Wednesday, 4 December 2019

DON'T JOIN THEM, STEP ASIDE AND DO IT DIFFERENTLY - NE LES REJOIGNEZ PAS, PASSEZ À L'ÉCART ET FAITES-LE DIFFÉREMMENT


When we talk about government, we make it seem as if those in government are aliens. No nation can succeed with just the work of their leaders. We agree that governance is the backbone of any society but that does not mean that these leaders are all the society needs to work and develop. Policy making and policy implementation is driven by the structure put on ground by government that is why most of us blame those in government. Be that as it may, the citizens cannot be totally absorbed of all responsibility that makes a society to develop. Many have thrown their hands up and given up on governance in Africa but if we want to be honest with ourselves, we will realise that we are a large part of the problem. We make it easy for those in governance to continue in their dubious practices. When we have the opportunity to make a difference we are too indifferent to seize it because we are too discouraged or too overwhelmed to put in efforts where no one recognises us or appreciates us. Many just join the bandwagon because they will say since they cannot beat them, they would have to join them. There is no nation that had perfect structures and systems from its conception. Many started on shaky feet making mistakes while evil people tried to hijack the leadership, but there were concerned citizens who stood to make sure things did not go downhill. Corruption cannot be totally eradicated from any society but when some make up their minds to do what is right no matter what, that attitude gradually begins to weave into the fabric of society and makes corruption less attractive. When small business owners and large corporations do the same things that they condemn in public governance, corruption takes root in places where hope should be created in the fabric of society. The issue of bad governance in Africa is something that appears to be an insurmountable mountain. However, there is nothing impossible about good governance if we put our minds to it. It is because we do not see ourselves as having something to contribute that we just join the flow as dead fish. It may be difficult to have good governance but it is not rocket science. The will and a good understanding of service at every opportunity you get, in whatever you do and from wherever you are before you get into a leadership position, is indispensable. We have to first be transparent citizens with integrity and the will to serve before we get into leadership positions where we can make and implement policies. Good policies and their implementation can only come from the heart of servant leaders who put the interest of the society before their wimpy selfish interests.

Lorsque nous parlons de gouvernement, nous donnons l'impression que ceux qui sont au gouvernement sont des extraterrestres. Aucune nation ne peut réussir uniquement avec le travail de ses dirigeants. Nous convenons que la gouvernance est la colonne vertébrale de toute société, mais cela ne signifie pas que ces dirigeants sont tout ce dont la société a besoin pour fonctionner et se développer. L'élaboration et la mise en œuvre des politiques sont dictées par la structure mise en place par le gouvernement, c'est pourquoi la plupart d'entre nous accusons les membres du gouvernement. Quoi qu'il en soit, les citoyens ne peuvent être totalement absorbés par toutes les responsabilités qui font que la société se développe. Beaucoup ont levé les mains et ont abandonné la gouvernance en Afrique, mais si nous voulons être honnêtes avec nous-mêmes, nous réaliserons que nous sommes une partie importante du problème. Nous aidons les responsables de la gouvernance à poursuivre leurs pratiques douteuses. Lorsque nous avons la possibilité de faire une différence, nous sommes trop indifférents pour la saisir, car nous sommes trop découragés ou trop dépassés pour déployer des efforts où personne ne nous reconnaît ni ne nous apprécie. Beaucoup ne font que rejoindre le train en marche car ils diront que, si on ne peut les battre, on devrait les rejoindre. Aucune nation n’a eu de structures et de systèmes parfaits depuis sa conception. Beaucoup ont commencé sur des pieds tremblants en faisant des erreurs alors que des personnes perverses essayaient de détourner les dirigeants, mais certains citoyens concernés veillaient à ce que les choses ne se détériorent pas. La corruption ne peut être totalement éliminée de toute société, mais lorsque certains se décident de faire ce qui est juste, quoi qu’il en soit, cette attitude commence progressivement à s’intégrer dans le tissu social et à rendre la corruption moins attrayante. Lorsque les propriétaires de petites entreprises et les grandes entreprises font ce qu’ils condamnent dans la gouvernance publique, la corruption s’enracine dans des endroits où l’espoir devrait être créé dans le tissu social. La question de la mauvaise gouvernance en Afrique apparaît comme une montagne insurmontable. Cependant, la bonne gouvernance n’est pas impossible si nous y mettons tout notre esprit. C'est parce que nous ne nous considérons pas avoir quelque chose à contribuer que nous nous joignons au courant comme des poissons morts. Il peut être difficile d’avoir une bonne gouvernance mais ce n’est pas sournois. La volonté et une bonne compréhension du service à chaque occasion que vous obtenez, peu importe ce que vous faites et où que vous soyez avant d'entrer dans une position de leadership, sont indispensables. Nous devons d’abord être des citoyens transparents, dotés d’une intégrité et de la volonté de servir avant de nous placer à des postes de direction où nous pouvons élaborer et mettre en œuvre des politiques. Les bonnes politiques et leur mise en œuvre ne peuvent provenir que du cœur des dirigeants serviteurs qui font passer les intérêts de la société avant leurs intérêts égoïstes.

No comments:

Post a comment