Google+ Followers

Thursday, 25 May 2017

HAPPY AFRICA DAY- WHICH WAY NGOs? - HEUREUX JOURNEE D'AFRIQUE - QUELLE DIRECTION LES ONG?

Et si elles contribuaient à perpétuer la pauvreté ?
La question peut paraître bien étrange quand on sait les efforts fait pour justement lutter contre la pauvreté. Mais plus de 30 années après leur immixtion sur la scène publique force est de constater que leurs efforts ont peu porté, sur le champ de l'économie du moins.
En dynamitant l'influence de l'Etat, ils ont souvent créé un vide qu'elles ne peuvent pas remplir. En encourageant uniquement les petits efforts elles ont fini par tuer le rêve et les aspirations. La politique des petits projets qu'elles encouragent mais ne garantit aucun lendemain.
Ces organisations contribueraient finalement à perpétuer la pauvreté. En réalité s'il n y a plus de pauvreté, elles perdraient leur fonds de commerce pour lever de fonds.... Elles donc tout intérêt à voir le système se perpetuer.... - Lansana Gagny Sakho

 Les agences d'aide au développement, l'UN, et ONG, ne sont pas efficaces pour l'éradication de la pauvreté, bien au contraire, et je pense même que ça ne devrait pas être leur rôle.
Ils sont efficaces sur des verticaux comme le souligne Mbaye Sylla Khouma: épidémies, crises alimentaires, crises sanitaires, etc
Sur des programmes horizontaux de développement c'est à nos états de prendre leurs responsabilités et d'en finir avec le full assisting. Pour sortir les populations des cercles vicieux des urgences de survie, il est nécessaire d'avoir un processus complet de développement et pour l'instant à l'exception de quelque pays, c'est loin d'être le cas dans la majorité de nos pays.

En cette #Africaday il est plus qu'urgent d'en finir avec le concept de full assisting nous ne pouvons pas continuer à être comme des mendiant, il nous faut notre indépendance économique et ça personne ne nous la donnera, la solution sera endogène sinon nous resterons dans les méandres des ténèbres du non développement. - Cecile Thiakane
Photo Source: FB/The Foundation for African Development
What if they helped to perpetuate poverty?
The question may seem very strange when one knows the efforts made to precisely fight against poverty. But more than 30 years after their involvement in the public arena, it is clear that their efforts have been limited, at least in the field of the economy.
By invigorating the influence of the state, they have often created a void that they cannot fulfill. By encouraging only small efforts they ended up killing the dream and the aspirations. The policy of the small projects that they encourage but does not guarantee any tomorrow.
These organizations would ultimately contribute to the perpetuation of poverty. In reality if there is no more poverty, they would lose their business to raise funds .... So they are all interested in seeing the system continue ... Lansana Gagny Sakho

Development agencies, the UN, and NGOs are not effective in eradicating poverty, quite the contrary, and I do not think it should be their role.
They are effective on vertical as Mbaye Sylla Khouma stresses: epidemics, food crises, health crises, etc.
On horizontal programs of development it is up to our states to take their responsibilities and to put an end to full assistance. To get people out of the vicious circles of survival emergencies, it is necessary to have a complete process of development and for now with the exception of some countries, this is far from being the case in the majority of our country.
In this #Africaday it is more than urgent to finish with the concept of full assisting we cannot continue being like beggars, we need our economic independence and that no one will give it to us, the solution will be endogenous if not we will remain in the meanders of  the darkness of non-development. - Cecile Thiakane

No comments:

Post a Comment