Tuesday, 28 January 2020

AFRICA: DARE TO BELIEVE! - AFRIQUE: OSEZ CROIRE!


Thinking of the future of Africa is either a pipe dream to most or a reality to those who dare to believe. I used to be in a group on Google+ called AFRIQUE DE DEMAIN (THE AFRICA OF TOMORROW) and the admin only allowed posts that talked about the development of Africa, anything other than that was disqualified. I found out that during a period of over two years before that site was closed, there was plenty to report about Africa’s development and her future. To a majority of us however, the only picture of Africa that we can paint is that of doom and gloom and by the way, that is the kind of stuff that attracts traction on social media. I know a few close people whose worst nightmare is what will happen to their children and grandchildren because of the present seemingly, insurmountable challenges. It is up to us to prepare the next generation for the future we hope they would be able to build for Africa. This means we need to spend more time thinking and talking about the solution than we do the problem so that they can become solution oriented. When we continually talk about the obvious, we make it look like that is all there is to it. We cannot keep magnifying the challenges to the point that they obliterate any image of solutions and progress.  The youths have to be trained and encouraged to see the picture of a stable and developed Africa for them to be able to change the way they see the continent and begin to see themselves as part of the solution. At this point, we are training people to still see Africa as a continent to be plundered even by Africans and not as a continent that they need to develop for future generations. If the only picture they see is that of corruption, instability, poverty and migration, they would only prepare mentally for that scenario. They are looking up to the present generation to show them that we as Africans can get it right and develop. Are we going to let them down? If we spend all our energies promoting the obvious lingering problems in all our discussions, it will not help build the strengths that we need to develop this continent. We should not deny the enormous challenges, but we can decide to move past these facts by constantly projecting stories and situations that will help change our focus. We cannot allow the hopes of our next generation to die in the seas and deserts. We cannot allow their smiles to turn to disappointment and pain. Dare to believe that it can be better and you will be surprised at how quickly you will begin to see ways in which you can make a difference. It does not matter where you are in the world, you can use whatever knowledge and opportunity you have to make the future of Africa better. All we need is the will to contribute to the development of our communities one opportunity at a time. Have a wonderful day!

Penser à l'avenir de l'Afrique est soit un rêve de pipe pour la plupart, soit une réalité pour ceux qui osent croire. Je faisais partie d'un groupe sur Google+ appelé AFRIQUE DE DEMAIN et l'administrateur n'autorisait que les messages qui parlaient du développement de l'Afrique, tout autre chose était disqualifié. J’ai découvert que pendant plus de deux ans avant la fermeture de ce site, il y avait beaucoup à dire sur le développement de l’Afrique et son avenir. Pour la majorité d'entre nous, cependant, la seule image de l'Afrique que nous pouvons peindre est celle du malheur et de la morosité et, en tout cas, c'est le genre de choses qui attirent l'attention sur les médias sociaux. Je connais quelques proches dont le pire cauchemar est ce qui va arriver à leurs enfants et petits-enfants à cause des défis apparemment insurmontables actuels. C'est à nous de préparer la prochaine génération pour l'avenir que nous espérons qu'elle pourra construire pour l'Afrique. Cela signifie que nous devons consacrer plus de temps à la réflexion et à la discussion de la solution que nous ne le faisons en ce qui concerne les problèmes pour qu’ils soient orientés vers la solution. Lorsque nous parlons continuellement de l'évidence, nous donnons l'impression que c'est tout ce qu'il y a à faire. Nous ne pouvons pas continuer à magnifier les défis au point qu'ils effacent toute image de solutions et de progrès. Les jeunes doivent être formés et encouragés à voir l'image d'une Afrique stable et développée pour qu'ils puissent changer leur façon de voir le continent et commencer à se percevoir comme faisant partie de la solution. À ce stade, nous formons les gens à voir toujours l'Afrique comme un continent à piller même par les Africains et non comme un continent qu'ils doivent faire tout pour développer pour les générations futures. Si la seule image qu'ils voient est celle de la corruption, de l'instabilité, de la pauvreté et des migrations, ils ne se prépareront mentalement qu'à ce scénario. Ils se tournent vers la génération actuelle pour leur montrer que nous, les Africains, pouvons réussir et nous développer. Allons-nous les laisser tomber? Si nous consacrons toutes nos énergies à promouvoir les problèmes persistants évidents dans toutes nos discussions, cela n'aidera pas à renforcer les forces dont nous avons besoin pour développer ce continent. Nous ne devons pas nier les énormes défis, mais nous pouvons décider de dépasser ces faits en projetant constamment des histoires et des situations qui nous aideront à changer notre orientation. Nous ne pouvons laisser les espoirs de notre prochaine génération mourir dans les mers et les déserts. Nous ne pouvons pas laisser leurs sourires se transformer en déception et en douleur. Osez croire que cela peut être mieux et vous serez surpris de la rapidité avec laquelle vous commencerez à voir comment vous pouvez faire la différence. Peu importe où vous vous trouvez dans le monde, vous pouvez utiliser les connaissances et les opportunités dont vous disposez pour améliorer l'avenir de l'Afrique. Tout ce dont nous avons besoin, c'est de la volonté de contribuer au développement de nos communautés une opportunité à la fois. Bonne journée!


No comments:

Post a comment