Google+ Followers

Saturday, 23 September 2017

MentorAfrica: LIFE IS WORTH LIVING - LA VIE VAUT LA PEINE

MentorAfrica: LIFE IS WORTH LIVING - LA VIE VAUT LA PEINE: As I was taking my early morning walk yesterday, a neighbour of mine was sitting in his veranda and exchanged greetings. On my way back, he...

LIFE IS WORTH LIVING - LA VIE VAUT LA PEINE

As I was taking my early morning walk yesterday, a neighbour of mine was sitting in his veranda and exchanged greetings. On my way back, he shouted a question from where he was, he asked if I did not think I should add some jogging to my walks. I asked him if he knew what else I did and he said he was only commenting on what he knows. Interesting! I learnt some life lessons from this simple event. First, never criticize someone until you know the whole story. Secondly, try to walk in somebody's shoes before you offer unsolicited advice. Thirdly, most people who often criticize others are working on assumptions that are drawn from how they live their own lives. What my neighbour did not know was that those morning walks were just a start of my exercise regime as well enjoying the early morning fresh air which is in fact a great benefit of living in the country side. I had a tougher round of exercise inside after I walked. Most times, just like my neighbour we judge people from only what we can see of them in the public domain. Many who do not strive to a better quality of life will always criticize those trying do something with theirs because they know what to do and do not have the will to it. They would rather talk others down so everyone will end up like them...empty vessels... Life is not complicated but the nuances of living are; make life easier for those around you by always looking for ways to make your life worth living. Enjoy a great weekend!

Comme je prenais ma promenade tôt le matin hier, un de mes voisins était assis dans sa véranda et nous avons échangé des salutations. En rentrant, il a crié une question d'où il était, il m'a demandé si je ne pensais pas que je devrais ajouter du jogging à mes promenades. Je lui ai demandé s'il savait quoi d'autre je fais et il a dit qu'il ne faisait que commenter sur ce qu'il savait. Intéressant! J'ai appris quelques leçons de vie de cet événement simple. Tout d'abord, ne jamais critiquer quelqu'un jusqu'à ce que vous connaissez toute l'histoire. Deuxièmement, essayez de marcher dans les chaussures de quelqu'un avant d'offrir des conseils non sollicités. Troisièmement, la plupart des gens qui critiquent souvent des autres travaillent sur des hypothèses tirées de la façon dont ils vivent leurs propres vies. Ce que mon voisin ne savait pas, c'est que ces promenades du matin n'étaient qu'un début de mon régime d'exercice, tout en profitant de l'air frais du matin qui est en fait un excellent avantage de vivre dans le pays. J'ai un regime d'exercices plus rigoureux à l'intérieur après ma promenade. La plupart du temps, tout comme mon voisin, nous jugeons les gens uniquement de ce que nous pouvons voir dans le domaine public. Beaucoup de ceux qui ne s'efforcent pas d'une meilleure qualité de vie vont toujours critiquer ceux qui essaient de faire quelque chose avec le leur parce qu'ils savent quoi faire et qu'ils n'ont pas la volonté. Ils préfèrent parler des autres afin que tout le monde soit dans le meme cadre avec eux ... des vases vides ... La vie n'est pas compliquée, mais les nuances de la vie compliqués; rendez la vie plus facile pour ceux qui vous entourent en recherchant toujours des moyens de rendre votre vie plus utile. Profitez d'un bon week-end!

Thursday, 14 September 2017

MentorAfrica: PASSION. CREATIVITY. RESOURCEFULNESS. - LA PASSION...

MentorAfrica: PASSION. CREATIVITY. RESOURCEFULNESS. - LA PASSION...: When I ask youths or even adults why they are not pursuing their dreams or why they quit, many will say they lack the resources to do what ...

PASSION. CREATIVITY. RESOURCEFULNESS. - LA PASSION. LA CRÉATIVITÉ. RESSOURCE.

When I ask youths or even adults why they are not pursuing their dreams or why they quit, many will say they lack the resources to do what they desire. Most people think that money is the only resource needed to accomplish their dreams. When you have this perspective, you will be blind to the multiple use of free or cheap resources that are available to you. I leave in a community where the bamboo plant grows in abundance in the wild but apart from the traditional use of using it in local building, there is nothing else they do with this versatile plant. Beautiful furniture and home accessories are made from the bamboo plant that came be a major money spinner but the youths would rather seek to do menial jobs to survive daily than think of using what is around them to make a healthy living. When you are passionate about your vision, you will be creative enough to seek how to use the resources available to you. Lack of passion stifles creativity, everyone has the ability to be creative but only the passionate will provoke creativity. When you allow passion to drive you, you see everything around you as a possible avenue to express your creativity. Some discard old car tires while others use them to make decorative furniture and  garden decorations. The list is endless. You can only be as resourceful as the strength of your creativity driven by passion. When you start with what you have, what you need to scale will eventually come to you. Enjoy your day!
Photo Source : Google+/Oli a
Quand je demande aux jeunes ou même aux adultes pourquoi ils ne poursuivent pas leurs rêves ou pourquoi ils quittent, beaucoup diront qu'ils n'ont pas les ressources nécessaires pour faire ce qu'ils désirent. La plupart pensent que l'argent est la seule ressource nécessaire pour accomplir leurs rêves. Lorsque vous avez cette perspective, vous serez aveugle à l'emploi multiple de ressources gratuites ou peu coûteuses qui vous sont offertes. J'habite dans une communauté où la plante de bambou pousse en abondance dans la nature, mais à part de l'usage traditionnel de l'employer dans la construction des bâtiments locaux, il n'y a rien d'autre à faire avec cette plante polyvalente. Les beaux meubles et les accessoires pour la maison sont fabriqués à partir de la plante de bambou qui peut devenir une source majeure de revenu, mais les jeunes préfèrent chercher à faire des emplois serviles pour survivre quotidiennement que de penser à utiliser ce qui les entoure pour avoir une bonne vie. Lorsque vous êtes passionné par votre vision, vous serez assez créatif pour chercher à utiliser les ressources dont vous disposez. Le manque de passion étouffe la créativité, tout le monde a la capacité d'être créatif, mais seulement les passionnés provoqueront la créativité. Lorsque vous vous laissez pousser par la passion, vous verrez tout autour de vous comme une avenue possible pour exprimer votre créativité. Certains jettent les vieux pneus de voiture tandis que d'autres les utilisent pour fabriquer des meubles décoratifs et des décorations de jardin. La liste est sans fin. Vous ne pouvez être aussi ingénieux que la force de votre créativité grâce à la passion. Lorsque vous commencez avec ce que vous avez, vous auriez éventuellement cela dont vous avez besoin pour avancer. Profitez de votre journée!


Wednesday, 13 September 2017

MentorAfrica: THE REAL PROBLEM - LE VRAI PROBLEME

MentorAfrica: THE REAL PROBLEM - LE VRAI PROBLEME: It is funny how something that you think you are really not interested in can become something that keeps you awake at night. I have never ...

THE REAL PROBLEM - LE VRAI PROBLEME

It is funny how something that you think you are really not interested in can become something that keeps you awake at night. I have never really looked at the girl-child issue as “my thing” until something that has been nudging me actually stole my sleep last night. It has finally dawned on me that without paying adequate attention to the development of the girl-child, Africa will not win the war against underdevelopment. In recent times, Africa’s mounting demography and its attendant challenges have been in the spotlight. In ancient Africa, having a large number of children was not a problem; they were the workforce and military might of their communities. Responsibilities were understood and parents as well as elders undertook the job of raising their children with all the diligence that was required. A growing population was never an issue at that time, everyone understood their roles. What has changed is that society has evolved from having a communal workforce and most parents have abdicated their responsibilities. As if that was not enough damage, babies are now giving birth to babies that are raised solely by these babies. How bad can this get? An alarming percentage of teenage girls, especially in the rural areas, are single mothers with no care even from their immediate families. We now have growing number of grandmothers in their thirties. This vicious cycle has to be addressed if Africa has any intention of making a headway. Illiterate, underage and confused mothers and children, spell disaster for this continent. The real problem is not the number of births, it is those having these babies and the circumstances in which they are raising them that are monsters threatening the very existence of this continent. Until women stop seeing themselves only as sex objects and “baby mamas”, we are in big trouble. Even if you empower people economically and academically who have no value for themselves, you only help them have acquire better capacity to be foolish- whatever that means...
Photo Source : Google+/National Geographic
C'est drôle que quelque chose que vous pensez que vous ne vous intéressez pas vraiment peut devenir quelque chose qui vous garde éveillé la nuit. Je n'ai jamais vraiment regardé le problème des filles comme «mon truc» jusqu'à ce que quelque chose qui me donnait des petits coups de coude m'a vole le sommeil la nuit dernière. Il s'est finalement avéré que sans accorder une attention adéquate au développement de la fille, l'Afrique ne gagnera pas la guerre contre le sous-développement. Au cours des derniers temps, les discussions sur la démographie croissante de l'Afrique et ses défis sont mises à la lumière. Dans l'Afrique ancienne, avoir un grand nombre d'enfants n'était pas un problème; ils étaient la main-d'œuvre et la force militaire de leurs communautés. Les responsabilités ont été comprises et les parents ainsi que les aînés ont entrepris d'élever leurs enfants avec toute la diligence requise. Une population croissante n'a jamais été un problème à ce moment-là, chacun a compris leurs rôles. Ce qui a changé, c'est que la société a évolué d'avoir une main-d'œuvre communale et la plupart des parents ont abdiqué leurs responsabilités. Comme si cela ne constituait pas assez de dégâts, les bébés donnent naissance à des bébés qui sont élevés uniquement par ces bébés. A quel point cela peut-il arriver? Un pourcentage alarmant d'adolescentes, en particulier dans les zones rurales, sont des mères célibataires sans soin même de leurs familles immédiates. Nous avons maintenant un nombre croissant de grand-mères dans la trentaine. Ce cercle vicieux doit être abordé si l'Afrique avait l'intention de progresser. Les mères et les enfants analphabètes, mineurs et confus, font la propagande de catastrophe pour ce continent. Le vrai problème n'est pas le nombre de naissances, ce sont ceux qui ont ces bébés et les circonstances dans lesquelles ils les élèvent, qui sont des monstres qui menacent l'existence même de ce continent. Jusqu'à ce que les femmes ne se retrouvent que comme des objets sexuels et des "mamans bébés", nous avons de gros problèmes. Même si vous habilitez les gens de façon économique et académique qui n'ont aucune valeur pour eux-mêmes, vous ne les aidez qu'à acquérir une meilleure capacité à être stupide - quoi qu'il en soit...

Tuesday, 12 September 2017

MentorAfrica: BOOSTER SHOTS - LES COUPS DE RAPPEL

MentorAfrica: BOOSTER SHOTS - LES COUPS DE RAPPEL: The journey through life, especially for those in pursuit of a vision, can be exhausting and exciting at the same time. There will always b...

BOOSTER SHOTS - LES COUPS DE RAPPEL

The journey through life, especially for those in pursuit of a vision, can be exhausting and exciting at the same time. There will always be moments when we feel we can no longer go on, when life looks like it has no more room for us. Many who started with zest can be deflated to the point of quitting. Some quit while others stumble along until another gust of wind propels them further than they could have imagined. That is what everyone who wants to make a difference and leave a legacy needs to know; life always gives us booster shots. The passion you have at the starting block of your pursuit is never enough to take you through all the challenges along they way until you reach the finish line. Most people do not understand that life is not a sprint. In the hurdles-marathon race of life, there would be seasons where we would need to get booster shots. People and information are often used to lift us up when we think we cannot continue. When we make up our minds not to give up, life will give us booster shots but we have to be willing to receive them for us to recognise where and how to get those booster shots. If we decide to quit, we will not be able to recognise these opportunities when they present themselves. No matter how hard it gets, there will always be people and situations that life will put across our paths to help us get from one point of our journey to the next, just keep going.
Photo Source : Google+/Oli a
Le chemin de la vie, en particulier pour ceux qui poursuivent une vision, peut être épuisant et excitant en même temps. Il y aura toujours des moments où nous estimons que nous ne pouvons plus continuer, quand la vie semble qu'il n'y a plus de place pour nous. Beaucoup de ceux qui ont commencé par zeste peuvent être dégonflés au point de quitter. Certains s'arrêtent tandis que d'autres trébuchent jusqu'à ce que les coups de vent les poussent plus loin qu'on ne l'aurait imaginé. C'est ce que tous ceux qui veulent faire la différence et laisser un héritage doit savoir; La vie nous donne toujours des coups de rappel. La passion que vous avez au début de votre démarche n'est jamais suffisante pour vous faire passer tous les défis jusqu'à parvenir à la ligne d'arrivée. La plupart des gens ne comprennent pas que la vie n'est pas un sprint. Dans la course de la vie aux haies-marathon, il y aurait des saisons où nous devrions avoir des coups de rappel. Les gens et les informations sont souvent utilisés pour nous élever lorsque nous pensons que nous ne pouvons plus continuer. Lorsque nous nous décidons à ne pas abandonner, la vie nous donnera des coups de rappel, mais nous devons être prêts à les recevoir pour que nous reconnaissions où et comment obtenir ces coups de rappel. Si nous décidons de quitter, nous ne serons pas en mesure de reconnaître ces opportunités lorsqu'ils se présentent. Peu importe combien il est difficile, il y aura toujours des gens et des situations que la vie mettra sur nos chemins pour nous aider à passer d'un point de notre parcours à l'autre, continuez à marcher tout simplement.

Monday, 11 September 2017

MentorAfrica: SKILLED. EQUIPPED. MINDSET? - QUALIFIÉ. ÉQUIPÉ. ME...

MentorAfrica: SKILLED. EQUIPPED. MINDSET? - QUALIFIÉ. ÉQUIPÉ. ME...: What stops us from excelling and making a difference when we have been trained and equipped with all we need? From my observation and inter...

SKILLED. EQUIPPED. MINDSET? - QUALIFIÉ. ÉQUIPÉ. MENTALITE?

What stops us from excelling and making a difference when we have been trained and equipped with all we need? From my observation and interactions, I have discovered that many do not go as far as they should because although they have all training they need, they lack the right perspective and mental strength to confront challenges. Many have the professional expertise but they do not understand what to do with their profession apart from enriching themselves. When you ask people why they want a good education and professional training, most will tell you they simply want to live a good life and leave an inheritance for their children. Most Africans, home or abroad, are not interested in the welfare of the larger society because the governments are as selfish as the citizens. We are in a continent where everyone looks out for their own concerns. So long as you are comfortable, life is good. I noticed a neighbour of mine who just moved in and who has turned the empty plot next to them into a refuse dump. So long as it is not on their property, it is alright. When I confronted him and pointed out a better way of disposing the refuse, I discovered that he knew about that possibility. So long as we are alright, we do not care about the other person. It is not that we are not skilled or equipped to make our communities better, it is just the fact that our mindset does not accommodate the welfare of others. Our leaders are from the same stock so we cannot expect anything better. The few who want to make a difference are overwhelmed by the enormity of the challenges. Whichever way we look at it, our impact does not come from our skills and training, it comes from willingness to live with intention. If you do not have the intention to leaving a legacy, your skills and your professional training will just be an adornment of your person. It is in living with intention that you develop the mental strength to confront and overcome challenges.
Photo Source : Google+/Oli a
Qu'est-ce qui nous empêche d'exceller et de faire la différence lorsque nous avons la formation et nous sommes équipés de tout ce dont nous avons besoin? À partir de mes observations et de mes interactions, j'ai découvert que beaucoup ne vont pas aussi loin qu'ils le devraient, car bien qu'ils aient tous une formation dont ils ont besoin, ils n'ont pas la bonne perspective et la force mentale pour affronter les défis. Beaucoup ont l'expertise professionnelle, mais ils ne comprennent pas ce qu'il faut faire avec leur profession, en plus de s'enrichir. Lorsque vous demandez aux gens pourquoi ils veulent une bonne éducation et une formation professionnelle, la plupart vous diront qu'ils veulent simplement vivre une bonne vie et laisser un héritage à leurs enfants. La plupart des Africains, sur le continent ou au diaspora, ne s'intéressent pas au bien-être de la société en général parce que les gouvernements sont aussi égoïstes que les citoyens. Nous sommes dans un continent où tout le monde s'occupe de leurs propres préoccupations. Tant que vous êtes à l'aise, la vie est bonne. J'ai remarqué un de mes voisins qui vient de déménager et qui a transformé la parcelle vide à côté d'eux en une décharge de déchets. Tant que ce n'est pas sur leur propriété, ça va. Quand je l'ai confronté et j'ai souligné une meilleure façon d'éliminer les ordures, j'ai découvert qu'il connaissait cette possibilité. Tant que nous sommes bien, nous ne nous faisons pas aux autres. Ce n'est pas que nous ne sommes pas qualifiés ou équipés pour améliorer nos collectivités, c'est simplement que notre mentalité ne s'adapte pas au bien-être des autres. Nos dirigeants proviennent du même stock, donc nous ne pouvons nous attendre à rien de mieux. Les quelques-uns qui veulent faire une différence sont submergés par l'énormité des défis. Quelle que soit la façon dont nous le voyons, notre impact ne provient pas de nos compétences et de notre formation, il provient de la volonté de vivre avec intention. Si vous n'avez pas l'intention de laisser un héritage, vos compétences et votre formation professionnelle seront simplement un ornement personnel. C'est en vivant avec l'intention que vous développez la force mentale pour affronter et surmonter les défis.

Saturday, 9 September 2017

MentorAfrica: WHY IT IS DIFFICULT TO BE YOU? - POURQUOI IL EST D...

MentorAfrica: WHY IT IS DIFFICULT TO BE YOU? - POURQUOI IL EST D...: With all the discussions on the importance of being you, we are living at a time when the most difficult thing to do is just to be who you ...

WHY IT IS DIFFICULT TO BE YOU? - POURQUOI IL EST DIFFICILE D'ÊTRE VOUS?

With all the discussions on the importance of being you, we are living at a time when the most difficult thing to do is just to be who you really are. There is information at your fingertips teaching you what you need to do to believe in yourself and I believe that this can also be counter-productive. Why is it so difficult just to be who you really are? Why are many so confused about their real identity? The very family and society that are encouraging you to be yourself are the same people who are showing you what they think is best for you through media and celebrity examples. They build a profile for you to fit in and in the same breath tell you to be you. Most times these "confusing" signals can put undue pressure on you and make you veer off course. It often looks like people want to help you think rather than allow you to process information and make up your mind on what is best for you. Having a role model is not a bad thing but, becoming a replica of someone else is disastrous. At what point does one cross this line? For me, it is when you have to do something that makes you uncomfortable in your own skin in order to find acceptance. These days, many believe that success must look like a certain person or group of people so, they would do everything just to be like copies of others. In fact, being accepted into certain circles means you have to lose yourself. It is quite a struggle these days to enjoy who you are and still gain acceptance from the larger society. However, if you observe well enough, you will discover that it is only those who are bold enough to stay true to themselves that can have lasting success. The world has enough copycats, understand who you are and stay true to yourself not because you are proud but because the world needs your uniqueness.
Photo Source : Google+/Oli a
Avec toutes les discussions sur l'importance d'être vous, nous vivons à un moment où la chose la plus difficile à faire est d'être qui vous êtes en réalité. Il y a des informations à portée de main qui vous enseignent ce que vous devez faire pour croire en vous-même et je crois que cela peut aussi être contre-productif. Pourquoi est-ce si difficile d'être ce que vous êtes vraiment? Pourquoi beaucoup sont-ils très confus quant à leur identité réelle? La famille et la société qui vous encouragent à être vous-mêmes sont les mêmes personnes qui vous montrent ce qu'elles pensent qu'est mieux pour vous à travers des exemples de médias et de célébrités. Ils forment un profil pour que vous puissiez vous y intégrer et, dans le même souffle, ils vous disent d'être vous. La plupart du temps, ces signaux «déroutants» peuvent exercer une pression excessive sur vous et vous faire obliquer le cours. Il semble souvent que les gens veulent vous aider à penser plutôt que de vous permettre de traiter l'information et de décider sur ce qui vous convient le mieux. Avoir un modèle n'est pas une mauvaise chose mais, devenir une réplique de quelqu'un d'autre est désastreuse. À quel point franchit-on cette ligne? Pour moi, c'est quand vous êtes obligé de faire quelque chose qui vous rend mal à l'aise dans votre propre peau afin de trouver l'acceptation. Ces jours-ci, beaucoup croient que le succès doit ressembler à une certaine personne ou à un groupe de gens, ils feraient tout pour simplement être comme des copies des autres. En fait, être accepté dans certains cercles signifie que vous devez vous perdre. Il est actuellement difficile d'apprécier ce que vous êtes et d'obtenir l'approbation de la vaste majorité de la société. Cependant, si vous prenez le temps de faire bien attention, vous découvrirez que ce ne sont que ceux qui sont assez audacieux pour rester fidèles à eux-mêmes qui peuvent accomplir un succès durable. Le monde a suffisamment de copies, comprend qui vous êtes et reste fidèle à vous-même, non parce que vous êtes orgueilleux, mais parce que le monde a besoin de votre caractère unique.

Friday, 8 September 2017

MentorAfrica: PEOPLE. RAW MATERIALS. PEOPLE - GENS. MATIERES PRE...

MentorAfrica: PEOPLE. RAW MATERIALS. PEOPLE - GENS. MATIERES PRE...: When we look at the history of Africa over the last 500 or so years, it is rife with exportation, forceful or voluntary. This is a continen...

PEOPLE. RAW MATERIALS. PEOPLE - GENS. MATIERES PREMIERES. GENS

When we look at the history of Africa over the last 500 or so years, it is rife with exportation, forceful or voluntary. This is a continent so blessed that the rest of the world feeds continuously from it and there seems to always be something left to take. Let us start from the exportation of slaves as unskilled workers to the plantations to the exportation of raw materials and soldiers during the colonial era and now the exportation of raw materials as well as skilled workers. Africa has continued to feed the world and grievously deplete her resources. Recently, there has been the ongoing discussions on the future demography of Africa due to the huge number of births especially in Sub-Saharan Africa. Some see it as a ticking time bomb while a few optimists see it as an asset. Whichever way we see it, this is a situation we will have to deal with sooner or later. If we do not develop and harness the potentials of the teeming youth population,we will have a huge problem in our hands when they become the workforce and leadership that we will have to rely on. However, if we focus on developing them, they will become an asset to put us where we should be in the committee of nations. Complaining about the population explosion will not solve the problem. Now is the time to put our heads and resources together to develop plans as nations, corporations and individuals to see how we can dam the huge volume of this ocean. People do not sit down and complain about the incoming hurricane, they immediately go to work to figure out how to minimise the damage. The essence of knowing of the danger before it happens is to put measures in place to stem it. We have enough human and materials resources on the continent  to become as great as we desire.
Photo Sources : Google+/Oli a
Lorsque nous regardons l'histoire de l'Afrique au cours des 500 dernières années, il est répandu avec l'exportation, forcé ou volontaire. C'est un continent si béni que le reste du monde s'y nourrit continuellement et il semble qu'il reste toujours quelque chose à prendre. Commençons par l'exportation des esclaves en tant que travailleurs non qualifiés vers les plantations à l'exportation de matières premières et de soldats pendant l'ère coloniale et maintenant l'exportation de matières premières ainsi que de travailleurs qualifiés. L'Afrique a continué à nourrir le monde et à épuiser gravement ses ressources. Récemment, il y a des discussions sur la future démographie de l'Afrique en raison du grand nombre de naissances, en particulier en Afrique subsaharienne. Certains le voient comme une bombe à retardement alors que quelques optimistes le voient comme un atout. Quelle que soit la façon dont nous le voyons, c'est une situation que nous aurons à faire tôt ou tard. Si nous ne développons et n'exploitons pas les potentiels de la population grouillante de la jeunesse, nous aurons un énorme problème dans nos mains quand ils deviendront la main-d'œuvre et le leadership sur lesquels nous devrons nous compter. Cependant, si nous nous concentrons sur leur développement, ils deviendront un atout pour nous mettre là où nous devrions être au sein du comité des nations. Se plaindre de l'explosion de la population ne résoudra pas le problème. Il est maintenant temps de réunir nos idees et nos ressources pour élaborer des plans en tant que nations, entreprises et individus pour voir comment nous pouvons construire un barrage dans l'énorme volume de cet océan. Les gens ne s'assoient pas et se plaignent de l'ouragan emergeant, ils travaillent immédiatement pour savoir comment minimiser les dégâts. L'essentiel de connaître le danger avant qu'il ne se produise, c'est de mettre en place des mesures pour le bloquer. Nous avons suffisamment de ressources humaines et matérielles sur le continent pour devenir aussi grand que nous désirons.

Thursday, 7 September 2017

MentorAfrica: THE GREEN SCREEN - L'ECRAN VERT

MentorAfrica: THE GREEN SCREEN - L'ECRAN VERT: We are in the age of the green screen where it is possible to use effects to hide our failures and weaknesses and magnify whatever else we ...

THE GREEN SCREEN - L'ECRAN VERT

We are in the age of the green screen where it is possible to use effects to hide our failures and weaknesses and magnify whatever else we want to magnify. Social media makes it possible for us to live lives that we dream of without paying the price to get the results we desire. This life of make believe has lured people into deceiving themselves and probably others into believing a lie. However, we all come to a point where we need to deal with the realities of life and only those who have real lives will survive. Most African youths want to fast forward their stories forgetting that only stories of hard work and resilience make it to the history books. What is the value of acquiring wealth with special effects that will end at your exit from this life. Real life is adventurous enough for you to have all  the special effects want, you do not need the green screen. Corruption is bred by trying to avoid the process to get to where others have arrived through passion, blood, sweat and tears. The sad thing is that to get the special effects we make with the green screen of make believe,  it takes time, effort and a lot of creativity. Why would people not just spend all that physical and creative energy in conquering the obstacles and persevering until they achieve something worthwhile and gain the recognition they so desire? Until you stop seeing what someone has done as a competition rather than an inspiration, you will always resort to the green screen. Do not put undue pressure on yourself because of what others have achieved, learn from others and sharpen your edge. It does not make you inferior, it makes you smart.
Photo Source : Google+/Oli a

Nous sommes à l'âge de l'écran vert où il est possible d'utiliser des effets spéciaux pour cacher nos échecs et nos faiblesses et magnifier tout ce que nous voulons. Les médias sociaux nous permettent de vivre des vies dont nous rêvons sans payer le prix pour obtenir les résultats que nous désirons. Cette vie de faire croire attire les gens à se tromper et meme faire tromper des autres à croire un mensonge. Cependant, nous arrivons tous à un point où nous devons faire face aux réalités de la vie et seuls ceux qui ont de vraies vies survivront. La plupart des jeunes africains souhaitent faire avancer rapidement leurs histoires en oubliant que seules les histoires de travail acharné et de résilience appartiennent aux livres d'histoire. Quelle est la valeur de l'acquisition de richesses avec des effets spéciaux qui finiront au moment qu'on sort de ce terre. La vraie vie est assez aventureuse pour que vous puissiez avoir tous les effets spéciaux, vous n'avez pas besoin de l'écran vert. La corruption est générée en essayant d'éviter le processus d'accès à l'endroit où d'autres sont arrivés grâce à la passion, le sang, la sueur et les larmes. Le plus grave c'est que pour obtenir les effets spéciaux, imaginaires que nous faisons avec l'écran vert, cela prend du temps, d'efforts et beaucoup de créativité. Pourquoi les gens ne devraient-ils pas simplement dépenser toute cette énergie physique et créative pour conquérir les obstacles et persévérer jusqu'à ce qu'ils atteignent quelque chose de valable et obtenir la reconnaissance qu'ils désirent? Jusqu'à ce que vous arrêtiez de voir ce que quelqu'un a fait en tant que concours plutôt que d'inspiration, vous aurez recours toujours à l'écran vert. Ne mettez pas de pression excessive sur vous-même en raison de ce que les autres ont réalisé, apprenez chez des autres et affinez votre avantage. Cela ne vous rend pas inférieur, cela vous rend intelligent.

Wednesday, 6 September 2017

MentorAfrica: ARE YOU IN THE EQUATION? - VOUS TROUVEZ-VOUS DANS ...

MentorAfrica: ARE YOU IN THE EQUATION? - VOUS TROUVEZ-VOUS DANS ...: Listening to discussions on challenges in the society, one always hear statements starting with "they should', "they should n...

ARE YOU IN THE EQUATION? - VOUS TROUVEZ-VOUS DANS L'EQUATION?

Listening to discussions on challenges in the society, one always hear statements starting with "they should', "they should not", we very seldom hear "I should", "I should not". Almost everyone of us removes ourselves from the equation, it is always about what someone did or did not do. It is never about us even if we are involved in what we are criticising on a small scale. Maybe if we should just begin our thinking with "I should" or "I should not", we will make a lot of difference in being a part of the change. What you are doing might be having an effect on just a few right now but you never know what ripple effects that small seed will begin to produce over time. It is this habit of taking ourselves out of the equation that removes our focus from the answer to focusing on who should be responsible from fixing things. Let us take the common menace in Africa for example; refuse disposal. Many of us complain about the failure of government in this regards and we have every right to do so. However, have we as individuals thought of how we could collaborate with "willing" neighbours because not everyone is willing, to see what we can do to minimise that problem in our neighbourhood? Always beginning with "they should" or "they should not" is what everybody does but beginning with "I should" or "I should not" makes you a part of solution, a part of the equation. This does not make it easy but it gives you a sense of responsibility and fulfilment. The problem is most of talk ourselves out of it before we even begin.
Photo Source : Google+/Oli a
Écouter les discussions sur les défis dans la société, on entend toujours des déclarations commençant par «ils devraient», «ils ne devraient pas», nous entendons très rarement «je devrais», «je ne devrais pas». Presque chacun d'entre nous se retire de l'équation , c'est toujours ce que quelqu'un a fait ou n'a pas fait. Il ne s'agit jamais de nous, même si nous sommes impliqués dans ce que nous critiquons à petite échelle. Peut-être que si nous devrions simplement commencer notre réflexion avec "Je devrais" ou "je ne devrais pas", nous ferons beaucoup de différence en faisant partie du changement. Ce que vous faites, cela pourrait avoir un effet sur quelques-uns maintenant, mais vous ne savez jamais quels effets d'entraînement les petites graines commenceront à produire au fil du temps. C'est l'habitude de nous éloigner de l'équation qui déplace notre attention de la réponse pour nous concentrer sur qui devrait être responsable de régler les choses. Prenons la menace commune en Afrique, par exemple, gérer les déchets. Beaucoup d'entre nous se plaignent de l'échec du gouvernement dans ce domaine et nous avons tout le droit de porter ce plainte. Cependant, avons-nous pensé à la façon dont nous pourrions collaborer avec les voisins «disposés» parce que tout le monde n'est pas disposé; à voir ce que nous pouvons faire pour minimiser ce problème dans notre quartier? Commencer toujours par "ils devraient" ou "ils ne devraient pas" c'est ce que fait tout le monde mais commencer par "Je devrais" ou "Je ne devrais pas" vous fait une partie de la solution, une partie de l'équation. Cela ne facilite pas la tâche, mais cela vous donne un sentiment de responsabilité et d'accomplissement. Le problème c'est que nous essayons de nous dissuader avant même de commencer.

Tuesday, 5 September 2017

MentorAfrica: WHAT ARE YOU GIVING OUT? - OU'EST-CE QUE VOUS DONN...

MentorAfrica: WHAT ARE YOU GIVING OUT? - OU'EST-CE QUE VOUS DONN...: With all the platforms available in this age, almost everybody has a voice; online, offline, text, speech or images. The question is "...

WHAT ARE YOU GIVING OUT? - OU'EST-CE QUE VOUS DONNEZ?

With all the platforms available in this age, almost everybody has a voice; online, offline, text, speech or images. The question is "what are you giving out?" Are you putting out issues in a light that gives strength to others or you are helping to weaken people by amplifying only the ills that the tradition media thrives on? Does this mean we should live in denial or not talk about what is going on in society ? Of course not! Perspective on any matter makes a lot of difference. The way you present a matter can either encourage someone to move on or cause them to lose hope. We all have negative and positive perspective on every matter, the choice of how you present it stems from your intentions and determines the effect it will have on others. This is not about positive confessions, it is about looking for how to present a situation that will make people see how they can proffer a solution rather than relish in blaming others or magnifying the negative. I think most times many of us just like to shine the light on the negative to make us look good. Millions of messages come out each day to make people give up hope and destroy one another, why can't you simply be a part of that small percentage that helps others want to make a difference? Enjoy your day!
Photo Source : Google+/Oli a
Avec toutes les plateformes disponibles à cet époque, presque tout le monde a une voix; en ligne, hors ligne, texte, discours ou images. La question est: "qu'est-ce que vous donnez?" Est-ce que vous mettez des problèmes dans une lumière qui donne de la force aux autres ou que vous aidez à affaiblir des gens en amplifiant uniquement les maux sur lesquels les médias traditionnels prospèrent? Cela signifie-t-il que nous devrions vivre dans le déni ou ne pas parler de ce qui se passe dans la société? Bien sûr que non! La perspective de toute question fait beaucoup de différence. La façon dont vous présentez une question peut soit encourager quelqu'un à se déplacer ou les faire perdre espoir. Nous avons tous une perspective négative et positive sur toutes les questions, le choix de la façon dont vous la présente résulte de vos intentions et détermine l'effet qu'il aura sur les autres. Il ne s'agit pas d'aveux positifs, il s'agit de chercher à présenter une situation qui permettra aux gens de voir comment ils peuvent proposer une solution plutôt que de savourer dans la recherche de comment blamer les autres ou glorifier le négatif. Je pense que la plupart du temps, beaucoup d'entre nous aiment simplement briller la lumière sur le négatif pour que nous puissions paraître bien. Des millions de messages sortent chaque jour qui poussent des gens à abandonner l'espoir et se détruisent, pourquoi ne pouvez-vous pas simplement faire partie de ce petit pourcentage qui aide les autres à faire une différence? Profitez de votre journée!

Thursday, 24 August 2017

MentorAfrica: YES, YOU CAN.- OUI, TU PEUX.

MentorAfrica: YES, YOU CAN.- OUI, TU PEUX.: Success has no colour, anyone with a brain can succeed. Many our of clients in the past have always been afraid of one thing: themselves. ...

YES, YOU CAN.- OUI, TU PEUX.

Success has no colour, anyone with a brain can succeed.
Many our of clients in the past have always been afraid of one thing: themselves. Of all the doubt in the world, the greatest you will ever face is your own. Is it that people do not want to achieve success, no, the problem is much deeper than that. As a matter of fact it is a fundamental flaw which begins at childhood.
You were raised to think a certain way, either to believe you can achieve things or to settle for whatever it is you can achieve. Eitherway, you may never fully get to experience your potential. This will be a great loss because as we have come to see, every single person brings something unique to the table; themselves.BELIEVE IN YOUR DREAM -The best way to begin is to believe that what you want to do is possible. Too many people have failed simply because they thought it was impossible until years later, someone who believed, Did.
SOLVE ONE IDEA AT A TIME - Everyone knows Rome was not built in a day but not everyone practices that. You should.  Remember, your Idea will take time to become reality
NEVER GIVE UP - Remember, no matter how dark the cloud or heavy the rain, the sun will shine again. The same thing applies to your dreams and Ideas. Hold on, you are almost there, just a little longer and your will begin to see it too. - www.kade-keyo.com

Le succès n'a pas de couleur, n'importe qui avec un cerveau peut réussir.
Beaucoup de nos clients dans le passé ont toujours eu peur d'une chose: eux-mêmes. De tous les doutes dans le monde, le plus grand que vous rencontrerez est le vôtre. Est-ce que les gens ne veulent pas réussir, non, le problème est beaucoup plus grave que cela. En fait, c'est un défaut fondamental qui commence à l'enfance.
Vous avez été élevé à penser d'une certaine façon, soit a croire que vous pouvez réaliser des choses ou de vous contenter de quoi que vous pouvez atteindre. Quoi qu'il en soit, c'est possible que vous ne pourriez peut-être jamais vivre votre potentiel. Ce sera une grande perte parce que, comme nous l'avons vu, chaque personne apporte quelque chose d'unique à la table; eux-mêmes.
CRÉEZ VOTRE RÊVE - La meilleure façon de commencer est de croire que ce que vous voulez faire est possible. Trop de gens ont échoué simplement parce qu'ils pensaient que c'était impossible jusqu'à des années plus tard, quelqu'un qui croyait, l'a fait.
RÉSOUDRE UNE IDÉE À LA FOIS - Tout le monde sait que Rome n'a pas été construite dans une journée, mais tout le monde ne le met pas en pratique. Vous devriez. Rappelez-vous, votre idée prendra du temps pour devenir une réalité
N'ABANDONNER JAMAIS - Rappelez-vous, peu importe des nuages noires ou des pluies fortes, le soleil brillera à nouveau. La même chose s'applique à vos rêves et idées. Patientez-vous, vous êtes presque là, juste un peu plus de temps et votre volonté commencera aussi à se réaliser . - www.kade-keyo.com

Wednesday, 23 August 2017

MentorAfrica: CAN YOU SEE IT? - POUVEZ-VOUS LA VOIR?

MentorAfrica: CAN YOU SEE IT? - POUVEZ-VOUS LA VOIR?: In my little experience, I have discovered that speaking with African youths about the future takes a lot of courage and faith. Most are ap...

CAN YOU SEE IT? - POUVEZ-VOUS LA VOIR?

In my little experience, I have discovered that speaking with African youths about the future takes a lot of courage and faith. Most are apathetic and hopeless, they have little confidence in themselves and zero confidence in leadership. When you give up on your future, it obscures your view. No matter how glaring the opportunities present before you, your ability to see is blurred or totally obscured by your present circumstances. Are your able to see beyond your present situation? Is your future only framed by your what society you live in? I would be deluded if I think that we can just push aside our experiences and frame our lives by principles. However, we have to be intentional in our living. this means that we have to sift through our experiences and make a conscious effort to choose only those things that can help us create a better future. Innovation and creativity needs more than policies and infrastructure, they are fuelled primarily by our ability to see a picture. We can only pursue that which we have conceived with our minds. We cannot attract what you cannot see, you have to have a mental image of what you want to create or invent. Your circumstances can either provoke you to paint a picture of change or they can keep you bound from making any progress. Most African youths do not see beyond the present chaos in the continent, they have no picture of a different future. This makes it difficult to picture innovation, technology or any other form of development. All they look forward to is how to survive and if they ever get beyond that, how to get luxury items. The picture of innovation and production is very faint, the only picture they have is that of survival and consumption. If we have any intention of living life to the full and leaving a legacy for others to leverage, we have work on our ability to see a bright future through the lenses of a chaotic present.

Dans ma petite expérience, j'ai découvert que parler avec les jeunes africains concernant futur prend beaucoup de courage et de foi. La plupart sont apathiques et sans espoir, ils ont peu de confiance en eux-mêmes et nulle confiance en le leadership. Lorsque vous renoncez à votre avenir, cela obscurcit votre point de vue. Quelle que soit l'importance des opportunités qu'on vous présente, votre capacité de voir est floue ou totalement obscurcie par les circonstances actuelles. Êtes-vous capable de voir au-delà de votre situation actuelle? Est-ce que votre avenir n'est encadré que par la société dans laquelle vous vivez? Je me tromperait si je pense que nous pouvons simplement nous écarter de nos expériences et encadrer nos vies seulement par des principes. Cependant, nous devons être intentionnels dans notre vie. Cela signifie que nous devons faire un examen de nos expériences et faire un effort conscient pour choisir seulement les choses qui peuvent nous aider à créer un meilleur avenir. L'innovation et la créativité ont besoin de plus que des politiques et des infrastructures, elles sont principalement alimentées par notre capacité de voir une image. Nous ne pouvons que poursuivre ce que nous avons conçu avec nos esprits. Nous ne pouvons pas attirer ce que vous ne pouvez pas voir, vous devez avoir une image mentale de ce que vous voulez créer ou inventer. Vos circonstances peuvent soit vous provoquer à peindre une image de changement, soit vous empêcher de progresser. La plupart des jeunes africains ne voient pas au-delà du chaos actuel sur le continent, ils n'ont aucune image d'un avenir différent. Cela rend difficile l'image de l'innovation, de la technologie ou de toute autre forme de développement. Tout ce qu'ils attendent avec impatience est de savoir comment survivre et si jamais ils dépassent ce point, c'est comment obtenir des articles de luxe. L'image de l'innovation et de la production est très faible, la seule image qu'ils possèdent est celle de la survie et de la consommation. Si nous avons l'intention de vivre pleinement et de laisser un héritage pour que d'autres puissent avoir un levage, nous devons travailler sur notre capacité de voir un avenir brillant à travers les lentilles d'un présent chaotique.


Thursday, 17 August 2017

MentorAfrica: SHORTCUTS : REDIRECTION - LES RACCOURCIS : DETOURN...

MentorAfrica: SHORTCUTS : REDIRECTION - LES RACCOURCIS : DETOURN...: There is a popular saying "there are many ways to kill a rat" but I would like to ask a question "Are all the ways legitimat...

SHORTCUTS : REDIRECTION - LES RACCOURCIS : DETOURNEMENT

There is a popular saying "there are many ways to kill a rat" but I would like to ask a question "Are all the ways legitimate?" When you confront people who want to get to their destination by hook or by crook, they will use this saying to support their action. With all the hype about success by which society is swamped, people would do anything to be counted among the successful. The journey of success is a better example of the accomplishment than what is generally seen as success. Facing and overcoming the obstacles that try to stop us from achieving our goals bring about the character and principled development that we need to make the difference that humanity needs. Those who are willing to make a difference will not take a shortcut, they will only reroute or change the vehicle. Many who take the shortcut would look for ways to bypass the "stress" of the journey and arrive at the end by fraudulent means. They will bribe authorities, falsify information, eliminate opponents and do unprintable things just to avoid obstacles. These people get to their destination and they become a nuisance to society. Obstacles are inevitable in life; rather than look for shortcuts that would destroy your future, when you confront a challenge, sharpen your creativity by looking for other ways to redirect your path. What you learn in the process is what you will use to impact people. Nobody is significantly helped and developed by the fruit of your success. What the fruit of your success does is give you a platform to reach others, it is the lessons from your journey that leaves a lasting impact and helps those you come in contact with. Enjoy your Day!
Photo Source : Google+/Oli a
Il y a un dicton populaire "il existe de nombreuses façons de tuer un rat" mais je voudrais poser une question "Est-ce que toutes les voies sont légitimes?" Lorsque vous rencontrez des gens qui souhaitent accéder à leur destination d'une manière ou d'une autre, ils empolieront ce dicton pour soutenir leur action. Avec tout le battage publicitaire sur le succès dans laquelle la société est submergée, beaucoup feraient tout pour être comptés parmi les gens accomplis. Le chemin du succès est un meilleur exemple de l'accomplissement que ce qui est généralement considéré comme un succès. Faire face à et surmonter les obstacles qui tentent de nous empêcher de réaliser nos objectifs, amène au développement du caractère et des principes dont nous avons besoin pour faire la différence dont nécessaire pour l'humanité. Ceux qui sont prêts à faire une différence ne prendront pas un raccourci, ils ne feront que détourner ou changer le véhicule. Beaucoup de ceux qui prennent le raccourci chercheront des moyens pour contourner le «stress» du voyage et d'arriver à la fin par des moyens frauduleux. Ils donneraient des pots-de-vin aux autorités, falsifieront des informations, élimineront des adversaires et feront des choses imprévisibles juste pour éviter les obstacles. Ces personnes arrivent à la destination et elles embêtent la société. Les obstacles sont inévitables dans la vie; Plutôt que de chercher des raccourcis qui détruiraient votre avenir, lorsque vous affrontez un défi, aiguisez votre créativité en recherchant d'autres façons de rediriger votre chemin. Ce que vous apprenez dans le processus, c'est ce que vous utiliserez pour influer sur les gens. Personne n'est significativement aidé et développé par le fruit de votre réussite. Le rôle du fruit de votre réussite c'est de vous donner une plate-forme pour atteindre les autres, ce sont les leçons de votre voyage qui laissent un impact durable et qui aident ceux avec qui vous êtes en contact. Profitez de votre journée!


Wednesday, 16 August 2017

MentorAfrica: SHORTCUTS : UNCUT - LES RACCOURCIS : SANS EDITION

MentorAfrica: SHORTCUTS : UNCUT - LES RACCOURCIS : SANS EDITION: Life is an adventure and many times unscripted. Many try to plan their lives to the letter but if you have lived long enough, you will disc...

SHORTCUTS : UNCUT - LES RACCOURCIS : SANS EDITION

Life is an adventure and many times unscripted. Many try to plan their lives to the letter but if you have lived long enough, you will discover that life often throws unexpected spanners in our works. When read and train to enable us pursue our dreams, the process seems so straightforward that we think life is lineal. Life is not a straight line, it is full of detours. Detours are not shortcuts, they just afford us opportunities to rethink ways of getting to our desired destination. The mistake most people make is that immediately they hit a roadblock, they start looking for a shortcut instead of thinking of better ways to arrive at where they going. Shortcuts are usually untowards ways of bypassing the process that is necessary for character and product/service development. What this does is that it short circuits creativity, discipline and growth, this makes success short-lived. When this happens, we arrive at success without what it takes to maintain what we have achieved. When we accept the fact that life is always an uncut edition of the movie, we open up ourselves to unexpected occurrences in which we have to make the choice between taking a shortcut or thinking of a better way of continuing the pursuit. Many have derailed because they became discouraged when their planned script hit a challenge they did not envisage. When your pursuit makes room for unscripted events, life is more interesting as it helps us accommodate all the spanners that are thrown into our works. A shortcut is a deception and people will always be there to show them to you in times of confusion. Every visionary has to take full ownership of their vision in order to differentiate between a shortcut and temporary success on one hand and creativity and long lasting success on the other hand.
Photo Source : Google+/Oli a
La vie est une aventure et à plusieurs reprises sans scénarios. Beaucoup essaient de planifier leur vie à la lettre, mais si vous avez vécu assez longtemps, vous découvrirez que la vie met souvent des batons inattendues dans nos roues. Lorsque nous lisons et nous entraînons pour nous permettre de poursuivre nos rêves, le processus semble si direct que nous pensons que la vie est linéaire. La vie n'est pas une ligne droite, elle est pleine de détours. Les détours ne sont pas des raccourcis, ils nous offrent simplement des occasions de repenser les moyens d'arriver à la destination souhaitée. L'erreur que la plupart des gens font est qu'au moment quand ils arrivent à un barrage routier, ils commencent à chercher un raccourci au lieu de penser aux meilleurs moyens d'arriver là où ils vont. Les raccourcis sont habituellement des moyens défavorisés de contourner le processus nécessaire pour le développement du caractère et du produit / service. C'est une action qui court-circuite la créativité, la discipline et la croissance, ce qui résulte au succès de courte durée. Lorsque cela se produit, nous arrivons au succès sans tout ce qu'il nous faut pour maintenir ce que nous avons accompli. Lorsque nous acceptons le fait que la vie est toujours une édition non éditée du film, nous nous ouvrons à des événements inattendus dont lesquels nous devons choisir entre prendre un raccourci ou penser à une meilleure façon de poursuivre la vision. Beaucoup ont déraillé parce qu'ils ont été découragés lorsque leur script prévu rencontré un défi qu'ils n'avaient pas envisagé. Lorsque votre poursuite est ouverte aux événements sans scénarios, la vie est plus intéressante car elle nous permet d'accueillir toutes les batons qui sont mis dans nos roues. Un raccourci est une tromperie et les gens seront toujours là pour vous les montrer en période de confusion. Tout visionnaire doit posséder vision de telle sorte de pouvoir distinguer entre un raccourci et le succès temporaire d'une part, la créativité et le succès durable, d'autre part.

Tuesday, 15 August 2017

MentorAfrica: SHORTCUTS : BELIEF - LES RACCOURCIS : CROYANCE

MentorAfrica: SHORTCUTS : BELIEF - LES RACCOURCIS : CROYANCE: Many times we talk about "focus", "perspective", "mindset" etc when we are trying to motivate people to pursu...

SHORTCUTS : BELIEF - LES RACCOURCIS : CROYANCE

Many times we talk about "focus", "perspective", "mindset" etc when we are trying to motivate people to pursue their vision. Leadership seminars are froth with these ideas. As I continue to think about these things, I realise that they are all offshoots of our convictions about life. These are just a reflection of what we believe about life. Beliefs are the rock on which we stand to help us face life and its challenges. The strength of our belief is what differentiates those who quit and those who persevere to the end and make a success of their dreams. When your convictions are weak, you easily find excuses to quit or follow an easier route; you always look for shortcuts. This is what has resulted in many failed leaders who lead people astray because they do not have a strong belief in any cause. In Nigeria, for example, a politician can change political parties every election because they are looking for shortcuts to leadership. So-called entrepreneurs change their cause immediately they see what someone else is doing to make more money. So-called social advocates are either silenced by favoritism or they begin to sing a different tune. Until your belief system is rock solid, you cannot wither the storms and succeed in actualising your vision. Shortcuts are very attractive to those whose belief system is weak and are easily swayed by monetary gains. You are the only one who can tell yourself the truth, stop and consider your belief system if you plan on making any difference.
Photo Source: Google+/Oli a
Plusieurs fois, nous parlons de «concentration», de «perspective», de «mentalité», etc., lorsque nous essayons de motiver les gens à poursuivre leur vision. Les séminaires de leadership sont remplis de ces idées. Alors que je continue à réfléchir sur ces choses, je me rends compte qu'elles sont toutes issues de nos convictions sur la vie. Ce ne sont que le reflet de ce que nous croyons de la vie. Les croyances sont la pierre sur laquelle nous pouvons mettre pour nous aider à faire face à la vie et à ses défis. La force de notre croyance est ce qui différencie ceux qui quittent et ceux qui persévèrent jusqu'à la fin et réussissent leurs rêves. Lorsque vos convictions sont faibles, vous trouverez facilement des excuses pour quitter ou suivre un itinéraire plus facile; vous recherchez toujours des raccourcis. C'est ce qui a entraîné de nombreux dirigeants qui ont échoué qui détournent les gens parce qu'ils ne croient pas fermement à aucune cause. Au Nigeria, par exemple, un politicien peut changer les partis politiques chaque élection parce qu'il recherche des raccourcis pour arriver au leadership. Les soi-disant entrepreneurs changent leur cause le moment où ils voient ce que quelqu'un d'autre fait pour gagner plus d'argent. Les soi-disant défenseurs sociaux sont soit réduits au silence par le favoritisme, soit ils commencent à chanter une mélodie différente. Jusqu'à ce que votre système de croyance soit solide, vous ne pouvez pas ébranler les tempêtes et réussir à actualiser votre vision. Les raccourcis sont très attrayants pour ceux dont le système de croyance est faible et qui sont facilement influencés par les gains monétaires. Vous êtes le seul qui peut vous dire la vérité, arrêtez et considérez votre système de croyance si vous prévoyez de faire une différence.

Monday, 14 August 2017

MentorAfrica: SHORTCUTS :KNOWLEDGE - LES RACCOURCIS : LA CONNAIS...

MentorAfrica: SHORTCUTS :KNOWLEDGE - LES RACCOURCIS : LA CONNAIS...: There are no shortcuts to climbing a palm tree. Yoruba proverb The palm tree is an interesting plant, apart from the fact that everythi...

SHORTCUTS :KNOWLEDGE - LES RACCOURCIS : LA CONNAISSACE

There are no shortcuts to climbing a palm tree. Yoruba proverb

The palm tree is an interesting plant, apart from the fact that everything about the palm tree is useful, from its roots to its trunk to its leaves and its fruits, it has no branches. I have been privileged to see climbers going up to get fruits and I have noticed that there is only one way to do this. You must start from the bottom to the top, it is straight long trunk. With the palm tree there are actually no shortcuts, there maybe many methods to help climb get to the fruits at the top but you cannot leap from branch to branch or come through the branch of another tree. The main problem with us as Africans is that we prefer to go through shortcuts. Someone said something recently that got me thinking. He said leadership in ancient african societies was majorly through might, warriors conquered communities and established monarchies that were governed through hereditaries. It is easier to understand democracy in a society like the American society where different communities came together and decided to be a nation. Most African societies are products of the lumping together of communities by strangers in order for them to have the ease of territorial governance. It seems to me that independent African states did not quite understand what they were getting into when they were fighting for independence, they just wanted to be free. Many of us have jumped into life's venture without a knowledge of who we are. We are copies of the journeys of other successful people. We want what they have without going through what they went through to get it. We are all unique and we will undertake our journey in a way that has the fingerprints of our personality. There are no shortcuts to success without a knowledge of who we are and the reason we are into what we are doing.

Il n'y a pas de raccourcis pour monter un palmier. Proverbe Yoruba
Le palmier est une plante intéressante, en dehors du fait que tout sur le palmier est utile, a partir de ses racines à son tronc à ses feuilles et à ses fruits, il n'a pas de branches. J'ai eu le privilège de voir des gens à la recherche des fruits et j'ai remarqué qu'il n'y a qu'une seule façon de le faire. Vous devez commencer par le bas vers le haut, c'est un tronc long et tout droit. Avec le palmier, il n'y a pas de raccourcis, il y a peut-être beaucoup de méthodes pour aider à monter pour atteindre les fruits au sommet, mais vous ne pouvez pas sauter d'une branche à l'autre ou y parvenir par la branche d'un autre arbre. Le problème principal avec nous en tant qu'africains est que nous préférons passer par des raccourcis. Quelqu'un a dit quelque chose récemment qui m'a provoque à penser. Il a déclaré que le leadership dans les anciennes sociétés africaines était principalement par la force, les guerriers ont conquis des communautés et établi des monarchies qui étaient gouvernées par des héréditaires. Il est plus facile de comprendre la démocratie dans une société comme la société américaine où différentes communautés se sont réunies et ont décidé d'être une nation. La plupart des sociétés africaines sont des produits du rassemblement des communautés par des étrangers afin de disposer de la facilité de la gouvernance territoriale. Il me semble que les États africains indépendants n'ont pas bien compris ce qu'ils abordaient quand ils luttaient pour l'indépendance, ils voulaient simplement être libres. Beaucoup d'entre nous ont passé rapidement dans l'aventure de la vie sans savoir qui nous sommes. Nous sommes des copies des trajets d'autres personnes qui ont réussi. Nous voulons ce qu'ils ont sans passer par leurs experiences qui les ont permis à l'obtenir. Nous sommes tous uniques et nous entreprendrons notre voyage d'une manière qui a les empreintes digitales de notre personnalité. Il n'y a pas de raccourcis pour réussir sans savoir qui nous sommes et la raison pour laquelle nous faisons ce que nous faisons.

Thursday, 10 August 2017

MentorAfrica: CONTRARY WAVES - LES ONDES CONTRAIRES

MentorAfrica: CONTRARY WAVES - LES ONDES CONTRAIRES: I was listening to someone recently and he said that some ancient Roman soldiers wore booths that had spikes. In battle they take a positio...

CONTRARY WAVES - LES ONDES CONTRAIRES

I was listening to someone recently and he said that some ancient Roman soldiers wore booths that had spikes. In battle they take a position, they dig the spikes into the ground so they would not run from the enemy, they resisted with everything they had. This kind of paints a picture of a visionary for me, you must go into your pursuit with a resolve to see it through to the end. Like they say, you must be ready to dig your heels in. What I have discovered, with most of my African compatriots, is that we easily give up when the financial rewards are not immediately forthcoming. Every great successful journey is a result of overcoming mental strength. When contrary waves rise against your ship and the view of the shore is physically gone, you can only survive by keeping the mental image of the shore alive. If the waves cannot wash away your mental picture, the strength and will to continue will be there to take you to your destination. We should do all we can to prepare mentally before we embark on any visionary pursuit, it is foolish to think that there will be no contrary waves along the way. Like the Roman soldiers, we have to have mental spikes in order to resist the contrary waves of naysayers, failing systems, corruption etc. The ability to ride the waves when the going gets tough is what separates wheat from the chaff.
Photo Source : Google+/Oli a
J'écoutais quelqu'un récemment et il a dit que certains anciens soldats romains portaient des cabines qui avaient des pointes. Dans la bataille, ils prennent une position, ils creusent les pointes dans le sol afin qu'ils ne fuient pas de l'ennemi, ils ont résisté avec tout ce qu'ils avaient. Ce genre d'image est une image d'un visionnaire a mon avis, vous devez commencer votre poursuite avec la résolution de le voir jusqu'à la fin. Comme on dit, vous devez vous entêter. Ce que j'ai découvert, avec la plupart de mes compatriotes africains, c'est que nous abandonnons facilement lorsque les récompenses financières ne sont pas immédiatement disponibles. Chaque voyage de grand succès est le résultat de la superposition de la force mentale. Lorsque des ondes contraires s'élèvent contre votre navire et que la vue de la rive est physiquement disparue, vous ne pouvez survivre qu'en gardant une vive image mentale du rivage. Si les ondes ne peuvent pas éliminer votre image mentale, la force et la volonté de continuer seront là pour vous emmener à votre destination. Nous devrions faire tout notre possible pour nous préparer mentalement avant de nous engager dans une poursuite visionnaire, il est stupide de penser qu'il n'y aura pas d'ondes contraires en cours de route. Comme les soldats romains, nous devons avoir des pointes mentales afin de résister aux vagues contraires des sceptiques, des systèmes défaillants, de la corruption, etc. La capacité de rouler sur les vagues lorsque les choses deviennent difficiles c'est ce qui sépare le blé de la paille.

Saturday, 5 August 2017

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : WHAT NEXT? - VIVRE AVEC IN...

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : WHAT NEXT? - VIVRE AVEC IN...: I saw a plaque in an office with the question “what next?” and I found it quite intriguing. Success has no end until we exit the stage, the...

LIVING WITH INTENTION : WHAT NEXT? - VIVRE AVEC INTENTION : QUOI DE NEUF?

I saw a plaque in an office with the question “what next?” and I found it quite intriguing. Success has no end until we exit the stage, there is always something more to do. This should be guiding principle of anyone living with intention. There is always room to make things better and there will always be people who need assistance. “What next?” can be just being there to assure another that they are on the right path or they need to make a certain adjustment. We must never underestimate the power of a moment. Many sit and just watch the world go by because they do not believe that their little contribution can make a difference and many times they find out that what they thought was a little has been done by someone else and has helped many. The difference is always based on whether you are living with intention or not. When you decide to live with intention, you will always find a way to make a contribution even if it is considered little by others. It is true that leaders make policies that enable the larger society to function as it should but it is also true that a lot of difference has been made by ordinary citizens who decided to do something about pressing issues around them. People who live with intention have the ability to make policies indirectly by drawing the attention, by their contributions, of leadership to certain problems in society. Do not wait for others to start, others are also looking for those who are proactive enough to take the initiative so they can join in and that could be you. Enjoy your weekend!
Photo Source : Google+/Oli a
J'ai vu une plaque dans un bureau avec la question «quoi de neuf?» Et je l'ai trouvé très intrigant. Le succès n'a pas de fin jusqu'à ce que nous quittions le stade, il y a toujours quelque chose à faire. Cela devrait être le principe directeur de ceux qui vivent avec l'intention. Il y a toujours de la place pour améliorer les choses et il y aura toujours des gens qui ont besoin d'aide. "Quoi de neuf?" Peut être simplement un geste pour assurer un autre qu'il est sur le bon chemin ou qu'il doit faire un certain ajustement. Nous ne devons jamais sous-estimer le pouvoir d'un moment. Beaucoup assistent et regardent le monde se passe parce qu'ils ne croient pas que leur petite contribution peut faire une différence et plusieurs fois ils découvrent que ce qu'ils pensaient être un peu a été fait par quelqu'un d'autre et cela a aidé beaucoup. La différence est toujours basée sur si vous vivez avec intention ou non. Lorsque vous décidez de vivre avec l'intention, vous trouverez toujours un moyen de contribuer, même s'il est peu apprécié par les autres. Il est vrai que les dirigeants font des politiques qui permettent à la société en général de fonctionner comme il se doit, mais il est vrai aussi que beaucoup de différence a été faite par des citoyens ordinaires qui ont décidé de faire quelque chose à propos des problèmes urgents qui les entourent. Les personnes qui vivent avec l'intention ont la possibilité de formuler des politiques indirectement en attirant par leur contributions, l'attention du leadership sur certains problèmes dans la société. N'attendez pas que d'autres commencent, d'autres cherchent également ceux qui sont suffisamment proactifs pour prendre l'initiative afin qu'ils puissent s'y joindre et ce pourrait être vous. Passe un bon weekend!

Friday, 4 August 2017

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : COLLABORATE! - VIVRE AVEC ...

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : COLLABORATE! - VIVRE AVEC ...: How do I make this situation better? How did those people overcome these obstacles? How can I engage with others to find a solution to this...

LIVING WITH INTENTION : COLLABORATE! - VIVRE AVEC INTENTION : COLLABOREZ!

How do I make this situation better? How did those people overcome these obstacles? How can I engage with others to find a solution to this lingering menace? These are questions that are often asked by those living with intention. They move from what, to why and finally to how. Many people just either ask the “what” and “why” questions to find out the causes of issues and stop there. Some continue only to analyse and criticize while those living with intention take a step further to ask “how” questions. What that means is they are looking for how to change the status quo or how find a lasting solution. Living with intention means that you do not wait for a leadership position before thinking of how to make a difference. What anyone living with intention should focus on is how to create collaborations around a situation that needs attention. Many people fail because they want to solve the problem alone and get all the credit. Collaboration is key to succeeding in changing the landscape, no one has the perfect solution. There are others who are looking for ways to do something about unwanted situations that we find around us, they are waiting for someone to show them the way to a solution. Do not always think that you are alone in the frustration around you, you will find collaboration when you get to the point of asking “how” instead of stopping at “what” and “why”
Photo Source : Google+/Oli a
Comment améliorer cette situation? Comment ces personnes ont-elles surmonté ces obstacles? Comment puis-je m'engager avec d'autres personnes pour trouver une solution à cette menace persistante? Ce sont des questions qui sont souvent posées par ceux qui vivent avec intention. Ils passent de quoi, à pourquoi et enfin à comment. Beaucoup de gens demandent simplement le «quoi» et le «pourquoi» des questions pour découvrir les causes des problèmes et s'arrêtent là. Certains continuent seulement à analyser et à critiquer alors que ceux qui vivent avec intention font un pas de plus pour poser des questions sur «comment». Ce que cela veut dire, c'est qu'ils cherchent à modifier le statu quo ou à trouver une solution durable. Vivre avec intention signifie que vous n'attendez pas une position de leadership avant de penser à faire une différence. Ceux qui vivent avec intention souhaitent se concentrer sur la façon de créer des collaborations autour d'une situation nécessitant une attention particulière. Beaucoup de gens échouent parce qu'ils veulent résoudre le problème seul et obtenir tout le crédit. La collaboration est la clé pour réussir à changer le paysage, personne n'a la solution parfaite. Il y a d'autres qui cherchent des façons de faire quelque chose concernant les situations indésirables que nous trouvons autour de nous, ils attendent que quelqu'un leur montre le chemin d'une solution. Ne pensez pas toujours que vous êtes seul dans la frustration autour de vous, vous rencontrerez une collaboration lorsque vous arriverez à demander "comment" au lieu de vous arrêter à "quoi" et  à "pourquoi"

Thursday, 3 August 2017

MentorAfrica: TRUE INDEPENDENCE 9- LA VRAIE INDEPENDENCE 9

MentorAfrica: TRUE INDEPENDENCE 9- LA VRAIE INDEPENDENCE 9: Truly independent people know what they want and they go for it. They have come to terms with who they are, they realize what potentials the...

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : WHO ARE YOU EMPOWERING? - ...

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : WHO ARE YOU EMPOWERING? - ...: "We have been led to believe that only through greatness can we play some role in the construction of our future but through history,...

LIVING WITH INTENTION : WHO ARE YOU EMPOWERING? - VIVRE AVEC INTENTION : QUI RENFORCEZ-VOUS?

"We have been led to believe that only through greatness can we play some role in the construction of our future but through history, life has proved that fortune favors the brave and time favors the prepared. You have to be willing and conscious to build the future; it is not an accident. With every waking moment, the world is evolving, either we want it to or not." - Tanho Attah

Many of us, as has been established by studies, do not listen to understand, that is if we listen at all. When we do, most times, we listen to give our opinion about something we have not taken time to understand, or we listen to correct from a perspective we have not experienced. It can be quite frustrating to learn from somebody who does not know where we are coming from and is trying to make us accept a solution that is not appropriate for our situation. Living with intention makes us empathetic enough to ask questions that will enable us truly add value to others. Do not try to add value as an obligation, do it because you want to empower others. Empowering others means you understand what they need to maximize their lives. Do not assume that you know, ask questions and listen to understand what you need to do to add value. Mental empowerment is the best gift you can give to anyone, enable people to think for themselves. Many people want others to walk in their shoes forgetting that shoe sizes and style preferences are different from one individual to another. That you are in apposition to empower another does not make that person a lesser human being. Living with intention is the ability to empower others to be themselves as well as create room for them to bloom where they are planted.



"On nous a fait croire que ce n'est que par la grandeur que nous pouvons jouer un rôle dans la construction de notre avenir, mais grâce à l'histoire, la vie a prouvé que la fortune favorise les braves et le temps favorise la préparation. Vous devez être disposé et conscient de construire l'avenir; Cela n'arrive pas par accident. Avec chaque moment de réveil, le monde évolue, que nous le voulions ou non." - Tanho Attah

Beaucoup d'entre nous, comme cela a été établi par des études, n'écoutent pas pour comprendre, supposons que nous avions meme écouté. Lorsque nous le faisons, la plupart du temps, nous écoutons pour donner notre avis sur quelque chose que nous n'avons pas pris le temps de comprendre, ou nous écoutons pour corriger d'un point de vue d'une expérience que nous n'avons pas vécu.  C'est très frustrant d'apprendre de quelqu'un qui ne sait pas d'où nous venons et qui essaie de nous faire accepter une solution qui ne convient pas à notre situation. Vivre avec l'intention nous rend assez empathique pour poser des questions qui nous permettront d'ajouter de la valeur aux autres. N'essayez pas d'ajouter de la valeur comme une obligation, faites-le parce que vous souhaitez renforcer les autres. Habiliter les autres signifie que vous comprenez ce dont ils ont besoin pour maximiser leur vie. Ne présumez pas que vous le savez, posez des questions et écoutez pour comprendre ce que vous devez faire pour ajouter de la valeur. L'autonomisation mentale est le meilleur cadeau que vous pouvez donner à quiconque, permettez aux gens de réfléchir eux-mêmes. Beaucoup de gens veulent que les autres marcher dans leurs chaussures oubliant que la taille des chaussures et les préférences de style sont différents d'un individu à l'autre. Que vous êtes dans la position pour habiliter un autre ne rend pas cette personne un être humain inférieur. Vivre avec intention est la capacité de responsabiliser les autres pour être eux-mêmes ainsi que créer une place pour qu'ils puissent fleurir où ils sont plantés.

Wednesday, 2 August 2017

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : CREATE SPACE - VIVRE AVEC ...

MentorAfrica: LIVING WITH INTENTION : CREATE SPACE - VIVRE AVEC ...: "Be intentional about your identity because you were made for a purpose and that purpose matters to us all. It matters to our future an...

LIVING WITH INTENTION : CREATE SPACE - VIVRE AVEC INTENTION: FAIRE DE LA PLACE

"Be intentional about your identity because you were made for a purpose and that purpose matters to us all. It matters to our future and if you were to do nothing, you would be ridding us of the benefits and fine additions to our world that you alone could have brought forth in your own unique way; and thus you would be building a future for us without your influence or contribution. So go out in your little community, big corporation or ideological advancements and create the future we can all dream in, a hope for a better tomorrow, for our children, grandchildren and generations yet unborn." - Tanho Attah

The basic principle of living with intention is live in such a way that you are conscious of the contribution you are supposed to make to humanity. We talked about adding value earlier on and it is worth re-emphasising that living just for self-accomplishment not living with intention. What you have inside is too big for only you, human development is interconnected and until you realise this, you will not live life to the full. Living with intention means you constantly looking for others that you can connect with to create better life for humanity. Those who understand this principle make room for others to express themselves and expand their horizons as well. No one has enough talents to take on the challenges around them by themselves. Underdevelopment thrives in environments where people do not create space for others to blossom. Even nature was created to make room for interdependence. Plants give out oxygen which is used by the atmosphere and returned to them as much needed carbon dioxide and the cycle continues. People who do not live with intention hoard their knowledge and skills in order to oppress others but they actually end up wasting opportunities for human development. Until you seek to create an atmosphere for expansion all around you, you cannot achieve the height of success that you are endowed to have.
Photo Source : Google+/Oli a

"Soyez intentionnel à propos de votre identité parce que vous etes fait pour un but et ce but nous intéresse tous. Cela important pour notre avenir et si vous ne vouliez rien en faire, vous nous priveriez des bénéfices et des beaux ajouts pour notre monde que vous seul auriez pu générer de manière unique; Et ainsi vous construireiez un avenir pour nous sans votre influence ni votre contribution. Donc, sortez dans votre petite communauté, votre grande entreprise ou vos progrès idéologiques et créez l'avenir dans lequel nous pouvons tous rêver, l'espoir d'un meilleur avenir, pour nos enfants, nos petits-enfants et nos générations encore à venir." - Tahno Attah

Le principe fondamental de vivre avec intention c'est de vivre en telle sorte que vous êtes conscient de la contribution que vous êtes censé faire pour l'humanité. Nous avons parlé de comment ajouter de la valeur auparavant et il vaut la peine de réaffirmer que vivre simplement pour l'accomplissement de soi n'est pas vivre avec intention. Ce que vous avez à l'intérieur est trop grand pour vous, le développement humain est interconnecté et jusqu'à ce que vous vous rendiez compte de cela, vous ne vivrez pas pleinement la vie. Vivre avec intention signifie que vous cherchez constamment d'autres personnes avec lesquelles vous pouvez vous connecter afin de créer une meilleure vie pour l'humanité. Ceux qui comprennent ce principe permettent aux autres de s'exprimer et d'élargir leurs horizons aussi. Personne n'a suffisamment de talents pour relever les défis qui les entourent par eux-mêmes. Le sous-développement prospère dans des environnements où les gens ne créent pas d'espace pour que les autres puissent s'épanouir. Même la nature a été créée pour faire place à l'interdépendance. Les plantes fournissent de l'oxygène qui est utilisé par l'atmosphère et les plantes y renvoie autant de dioxyde de carbone indispensable et le cycle continue. Les gens qui ne vivent pas avec l'intention accumulent leurs connaissances et leurs compétences afin d'opprimer les autres, mais ils finissent par perdre des opportunités pour le développement humain. Jusqu'à ce que vous cherchiez à créer une atmosphère pour l'expansion de tout autour de vous, vous ne pouvez pas atteindre la hauteur de succès que vous êtes doté.