Google+ Followers

Friday, 31 March 2017

AFRICA: PERCEPTION AND OWNERSHIP- L'AFRIQUE: LA PERCEPTION ET PROPRIETE

Whatever we focus our attention on grows; it is therefore important for us to pay attention to our thought pattern. Watching lawyers debating issues of national interest on television can be very interesting. They have sections of the law to defend their view point and this makes me have great respect for judges who have to sift through these arguments to give their judgment. Life is so interesting that we all have instances to defend our viewpoint and this privilege that can be misused by many. What I have noticed is that we focus on what we can take ownership of because of our vested interest. When we take ownership, it normally means that we have the intention of doing whatever is in our power to improve the status quo. When we are indifferent to a situation, we focus on what is wrong and only see excuses why we cannot do anything about the situation. Many of us Africans are in the second group, we have not taken ownership of our nations and the continent, so it is easy for us to continually focus on what is wrong. This is because if we take ownership, we will be forced to look for what we can do to remedy the situation. This is such an uphill task that so many of us would rather not go that route. In life, it is easier to float and dock wherever the weather is fair. What we need to realise is that life is not fair, if you want to make anything of life, you need own the situation. All the beautiful spaces in the world today were once a forest or a desert – wasteland. Some “madmen” decided to take ownership and do something against all odds. So long as we refuse to take ownership, we will never see ourselves as part of the solution. It is easier to focus on what is wrong because it absolves us of all responsibility. As an African, do you think you have a stake in Africa's development even as an ordinary citizen? 

Photo Source  : Google+/Oli a

Quoi que sur laquelle nous concentrons, grandit; c'est donc important de faire attention à la chaîne de notre pensée. Regarder les avocats qui débattent des questions d'intérêt national à la télévision peut être très intéressant. Ils ont des sections de la loi pour défendre leur point de vue et cela me donne un grand respect pour les juges qui doivent examiner ces arguments pour en tirer leur jugement. La vie est si intéressante que nous avons tous des instances pour défendre notre point de vue et ce privilège peut être mal exploité par beaucoup. Ce que j'ai remarqué, c'est que nous nous concentrons sur ce dont nous considérons comme nos responsabilités en raison de notre intérêt. Lorsque nous prenons la responsabilité, cela signifie normalement que nous avons l'intention de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour améliorer le statu quo. Lorsque nous avons une manque d'intérêt à l'égard d'une situation, nous nous concentrons sur ce qui ne va pas et puis nous ne voyons que des excuses qui nous empêchent de régler la situation. Beaucoup d'entre nous les africains sont dans le deuxième groupe, nous avons l'apathie pour nos nations et le continent, il est donc facile pour nous de fixer nos yeux continuellement sur ce qui ne va pas. Car si nous prenons possession, nous serons forcés de rechercher ce que nous pouvons faire pour remédier à la situation. C'est une tâche difficile, beaucoup d'entre nous préféreront ne pas poursuivre cette voie. Dans la vie, il est plus facile de flotter et de mettre à quai partout où il ya le beau temps. Ce que nous devons réaliser, c'est que la vie n'est pas équitable, si vous voulez profiter de la vie, vous devez prendre la situation en charge. Tous les beaux espaces dans le monde d'aujourd'hui étaient autrefois une forêt ou un désert- terre en friche. Certains «fous» ont décidé d'en prendre charge et créer quelque chose contre toute attente. Tant que nous refusons de prendre possession, nous ne nous percevons jamais comme une partie de la solution. C'est plus facile de se concentrer sur ce qui ne va pas, car il nous dégage de toute responsabilité. En tant qu'Africain, pensez-vous avoir un intérêt dans le développement de l'Afrique même en tant que citoyen quelconque?

No comments:

Post a Comment