Google+ Followers

Saturday, 23 September 2017

MentorAfrica: LIFE IS WORTH LIVING - LA VIE VAUT LA PEINE

MentorAfrica: LIFE IS WORTH LIVING - LA VIE VAUT LA PEINE: As I was taking my early morning walk yesterday, a neighbour of mine was sitting in his veranda and exchanged greetings. On my way back, he...

LIFE IS WORTH LIVING - LA VIE VAUT LA PEINE

As I was taking my early morning walk yesterday, a neighbour of mine was sitting in his veranda and exchanged greetings. On my way back, he shouted a question from where he was, he asked if I did not think I should add some jogging to my walks. I asked him if he knew what else I did and he said he was only commenting on what he knows. Interesting! I learnt some life lessons from this simple event. First, never criticize someone until you know the whole story. Secondly, try to walk in somebody's shoes before you offer unsolicited advice. Thirdly, most people who often criticize others are working on assumptions that are drawn from how they live their own lives. What my neighbour did not know was that those morning walks were just a start of my exercise regime as well enjoying the early morning fresh air which is in fact a great benefit of living in the country side. I had a tougher round of exercise inside after I walked. Most times, just like my neighbour we judge people from only what we can see of them in the public domain. Many who do not strive to a better quality of life will always criticize those trying do something with theirs because they know what to do and do not have the will to it. They would rather talk others down so everyone will end up like them...empty vessels... Life is not complicated but the nuances of living are; make life easier for those around you by always looking for ways to make your life worth living. Enjoy a great weekend!

Comme je prenais ma promenade tôt le matin hier, un de mes voisins était assis dans sa véranda et nous avons échangé des salutations. En rentrant, il a crié une question d'où il était, il m'a demandé si je ne pensais pas que je devrais ajouter du jogging à mes promenades. Je lui ai demandé s'il savait quoi d'autre je fais et il a dit qu'il ne faisait que commenter sur ce qu'il savait. Intéressant! J'ai appris quelques leçons de vie de cet événement simple. Tout d'abord, ne jamais critiquer quelqu'un jusqu'à ce que vous connaissez toute l'histoire. Deuxièmement, essayez de marcher dans les chaussures de quelqu'un avant d'offrir des conseils non sollicités. Troisièmement, la plupart des gens qui critiquent souvent des autres travaillent sur des hypothèses tirées de la façon dont ils vivent leurs propres vies. Ce que mon voisin ne savait pas, c'est que ces promenades du matin n'étaient qu'un début de mon régime d'exercice, tout en profitant de l'air frais du matin qui est en fait un excellent avantage de vivre dans le pays. J'ai un regime d'exercices plus rigoureux à l'intérieur après ma promenade. La plupart du temps, tout comme mon voisin, nous jugeons les gens uniquement de ce que nous pouvons voir dans le domaine public. Beaucoup de ceux qui ne s'efforcent pas d'une meilleure qualité de vie vont toujours critiquer ceux qui essaient de faire quelque chose avec le leur parce qu'ils savent quoi faire et qu'ils n'ont pas la volonté. Ils préfèrent parler des autres afin que tout le monde soit dans le meme cadre avec eux ... des vases vides ... La vie n'est pas compliquée, mais les nuances de la vie compliqués; rendez la vie plus facile pour ceux qui vous entourent en recherchant toujours des moyens de rendre votre vie plus utile. Profitez d'un bon week-end!

Thursday, 14 September 2017

MentorAfrica: PASSION. CREATIVITY. RESOURCEFULNESS. - LA PASSION...

MentorAfrica: PASSION. CREATIVITY. RESOURCEFULNESS. - LA PASSION...: When I ask youths or even adults why they are not pursuing their dreams or why they quit, many will say they lack the resources to do what ...

PASSION. CREATIVITY. RESOURCEFULNESS. - LA PASSION. LA CRÉATIVITÉ. RESSOURCE.

When I ask youths or even adults why they are not pursuing their dreams or why they quit, many will say they lack the resources to do what they desire. Most people think that money is the only resource needed to accomplish their dreams. When you have this perspective, you will be blind to the multiple use of free or cheap resources that are available to you. I leave in a community where the bamboo plant grows in abundance in the wild but apart from the traditional use of using it in local building, there is nothing else they do with this versatile plant. Beautiful furniture and home accessories are made from the bamboo plant that came be a major money spinner but the youths would rather seek to do menial jobs to survive daily than think of using what is around them to make a healthy living. When you are passionate about your vision, you will be creative enough to seek how to use the resources available to you. Lack of passion stifles creativity, everyone has the ability to be creative but only the passionate will provoke creativity. When you allow passion to drive you, you see everything around you as a possible avenue to express your creativity. Some discard old car tires while others use them to make decorative furniture and  garden decorations. The list is endless. You can only be as resourceful as the strength of your creativity driven by passion. When you start with what you have, what you need to scale will eventually come to you. Enjoy your day!
Photo Source : Google+/Oli a
Quand je demande aux jeunes ou même aux adultes pourquoi ils ne poursuivent pas leurs rêves ou pourquoi ils quittent, beaucoup diront qu'ils n'ont pas les ressources nécessaires pour faire ce qu'ils désirent. La plupart pensent que l'argent est la seule ressource nécessaire pour accomplir leurs rêves. Lorsque vous avez cette perspective, vous serez aveugle à l'emploi multiple de ressources gratuites ou peu coûteuses qui vous sont offertes. J'habite dans une communauté où la plante de bambou pousse en abondance dans la nature, mais à part de l'usage traditionnel de l'employer dans la construction des bâtiments locaux, il n'y a rien d'autre à faire avec cette plante polyvalente. Les beaux meubles et les accessoires pour la maison sont fabriqués à partir de la plante de bambou qui peut devenir une source majeure de revenu, mais les jeunes préfèrent chercher à faire des emplois serviles pour survivre quotidiennement que de penser à utiliser ce qui les entoure pour avoir une bonne vie. Lorsque vous êtes passionné par votre vision, vous serez assez créatif pour chercher à utiliser les ressources dont vous disposez. Le manque de passion étouffe la créativité, tout le monde a la capacité d'être créatif, mais seulement les passionnés provoqueront la créativité. Lorsque vous vous laissez pousser par la passion, vous verrez tout autour de vous comme une avenue possible pour exprimer votre créativité. Certains jettent les vieux pneus de voiture tandis que d'autres les utilisent pour fabriquer des meubles décoratifs et des décorations de jardin. La liste est sans fin. Vous ne pouvez être aussi ingénieux que la force de votre créativité grâce à la passion. Lorsque vous commencez avec ce que vous avez, vous auriez éventuellement cela dont vous avez besoin pour avancer. Profitez de votre journée!


Wednesday, 13 September 2017

MentorAfrica: THE REAL PROBLEM - LE VRAI PROBLEME

MentorAfrica: THE REAL PROBLEM - LE VRAI PROBLEME: It is funny how something that you think you are really not interested in can become something that keeps you awake at night. I have never ...

THE REAL PROBLEM - LE VRAI PROBLEME

It is funny how something that you think you are really not interested in can become something that keeps you awake at night. I have never really looked at the girl-child issue as “my thing” until something that has been nudging me actually stole my sleep last night. It has finally dawned on me that without paying adequate attention to the development of the girl-child, Africa will not win the war against underdevelopment. In recent times, Africa’s mounting demography and its attendant challenges have been in the spotlight. In ancient Africa, having a large number of children was not a problem; they were the workforce and military might of their communities. Responsibilities were understood and parents as well as elders undertook the job of raising their children with all the diligence that was required. A growing population was never an issue at that time, everyone understood their roles. What has changed is that society has evolved from having a communal workforce and most parents have abdicated their responsibilities. As if that was not enough damage, babies are now giving birth to babies that are raised solely by these babies. How bad can this get? An alarming percentage of teenage girls, especially in the rural areas, are single mothers with no care even from their immediate families. We now have growing number of grandmothers in their thirties. This vicious cycle has to be addressed if Africa has any intention of making a headway. Illiterate, underage and confused mothers and children, spell disaster for this continent. The real problem is not the number of births, it is those having these babies and the circumstances in which they are raising them that are monsters threatening the very existence of this continent. Until women stop seeing themselves only as sex objects and “baby mamas”, we are in big trouble. Even if you empower people economically and academically who have no value for themselves, you only help them have acquire better capacity to be foolish- whatever that means...
Photo Source : Google+/National Geographic
C'est drôle que quelque chose que vous pensez que vous ne vous intéressez pas vraiment peut devenir quelque chose qui vous garde éveillé la nuit. Je n'ai jamais vraiment regardé le problème des filles comme «mon truc» jusqu'à ce que quelque chose qui me donnait des petits coups de coude m'a vole le sommeil la nuit dernière. Il s'est finalement avéré que sans accorder une attention adéquate au développement de la fille, l'Afrique ne gagnera pas la guerre contre le sous-développement. Au cours des derniers temps, les discussions sur la démographie croissante de l'Afrique et ses défis sont mises à la lumière. Dans l'Afrique ancienne, avoir un grand nombre d'enfants n'était pas un problème; ils étaient la main-d'œuvre et la force militaire de leurs communautés. Les responsabilités ont été comprises et les parents ainsi que les aînés ont entrepris d'élever leurs enfants avec toute la diligence requise. Une population croissante n'a jamais été un problème à ce moment-là, chacun a compris leurs rôles. Ce qui a changé, c'est que la société a évolué d'avoir une main-d'œuvre communale et la plupart des parents ont abdiqué leurs responsabilités. Comme si cela ne constituait pas assez de dégâts, les bébés donnent naissance à des bébés qui sont élevés uniquement par ces bébés. A quel point cela peut-il arriver? Un pourcentage alarmant d'adolescentes, en particulier dans les zones rurales, sont des mères célibataires sans soin même de leurs familles immédiates. Nous avons maintenant un nombre croissant de grand-mères dans la trentaine. Ce cercle vicieux doit être abordé si l'Afrique avait l'intention de progresser. Les mères et les enfants analphabètes, mineurs et confus, font la propagande de catastrophe pour ce continent. Le vrai problème n'est pas le nombre de naissances, ce sont ceux qui ont ces bébés et les circonstances dans lesquelles ils les élèvent, qui sont des monstres qui menacent l'existence même de ce continent. Jusqu'à ce que les femmes ne se retrouvent que comme des objets sexuels et des "mamans bébés", nous avons de gros problèmes. Même si vous habilitez les gens de façon économique et académique qui n'ont aucune valeur pour eux-mêmes, vous ne les aidez qu'à acquérir une meilleure capacité à être stupide - quoi qu'il en soit...

Tuesday, 12 September 2017

MentorAfrica: BOOSTER SHOTS - LES COUPS DE RAPPEL

MentorAfrica: BOOSTER SHOTS - LES COUPS DE RAPPEL: The journey through life, especially for those in pursuit of a vision, can be exhausting and exciting at the same time. There will always b...