Saturday, 30 November 2019

MentorAfrica: WHEN DESPERATION SPEAKS, REASON IS SILENT. - QUAN...

MentorAfrica: WHEN DESPERATION SPEAKS, REASON IS SILENT. - QUAN...: The financial situation has become unbearable and you just received a job offer with remunerations far below your expertise and experien...

WHEN DESPERATION SPEAKS, REASON IS SILENT. - QUAND LE DESPERATION PARLE, LA RAISON SE TAIRE.


The financial situation has become unbearable and you just received a job offer with remunerations far below your expertise and experience. You have waited for things to change for such a long time and the opportunity comes for you to either die in dangerous waters or arrive in a hostile environment. Everyone around you is moving fast ahead of you and an opportunity to do something that is a bit shady presents itself. The position is now vacant and the competition is heating up, throwing dirt on others should get you the position. These are scenarios that we live with every day and many have made their decisions out of desperation. At the end of it, some regret, some pretend and some are happy. What is clear is that when desperation speaks, reason is silent. The world is daily becoming a desperate place to live in irrespective of where you are located. Pressure is mounting in all facets of life and we are constantly expected to make decisions that can alter how we live. At times like these, we need to allow ourselves some space to breathe and think before we act. We can only be logical when we are in a position to think things through. The media frenzy is such that many cannot be silent long enough for them to properly analyze situations rationally. The pace of life is now too fast and desperate for people to spend time to think before they take action and most decisions made in this kind of situation can be highly regrettable. Most people bear the consequences of these kinds of decisions because they usually endure the consequences becoming victims of their own decisions. No matter how desperate the situation is, always try to hold onto your core values as your anchor. A little more patience and endurance have been known to help people arrive at a desired point where they achieve enduring success and happiness because reason was allowed to have its full sway. Do not be so desperate that you turn your back on reason, anything worth having is worth the time it takes to wait for it to mature. Do have a wonderful day!



La situation financière est devenue insupportable et vous venez de recevoir une offre d'emploi avec des rémunérations bien inférieures à votre expertise et votre expérience. Vous attendez que les choses changent depuis si longtemps et l'occasion vous est offerte de mourir dans des eaux dangereuses ou d'arriver dans un environnement hostile. Tout le monde autour de vous avance rapidement et une occasion de faire quelque chose d'un peu louche se présente. Le poste est maintenant vacant et la concurrence monte en puissance, jeter la saleté sur les autres devrait vous permettre d'obtenir le poste. Ce sont des scénarios avec lesquels nous vivons chaque jour et beaucoup ont pris leurs décisions en désespoir de cause. À la fin, certains regrettent, certains prétendent et certains sont heureux. Ce qui est clair, c'est que lorsque le désespoir parle, la raison se tait. Le monde est chaque jour en train de devenir un endroit désespéré pour vivre, quel que soit l'endroit où vous vous trouvez. La pression monte dans toutes les facettes de la vie et la vie nous demande constamment de prendre des décisions qui peuvent changer notre façon de vivre. Dans de tels moments, nous devons nous laisser un peu d’espace pour respirer et réfléchir avant d’agir. Nous ne pouvons être logiques que lorsque nous sommes en mesure de réfléchir. La frénésie médiatique est telle que beaucoup ne peuvent rester silencieux assez longtemps pour pouvoir analyser correctement les situations de manière rationnelle. Le rythme de la vie est maintenant trop rapide et les gens ne veulent plus prendre le temps de réfléchir avant d'agir et la plupart des décisions prises dans ce genre de situation peuvent être extrêmement regrettables. La plupart des gens endurent les conséquences de ce genre de décisions car ils supportent généralement les conséquences et ils deviennent leurs propres victimes. Même si la situation est désespérée, essayez toujours de conserver vos valeurs fondamentales en tant qu'ancre. Un peu plus de patience et d'endurance sont connues pour aider les gens à atteindre le point souhaité où ils parviennent au succès et au bonheur durables, car la raison a pu exercer toute son influence. Ne soyez pas si désespéré que vous tourniez le dos à la raison, tout ce qui vaut la peine d’avoir vaut le temps d’attendre qu’il mûrisse. Passez une journée merveilleuse!

Thursday, 28 November 2019

MentorAfrica: PAY ATTENTION TO WHAT YOU TALK ABOUT. - FAITES ATT...

MentorAfrica: PAY ATTENTION TO WHAT YOU TALK ABOUT. - FAITES ATT...: "Great minds discuss ideas; average minds discuss events; small minds discuss people" - Eleanor Roosevelt. If this quote is an...

PAY ATTENTION TO WHAT YOU TALK ABOUT. - FAITES ATTENTION AUX SUJETS QUE VOUS DISCUTEZ.


"Great minds discuss ideas; average minds discuss events; small minds discuss people" - Eleanor Roosevelt.
If this quote is anything to go by, we might conclude that most people these days have small minds. I do not want to believe that this is the case because I have had great discussions with people that where not related to other people’s personal business. On the other hand, if you want to judge by what is happening on social media, you would conclude otherwise because of the kind of traction that soft-sell news get. There are things you come across often that you do not really pay attention to until something makes you pull that memory out of the file cabinet of your mind. Recently, for no apparent reason, I started paying attention to the people I relate with and what we discuss. It is in so doing that the above quote made perfect sense to me after all these years of coming across it and even making reference to it. I would like to encourage people especially those who read this blog to do the same. I noticed that many conversations in person or online, revolve around people even when they are laced with events especially politics. Discussing events seems to be just an avenue for people to talk about other people. Most times, it is not ideas we discuss, we usually major on matters that concern the individuals involved. Many are not interested in what they can do to impact society, they are just interested in analysing people and events. Discussing issues that improve life is too deep for many to handle because that can bring thoughts that indict them or provoke them to do something they are not prepared for. In a strange way, I think it makes us feel good to know that our flaws are not in public view and this gives us some satisfaction that we are better individuals. Whatever the case, we must choose to carefully think about what we are say or think. If you are always under the impression that you are better than others, Stop! Life is not about outrunning others, it is all about what you can do to impact people with what you have in the little time you have. Think and talk about ideas that can improve your life and that of those around you or who come in contact with you. This is the only way we can work together with those who want to make a difference in order to develop society and improve the quality of human existence. Enjoy a beautiful day!
"Les grands esprits discutent des idées; les esprits moyens discutent des événements; les esprits petits discutent des gens" - Eleanor Roosevelt.

Si l'on se fie à cette citation, on pourrait en conclure que la plupart des gens ont de petits esprits. Je ne veux pas croire que c’est le cas parce que j’ai eu d’excellentes discussions avec des personnes qui n’étaient pas liées aux affaires personnelles des autres. D'un autre côté, si vous voulez juger de ce qui se passe sur les médias sociaux, vous en concluriez autrement en raison du type de traction que les informations de vente à faible prix obtiennent. Il y a des choses que vous rencontrez souvent et auxquelles vous ne faites pas vraiment attention jusqu'à ce que quelque chose vous oblige à tirer cette mémoire du classeur de votre esprit. Récemment, sans raison apparente, j'ai commencé à prêter attention aux personnes avec lesquelles je suis en relation et à ce dont nous discutons. C’est ainsi que la citation ci-dessus a pris tout son sens pour moi après toutes ces années de découverte et même de référence. Je voudrais encourager les gens en particulier ceux qui lisent ce blog à faire de même. J'ai remarqué que de nombreuses conversations, en personne ou en ligne, tournent autour des gens, même lorsqu'elles se mêlaient d'événements, en particulier de politique. Discuter des événements ne semble être qu'un moyen pour les gens de parler des autres. La plupart du temps, ce ne sont pas des idées dont nous discutons, nous nous occupons généralement de questions qui concernent les gens concernés. Beaucoup ne sont pas intéressés par ce qu'ils peuvent faire pour avoir un impact sur la société, ils sont simplement intéressés par l'analyse des personnes et des événements. Discuter des problèmes qui améliorent la vie est trop profond pour que beaucoup puissent le gérer, car cela peut amener des pensées qui les mettent en accusation ou les incitent à faire quelque chose pour lequel ils ne sont pas préparés. De manière étrange, je pense que cela nous fait du bien de savoir que nos défauts ne sont pas visibles du public et cela nous procure une certaine satisfaction de penser que nous sommes de meilleurs individus. Quoi qu'il en soit, nous devons choisir de réfléchir soigneusement à ce que nous disons ou nous pensons. Si vous avez toujours l'impression d'être meilleur que les autres, Arrêtez! La vie ne consiste pas à prendre le pas sur les autres, il s'agit de savoir ce que vous pouvez faire pour influencer les gens avec ce que vous avez dans le peu de temps dont vous disposiez. Pensez et discutez des idées qui peuvent améliorer votre vie et celle de ceux qui vous entourent ou qui entrent en contact avec vous. C’est le seul moyen de travailler avec ceux qui veulent faire la différence afin de développer la société et d’améliorer la qualité de l’existence humaine. Profitez d'une belle journée!




Wednesday, 27 November 2019

MentorAfrica: BREAK FREE AND LIVE A LIFE WITHOUT BORDERS! - SE L...

MentorAfrica: BREAK FREE AND LIVE A LIFE WITHOUT BORDERS! - SE L...: There are many unseen barriers that keep us within parameters that we are afraid to get out of. Most of us are hemmed in by experiences an...

BREAK FREE AND LIVE A LIFE WITHOUT BORDERS! - SE LIBÉRER ET VIVRE UNE VIE SANS FRONTIÈRES


There are many unseen barriers that keep us within parameters that we are afraid to get out of. Most of us are hemmed in by experiences and circumstances, we live within the limits set by others and situations. It almost seems like each time we want to come out, we are pulled back by these unseen mental forces. As I work with people, I can almost see them visibly trying not to come out of mental cages that they have been in for most of their lives. Getting people to believe that their horizon can be expanded is one of the most difficult things to do. Some have tried to push the borders and given up while others have succeeded in pushing the horizons and are doing things even they themselves could never have imagined they would achieve. The sad part is that many have decided to just "cut and paste" whatever they can from others because they do not trust themselves enough to put themselves out there. They are expert imitators, they have even reached a point where they do not remember who they are. Most have been made to believe that what they have is not worth anything to them not to talk of to others. To these people, when you talk about being the best YOU they can be, they have no idea what you are talking about. They are imprisoned in another or a combination of others, so they cannot relate to themselves outside of this perceived "self". Being an African, this is a scenario that plays out all around me. We have been repeatedly made to believe that we are mentally incapable of living any significant life and we have heard this to a point where we are now telling ourselves the same thing. If something is not foreign, especially western, it has no proper value. Many of us are limited by this kind of reasoning and our creativity is inhibited. We measure things not by their creative worth but by the values that others have succinctly imposed on us. For anyone to live life to the full, you have to live life without borders, express yourself in the freedom of who you really are. Everyone has this battle to fight at one time or another. The degree to which we are subjected to limitations might be different, but there is always something to break free from in other to live your life to the full. You might not be able to break free at once, but with each step, a piece of the cage comes off. Do not sit there and wait for someone to rescue you. The day you make up your mind to live a life without borders, you will begin to see ways to set yourself free. Enjoy your day!
Il existe de nombreux obstacles invisibles qui nous maintiennent dans des paramètres dont nous avons peur de ne pas pouvoir nous en sortir. La plupart d'entre nous sont cernés par les expériences et les circonstances, nous vivons dans les limites fixées par les autres et les situations. Il semble presque que chaque fois que nous voulons sortir, nous sommes tirés par ces forces mentales invisibles. Lorsque je travaille avec des gens, je peux presque les voir essayer visiblement de ne pas sortir de cages mentales dans lesquelles ils ont passé la majeure partie de leur vie. Faire les gens comprendre que leur horizon peut être élargi est l’une des choses les plus difficiles à faire. Certains ont essayé de repousser les frontières et ont baissé les bras tandis que d'autres ont réussi à repousser les limites et ils font des choses que même eux-mêmes n'auraient jamais imaginées pouvoir réaliser. Ce qui est triste, c’est que beaucoup ont décidé de simplement «couper et coller» tout ce qu’ils peuvent des autres parce qu’ils ne se font pas suffisamment confiance pour se mettre en avant. Ce sont des imitateurs experts, ils ont même atteint un point où ils ne se souviennent plus de qui ils sont. La plupart ont été amenés à croire que ce qu'ils ont ne leur vaut rien de ne pas en parler aux autres. Pour ces gens, lorsque vous parlez du meilleur VOUS puissiez l'être, ils n'ont aucune idée de ce dont vous parlez. Ils sont emprisonnés dans un autre ou dans une combinaison des autres, ils ne peuvent donc pas se comprendre en dehors de ce "soi" perçu. En tant qu'Africain, c'est un scénario qui se joue tout autour de moi. On nous a répété à maintes reprises que nous étions mentalement incapables de vivre une vie significative et nous l'avons entendu à un point tel que nous nous disons maintenant la même chose. Si quelque chose n'est pas étranger, surtout occidental, il n'a pas de valeur propre. Beaucoup d’entre nous sont limités par ce type de raisonnement et notre créativité est inhibée. Nous mesurons les choses non par leur valeur créatrice, mais par les valeurs que d'autres nous ont succinctement imposées. Pour que toute personne puisse vivre pleinement sa vie, il faut vivre sans frontières, s'exprimer dans la liberté de ce que l'on est vraiment. Tout le monde a cette bataille à combattre à un moment ou à un autre. La mesure dans laquelle nous sommes soumis à des limitations peut être différente, mais il y a toujours quelque chose dont on doit se libérer pour vivre pleinement sa vie. Vous ne pourrez peut-être pas vous libérer d'un coup, mais à chaque étape, un morceau de la cage se détache. Ne restez pas assis là à attendre que quelqu'un vous sauve. Le jour où vous vous déciderez à vivre une vie sans frontières, vous commencerez à trouver des moyens de vous libérer. Profitez de votre journée!

Tuesday, 26 November 2019

MentorAfrica: WE CAN'T REACH A POINT WHERE WE NO LONGER CARE - N...

MentorAfrica: WE CAN'T REACH A POINT WHERE WE NO LONGER CARE - N...: If we are not careful, we can begin to think that most Africans would rather take the easy way out because of all that goes on around us. ...

WE CAN'T REACH A POINT WHERE WE NO LONGER CARE - NOUS NE POUVONS PAS ATTEINDRE UN POINT OU NOUS N'AVONS PLUS DE SOUCIS


If we are not careful, we can begin to think that most Africans would rather take the easy way out because of all that goes on around us. When challenges of inadequate infrastructure and bad governance confront most professionals, they give up. They usually either leave the country or they give up any attempt at research that can make them to make do with what they have. These are very frustrating options for a lot of Africans. Whatever their choice, most are not happy with the final choice because we should not be forced into choices that are forced on us by avoidable sufferings. These are very genuine challenges where the government does nothing to help individuals, especially professionals, to enable them live out their lives by maximizing their potentials. The most disturbing part is that it looks like we have reached a point where we no longer care, so we would rather just do our thing rather than attempt to become a solution. How much can one do in the midst of all the foolishness and selfishness going on in most of our governments? "Doing your thing" will not get us anywhere, difficult as it may seem, we would have to make up our minds to do "our thing" whenever the occasion presents itself. Many have taken steps, even in this atmosphere often filled with hopelessness, which brought help and hope to others that have led these ones to reach out to others themselves. At times, that is all we need, someone to help us see hope where there is none. Someone that can be so resourceful that those around them are encouraged to be resourceful with the little they have. You never know the inventions that can come out of those whose will to live and survive the harsh conditions have led them into paths of creativity they never imagined possible. There is always something small that you can do to give someone else some hope. When we look away from our needs to the needs of others that we are in a position to do something about, there is something that changes the way we view life. We can point to unsung heroes who have used limited resources as well as the fluid international research borders to improve situations in the healthcare, education, enterprise and other domains. Do not look for the easy way out, think of how you can use the limited resources, the information and cooperation available to break new frontiers in spite of the prevalent apathy in the continent. Do have a wonderful day!

Si nous ne faisons pas attention, nous pouvons commencer à penser que la plupart des Africains préfèrent la solution de facilité, à cause de tout ce qui se passe autour de nous. Lorsque la plupart des professionnels sont confrontés à des problèmes d'infrastructure inadéquate et de mauvaise gouvernance, ils abandonnent. Ils quittent généralement le pays ou abandonnent toute tentative de recherche susceptible de leur permettre de se débrouiller avec ce qu'ils ont. Ce sont des options très frustrantes pour beaucoup d’Africains. Quel que soit leur choix, la plupart ne sont pas satisfaits du choix final car nous ne devrions pas être contraints de faire des choix qui nous sont imposés par des souffrances évitables. Ce sont de véritables défis aux niveaux desquels le gouvernement ne fait rien pour aider les individus, notamment les professionnels, à leur permettre de vivre leur vie en maximisant leurs potentiels. Le plus troublant, c'est qu'il semble que nous ayons atteint un point où nous ne nous en soucions plus. Nous préférons donc simplement faire notre travail plutôt que d'essayer de devenir une solution. Que peut-on faire au milieu de toutes les sottises et de tous les égoïsmes de la plupart de nos gouvernements? "Faire ton truc" ne nous mènera nulle part, aussi difficile que cela puisse paraître, nous devrions nous décider de faire "notre truc" chaque fois que l'occasion se présentera. Beaucoup ont pris des mesures, même dans cette atmosphère souvent pleine de désespoir, qui ont apporté aide et espoir aux autres qui ont amené ceux-ci à se rapprocher des autres. Parfois, c'est tout ce dont nous avons besoin, quelqu'un pour nous aider à voir l'espoir là où il n'y en a pas. Quelqu'un qui peut être si débrouillard que ses proches sont encouragés à le faire avec le peu qu'ils ont. Vous ne connaissez jamais comment les inventions qui peuvent découler de ceux dont la volonté de vivre et de survivre dans des conditions difficiles les ont conduits dans des voies de créativité qu'ils n'auraient jamais imaginées possibles. Vous pouvez toujours faire quelque chose de petit pour donner de l'espoir à quelqu'un d'autre. Lorsque nous détournons de nos besoins pour faire attention aux besoins des autres pour lesquels nous sommes en mesure de faire quelque chose, il y a quelque chose qui change notre façon de voir la vie. Nous pouvons citer les héros méconnus qui ont utilisé des ressources limitées ainsi que les frontières de la recherche internationales fluides pour améliorer la situation dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’entreprise et autres. Ne cherchez pas la solution de facilité, réfléchissez à la manière dont vous pouvez utiliser les ressources limitées, les informations et la coopération disponibles pour franchir de nouvelles frontières en dépit de l'apathie qui prévaut sur le continent. Passez une journée merveilleuse!


Monday, 25 November 2019

MentorAfrica: WHAT HAPPENED TO OUR SPIRIT OF ENTERPRISE? - QU'ES...

MentorAfrica: WHAT HAPPENED TO OUR SPIRIT OF ENTERPRISE? - QU'ES...: I saw a post on Instagram where there was a picture of two hearts and there was a question asking racists to choose which heart was for wh...

WHAT HAPPENED TO OUR SPIRIT OF ENTERPRISE? - QU'EST-IL ARRIVÉ À NOTRE ESPRIT D'ENTREPRISE?


I saw a post on Instagram where there was a picture of two hearts and there was a question asking racists to choose which heart was for what race. It does not take rocket science to understand that internal organs are not colour coded. When it comes to cerebral aptitude, it is not a matter of one being superior, it is what we do with the brain that makes us different. The inability of most of us Africans to put our brains to productive use can be traced to mere mental laziness or our constant focus on survival due to poor economies. So much time is spent on devising means of meeting basic necessities of life. The irony of this whole situation is the fact that there is great wealth in Africa. There is so much human and material resource but this is almost completely overshadowed by so much corruption, underdevelopment and lack, that people do not really notice who they are nor how much they have around them. The early history of Africans portray us as very industrious and enterprising, these are very progressive attributes that require high intellectual activities. How did we get here? How did we become beggars? How did bad governance become our bane with all the strong monarchies that we had? How did we stop thinking, become lawless and become puppets of other nations? When you do not appreciate what you have, another will take it from you, and enslave you with it. It is quite dangerous to hold with levity the treasures that life has endowed you with because there are always those who are ready to grab what others might be taking for granted. It is time to think, think and think of where we got it wrong and go back to our spirit of enterprise and productivity. We have to stop thinking of who or where to beg from or who to defraud to get luxuries that will neither help us nor our generations to come. Nothing is too far lost that it cannot be retrieved.  Our pride as a people will be restored when return to our spirit of enterprise and take full charge of our destiny. Enjoy your week!
J'ai vu un article sur Instagram où il y avait une photo de deux cœurs et une question demandant aux racistes de choisir quel cœur était pour quelle race. Il ne faut pas être sorcier pour comprendre que les organes internes ne sont pas codés par couleur. Lorsqu'il s'agit d'aptitudes cérébrales, ce n'est pas une question de supériorité, c'est ce que nous faisons avec le cerveau qui nous différencie. L’incapacité de la plupart d’entre nous, Africains, de mettre nos cerveaux à une utilisation productive peut être attribuée à une simple paresse mentale ou à notre souci constant de la survie en raison de la faiblesse de nos économies. On consacre tellement de temps à trouver des moyens de satisfaire les besoins essentiels de la vie. L'ironie de toute cette situation est le fait qu'il existe une grande richesse en Afrique. Il y a tellement de ressources humaines et matérielles, mais presque entièrement occultées par la corruption, le sous-développement et le manque, que les gens ne se rendent pas vraiment compte de qui ils sont ni de ce qu'ils ont autour d'eux. Les débuts de l'histoire des Africains nous décrivent comme très industrieux et entreprenant, ce sont des attributs très progressistes qui nécessitent des activités intellectuelles élevées. Comment est-ce qu'on est arrivés ici? Comment sommes-nous devenus mendiants? Comment la mauvaise gouvernance est-elle devenue notre fléau avec toutes les puissantes monarchies que nous avions? Comment avons-nous cessé de penser, sommes-nous devenus illicites et sommes-nous devenus des marionnettes d'autres nations? Lorsque vous n'appréciez pas ce que vous avez, un autre le prend et vous asservit. Il est assez dangereux de garder avec légèreté les trésors que la vie vous a dotés, car il y a toujours des personnes prêtes à saisir ce que d'autres pourraient prendre pour acquis. Il est temps de réfléchir, de penser et de penser aux points où nous nous sommes trompés et de revenir à notre esprit d'entreprise et de productivité. Nous devons cesser de penser à qui ou où mendier ou à qui frauder pour obtenir un luxe qui ne nous aidera ni nous-mêmes ni nos générations à venir. Rien n'est trop perdu pour qu'il soit impossible de le récupérer. Notre fierté en tant que peuple sera restaurée lorsque nous retrouverons notre esprit d’entreprise et assumerons pleinement notre destin. Profite de votre semaine!


Saturday, 23 November 2019

DO NOT GET THE COMPETITION TWISTED. - NE DÉFORMEZ PAS LE CONCOURS


It looks like now we in a perpetual global competition. We now have avenues to constantly compare our lives with others in a much larger scale. Many people are depressed because they believe they are not moving as fast as some others. It is a competition like the world has never seen. What makes this so pathetic is that we see only a part of the lives of those we are supposedly in competition with, only the part they have chosen to show to the world. I used to believe that if we had the complete picture perhaps our thoughts would be different. I have however learnt that even when we have the complete picture, we still beat ourselves down. "It's been six years..." "How much longer will this take...?" "So and so started at the same time..." These are thoughts and questions that come to us when things are not going as fast as we have them on the time-table. We all have plans and timetables, at least that is what we are advised to do before we start any project. However, sooner than later we all discover, if we are human, that reality is a long way from dream or theory. Most people are made to believe that with proper planning everything will be picture perfect that is why they believe that those who have gone farther have it all figured out.  Not so... no two circumstances are identical. It is even possible to put in exactly the same principles and work and still get different results. What we need to concentrate on is our own unique experience and circumstances. Everything matures in its own time. When you try to fast track to catch up with competition, you lose your unique creative edge. We must first of all realise that dreams become reality only to those who persevere and are courageous enough to keep going even when the going gets tough. Secondly, even when we have put in our best, we have to learn to wait because every dream has its time. The ability to continue without breaking your focus until you reach the finish line, is the anchor of the successful. Allow your roots to grow deep in your own soil, that is how to continue to make progress even when the weather changes, as it will definitely do. When you concentrate on how to be better than other people, they would be your yardstick and that measurement standard is quite short. On the other hand, when you focus on constantly improving on your last accomplishment, it becomes almost a never ending, progressive standard of measurement that guarantees excellence and success. Do have a fantastic day!


On dirait que nous sommes maintenant dans une compétition mondiale perpétuelle. Nous avons maintenant des moyens de comparer constamment nos vies avec d’autres à une échelle beaucoup plus grande. Beaucoup sont déprimés parce qu’ils pensent qu'ils n'avancent pas aussi vite que des autres. C'est un niveau de compétition que le monde n'a jamais vue. Ce qui rend cela si pathétique, c'est que nous ne voyons qu'une partie de la vie de ceux avec lesquels nous sommes supposément en concurrence, seule la partie qu'ils ont choisie de montrer au monde. J'avais l'habitude de croire que si nous avions l'image complète, nos pensées seraient peut-être différentes. J'ai cependant appris que même lorsque nous avons une image complète, nous nous abaissons quand même. "Cela fait six ans ..." "Combien de temps cela prendra-t-il ...?" "Un tel a commencé au même moment ..." Ce sont des pensées et des questions qui nous viennent lorsque les choses ne se passent pas aussi vite que nous les avons sur l'horaire. Nous avons tous des plans et des horaires, du moins c'est ce qu'il nous est conseillé de faire avant de commencer tout projet. Cependant, plus tôt que plus tard, nous découvrons tous, si nous sommes humains, que la réalité est loin du rêve ou de la théorie. La plupart des gens croient qu'avec une bonne planification, tout sera parfait, c'est pourquoi ils croient que ceux qui sont allés plus loin ont tout compris. Pas tellement… il n'y a pas deux circonstances identiques. Il est même possible d'appliquer exactement les mêmes principes et le même travail tout en obtenant des résultats différents. Nous devons nous concentrer sur notre expérience et nos circonstances uniques. Tout mûrit à son rythme. Lorsque vous essayez d'accélérer pour rattraper la concurrence, vous perdez votre avantage créatif unique. Nous devons d’abord réaliser que les rêves ne deviennent réalité que pour ceux qui persévèrent et qui ont le courage de continuer, même lorsque les conditions sont difficiles. Deuxièmement, même lorsque nous avons fait de notre mieux, nous devons apprendre à attendre, car chaque rêve a son temps. La capacité de continuer sans briser votre concentration jusqu'à ce que vous atteigniez la ligne d'arrivée est le point d'ancrage du succès. Permettez à vos racines de pousser profondément dans votre propre sol, voilà comment continuer à progresser même lorsque le temps change, comme il le fera certainement. Lorsque vous vous concentrez sur la façon d'être meilleur que les autres, ils vous serviront de critère et cette norme de mesure est assez courte. D'autre part, lorsque vous vous concentrez sur l'amélioration constante de votre dernier accomplissement, cela devient presque une norme de mesure progressive et sans fin qui garantit l'excellence et le succès. Passez une journée fantastique!



Friday, 22 November 2019

MentorAfrica: HOW MUCH LIGHT DO YOU HAVE? - COMBIEN DE LUMIÈRE A...

MentorAfrica: HOW MUCH LIGHT DO YOU HAVE? - COMBIEN DE LUMIÈRE A...: We have all come to somewhat agree that content is king. The pressure is on for interesting content creation because of the amount informa...

HOW MUCH LIGHT DO YOU HAVE? - COMBIEN DE LUMIÈRE AVEZ-VOUS?


We have all come to somewhat agree that content is king. The pressure is on for interesting content creation because of the amount information that we have now, your content has to be really good to get attention. Everywhere you turn these days, there is so much information about almost everything. I remember the days when we had to find out meaning of words and explanation to things from dictionaries and encyclopedias. Hmmmm... We ended up most times deciding to postpone or abort the search altogether because we did not have these voluminous materials. Most times, we were not close to the library or we did not have the time and patience for the needed search. We have come a long way, most of us now carry "these libraries" in our wallets or our pockets. How often we use them is another matter altogether. Even in this information age, it is only the amount of information you allow into your system that determines the amount of light you walk in. This explains why some people think Africa is a country. We all wonder at such apparent ignorance, but have you asked yourself how much light you are allowing into your life? The amount of light you have is not determined by how much you have been exposed to, it is determined by how much you have taken in. Most of us are just sifting through content without paying particular attention to how information can change our lives for the better. Information that adds no value to your life is not worth your salt. Most of what we consume these days is for entertainment, not for improvement of our lives or to help our contributions to human development. The light we have is the strength we have and it is the strength we have that enables us to become those who can help others gain from our journey in order to make theirs easier. You can only enlighten the path of another by the amount of light you carry. Develop the habit of consuming information that will always leave you more enlightened than before you came in contact with it. Enjoy your day!
Nous sommes tous plutôt d'accord que le contenu est roi. La pression est forte pour la création de contenu intéressant en raison de la quantité d'informations que nous avons maintenant, votre contenu doit être vraiment bon pour attirer l'attention. Partout où vous allez ces jours-ci, il y a tellement d'informations sur presque tout. Je me souviens du temps où nous devions trouver le sens des mots et expliquer les choses à l'aide de dictionnaires et d'encyclopédies. Hmmmm ... La plupart du temps, nous avons décidé de reporter ou d'annuler complètement la recherche parce que nous n'avions pas ces matériaux volumineux. La plupart du temps, nous n'étions pas proches de la bibliothèque ou nous n'avions ni le temps ni la patience pour effectuer les recherches nécessaires. Nous avons parcouru un long chemin, la plupart d’entre nous maintenant ont "ces bibliothèques" dans nos portefeuilles ou nos poches. La fréquence à laquelle nous les utilisons est un autre problème. Même en cette ère de l'information, seule la quantité d'informations que vous permettez d'entrer dans votre système détermine la quantité de lumière dans que vous laissez entrer. Cela explique pourquoi certaines pensent que l'Afrique est un pays. Nous sommes tous abasourdis par une telle ignorance apparente, mais vous êtes-vous déjà demandé combien de lumière vous laissiez entrer dans votre vie? La quantité de lumière que vous avez n’est pas déterminée par la quantité de lumière à laquelle vous avez été exposé, mais par la quantité de lumière que vous avez absorbée. La plupart d’entre nous sommes en train de filtrer du contenu sans accorder une attention particulière à la manière dont l’information peut changer notre vie pour le mieux. Les informations qui n’ajoutent aucune valeur à votre vie ne gagnent pas votre nourriture. La plupart de ce que nous consommons ces jours-ci est destiné au divertissement, pas à l'amélioration de nos vies ou pour aider nos contributions au développement humain. La lumière que nous avons, c'est la force que nous avons et c'est la force que nous avons qui nous permet de devenir ceux qui peuvent aider les autres à profiter de notre parcours pour rendre le leur plus facile. Vous ne pouvez éclairer le chemin d'un autre que par la quantité de lumière que vous transportez. Développez l’habitude de consommer des informations qui vous laisseront toujours plus éclairées qu’avant de les contacter. Profitez de votre journée!

Thursday, 21 November 2019

MentorAfrica: AFRICA AND THE ABUSE OF THE HUMAN ECOSYSTEM - L'AF...

MentorAfrica: AFRICA AND THE ABUSE OF THE HUMAN ECOSYSTEM - L'AF...: Nothing brings more joy to an individual than to know that their life is not entirely dependent on another. I have chosen to use the word ...

AFRICA AND THE ABUSE OF THE HUMAN ECOSYSTEM - L'AFRIQUE ET L'ABUS DE L'ECOSYSTEME HUMAIN


Nothing brings more joy to an individual than to know that their life is not entirely dependent on another. I have chosen to use the word ‘entirely’ because no one is totally independent. We are interdependent creatures which means depending on another for something you need is a necessary but voluntary matter. The ecosystems of this world work in such a way that we are all beneficiaries of one another. When this system is abused, some now become dominant and can make life unbearable for the others. Slavery is an abuse of the human ecosystem that is why it dehumanizes the victims. Freedom from this abusive system is always gotten at a huge price and the ripple effects of this abuse can last for generations. Whenever there is an independence celebration in an African nation, I always wonder if we are truly independent. It looks like the baby came out but the umbilical cord is yet to be cut. The systematic destruction of the fundamental values of victims of oppression makes it difficult for them to truly understand their own identities as independent people.  It is difficult if not impossible for African nations to survive without their former colonial masters because for a very long period of time, they were made to believe that they were savages who needed to be redeemed by their civilized masters without whom their lives were meaningless. This picture that has been painted and sold for centuries is taking a long time to wear out of the minds of the colonized because it is constantly being reinforced. Many are left wondering if this is a deliberate attempt to keep Africans in bondage or it is possible that the Africans themselves are too lazy or too unwilling to cut this cord. We may never know, especially with the present "interdependence" of nations. Whatever it is, life must continue and the best way to enjoy life is to look for things to celebrate. There are stories of individuals who have decided that the effects of our ugly history of slavery or colonialism will not define them. Life happens and life goes on. If we continue to look at the political foolishness and unstable investment climates that are now prevalent in Africa, we will never be able to appreciate the degree of freedom that we now have compared to what our forefathers had. I am encouraged by individual Africans who are excelling worldwide, groups who have resolved to do something to restore pride in the African people and the stories of resilience and excellence scattered all over the continent and around the world. There are as many things to celebrate as there are things that continue to discourage us if we allow them. When you decide to look for things to celebrate, the energy to contribute will be available to you, but when all you see is the rut that is going in the continent, you will never see anything to celebrate and you will lose all zeal to contribute.  Let us learn to celebrate little strides, your constant complain will only sap the little energy you have to be creative. Do have a great day!

Rien n'apporte plus de joie à un individu que de savoir que sa vie n'est pas entièrement dépendante d'un autre. J’ai choisi d’utiliser le mot «entièrement» parce que personne n’est totalement indépendant. Nous sommes des créatures interdépendantes, ce qui signifie que dépendre d'un autre pour quelque chose dont vous avez besoin est une affaire nécessaire mais volontaire. Les écosystèmes de ce monde fonctionnent de telle manière que nous sommes tous bénéficiaires les uns des autres. Lorsque ce système est maltraité, certains deviennent dominants et peuvent rendre la vie insupportable pour les autres. L'esclavage est un abus de l'écosystème humain, c'est pourquoi il déshumanise les victimes. Se libérer de ce système abusif est toujours payante et les répercussions de cet abus peuvent durer pendant des générations. Chaque fois qu'il y a une célébration de l'indépendance dans un pays africain, je me demande toujours si nous sommes vraiment indépendants. On dirait que le bébé est sorti mais que le cordon ombilical n'est pas encore coupé. La destruction systématique des valeurs fondamentales des victimes de l'oppression fait qu'ils le trouvent difficile de comprendre leur propre identité en tant que personnes indépendantes. Il est difficile, voire impossible, pour les nations africaines de survivre sans leurs anciens maîtres coloniaux, car pendant très longtemps, on leur a fait croire qu'elles étaient des sauvages qui devaient être rachetés par leurs maîtres civilisés sans lesquels leur vie n'avait pas de sens. Ce tableau peint et vendu depuis des siècles prend beaucoup de temps à s'effacer de l’esprit des colonisés car il est constamment renforcé. Beaucoup se demandent s'il s'agit d'une tentative délibérée de maintenir les Africains dans l'esclavage ou s'il est possible que les Africains eux-mêmes soient trop paresseux ou trop réticents à couper ce cordon. Nous ne saurons peut-être jamais, surtout avec "l'interdépendance" actuelle des nations. Quoi que ce soit, la vie doit continuer et le meilleur moyen de profiter de la vie est de rechercher des choses à célébrer. Il y a des histoires de personnes qui ont décidé que les effets de notre mauvaise histoire d'esclavage ou de colonialisme ne les définiraient pas. La vie se passe et la vie continue. Si nous continuons à regarder la folie politique et le climat instable des investissements qui prévalent maintenant en Afrique, nous ne pourrons jamais apprécier le degré de liberté que nous avons maintenant comparé à celui de nos ancêtres. Je suis encouragé par des Africains qui excellent dans le monde entier, des groupes qui ont décidé de faire quelque chose pour restaurer la fierté du peuple africain et des histoires de résilience et d’excellence disséminées sur tout le continent et dans le monde. Il y a autant de choses à célébrer que de choses qui continuent à nous décourager si nous les permettons. Lorsque vous décidez de chercher des choses à célébrer, l'énergie de contribuer vous sera disponible, mais lorsque vous ne verrez que l'ornière qui se dirige sur le continent, vous ne verrez jamais rien à célébrer et vous perdrez tout votre zèle pour contribuer. Apprenons à célébrer les petits pas, votre plainte constante ne minera que le peu d’énergie dont vous avez besoin pour être créatif. Passez une bonne journée!

Wednesday, 20 November 2019

MentorAfrica: BE WELL GROUNDED TO SURVIVE THE "WINDS" - SOYEZ BI...

MentorAfrica: BE WELL GROUNDED TO SURVIVE THE "WINDS" - SOYEZ BI...: Every day has its own challenges. Success in an area today does not usually guarantee the same success tomorrow. There are factors tha...

BE WELL GROUNDED TO SURVIVE THE "WINDS" - SOYEZ BIEN FONDÉ POUR SURVIVRE AUX "VENTS"




Every day has its own challenges. Success in an area today does not usually guarantee the same success tomorrow. There are factors that can make what gave us joy today to bring unpleasant experiences tomorrow. When you understand the ever-changing dynamics of life, it makes it easier to handle its vicissitudes. The weather changes regularly. There are those who have mood swings as the weather changes. Change in the weather can temporarily change our plans for the season. At some other times winds can be so strong that they bring about permanent changes in the landscape. Life is no different. Emotional, physical or some other types of "winds" blow over our lives from time to time. We have to be mentally strong enough to accommodate these changes in life. Some “winds” help to refresh us after a long spell of stagnancy where life is like a monotonous routine. Others help us make necessary adjustments in order to move forward while some others force us to make permanent changes in life. Learning to understand these dynamics and having the courage to be mentally firm enough to stay the course, produces the maturity that is needed for us to finish our race strong so we can become an healthy example for others to follow. What is important is that we have to understand that the "winds" will surely come as long as we are alive but they never last forever. Whatever form they take, life must continue, but life after the "winds" depends on how you handle the situation while the "winds" were blowing. Do not allow the "wind changes" of life to "bury" you, whether they are sudden or expected, they will surely pass. So long as you are deeply rooted in your core values, nothing in life has the ability to completely uproot and destroy you. People who quit easily usually do not have strong enough personal convictions that keep them grounded, that is why imitating others is a dangerous thing to do. Nobody can lend you their roots, we all need ours to survive. When the chips are down, we can only survive on our own roots. If they are strong we become a great influences, if they are not, we become greatly influenced by others. A successful life is what you make of it, is not what others decide for you to make of it. Have the patience to grow roots in a soil that is appropriate for you to thrive, stop trying to grow your roots on people’s customized soil. Do enjoy a great day!


Chaque jour a ses propres défis. Le succès dans un domaine aujourd'hui ne garantit généralement pas le même succès demain. Il y a certains facteurs qui peuvent faire en sorte que ce qui nous a donné la joie  aujourd’hui apportera demain des expériences désagréables. Lorsque vous comprenez la dynamique de la vie en constante évolution, vous pouvez gérer plus facilement ses aléas. La météo change régulièrement. Il y a ceux qui ont des sautes d'humeur lorsque le temps change. Les changements de temps peuvent modifier temporairement nos plans pour la saison. À d'autres moments, les vents peuvent être si forts qu'ils entraînent des changements permanents dans le paysage. La vie n'est pas différente. Des "vents" émotionnels, physiques ou autres, soufflent de temps en temps dans nos vies. Nous devons être suffisamment forts mentalement pour faire face à ces changements de la vie. Certains «vents» nous aident à nous rafraîchir après une longue période de stagnation où la vie ressemble à une routine monotone. D'autres nous aident à faire les ajustements nécessaires pour aller de l'avant, tandis que d'autres nous obligent à apporter des changements permanents à la vie. Apprendre à comprendre cette dynamique et avoir le courage d'être assez ferme mentalement pour maintenir le cap, cela produit la maturité nécessaire pour que nous puissions terminer notre course en bonne état, de manière à devenir un exemple sain à suivre pour les autres. Ce qui est important, c’est que nous devons comprendre que les «vents» surviendront sûrement tant que nous sommes vivants, mais ils ne dureront jamais éternellement. Quelle que soit leur forme, la vie doit continuer, mais la vie après les "vents" dépend de la façon dont vous gérez la situation lorsque les "vents" soufflaient. Ne laissez pas les "changements de vent" de la vie vous "ensevelir", qu'ils soient soudains ou prévus, ils passeront sûrement. Tant que vous êtes profondément enraciné dans vos valeurs fondamentales, rien dans la vie n'a la capacité de vous déraciner et de vous détruire complètement. Les personnes qui abandonnent facilement n'ont généralement pas de convictions personnelles assez fortes pour rester enracinées. C'est pourquoi il est dangereux d'imiter les autres. Personne ne peut vous prêter leurs racines, nous avons tous besoin des nôtres pour survivre. Quand les jeux sont faits, nous ne pouvons survivre que sur nos propres racines. S'ils sont forts, nous devenons une grande influence, s'ils ne le sont pas, nous devenons grandement influencés par les autres. Une vie réussie, c’est ce que vous en faites, ce n’est pas ce que d’autres décident pour vous. Ayez la patience de planter des racines dans un sol propice à votre épanouissement, arrêtez d’essayer de les faire pousser sur un sol personnalisé d'un autre. Profitez d'une bonne journée!

Tuesday, 19 November 2019

MentorAfrica: IT IS MORE THAN YOU SEE. - C'EST PLUS QUE VOUS VO...

MentorAfrica: IT IS MORE THAN YOU SEE. - C'EST PLUS QUE VOUS VO...: "I never thought of it that way", this is something that most people find difficult to admit. Many times it is difficult for peo...

IT IS MORE THAN YOU SEE. - C'EST PLUS QUE VOUS VOYEZ.


"I never thought of it that way", this is something that most people find difficult to admit. Many times it is difficult for people to admit that there are other perspectives to a situation other than theirs. Everybody has an opinion about anything. Many would rather stick with their way of approaching a matter rather than make progress. It is difficult for people to let go of their perspective on something. Ego plays a large part in this type of behavior, that is why the only way you can learn new things is to humble yourself enough to know that the world does not revolve around you. There is always more to life than you currently know, so it is wise to listen to others to see if there is something new you can add to the knowledge you already have. It is difficult to listen and learn, but it is very advantageous to intentionally put yourself in that position always. People who are too full of themselves to learn from others are ready to continue along a certain route even when it becomes evident that it is the wrong direction. No one says you should discard what you know or change your destination in life, but there are different angles to any matter and there are different routes to any given destination. There are various ways to approach life, we do not have to be so opinionated as to lose all sense of reason. If you are open to other opinions and to change, it will make your journey less stressful and life more interesting. What you see as dead wood might be a beautiful work art attracting many to an exhibition. Never underestimate someone else’s point of view as you go along, that "stupid" idea might just be what you need to unlock the next opportunity. It is not always that the advice of an expert is the only progressive idea, sometimes those you look down on might just have something you need. Be humble and quiet enough to learn and to improve. Do have a great day!

"Je n'y ai jamais pensé de cette façon", c'est quelque chose que la plupart des gens ont du mal à admettre. Il est souvent difficile pour les gens d'admettre qu'il existe d'autres perspectives pour une situation autre que la leur. Tout le monde a une opinion sur n'importe quoi. Beaucoup préféreraient s'en tenir à leur manière d'aborder une question plutôt que de progresser. Il est difficile pour les gens de laisser tomber leur point de vue sur quelque chose. L'ego joue un rôle important dans ce type de comportement, c'est pourquoi la seule façon d'apprendre de nouvelles choses est de vous humilier suffisamment pour savoir que le monde ne tourne pas autour de vous. Il y a toujours plus de choses dans la vie que vous ne le savez actuellement, il est donc sage d'écouter les autres pour voir s'il y a quelque chose de nouveau que vous pouvez ajouter à la connaissance que vous avez déjà. Il est difficile d’écouter et d’apprendre, mais il est très avantageux de toujours se mettre volontairement dans cette position. Les gens qui sont trop pleines pour apprendre des autres sont prêtes à continuer sur une certaine voie, même s'il devient évident que c'est la mauvaise direction. Personne ne dit que vous devriez abandonner ce que vous savez ou changer votre destination dans la vie, mais il existe des points de vue différents et différentes routes vers toutes destinations données. Il y a différentes façons d'aborder la vie, il n'est pas nécessaire d'être si avisé pour perdre tout sens de la raison. Si vous êtes ouvert aux autres opinions et au changement, votre voyage sera moins stressant et votre vie plus intéressante. Ce que vous voyez comme du bois mort pourrait être une belle œuvre d'art attirant beaucoup de gens à une exposition. Ne sous-estimez jamais le point de vue de quelqu'un d'autre au fur et à mesure que vous avancez, cette idée "stupide" pourrait bien être ce dont vous avez besoin pour saisir la prochaine opportunité. Ce n’est pas toujours que les conseils d’un expert soient la seule idée progressive, il arrive parfois que ceux que vous méprisez aient effectivement ce dont vous avez besoin. Soyez assez humble et calme pour apprendre et vous vous améliorer. Passez une bonne journée!

Monday, 18 November 2019

MentorAfrica: DO YOU UNDERSTAND HOW YOU UNDERSTAND LIFE? - COMPR...

MentorAfrica: DO YOU UNDERSTAND HOW YOU UNDERSTAND LIFE? - COMPR...: The lenses we use to filter the world around us will determine to a large extent how we respond to people and situations. Understanding ho...

DO YOU UNDERSTAND HOW YOU UNDERSTAND LIFE? - COMPRENEZ-VOUS COMMENT VOUS COMPRENEZ LA VIE?


The lenses we use to filter the world around us will determine to a large extent how we respond to people and situations. Understanding how we understand life if very crucial to our very existence. If we do not understand why we look at life in a certain way, we will continue to make decisions that hurt us. How we view life is a sum total of the different experiences that we have as we undertake our journey and this will majorly contribute to the choices that we make. If we see life through the lens of other people’s experiences, we will make choices based on knowledge that does not necessarily benefit us. So long as we are in this world, we will come into situations that demand a hard choice. Difficult choices are not peculiar to only a group of people, even those who have an easy life from a societal point of view, have had to make tough choices to get to where they are. This why we need to understand the filter through which we understand situations in order to appropriately respond. Your response does not have to be selfish but it should take care of your interest in a way that would help you take care of the business of the people in whose life you want to make an impact. The ability to go through experiences, especially tough ones, is predicated upon our preparation through what we understand of ourselves and how we view the situation. The amount of knowledge and experiences you have in life will help you make these choices that everyone has to make regularly in life, is this an opportunity or a challenge? Is this something I should pursue or I should let go?  Many opportunities are wrapped in challenges. However, there are real challenges that can derail our whole process if we do not recognise them early and turn away. The ability to recognise a real opportunity and an unnecessary challenge is very important as we progress in our journey. This is what helps us to choose what battles to fight in order to progress and the ones to ignore because they are stumbling blocks that can stop us from reaching the finish line. We cannot shy away from choices that we have to make every single time we want to make some progress. What we need to do to stay ahead of the game is to put ourselves in a position to constantly understand what we need to do and be always prepared to respond in a way that advances us in our journey. Too many of us have a fire brigade approach to life, we are not knowledgeable enough to respond when faced with hard choices and we miss out on massive opportunities because we only see them as challenges that are stopping us from progressing. Like the Boy’s Scouts, I will always say ‘BE PREPARED’ Enjoy your week!

Les lentilles que nous utilisons pour filtrer le monde qui nous entoure détermineront dans une large mesure notre réaction aux personnes et aux situations. Comprendre comment nous comprenons la vie est très crucial pour notre existence même. Si nous ne comprenons pas pourquoi nous considérons la vie d’une certaine manière, nous continuerons à prendre des décisions qui nous font mal. Notre vision de la vie est la somme de toutes les expériences que nous avons vécues au cours de notre voyage et cela contribuera grandement aux choix que nous faisons. Si nous voyons la vie à travers le prisme de l’expérience des autres, nous ferons des choix fondés sur des connaissances qui ne nous seront pas nécessairement bénéfiques. Tant que nous serons dans ce monde, nous entrerons dans des situations qui exigent un choix difficile. Les choix difficiles ne sont pas particuliers à un groupe de personnes, même celles qui ont une vie facile d'un point de vue sociétal, ont dû faire des choix difficiles pour se rendre où elles se trouvent. C'est pourquoi nous avons besoin de comprendre le filtre à travers lequel nous comprenons les situations afin de réagir de manière appropriée. Votre réponse ne doit pas nécessairement être égoïste, mais elle devrait prendre en compte vos intérêts de manière à vous aider à prendre en charge les affaires de ceux dans la vie desquelles vous souhaitez avoir un impact. La capacité de vivre des expériences, en particulier difficiles, repose sur notre préparation à travers ce que nous comprenons de nous-mêmes et notre perception de la situation. La somme de connaissances et d'expériences que vous avez dans la vie vous aidera à faire les choix que tout le monde doit faire régulièrement dans la vie, est-ce une opportunité ou un défi? Est-ce quelque chose que je devrais poursuivre ou que je devrais laisser aller? De nombreuses opportunités sont entourées de défis. Cependant, de véritables défis peuvent faire échouer tout notre processus si nous ne les reconnaissons pas tôt et ne nous détournons pas. La capacité de reconnaître une réelle opportunité et un défi inutile est très importante à mesure que nous progressons dans notre cheminement. C’est ce qui nous aide à choisir les batailles à combattre pour progresser et celles à ignorer car ce sont des obstacles qui peuvent nous empêcher d’atteindre la ligne d’arrivée. Nous ne pouvons pas fuir les choix que nous devons faire chaque fois que nous voulons progresser. Ce que nous devons faire pour rester en tête du jeu, c’est nous mettre en mesure de comprendre constamment ce que nous devons faire et d’être toujours prêts à répondre de manière à nous faire avancer dans notre cheminement. Trop d'entre nous ont une approche de pompiers dans la vie, nous ne sommes pas suffisamment informés pour faire face à des choix difficiles et nous manquons d'énormes opportunités, car nous les considérons uniquement comme des défis qui nous empêchent d'avancer. Comme dit les Boy's Scouts, je dirai toujours: «Soyez prêt». Bonne semaine!

Saturday, 16 November 2019

MentorAfrica: IGNORANCE. PROFILING. UNIQUENESS. - IGNORANCE. PRO...

MentorAfrica: IGNORANCE. PROFILING. UNIQUENESS. - IGNORANCE. PRO...: "People will call your dog what you call it" - African proverb. Names remind us of what something or someone represents to u...

IGNORANCE. PROFILING. UNIQUENESS. - IGNORANCE. PROFILAGE. ORIGINALITÉ.


"People will call your dog what you call it" - African proverb.

Names remind us of what something or someone represents to us. In the corporate world branding is huge. I am intrigued by the amount of brain and design work that goes into the design of something as small as a logo because it tells the story behind the vision. Brands and labels sell products and services even before the actual objects themselves have a chance of proving what they really are. We cannot underestimate the importance of a name. When therefore, something that holds that kind of power is abused, we can only imagine what damage that can do. From this point of view, it can be rather sad that we judge an entity by a name before we come in contact and have a firsthand understanding of the substance it represents. It is even most unfortunate when we ‘brand’ people and put them in certain boxes ever before we have any contact with them to help us know and understand who they really are. Profiling is now a big deal these days, we form our opinions even before we meet people. This ignorant way of labeling people is destroying a lot of relationships that could forge sustainable development in communities. Before we have the opportunity to know people and appreciate who they are and how we can complement one another to work together to make our various contributions to the human race, we have already disqualified some because of preconceived profiles. As unfortunate as this may sound, it has taken over majority of our decisions as to who we can and cannot associate with. My honest advice is that you always present yourself in a way that makes it difficult for those who are important to you and your vision to stick with whatever profile they have in mind. We cannot stop people from seeing a group of people in a certain light, but we can make it difficult for them to hold on to that point of view after they meet us. The lines between uniqueness and profiling have become blurred in this our present dispensation. Do not allow prejudices define who you are. Only what you accept will stick you and affect you. Do not try to fit into a profile, own what is unique to you and always exhibit that uniqueness. A large percentage of traits like race, tribe, religion, profession or whatever they use for profiling, may present put people in a box and present them in a certain way, that does not mean that it necessarily applies to you. Hidden in those general attributes are features that are unique to you; make them pay. Call yourself a gift by constantly putting forward what you have that will benefit your generation. Something is unique about what others might use to profile you, but so long as you see it as a gift and develop it for the benefit of impacting others, you will be respected for your uniqueness. Do have a beautiful day!

"Les gens appeleront votre chien comme vous l'appelez" - proverbe africain.


Les noms nous rappellent ce que quelque chose ou quelqu'un nous représente. Dans le monde de l'entreprise, l'image de marque est énorme. Je suis intriguée par la quantité de travail cérébral et de conception qu'on met dans la conception de quelque chose d'aussi petit qu'un logo, car il raconte l'histoire qui se cache derrière la vision. Les marques et les étiquettes vendent des produits et des services avant même que les objets eux-mêmes aient une chance de prouver ce qu’ils sont vraiment. Nous ne pouvons pas sous-estimer l'importance d'un nom. Donc, quand on abuse ce genre de pouvoir, on ne peut qu'imaginer les dégâts que cela peut causer. De ce point de vue, il peut être assez triste de juger une entité par un nom avant d'entrer en contact et d'avoir une compréhension directe de la substance qu'elle représente. C’est même très regrettable que nous "marquons" les gens et que nous les mettions dans certaines boîtes avant même d’avoir un contact avec eux pour nous aider à savoir et à comprendre qui ils sont vraiment. Le profilage est devenu un gros problème ces jours-ci, nous faisons une opinion avant même de rencontrer des gens. Cette façon ignorante d’étiqueter les gens détruit de nombreuses relations qui pourraient forger un développement durable dans les communautés. Avant que nous ayons la possibilité de connaître les gens et d’apprécier qui ils sont et comment nous pouvons nous compléter pour travailler ensemble afin d’apporter nos diverses contributions au genre humain, nous en avons déjà disqualifiés certains à cause de profils préconçus. Aussi malheureux que cela puisse paraître, il a repris la majorité de nos décisions en ce qui concerne avec qui nous pouvons et ne pouvons pas nous associer. Mon conseil honnête est que vous vous présentez toujours de manière à rendre difficile la tâche de ceux qui sont importants pour vous et de votre vision de conserver le profil qu’ils ont en tête. Nous ne pouvons pas empêcher les gens de voir un groupe de personnes d'une certaine manière, mais nous pouvons leur rendre difficile la tâche de conserver ce point de vue après nous avoir rencontré. Les limites entre le caractère unique et le profilage sont devenues floues dans la présente dispensation. Ne laissez pas les préjugés définir qui vous êtes. Seul ce que vous acceptez vous collera et vous affectera. N'essayez pas de vous adapter à un profil, possédez ce qui est unique pour vous et montrez toujours cette originalité. Un pourcentage élevé de traits tels que la race, la tribu, la religion, la profession ou tout ce qu'on emploie pour le profilage peuvent présenter des gens comme placés dans une boîte et les présenter d'une certaine manière, cela ne signifie pas nécessairement que cela s'applique à vous. Cachés dans ces attributs généraux, il y a des caractéristiques qui vous sont propres. profitz-les-en. Appelez-vous un cadeau en mettant constamment en avant ce que vous avez et qui profitera à votre génération. Quelque chose est unique à propos de ce que les autres pourraient utiliser pour vous profiler, mais tant que vous le considérez comme un don et que vous le développez au profit d'impact sur les autres, vous serez respecté pour votre originalité. Bonne journée!

Friday, 15 November 2019

MentorAfrica: WHEN YOU LOSE YOUR IDENTITY, YOU LOSE EVERYTHING -...

MentorAfrica: WHEN YOU LOSE YOUR IDENTITY, YOU LOSE EVERYTHING -...: We tend to isolate unpleasant experiences because we believe that unless things go horribly wrong, life should just be made up of beautifu...

WHEN YOU LOSE YOUR IDENTITY, YOU LOSE EVERYTHING - LORSQUE VOUS PERDEZ VOTRE IDENTITÉ, VOUS PERDEZ TOUT


We tend to isolate unpleasant experiences because we believe that unless things go horribly wrong, life should just be made up of beautiful and ordinary experiences. We forget that bitter experiences are an integral part of life, they are a part of what makes life what we enjoy. Life as a straight line would be very boring, it is the unpleasant experiences in life that bring out the real character that helps us mature and stay the complicated course of life. However we perceive it, we will live with this reality as long as we are human beings. Those who have beaten the odds or have climbed on the shoulders those who have, try to keep their advantage by preying on the ‘weak’ who are still at a disadvantage, to keep them from crossing the dividing line. Even when the weak escape and become strong, the "natural thing" is for them to then look for others who are still at a disadvantage to prey on. Slavery and colonization have been major dark periods in the history of Africans. I once heard someone say you do not buy a slave, you make a slave. To make a slave, you have to break the psyche of the person. When an individual reaches a point where they can no longer see themselves as a human being that has any worth, they come slaves to whoever has power over them. However, even in that dark place, light can still stream from the heart of anyone who can mentally hold on to what is important; their real identity. If we do not know who we are, anyone can make us a slave to something and we would live under the colonial influence of that person or society. Slavery and colonization are not only as seen in what was done to the Africans or any other colonized peoples, anytime you allow your life to be controlled by someone else, another cultural or institutional system, you have allowed yourself to be colonized or enslaved. It is no longer popular to go to slave markets but people are now being lured into situations in all spheres of life where they submit the total control of their lives to others or to systems. All the oppressor needs to do is make you believe that you and your ways have no relevance to society or human existence. Take time to understand who you are, what you need to live your life successfully and then let this knowledge guide your choices so you do not put yourself under the complete control of others nor allow them to manipulate you to the point where you completely give up your identity. When you lose that, you lose everything. Slaves do not have a voice, the voice of the disadvantaged might not be loud but at least they have one and that is the bridge that might one day take them across the dividing line.  Enjoy your weekend!

Nous avons tendance à isoler les expériences déplaisantes parce que nous croyons que, sauf si les choses tournent terriblement mal, la vie devrait simplement être composée d'expériences belles et ordinaires. Nous oublions que les expériences amères font partie intégrante de la vie, elles font partie de ce qui fait de la vie ce que nous apprécions. La vie en ligne droite serait très ennuyeuse, ce sont les expériences désagréables de la vie qui font ressortir le caractère réel qui nous aide à mûrir et à naviguer le cours compliqué de la vie. Quelle que soit notre perception, nous vivrons avec cette réalité aussi longtemps que nous serons des êtres humains. Ceux qui ont battu les chances ou qui ont grimpé sur les épaules des ceux qui l'ont fait, tentent de garder leur avantage en s'attaquant aux «faibles» qui sont toujours désavantagés pour les empêcher de franchir la ligne de démarcation. Même lorsque les faibles s’échappent et deviennent forts, la «chose naturelle» est qu’ils recherchent ensuite ceux qui sont toujours désavantagés. L'esclavage et la colonisation ont été des périodes sombres majeures de l'histoire des Africains. Une fois, j'ai entendu quelqu'un dire que vous n'achetez pas d'esclave, vous en faites un. Pour faire un esclave, vous devez briser le psychisme de la personne. Lorsqu'un individu atteint un point où il ne peut plus se voir comme un être humain qui a de la valeur, il devient un esclave de celui qui détient le pouvoir. Cependant, même dans cet endroit sombre, la lumière peut toujours émaner du cœur de quiconque peut conserver mentalement ce qui est important. leur véritable identité. Si nous ne savons pas qui nous sommes, n'importe qui peut faire de nous un esclave de quelque chose et nous vivrions sous l'influence coloniale de cette personne ou de cette société. L'esclavage et la colonisation ne sont pas seulement visibles dans ce qui a été fait aux Africains ou à tout autre peuple colonisé, chaque fois que vous laissez quelqu'un d'autre, un autre système culturel ou institutionnel contrôller votre vie, vous vous êtes laissé coloniser ou asservi. Il n’est plus populaire d’aller aux marchés d'esclaves, mais les gens sont maintenant attirés par des situations dans toutes les sphères de la vie où ils cèdent le contrôle total de leur vie à d'autres ou à des systèmes. Tout ce que l’oppresseur doit faire, c’est vous faire croire que vous et vos manières n’avez aucun rapport avec la société ou l’existence humaine. Prenez le temps de comprendre qui vous êtes, ce dont vous avez besoin pour bien vivre votre vie, puis laissez cette connaissance guider vos choix afin de ne pas vous laisser entièrement sous le contrôle des autres, ni leur permettre de vous manipuler au point de vous abandonner complètement. votre identité. Lorsque vous perdez cela, vous perdez tout. Les esclaves n'ont pas de voix, la voix des défavorisés peut ne pas être forte, mais au moins ils en ont une et c'est le pont qui les mènera un jour au-delà de la ligne de démarcation. Passe un bon weekend!

Thursday, 14 November 2019

MentorAfrica: AFRICA. POVERTY. MINDSET CHANGE - AFRIQUE. LA PAUV...

MentorAfrica: AFRICA. POVERTY. MINDSET CHANGE - AFRIQUE. LA PAUV...: Making others see what you see is one of the most difficult things to can ever engage in. People do not really listen, they only hear what...

AFRICA. POVERTY. MINDSET CHANGE - AFRIQUE. LA PAUVRETÉ. CHANGEMENT MENTAL


Making others see what you see is one of the most difficult things to can ever engage in. People do not really listen, they only hear what they want. Until you listen with a view to understanding, it will be difficult to mentally engage with what someone is talking to you about. Words help to paint mental images. The only way you can see from the point of view of another is to make up your mind to give full attention to what the other is saying in order to see what they are seeing. A picture is more than a thousand words they say. I have discovered that no matter how you articulate something to people, if they cannot form an image of the idea in their minds, they will not grasp it. Let us take the case of you trying to sell an idea with very good returns but with a long term maturity to someone who is in immediate need of cash, I promise it will just fall flat. No matter how you try to paint the picture, the person will not be in the frame of mind to capture it. Many Africans are finding it difficult to focus on creativity, innovation and development because they are handicapped by their inability to meet their immediate needs. There is no soil more fertile for corruption to grow than in a society where immediate needs blind the eyes of the mind. Be that as it may, many inventions have come from meeting human needs. Focusing on how to solve immediate problems without thinking of how to prevent their recurrence is the worst thing that can happen to any society. We need to mentally extricate ourselves from how to meet just our immediate needs if we intend to develop lasting solutions and this may mean looking like fools for a moment. Concentrating only on immediate needs is what has made Africa dependent on aids. What donor nations are interested in is how to help Africa survive, most are not focused on the stability and development of the continent. This is where we as Africans have to come up with lasting solutions to our perennial problems. Mindless politicians are taking full advantage of this kind of situation to oppress people and advance their selfish agenda. Until our leaders come out of this evil coma, we as individual citizens must do whatever we can to contribute to the change we desire even in the midst of all the political madness and unimaginable selfishness of our present leaders. We have to try to see beyond immediate gains in whatever community or department we are in, so that we can make progress as a continent. We have to be determined to create an image of progress to focus on in such distressing environments even if the only image we can get is faint. We have to give it our best shot by focusing on it until it becomes something we can work with. The more you focus on an image, the clearer it gets. We can do something about anything if we have the right image in view. Let us just keep focusing and keep trying. Enjoy your day!

Faire en sorte que les autres voient ce que vous voyez est l’une des choses les plus difficiles à faire. Les gens n’écoutent pas vraiment, ils n’entendent que ce qu’ils veulent. Tant que vous n'écouterez pas dans un esprit de compréhension, il sera difficile de discerner mentalement ce dont on vous parle. Les mots aident à peindre des images mentales. La seule façon de voir le point de vue d’un autre est de décider de donner toute attention à ce que dit l’autre afin de voir ce qu’il voit. On dit qu'une image est plus que mille mots. J'ai découvert que peu importe la façon dont vous articulez quelque chose avec les gens, s'ils ne peuvent pas se faire une image de l'idée dans leur esprit, ils ne le comprendront pas. Prenons le cas où vous essayez de vendre une idée avec de très bons retours mais avec une maturité à long terme à quelqu'un qui a un besoin immédiat d'argent, je vous promets que ça va tomber à plat. Peu importe comment vous essayez de créer cet image, la personne ne sera pas dans l’esprit pour le capturer. Beaucoup d’Africains ont du mal à se concentrer sur la créativité, l’innovation et le développement parce qu’ils sont handicapés par leur incapacité à répondre à leurs besoins immédiats. Il n’existe pas de sol plus propice à la croissance de la corruption que dans une société où les besoins immédiats aveuglent les yeux de l’esprit. Quoi qu'il en soit, de nombreuses inventions sont venues de la satisfaction des besoins humains. Se concentrer sur la façon de résoudre les problèmes immédiats sans penser à la manière d’empêcher qu’ils ne se reproduisent est la pire des choses qui puisse arriver à toute société. Nous devons nous dégager mentalement de cette manière de répondre à nos besoins immédiats si nous avons l'intention de développer des solutions durables, ce qui peut signifier avoir l'air d'un imbécile à un moment donné. Se concentrer uniquement sur les besoins immédiats est ce qui a rendu l’Afrique dépendante des aides. Ce qui intéresse les pays donateurs, c’est comment aider l’Afrique à survivre, la plupart ne sont pas intéressés par la stabilité et le développement du continent. C’est là que nous, Africains, devons trouver des solutions durables à nos problèmes récurrents. Des politiciens sans cervelle profitent pleinement de ce genre de situation pour opprimer les gens et faire avancer leur programme égoïste. Jusqu'à ce que nos dirigeants sortent de ce mauvais coma, nous, citoyens, devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour contribuer au changement que nous souhaitons, même au milieu de toute la folie politique et de l'égoïsme inimaginable de nos dirigeants actuels. Nous devons essayer de voir au-delà des gains immédiats, quelle que soit la communauté ou le département où nous sommes, afin de pouvoir progresser sur le continent. Nous devons être déterminés à créer une image de progrès sur laquelle nous nous concentrons dans des environnements aussi pénibles, même si la seule image que nous pouvons obtenir est faible. Nous devons faire de notre mieux en nous concentrant là-dessus jusqu'à ce que nous puissions travailler avec cela. Plus vous vous concentrez sur une image, plus elle devient claire. Nous pouvons faire quelque chose à propos de n'importe quoi si nous avons la bonne image en vue. Continuons à nous concentrer et continuons à essayer. Profitez de votre journée!