Google+ Followers

Thursday, 10 July 2014

WHERE IS THE MONEY? 2 - OU EST L'ARGENT? 2

There is nothing that grabs attention as much as the mention of money. Some say that it makes the world go round or that it is grease that the wheels of life run on. There is no disputing these facts but my question is should it be the controlling factor in our decision making? As I move along in life it is becoming quite distressing what people are doing for money even those who are so-called givers and philanthropists. At what point do we stop asking the question “where is the money?” The situation is even more pathetic in developing countries where projects are laced with financial returns to government officials rather than being based on improving the quality of life of the citizens. This is the attitude that trickles down into every fabric of society and everybody is more concerned by what profit is there for them. We tend to point fingers at others when we are discussing sensitive issues like these but have we ever stopped to investigate our own motives when it comes to answering this question? At what point should the bottom line be greater than financial benefits? Maybe, there is really no such point from what operates everywhere especially outside the boardrooms. I pause…

Il n'y a rien qui attire l'attention autant que la mention de l'argent. Certains disent que cela fait tourner le monde ou que c'est de la graisse sur lesquels les roues de la vie sont exécutés. Je ne conteste ces faits, mais ma question est faut-il être le facteur déterminant dans notre prise de décision? Comme je passe le long de la vie, il devient très pénible la réalisation de ce que les gens font pour l'argent, même les soi-disants donateurs et philanthropes. À quel moment nous arrêtons nous pour poser la question «où est l'argent?" La situation est encore plus pathétique dans les pays en voie de développement où des projets sont lacées avec des rendements financiers pour les représentants du gouvernement plutôt que d'être basé sur l'amélioration de la qualité de vie des citoyens. C'est l'attitude qui dégouline dans tous les tissus de la société et tout le monde est plus préoccupé par le profit qui est là pour eux. Nous avons tendance à pointer du doigt aux autres lorsque nous discutons des questions sensibles comme celles-ci, mais nous n'avons jamais pris le temps pour examiner nos propres motivations quand il s'agit de répondre à cette question? À quel moment  la ligne de fond devrait-elle  être  plus que des avantages financiers? Peut-être, il n'y a vraiment pas de ce point dans ce qui fonctionne partout, surtout à l'extérieur des salles de réunion. Je m'arrête...

No comments:

Post a Comment