Google+ Followers

Monday, 15 February 2016

MY CUP OF TEA - MA TASSE DE THE


“Most people erect boundaries to keep them safe, yet complain they are trapped. Often boundaries are adopted from others, which makes matters worse. The only boundaries to adopt are moral ones, the rest can move out as far as your imagination will let you"-David Whitehead

“I do not believe that is possible in this community” he said
“Why?” I replied
With a look of surprise he answered with a question “Have you seen anyone doing it that way, do you know how they are going to look at me if I do it? I have a degree and these villagers will not have any respect for me.”
“Is this not something you are good at and you love to do?” I asked
“Yes…but…” he answered as he reflected.
This situation is very common. We have a desire to do something we are passionate about but we always have this question behind our minds: “What will people say?”

The safety of mediocrity has held many bound. Apart from the fear of the unknown, they are held bound by the opinion of others. Most times, we hammer on the fear of the unknown but I believe we also have a large percentage of people who would not get out and do something different and make an impact just because they are afraid of what people are going to think or say. The worst thing you can do to yourself is try to please everybody and miss out on the opportunities to make a difference in life and have the satisfaction of having success.

Do what you know is right for your dream and society and leave people to have their opinion, it is their right. Good news is, it is their cup of tea not yours. Drink yours and enjoy your day!


La plupart des gens érigent des frontières pour assurer leur sécurité, et se plaignent qu'ils sont piégés. Souvent, les frontières sont adoptées des autres, ce qui fait qu'empirer les choses. Les seules limites à adopter sont moraux, le reste peut se déplacer aussi loin que votre imagination vous permettra.-David Whitehead

«Je ne crois pas que ce soit possible dans cette communauté" at-il dit
"Pourquoi?" Je répondis
Avec un regard de surprise, il a répondu avec une question «Avez-vous vu quelqu'un le faire de cette façon, savez-vous comment ils vont me regarder si je le fais? Je suis licencié et ces villageois ne vont pas avoir de respect pour moi ".
"N'est-ce pas quelque chose dont vous êtes bon et que vous aimez faire?» Demandai-je
"Oui ... mais ..." répondit-il en réfléchissant.
Cette situation est très courante. Nous avons un désir de faire quelque chose qui nous passionne, mais nous avons toujours cette question derrière nos esprits: «Qu'est-ce que les gens vont dire"
La sécurité de la médiocrité met de nombreux dans les limites. En dehors de la peur de l'inconnu, ils sont détenus liés par l'opinion des autres. La plupart du temps, nous rossons sur la peur de l'inconnu, mais je crois que nous avons aussi un grand pourcentage de gens qui ne voulaient pas sortir et faire quelque chose de différent et avoir un impact tout simplement parce qu'ils ont peur de ce que les gens vont penser ou dire. La pire chose que vous pouvez vous faire c'est d'essayer de plaire à tout le monde et passer à côté des possibilités de faire une différence dans la vie et la satisfaction d'avoir le succès.

Faites ce que vous savez qui est bon pour votre rêve et de la société et de laisser les gens avoir leur avis, c'est leur droit. La bonne nouvelle c'est qu'il est leur tasse de thé ce n'est pas la vôtre. Buvez la vôtre et profitez de votre journée!




No comments:

Post a Comment