Google+ Followers

Saturday, 7 June 2014

COLLAR MENTALITY 3 - LA MENTALITE DE COL 3

It beats my imagination that we associate the luxuries of life with collar jobs when evidence abounds of that many owners of great wealth got down dirty to build the organizations that now offer collar jobs. People in Africa would rather sell precious pieces of land and borrow money to sponsor sons and daughters to undertake dubious journeys rather than plow that energy into some small scale business and make a decent living. Youths would rather sell their bodies to sponsor such journeys than form themselves into thrift groups and grow a business. To us, this process is too slow; we have to outdo our neighbour in the display of wealth, no matter what it takes. There is a French parable that says money does not have smell; why do we think that money earned outside collar jobs cannot buy the “beautiful things” of life especially if those “odd Jobs” are situated in our land? The luxury items cannot smell where the monies you are using come from so, why won’t you earn honest living in ways that are available to you instead thinking that your “certificate” exempts you from working the land, making a living, providing employment and impacting your generation? The same wisdom you use to fabricate pitiful stories to get visas and end up doing jobs you will reject at home because they are not collar jobs is the wisdom you need to be creative and make something out of the cheap natural resources that abound around. People maybe screaming it is easier said than done; true but, nothing good comes easy anywhere you find yourselves. Mediocrity is easy, success takes time and hard work anywhere on this planet, do not be deceived.
Cela me depasse que nous associons les luxes de la vie avec des emplois de cols quand les preuves abondent que de nombreux propriétaires d'une grande richesse ont descendu et salerles mains pour construire des organisations qui offrent maintenant des emplois de cols. Les gens en Afrique préfèrent vendre des pièces précieuses de la terre et emprunter de l'argent pour parrainer des fils et des filles à entreprendre des voyages douteuses plutôt que de labourer cette énergie dans une certaine entreprise à petite échelle et faire une vie décente. Les jeunes préfèrent vendre leur corps pour parrainer ces voyages que s'organiser en groupes d'épargne et de faire croître une entreprise. Pour nous, ce processus est trop lent; nous devons surpasser notre voisin dans l'affichage de la richesse, peu importe ce qu'il faut. Il s'agit d'une parabole français qui dit que l'argent n'a pas d'odeur; pourquoi pensons-nous que l'argent gagné à l'extérieur des emplois de cols ne peut pas acheter les «belles choses» de la vie, surtout si ces "petits boulots" sont situés dans nos pays? Les articles de luxe ne peuvent pas sentir d'où les sommes que vous utilisez proviennent donc, pourquoi ne pas vous faire gagner honnêtement la vie d'une manière qui s'offrent à vous au lieu de penser que votre "certificat" vous dispense de travail de la terre, de gagner la vie, créer des emplois et avoir un impact sur votre génération? La même sagesse que vous utilisez pour fabriquer des histoires pitoyables pour pourvoir obtenir des visas et finissent par faire des travaux que vous rejetez chez vous parce qu'ils ne sont pas des emplois de cols est la sagesse dont vous avez besoin pour être créatif et faire quelque chose de ressources naturelles bon marché qui abondent autour. Les gens peuvent crier qu'il est plus facile à dire qu'à faire; vrai, mais, rien de bon ne vient facilement partout où vous vous trouvez. La médiocrité est facile, le succès prend du temps et le travail acharné n'importe où sur cette planète, ne vous y trompez pas.

No comments:

Post a Comment