Google+ Followers

Saturday, 17 June 2017

THINK SERVICE!- PENSEZ SERVICE!

The worst thing that can happen to any community is for it to have a greater percentage of her population with the "what is in it ?" mentality. It is simply pathetic. There is nothing that hinders development and innovation as much as defining everything in monetary terms. There was a picture of a public health care facility in my state that was posted on Facebook, I hurriedly scrolled so I would not see that kind of eyesore. I saw another post from a francophone medical friend and a doctor was commenting on how frustrated he because of the inadequate facilities he has to work with. I do not know about the situation in that country but I know that in my own country Nigeria, our health care and other public essential facilities have no business with failing infrastructure. The main problem is people in power who have no business in leadership. They do not have and have never had the interest of anybody apart from their miserable selves at heart. Only those who think service can move any nation forward. So long as one is there to serve, even insufficient resources begin to achieve great strides. We all know how stretch our finances when we encounter hard times so nobody with the the mind to serve will fail; there will always be a way. The saddest part is when we have people who used to advocate for social justice in the corridors of power and they suddenly forget all the desire to make a difference.This goes to show that they were frauds because if they were sincere and the system is stifling them, they should quit. That is the only way to prove their sincerity and save their integrity. Until we start thinking service, our development will remain stagnated. If you do not start thinking of serving those you come in contact with now, you will not serve when you are given a larger platform. Service is an attitude, it is not a show.

La pire chose qui puisse arriver à une communauté est qu'elle ait un pourcentage plus élevé de sa population avec la mentalité de «ce qui s'y trouve?». C'est tout simplement pathétique. Il n'y a rien qui empêche le développement et l'innovation autant que de définir tout en termes monétaires. Il y avait une image d'un établissement de soins de santé publique dans mon état qui a été posté sur Facebook, je me suis défilé à la hâte, de sorte que je ne verrais pas ce type d'horreur. J'ai vu un autre poste d'un ami médical francophone et un médecin a commenté combien il était frustré en raison des installations inadéquates avec lesquelles il devait travailler. Je ne connais pas la situation dans ce pays, mais je sais que dans mon propre pays, le Nigéria, nos soins de santé et d'autres installations essentielles publiques n'ont aucun rapport avec l'infrastructure en panne. Le principal problème sont les personnes au pouvoir qui n'ont rien avoir avec le leadership. Ils n'ont pas et n'ont jamais eu l'intérêt de quiconque en dehors de leur soi misérable. Seuls ceux qui pensent service, peut faire avancer les pays. Tant que l'on est là pour servir, même les ressources insuffisantes commencent à faire de grands progrès. Nous savons tous comment étirer nos finances lorsque nous rencontrons des moments difficiles donc personne avec l'esprit pour servir n'échoue; il trouvera toujours un moyen. La partie la plus triste c'est que nous avons des gens qui défendaient la justice sociale qui se trouvent dans les couloirs du pouvoir et qu'ils oublient soudainement tout le désir de faire une différence. Cela montre que ce sont des fraudes car si elles étaient sincères et ils remarquent que le système les étouffe, devraient quitter. C'est le seul moyen de prouver leur sincérité et de sauver leur intégrité. Jusqu'à ce que nous commençons à penser au service, notre développement restera stagné. Si vous ne commencez pas à rechercher comment servir ceux avec lesquels vous êtes en contact maintenant, vous ne serez pas en mesure de le faire quand on vous offrirait une plus grande plate-forme. Le service est une attitude, ce n'est pas un spectacle.

No comments:

Post a Comment