Friday, 15 November 2019

WHEN YOU LOSE YOUR IDENTITY, YOU LOSE EVERYTHING - LORSQUE VOUS PERDEZ VOTRE IDENTITÉ, VOUS PERDEZ TOUT


We tend to isolate unpleasant experiences because we believe that unless things go horribly wrong, life should just be made up of beautiful and ordinary experiences. We forget that bitter experiences are an integral part of life, they are a part of what makes life what we enjoy. Life as a straight line would be very boring, it is the unpleasant experiences in life that bring out the real character that helps us mature and stay the complicated course of life. However we perceive it, we will live with this reality as long as we are human beings. Those who have beaten the odds or have climbed on the shoulders those who have, try to keep their advantage by preying on the ‘weak’ who are still at a disadvantage, to keep them from crossing the dividing line. Even when the weak escape and become strong, the "natural thing" is for them to then look for others who are still at a disadvantage to prey on. Slavery and colonization have been major dark periods in the history of Africans. I once heard someone say you do not buy a slave, you make a slave. To make a slave, you have to break the psyche of the person. When an individual reaches a point where they can no longer see themselves as a human being that has any worth, they come slaves to whoever has power over them. However, even in that dark place, light can still stream from the heart of anyone who can mentally hold on to what is important; their real identity. If we do not know who we are, anyone can make us a slave to something and we would live under the colonial influence of that person or society. Slavery and colonization are not only as seen in what was done to the Africans or any other colonized peoples, anytime you allow your life to be controlled by someone else, another cultural or institutional system, you have allowed yourself to be colonized or enslaved. It is no longer popular to go to slave markets but people are now being lured into situations in all spheres of life where they submit the total control of their lives to others or to systems. All the oppressor needs to do is make you believe that you and your ways have no relevance to society or human existence. Take time to understand who you are, what you need to live your life successfully and then let this knowledge guide your choices so you do not put yourself under the complete control of others nor allow them to manipulate you to the point where you completely give up your identity. When you lose that, you lose everything. Slaves do not have a voice, the voice of the disadvantaged might not be loud but at least they have one and that is the bridge that might one day take them across the dividing line.  Enjoy your weekend!

Nous avons tendance à isoler les expériences déplaisantes parce que nous croyons que, sauf si les choses tournent terriblement mal, la vie devrait simplement être composée d'expériences belles et ordinaires. Nous oublions que les expériences amères font partie intégrante de la vie, elles font partie de ce qui fait de la vie ce que nous apprécions. La vie en ligne droite serait très ennuyeuse, ce sont les expériences désagréables de la vie qui font ressortir le caractère réel qui nous aide à mûrir et à naviguer le cours compliqué de la vie. Quelle que soit notre perception, nous vivrons avec cette réalité aussi longtemps que nous serons des êtres humains. Ceux qui ont battu les chances ou qui ont grimpé sur les épaules des ceux qui l'ont fait, tentent de garder leur avantage en s'attaquant aux «faibles» qui sont toujours désavantagés pour les empêcher de franchir la ligne de démarcation. Même lorsque les faibles s’échappent et deviennent forts, la «chose naturelle» est qu’ils recherchent ensuite ceux qui sont toujours désavantagés. L'esclavage et la colonisation ont été des périodes sombres majeures de l'histoire des Africains. Une fois, j'ai entendu quelqu'un dire que vous n'achetez pas d'esclave, vous en faites un. Pour faire un esclave, vous devez briser le psychisme de la personne. Lorsqu'un individu atteint un point où il ne peut plus se voir comme un être humain qui a de la valeur, il devient un esclave de celui qui détient le pouvoir. Cependant, même dans cet endroit sombre, la lumière peut toujours émaner du cœur de quiconque peut conserver mentalement ce qui est important. leur véritable identité. Si nous ne savons pas qui nous sommes, n'importe qui peut faire de nous un esclave de quelque chose et nous vivrions sous l'influence coloniale de cette personne ou de cette société. L'esclavage et la colonisation ne sont pas seulement visibles dans ce qui a été fait aux Africains ou à tout autre peuple colonisé, chaque fois que vous laissez quelqu'un d'autre, un autre système culturel ou institutionnel contrôller votre vie, vous vous êtes laissé coloniser ou asservi. Il n’est plus populaire d’aller aux marchés d'esclaves, mais les gens sont maintenant attirés par des situations dans toutes les sphères de la vie où ils cèdent le contrôle total de leur vie à d'autres ou à des systèmes. Tout ce que l’oppresseur doit faire, c’est vous faire croire que vous et vos manières n’avez aucun rapport avec la société ou l’existence humaine. Prenez le temps de comprendre qui vous êtes, ce dont vous avez besoin pour bien vivre votre vie, puis laissez cette connaissance guider vos choix afin de ne pas vous laisser entièrement sous le contrôle des autres, ni leur permettre de vous manipuler au point de vous abandonner complètement. votre identité. Lorsque vous perdez cela, vous perdez tout. Les esclaves n'ont pas de voix, la voix des défavorisés peut ne pas être forte, mais au moins ils en ont une et c'est le pont qui les mènera un jour au-delà de la ligne de démarcation. Passe un bon weekend!

No comments:

Post a comment