Saturday, 18 January 2020

AFRICA AND THE NEED FOR A PARADIGM SHIFT - L'AFRIQUE ET LA NÉCESSITÉ D'UN CHANGEMENT DE PARADIGME


"Africa is undergoing infusion because of a chronic disease: underdevelopment. A remedy for her recovery is a curative cocktail: bringing about a paradigm shift for moral rearmament (good governance and exemplary leadership by our leaders and a civic conscience for civil society) creating value to shift our economies and bring them into honest circles for the welfare of the whole population and not only a tiny part of privileged".-Cecile Thiakane

The business of taking Africa out of "life support" like we discussed in a previous post http://mentoringafrica.blogspot.com/2017/01/heartbeat-of-our-land-battement-du.html?spref=tw is a task that must be done by all those who dare to believe in an Africa with a developed and stable future. These are those who feel it somewhere in their guts irrespective of that they see going on around them that will make any “right thinking” individual to give up.  For the majority of Africans, it is a very far-fetched possibility that many believe will never happen because whatever progress we seem to be making is drowned by the myriad of challenges plaguing the continent. The redemptive cocktail that my dear friend and fellow compatriot has outlined above is something we can all work towards if we so desire. A paradigm shift is indispensable to a forward movement of Africa. A paradigm shift is one of the most difficult thing you can get people to do when the physical evidence is overwhelming. However, we must understand that those who have achieved great things with their lives, have had to intentionally and forcefully shift that paradigm in face of what seemed insurmountable. Where the mind goes, the person follows, so we have to get out of any mental blockade about any situation before we can physically do something about it. Those who believe in the possibility of a developed Africa must continue to speak up and proffer solutions using whatever medium they have until others begin to develop that mental image of what they have trained themselves to see. We cannot allow the upcoming generations to continue in this "foolishness" of living like we are incapable of change and development. Until we see the need to build a vibrant continent, we will continue to live with a defeatist mentality and make little or no progress. What this means is that we will allow the youths continue to think that the only way forward is corruption, mediocrity and underdevelopment. For those of us who see a glimmer of hope, we will keep speaking and that for me is not a "nagging criticism" of what is going on in Africa but rather it is the speaking about how to forge a way forward and do what many believe is impossible to achieve in a continent like ours. Enjoy your weekend!

L'Afrique est sous perfusion car souffrant d'une maladie chronique : le sous-développement. Un remède pour sa rémission un cocktail curatif : opérer un changement de paradigme pour un réarmement moral (bonne gouvernance et exemplarité pour nos dirigeants et une conscience citoyenne pour la société civile) création de valeur pour faire muter nos économies et les faire rentrer dans des cercles vertueux pour le bien être de toute la population et pas seulement une infime partie de privilégiés. - Cecile Thiakane


L'activité consistant à retirer l'Afrique du "soutien vital" comme nous en avons discuté dans un article précédent http://mentoringafrica.blogspot.com/2017/01/heartbeat-of-our-land-battement-du.html?spref=tw est une tâche qui doit être accomplie par tous ceux qui osent croire en une Afrique avec un avenir développé et stable. Ce sont ceux qui le ressentent quelque part dans leurs tripes, indépendamment de ce qu'ils voient se passer autour d'eux, ce qui incitera toute personne «bien sensée» à abandonner. Pour la majorité des Africains, c'est une possibilité très farfelue que beaucoup croient que cela n'arrivera jamais parce que les progrès que nous semblons réaliser sont noyés par la myriade de défis qui affligent le continent. Le cocktail rédempteur que ma chère amie et compatriote a décrit ci-dessus est quelque chose que nous pouvons tous travailler si nous le désirons. Un changement de paradigme est indispensable pour faire avancer l'Afrique. Un changement de paradigme est l'une des choses les plus difficiles que vous puissiez faire faire aux gens lorsque les preuves physiques sont accablantes. Cependant, nous devons comprendre que ceux qui ont accompli de grandes choses de leur vie ont dû changer intentionnellement et avec force ce paradigme face à ce qui semblait insurmontable. Où l'esprit va, la personne suit, nous devons donc sortir de tout blocage mental sur toute situation avant de pouvoir en faire quelque chose physiquement. Ceux qui croient en la possibilité d'une Afrique développée doivent continuer à parler et à proposer des solutions en utilisant n'importe quel médium qu'ils ont jusqu'à ce que les autres commencent à développer cette image mentale de ce qu'ils sont formés. Nous ne pouvons pas permettre aux générations futures de continuer dans cette «folie» de vivre comme si nous sommes incapables de changement et de développement. Tant que nous ne verrons pas la nécessité de construire un continent dynamique, nous continuerons à vivre avec une mentalité défaitiste et à faire peu ou pas de progrès. Cela signifie que nous allons permettre aux jeunes de continuer à penser que la seule voie à suivre est celle de la corruption, de la médiocrité et du sous-développement. Pour ceux d'entre nous qui voient une lueur d'espoir, nous continuerons à parler et ce n'est pas pour moi une "critique lancinante" de ce qui se passe en Afrique mais plutôt de parler de la manière de forger une voie à suivre et de faire ce que beaucoup croire est impossible à réaliser dans un continent comme le nôtre. Passe un bon weekend!


No comments:

Post a comment