Tuesday, 26 November 2019

WE CAN'T REACH A POINT WHERE WE NO LONGER CARE - NOUS NE POUVONS PAS ATTEINDRE UN POINT OU NOUS N'AVONS PLUS DE SOUCIS


If we are not careful, we can begin to think that most Africans would rather take the easy way out because of all that goes on around us. When challenges of inadequate infrastructure and bad governance confront most professionals, they give up. They usually either leave the country or they give up any attempt at research that can make them to make do with what they have. These are very frustrating options for a lot of Africans. Whatever their choice, most are not happy with the final choice because we should not be forced into choices that are forced on us by avoidable sufferings. These are very genuine challenges where the government does nothing to help individuals, especially professionals, to enable them live out their lives by maximizing their potentials. The most disturbing part is that it looks like we have reached a point where we no longer care, so we would rather just do our thing rather than attempt to become a solution. How much can one do in the midst of all the foolishness and selfishness going on in most of our governments? "Doing your thing" will not get us anywhere, difficult as it may seem, we would have to make up our minds to do "our thing" whenever the occasion presents itself. Many have taken steps, even in this atmosphere often filled with hopelessness, which brought help and hope to others that have led these ones to reach out to others themselves. At times, that is all we need, someone to help us see hope where there is none. Someone that can be so resourceful that those around them are encouraged to be resourceful with the little they have. You never know the inventions that can come out of those whose will to live and survive the harsh conditions have led them into paths of creativity they never imagined possible. There is always something small that you can do to give someone else some hope. When we look away from our needs to the needs of others that we are in a position to do something about, there is something that changes the way we view life. We can point to unsung heroes who have used limited resources as well as the fluid international research borders to improve situations in the healthcare, education, enterprise and other domains. Do not look for the easy way out, think of how you can use the limited resources, the information and cooperation available to break new frontiers in spite of the prevalent apathy in the continent. Do have a wonderful day!

Si nous ne faisons pas attention, nous pouvons commencer à penser que la plupart des Africains préfèrent la solution de facilité, à cause de tout ce qui se passe autour de nous. Lorsque la plupart des professionnels sont confrontés à des problèmes d'infrastructure inadéquate et de mauvaise gouvernance, ils abandonnent. Ils quittent généralement le pays ou abandonnent toute tentative de recherche susceptible de leur permettre de se débrouiller avec ce qu'ils ont. Ce sont des options très frustrantes pour beaucoup d’Africains. Quel que soit leur choix, la plupart ne sont pas satisfaits du choix final car nous ne devrions pas être contraints de faire des choix qui nous sont imposés par des souffrances évitables. Ce sont de véritables défis aux niveaux desquels le gouvernement ne fait rien pour aider les individus, notamment les professionnels, à leur permettre de vivre leur vie en maximisant leurs potentiels. Le plus troublant, c'est qu'il semble que nous ayons atteint un point où nous ne nous en soucions plus. Nous préférons donc simplement faire notre travail plutôt que d'essayer de devenir une solution. Que peut-on faire au milieu de toutes les sottises et de tous les égoïsmes de la plupart de nos gouvernements? "Faire ton truc" ne nous mènera nulle part, aussi difficile que cela puisse paraître, nous devrions nous décider de faire "notre truc" chaque fois que l'occasion se présentera. Beaucoup ont pris des mesures, même dans cette atmosphère souvent pleine de désespoir, qui ont apporté aide et espoir aux autres qui ont amené ceux-ci à se rapprocher des autres. Parfois, c'est tout ce dont nous avons besoin, quelqu'un pour nous aider à voir l'espoir là où il n'y en a pas. Quelqu'un qui peut être si débrouillard que ses proches sont encouragés à le faire avec le peu qu'ils ont. Vous ne connaissez jamais comment les inventions qui peuvent découler de ceux dont la volonté de vivre et de survivre dans des conditions difficiles les ont conduits dans des voies de créativité qu'ils n'auraient jamais imaginées possibles. Vous pouvez toujours faire quelque chose de petit pour donner de l'espoir à quelqu'un d'autre. Lorsque nous détournons de nos besoins pour faire attention aux besoins des autres pour lesquels nous sommes en mesure de faire quelque chose, il y a quelque chose qui change notre façon de voir la vie. Nous pouvons citer les héros méconnus qui ont utilisé des ressources limitées ainsi que les frontières de la recherche internationales fluides pour améliorer la situation dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’entreprise et autres. Ne cherchez pas la solution de facilité, réfléchissez à la manière dont vous pouvez utiliser les ressources limitées, les informations et la coopération disponibles pour franchir de nouvelles frontières en dépit de l'apathie qui prévaut sur le continent. Passez une journée merveilleuse!


No comments:

Post a comment