Google+ Followers

Wednesday, 29 March 2017

CELEBRATING MEDIOCRITY - CÉLÉBRER LA MÉDIOCRITÉ

Patriotism in a nation where no one appreciates the essence of that word is considered pure foolishness. Many even look at you with suspicion as if you are trying get attention or something from the government of the day. My brother took a decision to buy mainly made in Nigeria goods just like I decided to buy nigerian grown rice. We were discussing recently and we were both almost at the end of our patriotic rope because of the quality of the products. Yet you see some that are partisan hailing sub-standard products as if they could compete with global standards. I have no problem with celebrating indigenous products, in fact I am great fan of producing goods that will encourage the economy and general development of the continent. However, celebrating mediocrity does more harm than good to development. We have too much at stake to celebrate anything just because it is african. When Fela was celebrated because of his afrobeat genre, everyone could appreciate how that projected the african music. Theatre productions in the sixties and seventies were pieces of art that were appreciated worldwide, they were not just about money like we see these days in our movie productions. Meanwhile, there is so much hype of these mediocre albeit offensive productions in the entertainment industry. We should stop celebrating badly made prototypes just because it is by an african child. We can acknowledge these efforts but we have to be honest with ourselves if we have any plans of competing in the world stage. For Africa to move forward, we need to cut a niche for ourselves by doing whatever we are projecting with passion and innovation and not just for the monetary gain. Enjoy your day!
Photo Credit : Google+
Le patriotisme dans une nation où personne n'apprécie l'essence de ce mot est considéré comme pure folie. Beaucoup même vous regardez  avec suspicion comme si vous essayez d'attirer l'attention ou d'obtenir quelque chose du gouvernement de l'époque. Mon frère a pris une décision d'acheter principalement des marchandises fabriqués au Nigeria  tout comme j'ai décidé d'acheter du riz cultivé au Nigéria . Nous avons discuté récemment et nous étions à la fois presque à la fin de notre corde patriotique en raison de la qualité des produits. Pourtant, vous voyez certains qui sont partisanes qui saluent les produits de qualité inférieure comme s'ils pouvaient concurrencer les normes mondiales. Je n'ai aucun problème avec la célébration des produits indigènes, en fait, je suis un grand fan de la production des marchandises qui encourageront l'économie et le développement général du continent. Cependant, célébrer la médiocrité fait plus de mal que de bien au développement. Nous avons trop d'enjeu pour célébrer n'importe quoi juste parce qu'il est africain. Quand Fela a été célébré en raison de son genre afrobeat, tout le monde pouvait apprécier comment cela a projeté la musique africaine. Les productions théâtrales dans les années soixante et soixante-dix étaient des pièces d'art qui ont été appréciées dans le monde entier, il ne s'agissait pas seulement de l'argent comme nous voyons ces jours-ci dans nos productions cinématographiques. Cependant, il ya tellement de battage de ces productions médiocres meme offensives dans l'industrie du divertissement. Nous devrions arrêter de célébrer les prototypes mal faits simplement parce que c'est par un enfant africain. Nous pouvons reconnaître ces efforts, mais nous devons être honnêtes avec nous-mêmes si nous avons des plans de compétition sur la scène mondiale. Pour que l'Afrique puisse avancer, nous devons nous couper une niche en faisant ce que nous projetons avec passion et innovation et pas seulement pour le gain monétaire. Bonne journée!

No comments:

Post a Comment