Google+ Followers

Monday, 4 August 2014

YOU ARE AN ANSWER 2 - VOUS ETES UNE REPONSE 2

The problem of not seeing yourself as an answer is that you shortchange yourself and deprive society of your very valuable contribution. Many of us look at the enormity of the problems in our communities and rule ourselves out completely from any solution even before we have had the opportunity to consider our possibilities. Some are discouraged by the failures experienced by others without considering those who through much perseverance became answers to their generation. It is worse for us in Africa where the systems are not properly structured; the very atmosphere of lack of basic human amenities can be very challenging. However, most of us forget that the more the challenges, the more the opportunities we have to be an answer.  It is not the magnitude of the problems that stop us; it is our inability to see ourselves as answers. We look at our qualifications, our cultural/regional limitations or some other forms of obstacles and rather than find a way around them, we quickly turn away and hope and pray for some other “more qualified” or “fool-hardy” persons to be the answers that we “cannot” be. One of the greatest obstacles is listening to people who will ask you who you are to think you can make a difference. A lot of people allow others to define them and what they can do. Until you understand your worth and believe that no matter how little your contribution is, it is important if not indispensable (there is only one YOU), you cannot step forward to be the answer  you alone are wired to be.


Le problème de ne pas se percevoir comme une réponse, c'est que vous vous frauder et priver la société de votre précieuse contribution. Beaucoup d'entre nous regardent l'énormité des problèmes dans nos communautés et nous nous éliminer complètement de toute solution avant même que nous avons eu l'occasion d'examiner nos possibilités. Certains sont découragés par les échecs rencontrés par d'autres sans tenir compte de ceux qui, par beaucoup de persévérance sont devenus des réponses à leur génération. C'est pire pour nous en Afrique où les systèmes ne sont pas correctement structurées; l'atmosphère même de l'absence d'équipements fondamentaux de l'homme peut être très difficile. Cependant, la plupart d'entre nous oublient que plus les défis, plus les possibilités que nous avons d'être une réponse. Ce n'est pas l'ampleur des problèmes qui nous empêchent; il est plutot notre incapacité de nous voir comme des réponses. Nous regardons nos qualifications, nos limites culturelles / régionales ou d'autres formes d'obstacles et plutôt que de trouver un moyen de les contourner, nous tournons rapidement loin et nous esperons et prions pour d'autres «plus qualifié» ou des gens «téméraire»,  pour être les réponses que nous "ne pouvons pas" être. Un des plus grands obstacles c'est écouter des gens qui vous demandent qui vous êtes à penser que vous pouvez faire une différence. Beaucoup de gens permettre à d'autres de les définir et de leur dire qu'ils peuvent faire. Jusqu'à ce que vous comprenez votre valeur et je crois que peu importe combien peu votre contribution est, il est important sinon indispensable (il n'y a qu'une VOUS), vous ne pouvez pas continuer à être la réponse que vous seul êtes câblé être.

No comments:

Post a Comment