Google+ Followers

Monday, 26 June 2017

JUST AN ECHO - SIMPLEMENT UN ECHO

There is a disturbing trend that I have noticed, especially with the youths, as I interact with people. What is largely a positive move is showing some negative sides. With the amount of knowledge now available everywhere on purpose and passion, there are more who are just echoing the principles without practicing them. They dress the part and act the path but they do not live the part. I do not know which is worse; ignorance or uncultivated knowledge. What is the use of going for workshops and seminars, reading books and watching training videos if you are not going to apply the knowledge in productive way? Many youths inundate you with principles immediately you start a conversation with them and there is no evidence that those principles are helping them in anyway. The frustrating part is the fact that it prevents them from listening and learning how to live those principles by engaging in practical conversations to help them apply the principles to help them pursue their vision. What Africa needs is not youths with heads loaded with information, she needs youths who are ready to find ways of using what they know to position themselves as agents of change. The long list of certificates and trainings you have attended do not mean a thing if you can show practical ways of applying them to solve immediate problems in your community. Great innovators and leaders are not remembered for the amount of knowledge they acquired, they are remembered for the difference they made with what they knew. Knowledge without commensurate performance is just an echo. Stop echoing what others have said and starting doing something for people to talk about. Learning is just a ladder to reach where you are going. Do not stand on the ladder for people to see you, use it to arrive at the problem you need to fix. Enjoy your week!

Il y a une tendance inquiétante que j'ai remarquée, en particulier chez les jeunes, alors que je discute avec les gens. Ce qui est en grande partie un mouvement positif montre quelques côtés négatifs. Avec la quantité de connaissances maintenant disponible partout dans le but et la passion, il y a plus qui font écho aux principes sans les pratiquer. Ils habillent la partie et ils agissent la partie, mais ils ne vivent pas la partie. Je ne sais pas ce qui est pire; L'ignorance ou la connaissance inculte. À quoi sert-on de faire des ateliers et des séminaires, de lire des livres et de regarder des vidéos de formation si vous n'utilisez pas les connaissances de manière productive? Beaucoup de jeunes vous inondent de principes au moment quand vous commencez une conversation avec eux et rien ne prouve que ces principes les aident de toute façon. La partie frustrante est le fait que cela les empêche d'écouter et d'apprendre à vivre ces principes en s'engageant dans des conversations pratiques pour les aider à appliquer les principes pour les aider à poursuivre leur vision. Ce dont l'Afrique a besoin n'est pas des jeunes avec des têtes chargées d'informations, elle a besoin de jeunes qui sont prêts à trouver des moyens d'utiliser ce qu'ils savent pour se positionner comme agents de changement. La longue liste de certificats et de formations auxquels vous avez assisté ne signifie pas une chose si vous ne pouvez montrer des moyens pratiques de les appliquer pour résoudre des problèmes immédiats dans votre communauté. On ne se souvient pas des grands innovateurs et les leaders par la quantité de connaissances qu'ils ont acquise, ils sont rappelés pour la différence qu'ils ont faite avec leurs connaissances. La connaissance sans une performance proportionnelle est simplement un écho. Arrêtez de faire écho à ce que les autres ont dit et commencez à faire quelque chose pour donner un sujet aux gens de discuter. L'apprentissage n'est qu'une échelle pour atteindre où vous allez. Ne vous laissez pas sur l'échelle pour que les gens vous voient, utilisez-le pour arriver au problème dont vous avez besoin de fixer. Profitez de votre semaine!

No comments:

Post a Comment