Google+ Followers

Monday, 30 May 2016

Saturday, 28 May 2016

Friday, 27 May 2016

MentorAfrica: PROFESSIONAL OR POLITICIAN? - PROFESSIONNEL OU POL...

MentorAfrica: PROFESSIONAL OR POLITICIAN? - PROFESSIONNEL OU POL...: I watched an interview this morning which is not usual with me because I am weary of all talk and no progress especially when views expresse...

PROFESSIONAL OR POLITICIAN? - PROFESSIONNEL OU POLITICIEN?

I watched an interview this morning which is not usual with me because I am weary of all talk and no progress especially when views expressed most times are very partisan. I was captured by the conversation with the Governor of Akwa Ibom State, Nigeria and my hope for this nation was once again renewed not because of what he was saying although that was wonderful but because of the heart that I felt it was coming from. He knew what he was saying and communicated it well but most importantly he showed that he understood the needs of the people and how to meet those needs when the occasion presented itself. He made mention of the enormous challenges of lack of institutions and structures but he did not dwell on them at all. He concentrated on how he would handle the issues. He kept making reference to " a professional in politics as opposed to the politician in politics" For me this is the difference between a leader and a politician, The former seeks to empower people and make life better while the latter only looks for ways of getting re-elected and continue in his/her political career. Politicians think of us only if it will help them remain in office while a leader thinks of us because he/she wants to better our lives and also leave a legacy. Whether this Governor will walk his talk is left to history; for now he seems to be on that right path. What are you up to? Are you looking to make money and a name for yourself or you are working to make life better for those around you and leave a legacy for others to follow? Enjoy your day!


Je regardais une interview ce matin, ce qui n'est pas d'habitude avec moi parce que je suis las de tous les discours et sans aucun progrès particulier et même le fait que les vues exprimées la plupart du temps sont très partisane. J'ai été capturé par la conversation avec le gouverneur d'Etat d'Akwa Ibom, Nigeria et mon espoir pour cette nation a été une nouvelle fois renouvelé non pas à cause de ce qu'il a dit, bien que ce fut merveilleux, mais à cause du cœur d'où je sentais venir les paroles. Il était sûr de ce qu'il disait et il l'a bien communiqué mais le plus important, c'est qu'il a montré qu'il comprenait les besoins de la population et la façon de répondre à ces besoins quand l'occasion se présentait. Il a fait mention des énormes défis du manque d'institutions et de structures, mais il n'a pas du tout y perdu du temps. Il se concentra sur la façon dont il traiterait les problemes. Il a continué à faire référence à «un professionnel dans la politique, par opposition à l'homme politique dans la politique« Pour moi, c'est la différence entre un leader et un homme politique, La première vise à habiliter les gens et à améliorer la vie alors que ce dernier ne cherche que des moyens d'obtenir une re-élection et continuer dans son / sa carrière politique. Les politiciens ne pensent de nous que si cela va les aider à rester au service lorsqu'un leader pense de nous parce qu'il / elle veut améliorer nos vies et aussi laisser un héritage. Que ce Gouverneur passera de la parole est laissé à l'histoire; pour l'instant il semble être sur ce chemin droit. Qu'est-ce que tu fais? Est-ce que vous cherchez à faire de l'argent et un nom pour vous-même ou vous travaillez pour rendre la vie meilleure pour ceux autour de vous et laisser un héritage aux autres à suivre ? Profitez de votre journée!

Wednesday, 25 May 2016

MentorAfrica: HAPPY AFRICA DAY! - HEUREUX JOURNEE DE L'AFRIQUE !...

MentorAfrica: HAPPY AFRICA DAY! - HEUREUX JOURNEE DE L'AFRIQUE !...: I was at a branch of the United Bank for Africa this morning and I was pleasantly surprised to see all the staff gorgeously dressed in thei...

HAPPY AFRICA DAY! - HEUREUX JOURNEE DE L'AFRIQUE !


I was at a branch of the United Bank for Africa this morning and I was pleasantly surprised to see all the staff gorgeously dressed in their ceremonial cultural attire accompanied by background cultural music. When in got to my turn i asked the guy attending to me what the occasion was and he said the were celebrating Africa Day. This brought a huge smile to my face and I noticed that as people entered the bank their eyes popped. I wish to join them, Ignite Africa Facebook page (from where I got all these beautiful pictures) and as many as are proud to be Africans in celebrating AFRICA DAY. I especially rejoice with my constituents (the Youths) because they are our hope for a developed continent. Arise and shine youths of Africa, do not allow anyone to intimidate you. HAPPY AFRICA DAY!



J'étais à une succursale de United Bank for Africa, ce matin, et je fus agréablement surpris de voir tout le personnel magnifiquement vêtu de leur costume de cérémonie culturelle accompagnée d'une musique de fond culturel. Arrivée à mon tour j'ai demande au gars qui m'assistait  ce qu'était l'occasion  et il a dit qu'ils célébraient la Journée Africaine. Ceci a provoqué un énorme sourire sur mon visage et j'ai remarqué que les yeux des gens qui entraient dans la banque s'allumaient. Je tiens à me joindre à eux, à Ignite Africa Facebook page (d'où j'ai tiré toutes ces belles images) et le plus grand nombre qui sont fiers d'être Africains pour célébrer JOURNEE DE L'AFRIQUE. Je me réjouis en particulier avec mes électeurs (les jeunes), car ils sont notre espoir pour un continent développé. Lèvez-vous et brillez les jeunes de l'Afrique, ne permettent pas à quiconque de vous intimider. HEUREUX JOURNEE DE L'AFRIQUE !

Friday, 20 May 2016

MentorAfrica: RELAY RACE OR HUNDRED METER DASH - UNE COURSE DE R...

MentorAfrica: RELAY RACE OR HUNDRED METER DASH - UNE COURSE DE R...: For the past eleven years, the West African Health Organisation (WAHO) has organised a youth internship program (YPIP) where youth medica...

RELAY RACE OR HUNDRED METER DASH - UNE COURSE DE RELAIS OU UNE COURSE BRUSQUE DE CENT METERS

For the past eleven years, the West African Health Organisation (WAHO) has organised a youth internship program (YPIP) where youth medical professionals are given opportunities to work with mentors in health organisations across the West African sub-region to gain international experience in order to boost health care in the sub-region. I have had the opportunity to work with these mentors to help prepare them for the mentoring process and it has been a rare privilege. We just finished this year's workshop at the WAHO headquarters at Bobo- Dioullasso in Burkina Faso. It was a time of quality interactions and one thing we looked at is the role of the mentor as a trans-generational baton holder. The next generation would have an easier experience and move faster if they had mentors that could help them receive the baton and continue from where others stopped and further improve the process and institutions. What we discovered however is that in Africa most people are not doing a relay race, they are doing a hundred meter dash. In this case, the next generation has to start all over learning from their own mistakes which could have been avoided if there was mentoring. This is a point I would like us to ponder; are you running a relay race or you are doing a hundred meter dash? Will your life experience make it easier for the ones coming behind because you have made it your duty to mentor and help them along the way? This perspective will change the way you relate as you do your job. Give this a thought and enjoy your day!
Mentors interacting with their mentees during the workshop.
Pour les onze dernières années, l'Organisation Ouest Africaine de Santé (OOAS) organisait un programme de stages pour les jeunes (PSJP) où les jeunes professionnels médicaux ont la possibilité de travailler avec des mentors dans les organisations de santé à travers la sous-région Ouest-Africaine afin d'acquérir une expérience internationale dans le but de renforcer les soins de santé dans la sous-région. J'ai eu l'occasion de travailler avec ces mentors pour aider à les préparer pour le processus de mentorat et je le considère un privilège rare. Nous venons de terminer l'atelier de cette année au siège de l'OOAS à Bobo- Dioullasso au Burkina Faso. Il fut un temps des interactions de qualité et une chose que nous avons examiné est le rôle du mentor en tant que détenteur de bâton trans-générationnelle. La prochaine génération aurait une expérience plus facile et irait plus vite si elles avaient des mentors qui pourraient les aider à recevoir le relais et continuer de là où d'autres ont cessé et d'améliorer encore davantage le processus et les institutions. Ce que nous avons découvert est cependant qu'en Afrique la plupart des gens ne font pas une course de relais, ils sont en train de faire une course brusque de cent mètres. Dans ce cas, la prochaine génération doit recommencer completement l'apprentissage à travers leurs propres erreurs qui auraient pu être évitées s'il y avait le mentorat. Ceci est un point sur lequel je voudrais que nous réfléchissions; exécutez-vous une course de relais ou vous faites une course brusque de cent mètres? Est-ce que votre expérience rend la vie plus facile pour ceux qui viennent derrière parce que vous avez fait votre devoir d'encadrer et de les aider sur le chemin? Cette perspective va changer la façon dont vous entretennez des rapports et comment vous faites votre travail. Donnez un moment a cette pensée et profiter de votre journée!


Monday, 2 May 2016

MentorAfrica: CONSTITUENCY PROJECTS? - LES PROJETS DE CIRCONSCRI...

MentorAfrica: CONSTITUENCY PROJECTS? - LES PROJETS DE CIRCONSCRI...: There are some terms that I hear these days that are quite surprising to me because I thought that they were just a part of political parlan...

CONSTITUENCY PROJECTS? - LES PROJETS DE CIRCONSCRIPTION?

There are some terms that I hear these days that are quite surprising to me because I thought that they were just a part of political parlance but had no real relevance. Due to my present place of abode, I have in the past two years seen in a way that I previously only imagined how a great percentage of Nigerians really suffer. The sad thing is I have also realised just how little effort is needed to meet their basic needs. It is not rocket science, all that is needed is a heart that is connected to the people. Unfortunately, due to their state of ignorance and financial hardship, they trade their "birthright for a pot of pottage" during the elections. The politicians know this and they relish in it; the longer the people stay in this state, the better it is for their political foolishness.Years ago, one of the judges at an award event Joseph's Place, Nigeria organised, said until we get to the grassroot, we have not done anything. I am living the reality of that situation now, these are people who have been almost completely marginalised. If this new song of "consistency projects" is something of any importance, I believe the situation would be different for these people in the suburbs. They are a forgotten people bringing up a generation that has no hope whatsoever except as recruits for political thuggery and abandoned single mothers. The closest to this concept that I can remember is a lady legislator who used to distribute school materials to her constituents when the school year was about to begin. We have abandoned projects littered all over the place by successive governments, constituency projects are a figment of the imagination of those supposed to carry them out. I rest my case with apologies to those who have completed invisible constituency projects. Thanks to my readers for allowing me to digress a bit. Enjoy your week!
Il y a quelques termes que j'entends ces jours-ci qui sont tout à fait surprenant pour moi parce que je pensais qu'ils étaient juste une partie du langage politique mais n'avait aucune signification réelle. En raison de mon lieu actuel de résidence, j'ai dans les deux dernières années, vu d'une manière que je n'avait jamais imaginé comment un grand pourcentage de Nigérians souffrent vraiment. Le plus triste c'est que j'ai rendu compte du peu d'effort  nécessaire pour répondre à leurs besoins de base. C'est pas sorcier, tout ce qui est nécessaire est un cœur qui est connecté au peuple. Malheureusement, en raison de leur état d'ignorance et de difficultés financières, ils font le commerce de leur "droit d'aînesse pour un pot de lentilles" pendant les élections. Les politiciens le savent et ils en savourent; plus les gens restent dans cet état, le mieux cela serait pour leurs folie politique. Il ya quelques années, l'un des juges lors d'un événement de remise des prix que Joseph's Place, Nigeria a organisé, a dit que jusqu'à ce que nous arrivons à la population rurale, nous n'avons rien fait. Je vis la réalité de cette situation maintenant, ce sont des gens qui ont été presque complètement marginalisés. Si cette nouvelle chanson de «projets de circonscription" est quelque chose d'aucune importance, je crois que la situation serait différente pour ces personnes dans les banlieues. Ils sont un peuple oublié apportant une génération qui n'a aucun espoir sauf de devenir des recrues pour le banditisme politique et les mères célibataires abandonnées. Le plus proche de ce concept qui me viens à l'esprit est une législatrice qui avait l'habitude de distribuer des matériels scolaires à ses électeurs au commencement de l'année scolaire. Nous avons abandonné les projets jonchées partout par les gouvernements successifs, les projets de circonscription sont le fruit de l'imagination de ceux qui sont censés les mener à bien. Je reste mon cas avec mes excuses à ceux qui ont réalisé des projets de circonscription invisibles. Merci à mes lecteurs pour m'avoir permis d'ouvrir une parenthèse un peu. Profitez de votre semaine!