Google+ Followers

Tuesday, 28 February 2017

THE PAST: NOT AN ALIBI - LE PASSE: PAS UN ALIBI

You cannot drive by looking at the rear view mirror permanently. We cannot continue to cling to the prejudices of a troubled retrograde past of the hoe and daba of the continent and hope to reach our full potential.
The past must provide us with lessons to move forward but not be an alibi to find excuses or culprits. - Lansana Gagny Sakho
It is a pity that we Africans have mostly decided to continue looking at the rear view mirror and living in the past of slavery and colonialism. No one can speak lightly on the enormous scars left by these unfortunate events but are we going to allow them act as spanners in our wheels of progress? Should these scares not propel our inner strength and drive us to prove that we are not pushovers? Why do we still allow ourselves to be controlled by the profiling perpetuated by others to keep us from moving forward? Until you behave otherwise you will continue to be perceived by the opinion of others. A lot of us just fit into perceived profiles and corroborate the opinion of others. Someone said we should never live in the past but we should rather learn from the past. Until Africans begin to live this principle, we will not take the initiative of innovation, progress and development in this continent. Even in our development of structure and systems, we would still be looking for helpers, not partners.


On ne peut conduire en regardant en permanence le rétroviseur. Nous ne pouvons pas continuer à nous accrocher aux préjugés d'un passé trouble, rétrograde, de la houe et daba du continent et avoir l'espoir d'arriver à notre plein potentiel.

Le passé doit nous fournir des leçons pour faire avancer mais pas être un alibi pour trouver des excuses ou des coupables. - Lansana Gagny Sakho
C'est dommage que nous, les Africains, nous avons surtout décidé de continuer à regarder le rétroviseur et à vivre dans le passé de l'esclavage et du colonialisme. Personne ne peut parler à la légère sur les énormes cicatrices laissées par ces événements malheureux, mais allons-nous les laisser agir en tant que des clés à molette dans nos roues de progrès? Ces peurs ne devraient-elles pas propulser notre force intérieure et nous pousser à prouver que nous ne sommes pas des poules mouillées? Pourquoi nous permettons-nous encore d'être contrôlés par le profil perpétué par d'autres pour nous empêcher d'avancer? Jusqu'à ce que vous vous comportiez autrement, vous continuerez à être perçu par l'opinion des autres. Beaucoup d'entre nous s'insèrent simplement dans les profils perçus et corroborent l'opinion des autres. Quelqu'un a dit que nous ne devrions jamais vivre dans le passé, mais nous devrions plutôt apprendre du passé. Jusqu'à ce que les Africains commencent à vivre ce principe, nous ne prendrons pas l'initiative de l'innovation, du progrès et du développement sur ce continent. Même dans notre développement de la structure et des systèmes, nous serions toujours à la recherche d'aides, pas de partenaires.

No comments:

Post a Comment