Friday, 12 April 2019

LEADERSHIP AMPLIFIES THE KIND OF FOLLOWER YOU WERE. - LE LEADERSHIP NE FAIT QU'AMPLIFIE LE GENRE DE PARTISAN QUE VOUS ÊTIEZ.

It is like never ending stories of woe. Anyone you talk to has an opinion of what can be done so that the system can run better but nothing is changing. Discussions upon discussions, article after article, yet nothing is changing, if anything, they seem to be getting worse. Some of those in leadership positions now, were once the voices of reason. Is it that we are just empty sounding voices who do not have any real passion about what we believe? The issue of bad governance in Africa is something that appears to be an insurmountable mountain.


However, there is nothing impossible about good governance if we put our minds to it; it maybe difficult but it is not rocket science. The problem is that many who think they know what leadership is, do not know much about it outside the academics and the thrill of talking about the subject. Those who are passionate about leadership are just servants and many of them never get on platforms where they can serve the majority. Getting a good understanding of service before you get into a position to serve is indispensable, that is why we as citizens have to get it right before we get into leadership positions. Until people are ready to serve wherever the need arises, they will miss opportunities to make a difference and even if they come into huge platforms to serve and influence a large percentage, they would not be suited for it. I listen to youths always with lofty ideals who cannot deliver on very small opportunities to serve, all they have are ideas and principles they have gathered from books and training. Stop trying to be a leader and just concentrate on serving whenever the opportunity presents itself even if is to an audience of one. Leaders were once citizens or followers, you only become the kind of leader as the kind of follower you were. A title does not change who you are, it just amplifies it. Do have a wonderful weekend! Let's conitunue these conversations on Facebook/justinakesagbosa, on LinkedIn/justinakesagbosa, Instagram@Jpmy_Africa, Twitter@josephsplaceng

C'est comme des histoires sans fin de malheur. Tout à qui vous parlez a un avis sur ce qui peut être fait pour que le système fonctionne mieux mais rien ne change. Discussions sur les discussions, article après article, mais rien ne change, elles semblent empirer. Certains de ceux qui occupent actuellement des postes de direction étaient autrefois les voix de la raison. Est-ce que nous sommes juste des voix vides qui sonnent et qui n’ont aucune réelle passion pour ce que nous croyons? La question de la mauvaise gouvernance en Afrique apparaît comme une montagne insurmontable. Cependant, la bonne gouvernance n’est pas impossible si nous y mettons tout notre esprit.C'est peut-être difficile mais ce n'est pas sorcier. Le problème est que beaucoup qui pensent savoir ce qu'est le leadership ne le savent pas tellement en dehors des universitaires et la sensation d'en parler. Ceux qui sont passionnés par le leadership ne sont que des serviteurs et nombre d'entre eux ne se retrouvent jamais sur des plateformes où ils peuvent servir la majorité. Il est indispensable de bien comprendre le service avant d’être en mesure de servir. C’est pourquoi nous devons, en tant que citoyens, faire les choses correctement avant d’occuper des postes de direction. Tant que les personnes ne seront pas prêtes à servir où que ce soit, elles rateront des occasions de faire une différence et, même si elles sont introduises aux grandes plateformes pour servir et influencer un pourcentage élevé, elles ne seraient pas à la hauteur. J'écoute des jeunes qui ont toujours de nobles idéaux et qui ne peuvent pas saisir de très petites occasions de servir. Tout ce qu'ils ont, ce sont des idées et des principes qu'ils ont rassemblés dans des livres et lors de formations. Arrêtez d'essayer de devenir un leader et concentrez-vous sur le service chaque fois que l'occasion se présente, même si elle s'adresse à un public. Les dirigeants étaient autrefois des citoyens ou des partisans, vous ne devenez le genre de leader que le type de disciple que vous étiez. Un titre ne change pas qui vous êtes, il ne fait que l'amplifier. Passez un merveilleux week-end! Continuons ces conversations sur Facebook / justinakesagbosa, sur LinkedIn / justinakesagbosa, Instagram @ Jpmy_Africa, Twitter @ josephsplaceng

No comments:

Post a comment