Google+ Followers

Friday, 15 January 2016

WRETCHEDS OF THE EARTH??? - LES DAMNES DE LA TERRE???

Still gleaning Chimamanda Ngozi Adichie’s statement “I find that the older I get, the less interested I am on how the West sees Africa, and the more interested I am about how Africa sees itself”. I recall my experience at the university where I had to practically commit to memory the contents of two books: How Europe Underdeveloped Africa by Walter Rodney and Wretcheds of the Earth by Frantz Fanon. The reason for this was that I had a lecturer who required that you quoted content from these books no matter what course he was assigned to teach at whatever level. This kind of information that is repeatedly thrown at you has the ability to influence your thinking but for some reason it did not have the required influence on me. However, a lot of Africans are stuck in the mindset of playing the blame game rather than take the ideas in these books and using them as a means of demystifying the prejudices. Denying the disastrous effects of slavery and colonization would be utterly foolish but allowing this to hold us bound is even more dangerous. Like they say, the boat is not destroyed by the volume of water it is on, it is only destroyed by the amount of water that enters it. We have reached a point in history where we have to bail the water from the boat so we can make it to our own destination. The only way to do this is to clear our minds from all the clutter of prejudices and emancipate ourselves from mental slavery by seeing ourselves as having a valid history and value. This is what is we need to pass to the next generation that would help them achieve what is depicted in this picture posted on Google+ by Welete Kidan.


Glanant toujours la déclaration de Chimamanda Ngozi Adichie "Je trouve que plus je vieillis, moins je suis intéressé sur la façon dont l'Occident voit l'Afrique et le plus intéressé que je suis sur comment l'Afrique se voit". Je me souviens de mon expérience à l'université où je devais engager pratiquement à la mémoire le contenu de deux livres: Comment l'Europe sous-développé l'Afrique par Walter Rodney et Damnés de la Terre par Frantz Fanon. La raison pour cela était que je devais un professeur qui exigeait que vous deviez cité le contenu de ces livres, peu importe ce que le cours qui lui été affecté quoique soit le niveau des étudiants. Ce genre d'information dont on est exposé à plusieurs reprises a la capacité d'influer sur votre façon de penser, mais pour quelque raison il n'a pas eu l'influence nécessaire sur moi. Cependant, beaucoup d'Africains sont coincés dans la mentalité de jouer le jeu du blâme plutôt que de prendre les idées dans ces livres et de les utiliser comme un moyen de démystifier les préjugés. Nier les effets désastreux de la colonisation et de l'esclavage serait tout à fait idiot, mais nous les permettons de nous limiter est encore plus dangereux. Comme on dit, le bateau ne serait pas détruit par le volume sur lequel il se trouve, il est seulement détruit par la quantité d'eau qui y pénètre. Nous avons atteint un point de l'histoire où nous devons renflouer l'eau du bateau afin que nous puissions arriver à notre propre destination. La seule façon de le faire est d'effacer nos esprits de tous les échos de préjugés et de nous nous émanciper de l'esclavage mental en nous nous voyons comme un peuple ayant une histoire valide et de valeur. Voilà ce que nous devons passer à la prochaine génération afin de les aiderait à réaliser ce qui est représenté dans cette image posté sur Google+ par Welete Kidan.

2 comments:

  1. Thank you for your work. I want to have a better understanding of our world in these coming years. Best to you in this new year.

    ReplyDelete