Google+ Followers

Monday, 20 March 2017

MentorAfrica: IS THERE SOMETHING? - Y-T-IL QUELQUE CHOSE?

MentorAfrica: IS THERE SOMETHING? - Y-T-IL QUELQUE CHOSE?: Does Africa have anything worth fighting for? Is Africa all about corruption, hunger, poverty and disease? Have we gotten to a point where ...

IS THERE SOMETHING? - Y-T-IL QUELQUE CHOSE?

Does Africa have anything worth fighting for? Is Africa all about corruption, hunger, poverty and disease? Have we gotten to a point where it is impossible to see a developed and stable Africa? Discussing the future of Africa is almost always nerve-wracking and frustrating because people just roll their eyes and shrug. The youths try to talk about what their hopes are but one can see that they really do not see a picture that encourages them to hope. The reason for this is the fact that we find it difficult to see beyond the present circumstances and there is no moving forward until we can imagine a better Africa. Some of us call ourselves savages, some say we cannot learn, some say we are lawless and so forth and so on. I have no problem with all these views because they describe things that we can see in Africa. My question is, "should we give up and allow or invite others to takeover or is there something we can do? Many have suggested that we recall our colonial masters...hmmm... However, there are some that have what, my dear friend, Cecile Thiakane calls the gut feeling. These have a picture albeit faint, that something can be done. I do not know what side of the divide you are on but for me, I have a picture that I am trying to paint to the youths. We cannot afford to give up, Africa has too much to offer the world. We have been plundered with or without our permission, we have sold a part of our birthright, we have become a dumping ground etc but all hope is not lost. The moment we see ourselves as progressive and productive, we have enough human and natural resources to make our mark on the world stage. Nations thrive even with all the conspiracies in the world, we do not have an excuse.
Photo Source: Google+/Oli a

L'Afrique a-t-elle quelque chose digne de combattre? L'Afrique est-elle tout au sujet de la corruption, de la faim, de la pauvreté et des maladies? Avons-nous atteint un point où il est impossible de voir une Afrique développée et stable? Discuter de l'avenir de l'Afrique est presque toujours nerveux et frustrant parce que les gens roulent simplement les yeux et haussent les épaules. Les jeunes essaient de parler de leurs espérances, mais on peut voir qu'ils ne voient pas vraiment une image qui les encourage à espérer. La raison en est que nous voyons qu'il est difficile de voir au-delà des circonstances actuelles et qu'il n'y a pas d'avancement avant que l'on puisse imaginer une meilleure Afrique. Certains d'entre nous nous appelons des sauvages, certains disent que nous ne pouvons pas apprendre, certains disent que nous sommes sans loi et ainsi de suite. Je n'ai aucun problème avec tous ces points de vue parce qu'ils décrivent des choses que nous pouvons voir en Afrique. Ma question est: «Est-ce que nous devrions abandonner et permettre ou inviter d'autres à prendre le contrôle ou y at-il quelque chose que nous pouvons faire? Beaucoup ont suggéré qu'il faut nous rappeler nos maîtres coloniaux ... hmmm ... Cependant, ma chère amie, Cécile Thiakane appelle l'intuition. Ceux-ci ont une image, quoique faible, que quelque chose peut être fait. Je ne sais pas de quel côté du fossé vous êtes mais pour moi, j'ai une photo que j'essaie de peindre avec les jeunes ... Nous ne pouvons pas nous permettre d'abandonner, l'Afrique a trop à offrir au monde, nous avons été pillés avec ou sans notre permission, nous avons vendu une partie de notre droit d'aînesse, nous sommes devenus des décharges etc, mais tout espoir n'est pas perdus. Le moment où nous nous voyons comme progressistes et productifs, nous avons assez de ressources humaines et naturelles pour faire notre marque sur la scène mondiale. Les nations se développent même avec toutes les conspirations dans le monde, nous n'avons aucune excuse.

Thursday, 16 March 2017

MentorAfrica: GREATNESS OR IMPACT? - LA GRANDEUR OU L'IMPACT?

MentorAfrica: GREATNESS OR IMPACT? - LA GRANDEUR OU L'IMPACT?: With so many voices calling on us to maximise our gifts and talents, many are not sure what the real end result should be: greatness or imp...

GREATNESS OR IMPACT? - LA GRANDEUR OU L'IMPACT?

With so many voices calling on us to maximise our gifts and talents, many are not sure what the real end result should be: greatness or impact? The "worship" of celebrities has almost everyone scrambling for the piece of that pie. The focus is now mainly on how we can join the league of those making the headlines not because of the impact they have made but because of their wealthy lifestyle. We want the world to revolve around us without adding anything to the development of human existence. In Africa where there is so much to be done to improve the society, we are busy using our talents to accumulate stuff. We want to be remembered by the life of luxury we lived and not for the innovations we made to better life on the continent. This is the reason why many in positions of leadership, especially the politicians are more interested in the celebrity lifestyle even if means depriving everyone else of their basic rights as citizens. Have you ever stopped to ask yourself why you are pursuing your dream? Is it so that you will be "great" or so that you can making a lasting impact in your community and the world? People do not leave a lasting legacy by their estate, they do by innovations and inventions that helped life become better for others. Enjoy your day!
Photo Source: Google+
Avec tant de voix qui nous appellent à maximiser nos dons et talents, beaucoup ne sont pas sûrs de ce que le résultat final devrait être: la grandeur ou l'impact? Le «culte» des célébrités fait que presque tout le monde se bouscule pour un morceau de cette tarte. L'accent est maintenant principalement sur la façon dont nous pouvons rejoindre la ligue de ceux qui font les gros titres non pas en raison de l'impact qu'ils ont fait, mais en raison de leur mode de vie riche. Nous voulons que le monde tourne autour de nous sans rien ajouter au développement de l'existence humaine. En Afrique où il y a tant à faire pour améliorer la société mais nous sommes occupés par comment utiliser nos talents pour accumuler des choses. Nous voulons être rappelés par la vie de luxe que nous avions eu et pas pour les innovations que nous avons fait pour améliorer la vie sur le continent. C'est la raison pour laquelle beaucoup dans les positions de leadership, en particulier les politiciens sont plus intéressés par le mode de vie de célébrité, même si cela signifie priver tout le monde de leurs droits fondamentaux en tant que citoyens. Vous arretez-vous pour vous vous demander pourquoi vous poursuivez votre rêve? Est-ce pour que vous soyez «grand» ou que vous puissiez avoir un impact durable dans votre communauté et dans le monde? Les gens ne laissent pas un héritage durable par leur succession, ils le font par des innovations et des inventions qui ont aidé l'amélioration de vie des autres. Bonne journée!

Wednesday, 15 March 2017

MentorAfrica: JUST THE PHOTOSHOOT? - SIMPLEMENT LE PHOTOSHOOT?

MentorAfrica: JUST THE PHOTOSHOOT? - SIMPLEMENT LE PHOTOSHOOT?: I notice many beautiful pictures like this one I got from Google+ which suggests that Africans take a peek at the past when they want to sh...

JUST THE PHOTOSHOOT? - SIMPLEMENT LE PHOTOSHOOT?

I notice many beautiful pictures like this one I got from Google+ which suggests that Africans take a peek at the past when they want to show that they once had a culture. Many look at these photos taken during certain occasions with some nostalgic feeling while others do it in remembrance of a past. The international call anything cultural the "exotic" and even we Africans have started referring to our culture in those same terms. While other cultures evolved, our own got stuck and all we do is make reference to it from time to time. It is confusing how this plays out, it is almost as if we have no history and we have to find something from our past to convince ourselves that there was once an African way of life. Our architecture, fashion, cuisine, language etc have been pushed to the back burner and we have to be apologetic when we have to showcase any aspect of our culture. We pull them from the archives and hope that people do not consider us uncivilised. I am even lost for words to explain what is going on. In almost all of the developed world, we can notice how changing times helped them develop their lifestyle to help them adapt to current events. This is the way culture evolves, evolution does not mean "copy and paste" what other cultures have developed. You cannot compete on the world stage by imitation, you can only achieve innovation that is based on your cultural values. We can all see where the "copy and paste" syndrome has left Africa; from politics to all other domains of life, we only speak by amplifying what others have said. Sad but true; thankfully, it is never too late to find our own voice.
Photo Source : Google+

Je remarque de très belles photos comme celle-ci que j'ai reçue de Google+ qui suggère que les Africains jettent un coup d'oeil au passé quand ils veulent montrer qu'ils avaient une fois une culture. Beaucoup regardent ces photos prises pendant certaines occasions avec un certain sentiment nostalgique tandis que d'autres le font dans le souvenir d'un passé perdu. La communauté internationale considère quelque chose de culture le "exotique" et même nous les Africains ont commencé à parler de notre culture dans les mêmes termes. Alors que d'autres cultures ont évolué, les nôtres se sont bloquées et tout ce que nous faisons c'est d'en faire référence de temps en temps. C'est déroutant comment cela se dévoile, c'est presque comme si nous n'avons pas d'histoire et nous devons trouver quelque chose de notre passé pour nous convaincre qu'il y avait une fois qu'il existait un mode de vie africain. Notre architecture, la mode, la cuisine, la langue, etc ont été poussés à l'arrière brûleur et nous devons nous excuser lorsque nous devons présenter n'importe quel aspect de notre culture. Nous les tirons des archives et nous espérons que les gens ne nous considèrent pas comme incivilisés. Je suis même à court des mots pour expliquer ce qui se passe. Dans la quasi-totalité du monde développé, nous pouvons remarquer comment les temps de changement les a aidés à développer leur mode de vie pour pouvoir  s'adapter aux événements actuels. C'est la façon dont la culture évolue, l'évolution ne signifie pas «copier et coller» ce que d'autres cultures ont développé. Vous ne pouvez pas rivaliser sur la scène mondiale par l'imitation, vous ne pouvez réaliser l'innovation que ce qui est basée sur vos valeurs culturelles. Nous pouvons tous voir où le syndrome «copier-coller» a laissé l'Afrique; De la politique à tous les autres domaines de la vie, nous ne parlons que par amplification ce que les autres ont dit. Triste mais vrai; Heureusement, il n'est jamais trop tard pour trouver votre propre voix.

Friday, 10 March 2017