us to excellence or keep stirring at them and allow them to hold us in bondage. Many of us allow our past to blur our vision so that even when we think we are free, we are still traveling the same road, just using another vehicle. Outwardly, we think we are free but inwardly we have limitations that hold us from expressing our full value. We have to quit hiding behind the past and change our route completely. Do not continue on the same road and expect to arrive at a different destination because you have changed your means of transportation. When you discuss with most Africans, you will discover that underneath all the education and exposure, there is still that feeling of we can never be like them. For the most part, our lifestyles have changed but our mental limitations are still intact. You are the only one that can decide what to do with your scars. When you decide to give power to what caused your scars to dictate the kind of life you live, that is entirely your problem because even others with bigger scars have gone on to conquer life. Do not give power to things you should have power over, be careful what you allow to dominate your life. Do have a wonderful weekend!
Vous pouvez rester dans la prison du passé si vous le souhaitez, mais n'oubliez pas que ce serait un choix délibéré et personnel. Le passé est le passé et vous ne pouvez vraiment rien y faire. Cependant, vous pouvez le donner le pouvoir de frustrer votre présent et de détruire votre avenir si vous ne le gérez pas correctement. Arrête de te cacher derrière le passé. Certains d'entre nous sont toujours sur la route de l'esclavage mental, tout ce que nous avons fait, c'est changer de voiture. Nous ne sommes plus tenus de répondre à nos maîtres coloniaux, mais nous avons choisi de croire que nous devons les servir pour pouvoir rester dans leurs bons livres afin de progresser dans la vie. Les êtres humains sont faits pour être interdépendants, pas certains étant uniquement dépendants des autres. Cependant, tout être humain dominera tous ceux qui viendront mendier pour être dominés, c'est tout simplement naturel. Il n'est pas nécessaire que vous soyez d'une race ou d'une couleur pour regarder vers le bas toute personne qui rampe constamment vers vous pour obtenir de l'aide. Les forts s'attaqueront naturellement aux faibles. Lorsque votre posture devant un autre hurle l'incompétence, vous serez traité comme un inférieur. Nous nous sommes continuellement accrochés aux dommages de l'esclavage et du colonialisme et je comprends que ceux-ci nous ont marqués à jamais. Les cicatrices ne sont pas censées nous tenir au même endroit, nous pouvons choisir de les utiliser comme des rappels qui nous poussent à l'excellence ou de continuer à les regarder et leur permettre de nous tenir dans l'esclavage. Beaucoup d'entre nous permettent à notre passé de brouiller notre vision de sorte que même lorsque nous pensons être libres, nous continuons à suivre la même route, en utilisant simplement un autre véhicule. Extérieurement, nous pensons que nous sommes libres mais intérieurement, nous avons des limitations qui nous empêchent d'exprimer notre pleine valeur. Nous devons cesser de nous cacher derrière le passé et changer complètement notre itinéraire. Ne continuez pas sur la même route et attendez-vous à arriver à une destination différente car vous avez changé de moyen de transport. Lorsque vous discutez avec la plupart des Africains, vous découvrirez que au dessous toute l'éducation et l'exposition, il y a toujours ce sentiment que nous ne pouvons jamais être comme eux. Pour la plupart, nos modes de vie ont changé mais nos limitations mentales sont toujours intactes. Vous êtes le seul à pouvoir décider quoi faire de vos cicatrices. Lorsque vous décidez de donner du pouvoir à ce qui a amené vos cicatrices de dicter le type de vie que vous vivez, c'est entièrement votre problème car même d'autres avec de plus grandes cicatrices ont conquis la vie. Ne donnez pas de pouvoir à des choses sur lesquelles vous devriez avoir le pouvoir, faites attention à ce que vous autorisez à dominer votre vie. Passez une merveilleux weekend!


Thursday, 23 January 2020

MentorAfrica: AFRICA: BREAKING LIMITATIONS, CHANGING THE STORY. ...

MentorAfrica: AFRICA: BREAKING LIMITATIONS, CHANGING THE STORY. ...: At times, Africa is just on mind and I like to share my perspective on things with a view of making whatever contributions I can to help u...

AFRICA: BREAKING LIMITATIONS, CHANGING THE STORY. - AFRIQUE: BRISER LES LIMITES, CHANGER L'HISTOIRE.


At times, Africa is just on mind and I like to share my perspective on things with a view of making whatever contributions I can to help us change the way we look at issues and possibly help some of us join the bandwagon to create change. I do not feel right when I have to talk about Africa in a way that looks like all one does is to find faults. Be that as it may, it should be clear that patriotism is not folly. No matter how bitter the truth is, it is the only way that can lead to any worthwhile change. The fact that Africa relishes in consumption has been a topic of many discussions and I do not want to over flog this issue. Recently, I noticed something that just made this point so fresh in my memory. It is bad enough that all we want to do is consume what others have produced irrespective of where we find ourselves on the planet. Go to any international airport and the amount of luggage will tell you who is an African, we just like to consume to prove that we have arrived. What is most disturbing to me is the fact that we not only consume products and services, we also consume ideas. We are either too afraid or too lazy to think, so we have to wait for others to think and then we imitate what they are thinking. It is that bad… When I say we are afraid to think, I believe most of us have come to accept the notion that Africans are incapable of having any productive thoughts, so we would rather keep whatever we have to ourselves. The fear of initiating makes us to wait for someone more "civilised" to do it first then we follow. We are in an environment where innovative ideas are shouted down by parents, society, economy and government. Those who venture out are humiliated and frustrated, but what we forget is that life is like that to some degree, everywhere. I believe that all we need to do is to create a more accommodating atmosphere like others have done through the ages, by braving it through huge, unavoidable barriers to innovate and create. Stop allowing the environment to shout you down, keep trying until your environment responds and makes room for you. Those who blaze the trail, set the rules. What we need in Africa is the bold spirit of trailblazing without fear of what others think of us. We have allowed fear of the unknown and the shame of being mocked to stop us from taking bold initiatives and breaking boundaries. Only the bold conquer territories, make up your mind to step into the arena of success and win. Those who are watching to discredit your performance will eventually become fans when you refuse to throw in the towel and go on to win the game. Do have a great day!

Parfois, l'Afrique me vient à l'esprit et j'aime partager mon point de vue sur les choses en vue d'apporter toutes les contributions que je peux pour nous aider à changer notre façon de voir les problèmes et peut-être aider certains d'entre nous à rejoindre le mouvement pour créer le changement. Je ne me sens pas bien quand je dois parler de l'Afrique d'une manière qui peut donner l'impression que tout ce que l'on fait, c'est de trouver des défauts. Quoi qu'il en soit, il devrait être clair que le patriotisme n'est pas une folie. Quelle que soit l'amertume de la vérité, c'est le seul moyen qui puisse conduire à un changement valable. Le fait que l'Afrique apprécie la consommation a fait l'objet de nombreuses discussions et je ne veux pas exagérer cette question. Récemment, j'ai remarqué quelque chose qui vient de rendre ce point si frais dans ma mémoire. C'est déjà assez grave que tout ce que nous voulons faire, c'est consommer ce que les autres ont produit, peu importe où nous nous trouvons sur la planète. Allez dans n'importe quel aéroport international et la quantité de bagages vous dira qui est un Africain, nous aimons juste consommer pour prouver que nous sommes arrivés. Ce qui me dérange le plus, c'est que nous consommons non seulement des produits et des services, mais aussi des idées. Nous avons soit trop peur, soit trop paresseux pour penser, nous devons donc attendre que les autres pensent et ensuite nous imitons ce qu'ils pensent. C'est si mauvais… Quand je dis que nous avons peur de penser, je pense que la plupart d'entre nous en sommes venus à accepter l'idée que les Africains sont incapables d'avoir des pensées productives, nous préférons donc garder tout ce que nous avons dans nos esprits. La peur de l'initiation nous fait attendre que quelqu'un de plus «civilisé» le fasse d'abord puis nous le suivons. Nous sommes dans un environnement où les idées innovantes sont repoussées par les parents, la société, l'économie et le gouvernement. Ceux qui s'aventurent sont humiliés et frustrés, mais ce que nous oublions, c'est que la vie est comme ça dans une certaine mesure, partout. Je crois que tout ce que nous devons faire est de créer une atmosphère plus accommodante comme d'autres l'ont fait pendant très longtemps en affrontant la vie à travers d'énormes barrières inévitables pour innover et créer. Arrêtez de laisser l'environnement vous repousser, continuez d'essayer jusqu'à ce que votre environnement réponde et vous fasse de la place. Ceux qui ouvrent la voie fixent les règles. Ce dont nous avons besoin en Afrique, c'est l'esprit audacieux de pionnier sans craindre ce que les autres pensent de nous. Nous avons laissé la peur de l'inconnu et la honte d'être ridiculisé nous empêcher de prendre des initiatives audacieuses et de briser les frontières. Seuls les audacieux conquièrent des territoires, décidez-vous d'entrer dans l'arène du succès et de gagner. Ceux qui regardent pour discréditer vos performances deviendront éventuellement des fans lorsque vous refuserez de jeter l'éponge et vous gagnez le match. Passez une bonne journée!


Wednesday, 22 January 2020

MentorAfrica: CULTURE. CHANGE. AFRICAN DEVELOPMENT. - CULTURE. C...

MentorAfrica: CULTURE. CHANGE. AFRICAN DEVELOPMENT. - CULTURE. C...: I was talking to an elder who was recently elected to preside over the affairs of his community and when I asked what his vision was, he s...

CULTURE. CHANGE. AFRICAN DEVELOPMENT. - CULTURE. CHANGEMENT. DÉVELOPPEMENT AFRICAIN.


I was talking to an elder who was recently elected to preside over the affairs of his community and when I asked what his vision was, he simple said he wanted to change the culture. Upon further inquiry, he said there was a culture of laziness, nonchalance and wickedness in the community that he wanted to change in order for the community to progress. Culture, they say is the collective fabric that defines a people which means that everybody in life is defined by the culture they permit in their environment. You either succumb to a culture or you create one. Society is dynamic, nothing is eternally engraved in stone. If you see that the culture around you is counterproductive to the development of the community, you have the ability to change that culture starting from your circle of influence. The ability to help people see things differently and to make them understand the import of this change is what we need to bring into a space in which we want to "sell" change. Things do not have to remain how they have been if they have outgrown their usefulness or if they have become corrupted. Most times, all we do is complain when we find that we are faced with growing ills in the society. We forget that we all have spaces that we can influence even if we do not have a big enough platform to change the wider society. I have noticed that the very ills people condemn in government or whatever sphere of society they find themselves in, they also perpetuate or permit in their families, private businesses or immediate environment. Business owners will owe salaries or have inhumane practices in their organisations and then cry out about unfair business policies by government and bigger corporate organisations. Parents would help children falsify information required in forms, pay bribe to get them favours then turn round and expect their children to be perfect citizens. I visited a university in Nigeria where the environment was very beautiful and very neat and I noticed that everyone in what I would consider a mammoth crowd, found a way of disposing their wraps without littering the surroundings which is the usual practice almost everywhere in Nigeria. They have succeeded in creating a different culture in that environment and you too can do the same in your circle of influence if you desire strongly enough to do so. We should not abdicate our responsibilities by believing lies about who we are as Africans. No one is innately lawless like many Africans have been made to believe because we often think that being an African is synonymous with being lawless and filthy. There is nothing that we cannot change if we are passionate enough to give it our all. Next time you see a cultural pattern that is causing more harm than good, start by dissociating yourself from it, then think of what you can do to initiate change.  Enjoy your day!
Je parlais à un aîné récemment élu pour diriger les affaires de sa communauté et quand j'ai demandé quelle était sa vision, il a simplement dit qu'il voulait changer la culture. Après une enquête plus approfondie, il a dit qu'il y avait une culture de paresse, de nonchalance et de méchanceté dans la communauté qu'il voulait changer pour que la communauté progresse. La culture, dit-on, est le tissu collectif qui définit un peuple, ce qui signifie que tout le monde dans la vie est défini par la culture qu'il permet dans son environnement. Soit vous succombez à une culture, soit vous en créez une. La société est dynamique, rien n'est éternellement gravé dans la pierre. Si vous voyez que la culture qui vous entoure est contre-productive pour le développement de la communauté, vous avez la possibilité de changer cette culture à partir de votre cercle d'influence. La capacité d'aider les gens à voir les choses différemment et de leur faire comprendre l'importance de ce changement est ce que nous devons apporter dans un espace où nous voulons "vendre" du changement. Les choses n'ont pas à rester telles qu'elles ont été si elles ont dépassé leur utilité ou si elles sont devenues corrompues. La plupart du temps, tout ce que nous faisons est de nous plaindre lorsque nous constatons que nous sommes confrontés à des maux croissants dans la société. Nous oublions que nous avons tous des espaces que nous pouvons influencer même si nous n'avons pas une plateforme suffisamment grande pour changer la société au sens large. J'ai remarqué que les maux que les gens condamnent au sein du gouvernement ou dans n'importe quelle sphère de la société dans laquelle ils se trouvent, ils perpétuent ou autorisent également dans leurs familles, des entreprises privées ou leur environnement immédiat. Les propriétaires d'entreprise devront des salaires ou adoptent des pratiques inhumaines dans leurs organisations, puis ils dénoncent les politiques commerciales déloyales du gouvernement et des grandes entreprises. Les parents aideraient les enfants à falsifier les informations requises dans les formulaires, à payer un pot-de-vin pour leur obtenir des faveurs, puis à se retourner et à s'attendre à ce que leurs enfants soient de parfaits citoyens. J'ai visité une université au Nigéria où l'environnement était très beau et très soigné et j'ai remarqué que tout le monde dans ce que je considérerais comme une foule gigantesque, a trouvé un moyen de jeter leurs emballages sans joncher l'environnement, ce qui est la pratique habituelle presque partout au Nigéria. Ils ont réussi à créer une culture différente dans cet environnement et vous aussi pouvez faire de même dans votre cercle d'influence si vous le souhaitez assez fortement. Nous ne devons pas abdiquer nos responsabilités en croyant au mensonge qui nous sommes en tant qu’Africains. Personne n'est intrinsèquement anarchique comme on l'a fait croire beaucoup d'Africains parce que nous pensons souvent qu'être Africain est synonyme d'être anarchique et sale. Il n'y a rien que nous ne pouvons pas changer si nous sommes assez passionnés pour tout donner. La prochaine fois que vous verrez un modèle culturel qui cause plus de mal que de bien, commencez par vous en dissocier, puis réfléchissez à ce que vous pouvez faire pour initier le changement. Bonne journée!


Monday, 20 January 2020

MentorAfrica: AFRICA: THE CLOUDS ARE GATHERING - AFRIQUE: LES NU...

MentorAfrica: AFRICA: THE CLOUDS ARE GATHERING - AFRIQUE: LES NU...: We always wish we could have some rain in the dry season especially those who are into farming so that seeds sown would have enough moistu...

AFRICA: THE CLOUDS ARE GATHERING - AFRIQUE: LES NUAGES SE RASSEMBLENT S


We always wish we could have some rain in the dry season especially those who are into farming so that seeds sown would have enough moisture to germinate. Ironically, when it is the raining season, we wish we could have some more sunshine to enjoy the fruits of our labour. Wishing we had something we do not have is part of the human experience. The peculiarities of the seasons can become a burden if the season becomes longer than expected. Little drops of rain here and there do not do much good to the vegetation, but when there is more rain than sunshine during the raining season, the crops are happy and farmers are satisfied. Life needs all the seasons to be complete, the prolongation of any particular season could spell disaster. The problem with Africa is that we have been in a prolonged drought of weak leadership and all the systems have either withered or are completely dead. From the little experience I have gathered in my new found love for gardening, one would do anything to get water to the plants if one intends to have any harvest at all. When the clouds begin to gather after a long spell of dry weather, it puts smiles on the farmer's face. Africa has suffered devastation in her leadership but little drops of rain seem to be falling through a certain percentage of the citizenry who are beginning to see things from a different light. This is an important glimmer of hope because it is from the citizens that leaders emerge. Therefore, if we have citizens who are beginning to see things in the proper light of service rather than lordship and who are also beginning to engage in matters of leadership and good governance, then there is some light at the end of the tunnel. There is not much to be seen right now, but if a few “drops” of enlightened and determined citizens begin to fall into our political and other institutions, one day, sooner than later, the rains will come. Let us keep talking and enlightening ourselves even as we make the little difference we can in our circles of influence. What you are doing might seem like a drop but from the clouds of discontent and active engagements that have been gathering, you never know when the rain of change will fall. Do have a great week!



Nous souhaitons toujours pouvoir avoir un peu de pluie pendant la saison sèche, en particulier ceux qui sont dans l'agriculture afin que les graines semées aient suffisamment d'humidité pour germer. Ironiquement, quand c'est la saison des pluies, nous souhaitons avoir un peu plus de soleil pour profiter des fruits de notre travail. Souhaitant avoir quelque chose que nous n'avons pas fait partie de l'expérience humaine. Les particularités des saisons peuvent devenir un fardeau si la saison devient plus longue que prévu. De petites gouttes de pluie ici et là ne font pas beaucoup de bien à la végétation, mais quand il y a plus de pluie que de soleil pendant la saison des pluies, les récoltes sont heureuses et les agriculteurs sont satisfaits. La vie a besoin de toutes les saisons pour être complète, la prolongation d'une saison particulière pourrait être catastrophique. Le problème avec l'Afrique est que nous avons été dans une sécheresse prolongée de leadership faible et que tous les systèmes ont flétri ou sont complètement morts. D'après la petite expérience que j'ai accumulée dans mon nouvel amour pour le jardinage, on ferait n'importe quoi pour amener de l'eau aux plantes si on a l'intention de récolter du tout. Lorsque les nuages ​​commencent à se rassembler après une longue période de temps sec, il fait sourire le fermier. L'Afrique a subi des ravages dans sa direction, mais de petites gouttes de pluie semblent tomber à travers un certain pourcentage de citoyens qui commencent à voir les choses sous un jour différent. C'est une lueur d'espoir importante car c'est des citoyens que les dirigeants émergent. Par conséquent, si nous avons des citoyens qui commencent à voir les choses sous le bon jour plutôt que la seigneurie et qui commencent également à s'engager dans des questions de leadership et de bonne gouvernance, alors il y a de la lumière au bout du tunnel. Il n'y a pas grand-chose à voir en ce moment, mais si quelques «gouttes» de citoyens éclairés et déterminés commencent à tomber dans nos institutions politiques et autres, un jour, tôt ou tard, les pluies viendront. Continuons à parler et à nous éclairer alors que nous faisons la petite différence que nous pouvons dans nos cercles d'influence. Ce que vous faites peut sembler une goutte, mais avec les nuages ​​de mécontentement et d'engagements actifs qui se sont rassemblés, vous ne savez jamais quand la pluie du changement tombera. Passez une bonne semaine!

Saturday, 18 January 2020

MentorAfrica: AFRICA AND THE NEED FOR A PARADIGM SHIFT - L'AFRIQ...

MentorAfrica: AFRICA AND THE NEED FOR A PARADIGM SHIFT - L'AFRIQ...: "Africa is undergoing infusion because of a chronic disease: underdevelopment. A remedy for her recovery is a curative cocktail: brin...

AFRICA AND THE NEED FOR A PARADIGM SHIFT - L'AFRIQUE ET LA NÉCESSITÉ D'UN CHANGEMENT DE PARADIGME


"Africa is undergoing infusion because of a chronic disease: underdevelopment. A remedy for her recovery is a curative cocktail: bringing about a paradigm shift for moral rearmament (good governance and exemplary leadership by our leaders and a civic conscience for civil society) creating value to shift our economies and bring them into honest circles for the welfare of the whole population and not only a tiny part of privileged".-Cecile Thiakane

The business of taking Africa out of "life support" like we discussed in a previous post http://mentoringafrica.blogspot.com/2017/01/heartbeat-of-our-land-battement-du.html?spref=tw is a task that must be done by all those who dare to believe in an Africa with a developed and stable future. These are those who feel it somewhere in their guts irrespective of that they see going on around them that will make any “right thinking” individual to give up.  For the majority of Africans, it is a very far-fetched possibility that many believe will never happen because whatever progress we seem to be making is drowned by the myriad of challenges plaguing the continent. The redemptive cocktail that my dear friend and fellow compatriot has outlined above is something we can all work towards if we so desire. A paradigm shift is indispensable to a forward movement of Africa. A paradigm shift is one of the most difficult thing you can get people to do when the physical evidence is overwhelming. However, we must understand that those who have achieved great things with their lives, have had to intentionally and forcefully shift that paradigm in face of what seemed insurmountable. Where the mind goes, the person follows, so we have to get out of any mental blockade about any situation before we can physically do something about it. Those who believe in the possibility of a developed Africa must continue to speak up and proffer solutions using whatever medium they have until others begin to develop that mental image of what they have trained themselves to see. We cannot allow the upcoming generations to continue in this "foolishness" of living like we are incapable of change and development. Until we see the need to build a vibrant continent, we will continue to live with a defeatist mentality and make little or no progress. What this means is that we will allow the youths continue to think that the only way forward is corruption, mediocrity and underdevelopment. For those of us who see a glimmer of hope, we will keep speaking and that for me is not a "nagging criticism" of what is going on in Africa but rather it is the speaking about how to forge a way forward and do what many believe is impossible to achieve in a continent like ours. Enjoy your weekend!

L'Afrique est sous perfusion car souffrant d'une maladie chronique : le sous-développement. Un remède pour sa rémission un cocktail curatif : opérer un changement de paradigme pour un réarmement moral (bonne gouvernance et exemplarité pour nos dirigeants et une conscience citoyenne pour la société civile) création de valeur pour faire muter nos économies et les faire rentrer dans des cercles vertueux pour le bien être de toute la population et pas seulement une infime partie de privilégiés. - Cecile Thiakane


L'activité consistant à retirer l'Afrique du "soutien vital" comme nous en avons discuté dans un article précédent http://mentoringafrica.blogspot.com/2017/01/heartbeat-of-our-land-battement-du.html?spref=tw est une tâche qui doit être accomplie par tous ceux qui osent croire en une Afrique avec un avenir développé et stable. Ce sont ceux qui le ressentent quelque part dans leurs tripes, indépendamment de ce qu'ils voient se passer autour d'eux, ce qui incitera toute personne «bien sensée» à abandonner. Pour la majorité des Africains, c'est une possibilité très farfelue que beaucoup croient que cela n'arrivera jamais parce que les progrès que nous semblons réaliser sont noyés par la myriade de défis qui affligent le continent. Le cocktail rédempteur que ma chère amie et compatriote a décrit ci-dessus est quelque chose que nous pouvons tous travailler si nous le désirons. Un changement de paradigme est indispensable pour faire avancer l'Afrique. Un changement de paradigme est l'une des choses les plus difficiles que vous puissiez faire faire aux gens lorsque les preuves physiques sont accablantes. Cependant, nous devons comprendre que ceux qui ont accompli de grandes choses de leur vie ont dû changer intentionnellement et avec force ce paradigme face à ce qui semblait insurmontable. Où l'esprit va, la personne suit, nous devons donc sortir de tout blocage mental sur toute situation avant de pouvoir en faire quelque chose physiquement. Ceux qui croient en la possibilité d'une Afrique développée doivent continuer à parler et à proposer des solutions en utilisant n'importe quel médium qu'ils ont jusqu'à ce que les autres commencent à développer cette image mentale de ce qu'ils sont formés. Nous ne pouvons pas permettre aux générations futures de continuer dans cette «folie» de vivre comme si nous sommes incapables de changement et de développement. Tant que nous ne verrons pas la nécessité de construire un continent dynamique, nous continuerons à vivre avec une mentalité défaitiste et à faire peu ou pas de progrès. Cela signifie que nous allons permettre aux jeunes de continuer à penser que la seule voie à suivre est celle de la corruption, de la médiocrité et du sous-développement. Pour ceux d'entre nous qui voient une lueur d'espoir, nous continuerons à parler et ce n'est pas pour moi une "critique lancinante" de ce qui se passe en Afrique mais plutôt de parler de la manière de forger une voie à suivre et de faire ce que beaucoup croire est impossible à réaliser dans un continent comme le nôtre. Passe un bon weekend!


Friday, 17 January 2020

MentorAfrica: ALWAYS TELL YOURSELF THE TRUTH! - VOUS VOUS DITES ...

MentorAfrica: ALWAYS TELL YOURSELF THE TRUTH! - VOUS VOUS DITES ...: No one can help you measure your life and your progress except yourself. What others see is just what you want them to see no matter how c...

ALWAYS TELL YOURSELF THE TRUTH! - VOUS VOUS DITES TOUJOURS LA VÉRITÉ!


No one can help you measure your life and your progress except yourself. What others see is just what you want them to see no matter how close they are to you. Nobody knows you better than you know yourself unless you have joined the ever growing numbers of those who prefer to lie even to themselves about themselves. The importance of always telling yourself the truth is that you are constantly in a position to make the necessary adjustments needed as you journey through life. If you refuse to change the needful, you will not make a success of your life. Is your life on autopilot? Are you just going through the motions? These are questions we need to confront and sincerely address in order to maximize our experiences. There are times when life seems on autopilot, when all you can do is go through the motions until your move to the next level happens. What can we do during those times so that we are able handle what the next level of life offers us? This is an important period for those who know how to utilize it. This is the period where you can consider your options and decide on what changes to make or the next best route to take. If you allow things get into mind, they will paralyse you. Rather than take stock, confront the issues and overcome, many become discouraged and lose hope believing that life has nothing more to offer them. They stop dreaming and start accepting whatever life brings across their way. They put themselves on autopilot and do nothing to try to navigate the vicissitudes of life. Life is in stages. You cannot allow life to put you on autopilot permanently, the ability to take the reins and navigate life when the weather changes is what guarantees success. When you get to a point where your answers to questions become "but what can I do about this?" you know life has put you on autopilot. There must be something you can do about any given situation if you put your mind to it. If we decide not to give up, we will be in a better position to see options that we hitherto considered unlikely that we will help us overcome periods of seeming stagnation. Decide to keep moving and you will discover that no situation in life can put you on autopilot for long. Situations can slow you down or make you change directions but they should not be allowed to halt you or stop you totally. You have the reins, you are in control, don’t ever forget that. Enjoy your weekend!

Personne ne peut vous aider à mesurer votre vie et vos progrès, sauf vous-même. Ce que les autres voient est exactement ce que vous voulez qu'ils voient, peu importe à quel point ils sont proches de vous. Personne ne vous connaît mieux que vous  à moins d'avoir rejoint le nombre toujours croissant de ceux qui préfèrent même de se mentir à leurs propres sujtes. L'importance de toujours vous dire la vérité est que vous êtes constamment en mesure de faire les ajustements nécessaires au cours de votre voyage dans la vie. Si vous refusez de changer le nécessaire, vous ne réussirez pas votre vie. Votre vie est-elle sur le pilote automatique? Passerez-vous simplement par les motions? Ce sont des questions que nous devons affronter et aborder sincèrement afin de maximiser nos expériences. Il y a des moments où la vie semble sur le pilote automatique, où tout ce que vous pouvez faire est de passer par les motions jusqu'à ce que votre passage au niveau suivant se produise. Que pouvons-nous faire pendant ces périodes afin de pouvoir gérer ce que le prochain niveau de vie nous offre? Il s'agit d'une période importante pour ceux qui savent l'utiliser. C'est la période où vous pouvez considérer vos options et décider des changements à effectuer ou de la prochaine meilleure route à prendre. Si vous permettez aux choses d'entrer dans votre esprit, elles vont vous paralyser. Plutôt que de faire le bilan, d'affronter les problèmes et de les surmonter, beaucoup se découragent et perdent d'espoir en croyant que la vie n'a plus rien à leur offrir. Ils arrêtent de rêver et acceptent tout ce que la vie leur réserve. Ils se mettent sur pilote automatique et ne font rien pour essayer de naviguer dans les vicissitudes de la vie. La vie est par étapes. Vous ne pouvez pas permettre à la vie de vous mettre sur le pilote automatique en permanence, la capacité de prendre les rênes et de naviguer dans la vie lorsque le temps change est ce qui garantit le succès. Lorsque vous arrivez à un point où vos réponses aux questions deviennent "mais que puis-je faire à ce sujet?" vous savez que la vie vous a mis sur le pilote automatique. Il doit y avoir quelque chose que vous pouvez faire dans une situation donnée si vous y réfléchissez. Si nous décidons de ne pas abandonner, nous serons en meilleure position pour voir des options que nous pensions jusqu'à présent peu susceptibles de nous aider à surmonter des soi-disantes périodes de stagnation. Décidez de continuer à bouger et vous découvrirez qu'aucune situation dans la vie ne peut vous mettre longtemps sur le pilote automatique. Les situations peuvent vous ralentir ou vous faire changer de direction, mais vous ne devrez pas les permettre de vous juguler ou de vous arrêter totalement. Vous avez les rênes, vous avez le contrôle, n’oubliez jamais cela. Passe un bon weekend!


Thursday, 16 January 2020

MentorAfrica: AFRICA'S DEVELOPMENT. THE GIRL-CHILD. POPULATION E...

MentorAfrica: AFRICA'S DEVELOPMENT. THE GIRL-CHILD. POPULATION E...: It is funny how something that you think you are really not interested in can become something that keeps you awake at night. I have never...

AFRICA'S DEVELOPMENT. THE GIRL-CHILD. POPULATION EXPLOSION. - DÉVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE. LA FILLE. EXPLOSION DÉMOGRAPHIQUE.


It is funny how something that you think you are really not interested in can become something that keeps you awake at night. I have never really looked at the girl-child issue as “my thing” until something that has been nudging me actually stole my sleep last night. It has finally dawned on me that without paying adequate attention to the development of the girl-child, Africa will not win the war against underdevelopment. In recent times, Africa’s mounting demography and its attendant challenges have been in the spotlight. In ancient Africa, having a large number of children was not a problem; they were the workforce and military might of their communities. Responsibilities were understood and parents as well as elders undertook the job of raising their children with all the diligence that was required. A growing population was never an issue at that time, everyone understood their roles. What has changed is that society has evolved from having a communal workforce and most parents have abdicated their responsibilities. As if that was not enough damage, babies are now giving birth to babies that are raised solely by these babies. How bad can this get? An alarming percentage of teenage girls, especially in the rural areas, are single mothers with no care even from their immediate families. We now have growing number of grandmothers in their thirties. This vicious cycle has to be addressed if Africa has any intention of making a headway. Illiterate, underage and confused mothers and children, spell disaster for this continent. The real problem is not the number of births, it is those having these babies and the circumstances in which they are raising them that are monsters threatening the very existence of this continent. Until women stop seeing themselves only as sex objects and “baby mamas”, we are in big trouble. Even if you empower people economically and academically who have no value for themselves, you only help them have acquire better capacity to be foolish- whatever that means... We need to sit up and do something about helping the girl-child understand her value and place in nation building. Until she understands her importance and her place, we are going to keep debating population explosion until we lose all sense of what the real issue is without accomplishing anything to help find a solution to the problem. Do have a great day!

C'est marrant de voir comment quelque chose qui ne vous intéresse vraiment pas peut devenir quelque chose qui vous tient éveillé la nuit. Je n'ai jamais vraiment considéré le problème des filles comme «mon truc» jusqu'à ce que quelque chose qui m'a poussé me dérobe mon sommeil la nuit dernière. J'ai finalement compris que sans accorder une attention suffisante au développement de la petite fille, l'Afrique ne gagnerait pas la guerre contre le sous-développement. Ces derniers temps, la démographie croissante de l’Afrique et les défis qui en découlent ont été mis en lumière. Dans l'Afrique ancienne, avoir un grand nombre d'enfants n'était pas un problème; ils étaient la force de travail et militaire de leurs communautés. Les responsabilités ont été comprises et les parents ainsi que les aînés ont entrepris d'élever leurs enfants avec toute la diligence requise. Une population croissante n'a jamais été un problème à cette époque, tout le monde comprenait leur rôle. Ce qui a changé, c'est que la société est passée d'une main-d'œuvre communautaire et la plupart des parents ont abdiqué leurs responsabilités. Comme si cela ne suffisait pas, les bébés donnent maintenant naissance à des bébés qui sont élevés uniquement par ces bébés. À quel point ce phénomène, s'arrêterait-il de nous pousser vers le catastrophe? Un pourcentage alarmant d'adolescentes, en particulier dans les zones rurales, sont des mères célibataires sans soins, même de la part de leur famille immédiate. Nous avons maintenant un nombre croissant de grands-mères dans la trentaine. Ce cercle vicieux doit être combattu si l'Afrique a l'intention de faire des progrès. Des mères et des enfants analphabètes, mineurs et confus, sont synonymes de catastrophe pour ce continent. Le vrai problème n'est pas le nombre de naissances mais ce sont ceux qui ont ces bébés et les circonstances dans lesquelles ils les élèvent qui sont des monstres menaçant l'existence même de ce continent. Jusqu'à ce que les femmes cessent de se voir uniquement comme des objets sexuels et des «mamans de bébés», nous avons de gros problèmes. Même si on donne le pouvoir économique et académique aux gens qui n'ont aucune valeur pour eux-mêmes, vous ne les aidez qu'à acquérir une meilleure capacité à être stupide - quoi que cela signifie ... Nous devons nous asseoir et faire quelque chose pour aider la petite fille à comprendre sa valeur et place dans la construction de la nation. Jusqu'à ce qu'elle comprenne son importance et sa place, nous allons continuer à débattre de l'explosion démographique jusqu'à ce que nous perdions tout sens de la véritable question sans rien faire pour aider à trouver une solution au problème. Passez une bonne journée!


Wednesday, 15 January 2020

MentorAfrica: OVERCOME THE OBSTACLES, DON'T LOOK FOR SHORTCUTS. ...

MentorAfrica: OVERCOME THE OBSTACLES, DON'T LOOK FOR SHORTCUTS. ...: It is disturbing to see how people are doing everything these days to be in the limelight. We are in an era where, for most, the mantra is...

OVERCOME THE OBSTACLES, DON'T LOOK FOR SHORTCUTS. - SURMONTEZ LES OBSTACLES, NE CHERCHEZ PAS DE RACCOURCI.


It is disturbing to see how people are doing everything these days to be in the limelight. We are in an era where, for most, the mantra is ‘the end justifies the means’. It is more apparent for those of us who work with youths because they are constantly in a hurry and they do not understand the idea of a ‘slow cook brings out the best juices and the best taste’. There is a popular saying that "there are many ways to kill a rat" but I would like to ask a question "Are all the ways legitimate?" When you confront people who want to get to their destination by hook or by crook, they will use this saying to support their actions. With all the hype about success that has swamped society in our day, people would do anything to be counted among the successful. Many simply refuse to understand that the journey of success is a better example of the accomplishment than what is generally seen or accepted as success. It is actually the facing and overcoming of the obstacles that try to stop us from achieving our goals that brings about the character and principled development that we need to make the difference that humanity needs. Those who are willing to make a difference will not take a shortcut, they will either reroute, change or adjust their strategies. Many who take the shortcut would look for ways to bypass the "stress" of the journey and arrive at the end by questionable or even fraudulent means. They will post fake photos, videos and information, bribe authorities, falsify information, eliminate opponents and do unprintable things just to avoid obstacles. These people get to their destination and they become a nuisance to society. Obstacles are inevitable in life. Rather than look for shortcuts that would destroy your future, when you confront a challenge, sharpen your creativity by looking for other ways to redirect your path. What you learn in the process is what you will use to impact people. Nobody is significantly helped and developed by the fruit of your success, what they learn from is what it took to get those fruits. What the fruit of your success does is give you a platform to reach others, it is the lessons from your journey that leave the kind of lasting impact that can help those you come in contact with to have a smoother and better journey. Do have a pleasant day!

Il est troublant de voir comment les gens font tout ces jours-ci pour être sous les projecteurs. Nous sommes à une époque où, pour la plupart, le mantra est «la fin justifie les moyens». Cela est plus évident pour ceux d’entre nous qui travaillent avec des jeunes parce qu’ils sont constamment pressés et qu’ils ne comprennent pas l’idée d’un «mijoteur qui fait ressortir les meilleurs jus et le meilleur goût». Il y a un dicton populaire selon lequel "il existe de nombreuses façons de tuer un rat", mais je voudrais poser une question "toutes les façons sont-elles légitimes?" Lorsque vous affrontez des gens qui veulent arriver à destination par crochet ou par escroc, ils utiliseront ce dicton pour soutenir leurs actions. Avec tout le battage médiatique sur le succès qui a submergé la société de nos jours, les gens feraient tout pour être comptés parmi les réussis. Beaucoup refusent simplement de comprendre que le chemin du succès est un meilleur exemple de réalisation que ce qui est généralement considéré ou accepté comme le succès. C'est en fait le fait de faire face aux obstacles et de les surmonter qui tentent de nous empêcher d'atteindre nos objectifs qui apporte le caractère et le développement de principe dont nous avons besoin pour faire la différence dont l'humanité en a besoin. Ceux qui sont prêts à faire la différence ne prendront pas de raccourci, ils vont réorienter, ils changeront ou ajusteront leurs stratégies. Beaucoup de ceux qui prennent le raccourci chercheraient des moyens de contourner le «stress» du voyage et arriveraient à la fin par des moyens douteux, voire frauduleux. Ils publieront de fausses photos, vidéos et informations, corrompront les autorités, falsifieront les informations, élimineront les opposants et feront des choses non imprimables juste pour éviter les obstacles. Ces personnes arrivent à destination et deviennent une nuisance pour la société. Les obstacles sont inévitables dans la vie. Plutôt que de chercher des raccourcis qui détruiraient votre avenir, lorsque vous affrontez un défi, aiguisez votre créativité en recherchant d'autres moyens de rediriger votre chemin. Ce que vous apprenez au cours du processus est ce que vous utiliserez pour avoir un impact sur les gens. Personne n'est considérablement aidé et développé par le fruit de votre succès, ce qu'ils apprennent, c'est ce qu'il a fallu pour obtenir ces fruits. Le fruit de votre succès est de vous donner une plate-forme pour atteindre les autres, ce sont les leçons de votre voyage qui laissent le genre d'impact durable qui peut aider ceux avec qui vous entrez en contact à avoir un voyage plus fluide et meilleur. Passez une bonne journée!