Google+ Followers

Thursday, 5 September 2013

PAN-AFRICAN MATTERS 4 - LES AFFAIRES PAN-AFRICAINS 4

The interesting thing about the human psyche is its ability to adjust and adapt; no matter how long it has been in a particular position, it can be re-positioned. Since a lot of people are ignorant of this ability of the human mind, they just remain in a particular position and believe that if they try to change they will break. This fear can only be overcome by the knowledge of the available possibilities to the human being; this knowledge is the power we need to do what needs to be done in order to fulfill our lives’ purposes. What the oppressors do is create fear which breeds distrust in the minds of their victims. When this is done, their victims are polarized; those greedy, lily-livered ones who are loyal to their masters and those courageous ones who want to regain their freedom by expressing themselves. When these two sides are pitched against themselves, the power of unity of purpose is taken away because there is so much distrust. It is quite interesting how this game plays out so glaringly yet many cannot understand it. With careful observation, you can pick out those, even generations later, who come from oppressive regimes, be they colonial masters or dictatorships. Even against the backdrop of “a healthy self- confidence” those who have a good understanding will be able to pick out the underlying effects of low self-esteem brought on by oppressive experiences. To many, half bread given to me by another, is better than all the hassle it will take to bake mine; “I am too hungry to go into all that trouble” Won’t you rather endure and be in a position to eat enough and have leftovers to give to others, no matter how long and how hard it takes?

La chose intéressante à propos de la psyché humaine est sa capacité à s'ajuster et à s'adapter, peu importe combien de temps il a été dans une position particulière, il peut être repositionnée. Comme beaucoup de gens sont ignorants de cette capacité de l'esprit humain, ils restent simplement dans une position particulière et croient que s'ils essaient de changer ils vont se casser. Cette crainte ne peut être surmontée que par la connaissance des possibilités qui s'offrent à l'être humain; cette connaissance est le pouvoir qu'il nous faut pour faire ce qui doit être fait afin de répondre aux besoins de nos vies. Que les oppresseurs faire est de créer la peur qui engendre la méfiance dans l'esprit de leurs victimes. Lorsque cela est fait, leurs victimes sont polarisés, les cupides, couardise ceux qui sont fidèles à leurs maîtres et les courageux qui veulent retrouver leur liberté en s'exprimant. Lorsque ces deux côtés sont dressées contre eux-mêmes, la puissance de l'unité de but est enlevé parce qu'il ya beaucoup de méfiance. Il est assez intéressant de voir comment ce jeu se joue de manière criante et beaucoup ne peuvent pas comprendre. Avec une observation attentive, vous pouvez reconnaitre ceux, même les générations plus tard, qui viennent de régimes oppressifs, qu'il s'agisse des maîtres colonials ou des dictatures. Même dans le contexte d'une «saine confiance en soi" ceux qui ont une bonne compréhension sera en mesure de reconnaitre les effets sous-jacents de faible estime de soi causée par des expériences d'oppression. Pour beaucoup, la moitié du pain qui m'a été donnée par un autre, vaut mieux que tous les tracas qu'il faudra pour faire cuire la mienne: «Je suis trop faim pour aller dans tout ce mal« Voulez-vous pas plutôt endurer et être en mesure de consommer suffisamment  et avoir les restes pour donner aux autres, peu importe combien de temps que cela prendrait?

No comments:

Post a Comment