Google+ Followers

Wednesday, 30 July 2014

MentorAfrica: YOU ARE AN ANSWER - VOUS ETES UNE REPONSE

MentorAfrica: YOU ARE AN ANSWER - VOUS ETES UNE REPONSE: Life is complex or complicated as some would say, the more we know the more confusing life becomes. It seems that one solution brings anoth...

YOU ARE AN ANSWER - VOUS ETES UNE REPONSE

Life is complex or complicated as some would say, the more we know the more confusing life becomes. It seems that one solution brings another challenge, just when the world is applauding an invention and or a solution; something else raises its head. This is not exclusive to any region of the world, challenges might be different but there is always some problem that needs some solution. In this ever changing environment, you can accept the responsibility of becoming part of the solution or one that adds to the complication. WE ARE ALL ANSWERS but we cannot operate in that dimension until we realize this fact. Unfortunately, most people assume they have nothing to contribute and that they are sitting on the fence which is not true, no one can be neutral. The earlier you realize that you can be a solution in some way the better it is for you because trying to stay on the fence is a sure way of contributing to the problem. A lot of people look at a situation and say there is nothing they can do, but I believe if we look closely enough, there must be a way in which we can bring a solution. You can look at the sanitary conditions your environment, identify someone who has more authority than you if you are not in a position to address the situation and start a discussion; you cannot underestimate the power of such little steps.
Photo Source: Facebook


La vie est complexe ou compliqué comme diraient certains, plus nous savons de la vie, plus nous devenons confuse. Il semble qu'une solution apporte un autre défi, juste au moment où le monde applaudit une invention et ou une solution; autre chose soulève sa tête. Ce n'est pas exclusive à une région du monde, les défis peuvent être différents, mais il ya toujours un problème qui a besoin d'une solution. Dans cet environnement en constante évolution, vous pouvez accepter la responsabilité de faire partie de la solution ou celle qui ajoute à la complication. NOUS SOMMES TOUS DES RÉPONSES mais nous ne pouvons pas opérer dans cette dimension que nous nous rendons compte de ce fait. Malheureusement, la plupart des gens supposent qu'ils n'ont rien à apporter et qu'ils sont assis sur la clôture et cela n'est pas vrai, personne ne peut être neutre. Le plus tôt que vous vous rendiez compte que vous pouvez être une solution en quelque sorte le mieux c'est pour vous, car en essayant de rester sur la clôture est un moyen sûr de contribuer au problème. Beaucoup de gens regardent la situation et dire qu'il n'y a rien qu'ils puissent faire, mais je crois que si l'on regarde d'assez près, il doit y avoir un moyen par lequel nous pouvons apporter une solution. Vous pouvez consulter les conditions sanitaires de votre environnement, identifier quelqu'un qui a plus d'autorité si vous n'êtes pas en mesure de remédier à la situation et démarrer une discussion; vous ne pouvez pas sous-estimer la puissance de ces petits pas.

Tuesday, 29 July 2014

MentorAfrica: DO YOU HAVE A VOICE? - EST-CE VOUS AVEZ UNE VOIX?

MentorAfrica: DO YOU HAVE A VOICE? - EST-CE VOUS AVEZ UNE VOIX?: The courage to undertake what we believe is our purpose in Life could be what is stopping us from even thinking about taking the first step...

MentorAfrica: DO YOU HAVE A VOICE? - EST-CE VOUS AVEZ UNE VOIX?

MentorAfrica: DO YOU HAVE A VOICE? - EST-CE VOUS AVEZ UNE VOIX?: The courage to undertake what we believe is our purpose in Life could be what is stopping us from even thinking about taking the first step...

DO YOU HAVE A VOICE? - EST-CE VOUS AVEZ UNE VOIX?

The courage to undertake what we believe is our purpose in Life could be what is stopping us from even thinking about taking the first step. People who are in this position often have a load of excuses why they do not believe they have purpose in life. There are people who do not want to hear anything about dreams, vision and purpose, the more they hear such things, the more discouraged they become. Why is this? For most people, especially in Africa, what is in the front burner is basic survival; any talk about vision is either foreign to them or can be very annoying. Understandably so, but is ignoring the matter a solution to the problem? Are we going to sit down and watch the world go by and do nothing out of anger? Is killing each other while our human and natural resources are being plundered the way forward? When you allow the person filling your cup to continue pouring and spilling liquid all over you, it cannot be blamed on the person filling the cup. If the one who needs the liquid and who is holding the cup does not say it is enough then it is definitely their fault. Until you find your place and keep moving in the direction of impact, you will continue to be voiceless. People who don’t know what their contributions are and are not making any attempt make an impact, will continue to live by the principles and regulations put in place by those who have found their purpose, who are pursuing it and therefore have a “loud voice” You can stifle your voice by giving up and taking whatever is dealt to you or you can decide to pursue your dreams and make your voice heard and accepted.

Le courage d'entreprendre ce que nous croyons est notre but dans la vie pourrait être ce qui nous empêche de même penser à faire le premier pas. Les gens qui sont dans cette position ont souvent une tonne d'excuses pour expliquer pourquoi ils ne croient pas qu'ils ont un but dans la vie. Il ya des gens qui ne veulent pas entendre ces discours de rêves, de vision et de but, plus ils les entendent, plus ils deviennent découragés. Pourquoi est-ce? Pour la plupart des gens, en particulier en Afrique, ce qui est d'importance primordiale la survie de base; toute discussion sur la vision est soit étrangère pour eux ou peut-être très ennuyeux. C'est compréhensible, mais est-ce la solution à ce problème c'est  ignorer la question ? Allons-nous nous asseoir et regarder le monde passe et ne rien faire a cause de la colère? Est-ce nous nous tuer tandis que notre ressources humaines et naturelles sont pillées est la voie à suivre? Lorsque vous permettez à la personne qui remplit votre tasse de continuer à verser et renverser de liquide sur vous, vous ne pouvez pas blâmer la personne qui remplit la tasse. Si celui qui a besoin du liquide et qui tient la tasse ne dit pas qu'il suffit alors il est certainement de leur faute. Jusqu'à ce que vous trouver votre place et continuer à avancer dans la direction de l'impact, vous continuerez à être sans voix. Les gens qui ne savent pas ce que sont leurs contributions et ne font aucune tentative pour avoir un impact, continueront à vivre selon les principes et règlements mis en place par ceux qui ont trouvé leur but, qui le poursuivent et qui ont maintenant une "forte voix " Vous pouvez étouffer votre voix si vous abandonnez et vous acceptez tout ce qu'on jette sur vous ou vous pouvez décider de poursuivre vos rêves et faire entendre votre voix, une voix honorée.

Saturday, 26 July 2014

MentorAfrica: THE TRANS-GENERATIONAL PERSPECTIVE - LA PERSPECTIV...

MentorAfrica: THE TRANS-GENERATIONAL PERSPECTIVE - LA PERSPECTIV...: Working with West Africa Health Organization (WAHO) in the last two years to prepare mentors for their Youth Professionals Internship Progr...

THE TRANS-GENERATIONAL PERSPECTIVE - LA PERSPECTIVE TRANS-GENERATIONNELLE


Working with West Africa Health Organization (WAHO) in the last two years to prepare mentors for their Youth Professionals Internship Program (YPIP) has been very rewarding and challenging. This is a program designed to help young medical professionals to acquire knowledge in countries foreign to them and help them to integrate across the West African sub-region. What we need urgently in Africa are mentoring programs that will help the youths understand what needs to be done for us to progress. This needs to be done before they get into positions where they would be required to make decisions that will move the continent forward. A lot of the older generation is too busy trying to survive or acquire wealth that they leave the younger generation to stumble along the path of life making the same mistakes they made or most times even worse. Africans must realize that life is trans-generational and until we see from that perspective, development will be very slow since every generation will have to go back to the starting block and begin again. Mentoring is something we have neglected for so long and now we are crying about the kind of future we will leave for our children and grandchildren. From the kind of unrest we are experiencing right now in Africa, it is as if the hand of the clock has been turned back to those pre-independence times; militancy and unhealthy rivalry. People talk about youth unemployment yet, these same youths will refuse to take up family trades that can keep them busy until they can get a job or they can even scale the business with new skills and training. Working as an apprentice for your parent during holidays is looked down upon; what most of us need to take off in life is around us and until we allow ourselves to be mentored, we might never discover it.

Travailler avec l'Organisation de la Santé Afrique de l'Ouest (OOAS) dans les deux dernières années à préparer des mentors pour le programme de stage Programme de Stage des Jeunes Professionnels (PSJP) a été très enrichissante et stimulante. Il s'agit d'un programme conçu pour aider les jeunes professionnels de la santé d'acquérir des connaissances dans les pays étrangers et les aider à s'intégrer dans la sous-région Ouest-Africaine. Ce que nous devons de toute urgence en Afrique sont des programmes de mentorat qui aideront les jeunes à comprendre ce que nous devons faire pour les permettre nous de progresser. Il le faut avant qu'ils accèdent à des postes où ils auront la capacité de prendre des décisions qui feront avancer le continent. Un grand nombre de la génération plus âgée est trop occupé à essayer de survivre ou s'enrichir qu'ils laissent la jeune génération de trébucher sur le chemin de la vie et de faire les mêmes erreurs qu'ils ont faites ou la plupart du temps encore pires. Les Africains doivent se rendre compte que la vie est trans-générationnelle et jusqu'à ce que nous voyons cette perspective, le développement sera très lent car chaque génération aura à revenir sur le bloc de départ et recommencer. Le mentorat est quelque chose que nous avons négligé pendant si longtemps et maintenant nous pleurons sur le genre d'avenir que nous allons laisser à nos enfants et petits-enfants. Voyant la nature des problèmes que nous vivons en ce moment en Afrique, c'est comme si la main de l'horloge a été tourné en arrière à ces temps d'avant l'indépendance; le militantisme et la rivalité malsaine. Nous parlons du chômage des jeunes mais, ces mêmes jeunes refusent de prendre les métiers de la famille qui peuvent les soutenir jusqu'à ce qu'ils puissent trouver un emploi ou qu'ils peuvent même le développer avec les nouvelles competences et formation. Travailler comme apprenti pour votre parent pendant les vacances est méprisé; ce que la plupart d'entre nous ont besoin de décoller dans la vie nous entoure et jusqu'à ce que  nous nous permettons d'être encadrés, nous ne pourrions peut-être jamais faire cette découverte.

Friday, 25 July 2014

MentorAfrica: RELENTLESS - IMPLACABLE

MentorAfrica: RELENTLESS - IMPLACABLE: Making a difference does not necessarily mean doing something massive, little contributions here and there can help improve any situation. ...

RELENTLESS - IMPLACABLE

Making a difference does not necessarily mean doing something massive, little contributions here and there can help improve any situation. Waiting for the ability to do something extraordinary before we start making an impact is not only a waste of time and opportunity, it may lead us in directions that will distract us from the difference we can make. Try to just be the little spark in that dark alley and you will be surprised how many lives you can save or how many you can help improve. Start from where you are by putting one foot in front of the other and you will be shocked at how doors to greater heights will open to you. Nobody says it will be easy especially in our societies where change is generally resisted but just do something that is within your power to help others live a better quality of life. Most times that you step out to do something you believe will help others, you will not regret your decision except your motive for doing it was originally skewed. 


Faire la différence ne signifie pas nécessairement faire quelque chose de massif, les petites contributions ici et là peuvent aider à améliorer une situation. Attendre la capacité de faire quelque chose d'extraordinaire avant de commencer à avoir un impact n'est pas seulement un gaspillage de temps et d'opportunités, il peut nous conduire dans des directions qui nous distraient de la différence que nous pouvons faire. Essayez d'être simplement la petite étincelle dans cette ruelle sombre et vous serez surpris du nombre de vies que vous pouvez sauver ou combien vous pouvez aider à avoir une meilleure vie. Commencez par où vous êtes en mettant un pied devant l'autre et vous serez choqués par la façon dont les portes à de plus hauts sommets s'ouvriront à vous. Personne ne dit que ce sera facile, surtout dans nos sociétés où le changement est généralement résisté mais faire tout simplement quelque chose qui est en votre pouvoir pour aider les autres à vivre une meilleure qualité de vie. La plupart du temps quand vous sortez pour faire quelque chose que vous croyez aidera les autres, vous ne regretterez pas votre décision, sauf si votre motif des le debout était  faussé.

Thursday, 24 July 2014

MentorAfrica: PAY ATTENTION! - FAITES ATTENTION!

MentorAfrica: PAY ATTENTION! - FAITES ATTENTION!: Understanding what it takes to make an important decision is key to our everyday lives if we want to do anything worthwhile with our lives. ...

PAY ATTENTION! - FAITES ATTENTION!

Understanding what it takes to make an important decision is key to our everyday lives if we want to do anything worthwhile with our lives. A lot of people make decisions without thinking through the consequences of that decision; those who even care to think do not bother to get adequate information on the issue. It is mind boggling how people just make decisions that will affect, not only them, but those around them and probably the community in which they live, with levity. They make decisions that work negatively around them only to blame avoidable circumstances for their foolishness. Leaders of nations and organizations jeopardize the lives of people they are supposed to protect and enrich because they will not make decisions based on facts that will benefit everyone. They will blame it on the economy or security or something that has nothing to do their selfish decisions. Human lives have been wasted on the chess board of inhuman leaders who have taken foolish decisions to prove an egotistic point. Since we are all responsible for things that happen in our immediate communities, let us pay more attention to our decision making process so that our contributions will make life easier for people rather than terrorize everybody around us.

Comprendre ce qu'il faut pour prendre une décision importante est la clé pour notre vie quotidienne si nous voulons faire quelque chose qui vaille la peine de vivre. Beaucoup de gens prennent des décisions sans réfléchir aux conséquences de cette décision; ceux qui se soucient même de penser ne prennent pas la peine d'obtenir des informations adéquates sur le problème. Il est étonnant de voir comment les gens prennent des décisions qui les affecteront seulement, mais aussi ceux qui les entourent et probablement la communauté dans laquelle ils vivent, avec une légèreté. Ils prennent des décisions qui ont des conséquences négative autour d'eux et puis ils faire des reproches aux circonstances évitables pour leur folie. Les dirigeants des nations et des organisations mettent en péril la vie des personnes qu'ils sont censés protéger et enrichir parce qu'ils ne prendront pas de décisions basées sur des faits qui profiteront à tous. Ils vont le reprocher à l'économie ou à la sécurité ou quelque chose qui n'a rien à faire avec leurs décisions égoïstes. Des vies humaines ont été gâchées sur l'échiquier de dirigeants inhumains qui ont pris des décisions stupides pour prouver un point égoïste. Puisque nous sommes tous responsables pour ce qui se passent dans nos communautés immédiates, accordons plus d'attention à notre façon de prendre des décisions afin que nos contributions rendent la vie plus facile aux gens plutôt que de terroriser tout le monde qui nous entoure.

Friday, 18 July 2014

MentorAfrica: STREAMS OF INCOME 3 - LES SOURCES DE REVENUES 3

MentorAfrica: STREAMS OF INCOME 3 - LES SOURCES DE REVENUES 3: Not everyone has more than one distinct talent but almost everybody has a hobby or two.  At times some even spend more time to develop and ...

STREAMS OF INCOME 3 - LES SOURCES DE REVENUES 3

Not everyone has more than one distinct talent but almost everybody has a hobby or two.  At times some even spend more time to develop and enjoy their hobby than they do on their talent and purpose. My question is, do they not recognize this as something they can use as another stream of income? Is that to say that we should turn all we can do to money making machines? The answer of course is no. What I am driving at is the fact that some who are not  making enough income to meet their needs and pursue their dreams, who are complaining and using their hobby as an escape route can turn it into a stream of income. For example, there are some who spend a lot of their time watching football who can use their love for the game to become sports writers, promoters or some things in that area, even if it is in a small scale, to make a little income here and there. The reason we do not think in this direction is the fact that we do not recognize what we love as a possible source of income. There are those who love to cook and they will do it at every opportunity for the fun and satisfaction who do not know they can develop it into a small stream of income. The list goes on and on but until we put on our entrepreneurial hat we will continue to do things which can earn us an income for free and for fun. Look inwards and you will discover that what you need to make your life and that of others around you better  is close to you; you just have not recognized it and given it the needed attention.

Ce n'est pas tout le monde qui a plus d'un talent distinct mais presque tout le monde a un passe-temps ou deux. Parfois certains passent même plus de temps à développer et  à profiter de leur passe-temps qu'ils ne le font avec ​​leur talent et leur rêve. Ma question est, ne reconnaissent-ils pas cela comme quelque chose qu'ils peuvent utiliser comme une autre source de revenu? Est-ce je veut dire que nous devrions transformer tout ce que nous pouvons faire  à la recherche de l'argent? La réponse est évidemment non. Ce que je veux communiquer, c'est que ceux qui ne gagnent pas assez de moyens pour satisfaire leurs besoins et réaliser leurs rêves, qui se plaignent et qui utilisent leur passe-temps comme une évasion hors de la réalité, peut le transformer en un flux de revenu. Par exemple, il ya certains qui passent beaucoup de leur temps à regarder le football qui peuvent utiliser leur amour pour ce sport pour devenir des rédacteurs sportifs, des promoteurs ou quelque chose dans ce domaine, même si c'est dans une petite échelle, pour gagner un peu de revenu ici et là. La raison pour laquelle nous ne pensons pas dans ce sens est le fait que nous ne reconnaissons pas ce que nous aimons comme une source possible de revenus. Il ya ceux qui aiment cuisiner et ils le feront à chaque occasion pour le plaisir et la satisfaction qui ne comprennent pas qu'ils peuvent le développer comme un petit flux de revenu. La liste s'allonge sans arrêt, mais jusqu'à ce que nous mettons notre chapeau entrepreneurial, nous continuerons à faire des choses qui peuvent nous gagner un revenu supplémentaire et simplement pour le plaisir. Regardez vers l'intérieur et vous découvrirez que ce que vous devez faire pour améliorer  votre vie et celle des autres autour de vous est proche de vous; vous ne l'avez pas simplement reconnu ni le donner l'attention nécessaire.

Wednesday, 16 July 2014

MentorAfrica: STREAMS OF INCOME - LES SOURCES DE REVENUES

MentorAfrica: STREAMS OF INCOME - LES SOURCES DE REVENUES: It is quite confusing when we have more than one talent, we have to pursue a vision and the talents are not in the same areas of specializa...

STREAMS OF INCOME 2- LES SOURCES DE REVENUES 2

It is quite confusing when we have more than one talent and we have to pursue a vision that is not in the same area of specialisation as our main talent. Like we said in an earlier post, some people pursue what they are trained to do then they take on another talent as an added stream of income. However, we also have cases where the original field of training becomes the supplementary stream of income because along the line they discover that they are more passionate about one of their other talents. We must realize that just because we do not have formal training in an area it does not mean we should feel incapable of excelling in that area. With passion and the right attitude to hands on learning, we can accomplish far more than we are made to believe we can. For example, thanks to the internet a lot of people are putting their other talents to use and making extra incomes. There are those who have taken on jobs that will allow them free time to give attention to some other sources of income. When we realise there is something more we can do to make our lives more fulfilling, we should go for it. Some will only wish and deprive themselves of earning more or making more impact by saying it is too late to train in another field. They even refuse to try their hands on something they really know they would enjoy and stress themselves out doing what they hate but they are trained to do. Follow your passion but explore other talents you have if you think you can; like they say, we should live full and die empty.

C'est assez déroutant quand nous avons plus d'un talent et nous devons poursuivre une vision qui n'est pas dans le même domaine de spécialisation que notre talent principal. Comme nous l'avons dit dans un post précédent, certaines personnes poursuivent une carrière dont ils ont une formation et ils exercent un autre talent comme un flux supplémentaire de revenus. Cependant, nous avons aussi des cas où le domaine de formation originale devient le flux de revenu supplémentaire car au long de la route, ils découvrent qu'ils sont plus passionnés de l'un de leurs autres talents. Nous devons réaliser que le fait que nous n'avons pas de formation formelle dans un domaine particulier ne vaut dire pas qu'il faut penser que nous sommes incapable d'exceller dans ce domaine. Avec la passion et une bonne attitude envers l'apprentissage pratique, nous pouvons accomplir beaucoup plus que ce qu'on nous fait croire que nous pouvons. Par exemple, grâce à l'Internet beaucoup mettent leurs talents au service des autres affaires et touchent des revenus supplémentaires. Il ya ceux qui ont des emplois qui leur accordent de temps libre pour avoir des autres sources de revenus. Quand on sait qu'il ya quelque chose qu'on peut faire pour rendre la vie plus satisfaisante, on doit saisir l'occasion. Certains désirent seulement et se privent de l'opportunité de gagner plus d'argent ou de faire plus d'impact en disant qu'il est trop tard pour une formation dans un autre domaine. Ils refusent même d'essayer quelque chose qu'ils savent va vraiment leur faire plaisir et se stressent en faisant ce qu'ils détestent, mais qui est dans le domaine de leur formation. Suivez votre passion et explorez d'autres talents que vous avez si vous pensez que vous pouvez; comme on dit, nous devons vivre au maximum et et mourir plein vide.

Tuesday, 15 July 2014

MentorAfrica: SCREAMS OF INCOME - LES SOURCES DE REVENUES

MentorAfrica: SCREAMS OF INCOME - LES SOURCES DE REVENUES: We hear a lot of talk on vision and purpose and how to stay focused until we achieve what it is we were created to accomplish. As I work wi...

SCREAMS OF INCOME - LES SOURCES DE REVENUES

We hear a lot of talk on vision, purpose and how to stay focused until we achieve what it is we were created to accomplish. As I work with people, one of the most asked questions is what one should do when one is passionate about more than one thing or if one is multi-talented. The classic response is that you go for what you are most passionate about but that doesn't really cut it for people who are “really “multi-talented. Some find it really hard to settle for one thing or another; they just go with the flow until they discover what will help them make the most impact. Some switch from one career to another or change jobs every now and then until they find the kind of satisfaction they need. How can we maximize our lives when we are multi-talented? What I have discovered is that such people pursue one main talent as their major source of income and develop others as what we call other streams of income. These other ones are usually more flexible so they can be developed as hobbies that can also act as means of making extra income. What is important is that we have to able to identify what should be our major source of income and what should be our additional source without one adversely affecting the other.

Nous entendons beaucoup de discussions sur la vision, le but et la façon de rester concentré jusqu'à ce que nous accomplissons nos soi-disant mandat dans la vie. Quand je travaille avec des gens, l'une des questions les plus posées est ce qu'il faut faire quand on est passionné par plus d'une chose ou quand on est doué de plus d'un talents. Choisissez celui qui évoque le plus votre passion est notre réponse classique, mais cette réponse n'est pas satissfaisante pour les gens qui ont «vraiment» les talents multiples. Certains trouvent qu'il est vraiment difficile de se contenter d'une chose ou d'une autre; ils vont juste avec le courant jusqu'à ce qu'ils découvrent ce qui les aidera à faire le plus d'impact. Certains passent d'une carrière à l'autre ou changent d'emploi de temps en temps jusqu'à ce qu'ils trouvent le genre de satisfaction dont ils ont besoin. Comment pouvons-nous optimiser nos vies quand nous sommes multi-talentueux? Ce que j'ai découvert est le fait que ces gens poursuivent un talent comme leur principale source de revenus et ils développent d'autres entant que ce que nous appelons les sources de revenus supplémentaires. Ces autres sont généralement plus flexibles afin qu'ils puissent être développées comme des passe-temps qui peuvent représenter également des moyens de faire un revenu supplémentaire. Ce qui est important, c'est que nous devons pouvoir identifier ce qui serait notre principale source de revenu et ce que serait notre source supplémentaire sans permettre à l'un de nuire l'autre.

Saturday, 12 July 2014

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? 4 - OU EST L'ARGENT? 4

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? 4 - OU EST L'ARGENT? 4: I have considered the fact that our attitude towards money can determine what we are willing to do to get it and it is quite scary. The amo...

WHERE IS THE MONEY? 4 - OU EST L'ARGENT? 4

I have considered the fact that our attitude towards money can determine what we are willing to do to get it and it is quite scary. The amount of destruction that the world has suffered due to a selfish love for money is unimaginable. Ironically though, it is with money that we counter the evil that has been committed by this wicked acquisition of money. My point here therefore is that when you ask the question “where is the money?” is it with intention of causing problems or solving problems? There are those whose original intention is to solve problems but who go astray by the twists and turns that they meet in their quest for this money and they switch sides. This matter is very complicated; pointing fingers at those who are trying their best to use their wealth in solving problems is something that we must do with great caution. After all said and done, we rest our case by saying that your pursuit for money should be with view of using it to pursue a vision that helps you make the difference you desire (that is if you have any) in the history of mankind.

J'ai tenu compte du fait que notre attitude envers l'argent peut déterminer ce que nous sommes prêts à faire pour l'obtenir et c'est assez effrayant. La somme de la destruction que le monde a souffert à cause d'un amour égoïste de l'argent est inimaginable. Ce qui est ironique c'est qu'il faut aussi l'argent pour aller a l'encontre du mal qui est commis par cette mauvaise acquisition de l'argent. Mon point ici est donc que, quand vous vous posez la question "où est l'argent?" est-il avec l'intention de causer des problèmes ou de résoudre les problèmes? Il ya ceux dont l'intention primordiale est de résoudre les problèmes, mais qui s'égarent par les rebondissements qu'ils rencontrent dans leur quête de cet argent et changent de côté. Cette question est très complexe; pointer du doigt à ceux qui essaient de faire leur mieux pour employer leur richesse pour résoudre les problèmes est quelque chose que nous devons faire avec beaucoup de prudence. Après tout dit et fait, nous nous reposons notre cas en disant que votre quête de l'argent devrait être en vue de l'utiliser pour poursuivre une vision qui vous aide à faire la différence que vous désirez (si tant est que vous en avez) dans l'histoire de l'humanité.

Friday, 11 July 2014

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? 2 - OU EST L'ARGENT? 2

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? 2 - OU EST L'ARGENT? 2: There is nothing that grabs attention as much as the mention of money. Some say that it makes the world go round or that it is grease that ...

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? 3 - OU EST L'ARGENT? 3

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? 3 - OU EST L'ARGENT? 3: Money matters are always sensitive matters, yet almost all conversations rise and fall on this issue. As I post articles on my blog and oth...

WHERE IS THE MONEY? 3 - OU EST L'ARGENT? 3

Money matters are always sensitive matters, yet almost all conversations rise and fall on this issue. As I post articles on my blog and other platforms or even as I read articles posted by others in various media, I discover that topics that teach us how to make money get the most clicks. If this is the driving force in the world that we live in, it is necessary for us have a proper understanding on how to manage it in such a way that it will be of benefit to all and not a source of sorrow to us and those around us. The problem with constantly asking yourself “where is the money?” in everything you do is that this will always be your attitude because your life is centered on “me, myself and I” However, when your preoccupation is what I can do make life better for others, your perspective on money becomes how it can help you make a difference. In this case, you are looking for a means not an end; for this group, money is not a source of competition but a solution to problems and the development of mankind.  Our major preoccupation with money should not be what more can I acquire but how much more difference can I make. This group will not extort money and hoard amounts they do not even need, for them there is too much to be done that there is no time to scheme and search for ways of defrauding others. The irony of it all is that when we reach this point we discover that life far less complicated and a lot more exciting.  When leaders get it right, the effect will be phenomenal and it won’t be because the money multiplied, it would simply just mean the money was properly channeled.

Les questions d'argent sont toujours des sujets sensibles, de même presque toutes les conversations montent et descendent sur ​​cette question. Quand je poste des articles sur mon blog et d'autres plates-formes ou même quand je lis des articles publiés par d'autres dans des différents médias, je découvre que les sujets qui nous enseignent comment faire de l'argent obtiennent le plus de clics. Si cela est la force qui commande le monde dans lequel nous vivons, il est nécessaire que nous avons une bonne compréhension sur la façon d'en gérer d'une manière qui sera bénéfique pour tous et non une source de tristesse pour nous et ceux autour de nous. Le problème qui se produit quand vous vous poser constamment la question "où est l'argent?" dans tout ce que vous faites, c'est cela sera toujours votre attitude car votre vie est centrée sur «moi, moi-même et moi" Toutefois, lorsque votre préoccupation est ce que je peux faire pour améliorer la vie des autres, votre point de vue sur l'argent est de savoir comment il peut vous aider à faire une différence. Dans ce cas, vous êtes à la recherche d'un moyen et non une fin; pour ce groupe l'argent n'est pas une source de concurrence mais une solution aux problèmes et au développement de l'humanité. Notre préoccupation majeure avec l'argent ne devrait pas être que puis-je acquérir de plus mais combien plus de différence puis-je faire. Pour ce groupe il ne s'agit pas de rechercher comment extorquer l'argent et accumuler des montants dont ils n'ont même pas besoin, pour eux, ils ont trop à faire qu'il n'y a pas de temps pour des intrigues et la recherche des moyens  à escroquer les autres. L'ironie de tout cela est que lorsque nous atteignons ce stade, nous découvrons que la vie est beaucoup moins compliqué et beaucoup plus excitant. Lorsque les dirigeants comprennent bien ce point, l'effet sera phénoménal et cela ne sera pas parce que l'argent va multiplier, il signifierait tout simplement qu'ils ont une bonne comprehension de la place de l'argent et comment le géré.

Thursday, 10 July 2014

WHERE IS THE MONEY? 2 - OU EST L'ARGENT? 2

There is nothing that grabs attention as much as the mention of money. Some say that it makes the world go round or that it is grease that the wheels of life run on. There is no disputing these facts but my question is should it be the controlling factor in our decision making? As I move along in life it is becoming quite distressing what people are doing for money even those who are so-called givers and philanthropists. At what point do we stop asking the question “where is the money?” The situation is even more pathetic in developing countries where projects are laced with financial returns to government officials rather than being based on improving the quality of life of the citizens. This is the attitude that trickles down into every fabric of society and everybody is more concerned by what profit is there for them. We tend to point fingers at others when we are discussing sensitive issues like these but have we ever stopped to investigate our own motives when it comes to answering this question? At what point should the bottom line be greater than financial benefits? Maybe, there is really no such point from what operates everywhere especially outside the boardrooms. I pause…

Il n'y a rien qui attire l'attention autant que la mention de l'argent. Certains disent que cela fait tourner le monde ou que c'est de la graisse sur lesquels les roues de la vie sont exécutés. Je ne conteste ces faits, mais ma question est faut-il être le facteur déterminant dans notre prise de décision? Comme je passe le long de la vie, il devient très pénible la réalisation de ce que les gens font pour l'argent, même les soi-disants donateurs et philanthropes. À quel moment nous arrêtons nous pour poser la question «où est l'argent?" La situation est encore plus pathétique dans les pays en voie de développement où des projets sont lacées avec des rendements financiers pour les représentants du gouvernement plutôt que d'être basé sur l'amélioration de la qualité de vie des citoyens. C'est l'attitude qui dégouline dans tous les tissus de la société et tout le monde est plus préoccupé par le profit qui est là pour eux. Nous avons tendance à pointer du doigt aux autres lorsque nous discutons des questions sensibles comme celles-ci, mais nous n'avons jamais pris le temps pour examiner nos propres motivations quand il s'agit de répondre à cette question? À quel moment  la ligne de fond devrait-elle  être  plus que des avantages financiers? Peut-être, il n'y a vraiment pas de ce point dans ce qui fonctionne partout, surtout à l'extérieur des salles de réunion. Je m'arrête...

Tuesday, 8 July 2014

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? OU EST L'ARGENT?

MentorAfrica: WHERE IS THE MONEY? OU EST L'ARGENT?: What is uppermost in your mind when you talk to people? A lot of people will say the topic of the discussion or something that is related t...

WHERE IS THE MONEY? OU EST L'ARGENT?

What is uppermost in your mind when you talk to people? A lot of people will say the topic of the discussion or something that is related to the discussion. Most people will not admit that it is what to profit from that person or discussion that is uppermost in their mind. Most of life is lived in the dog eat dog arena and it takes extra effort to think of others first. There are many writings, posters about putting others first but the truth of the matter is that a lot of us do not believe this and will always want to see how we can benefit from any situation at the expense of others. In fact when we come across the few who want to put others before themselves; it usually looks like we have just met with aliens. As the world becomes tougher each day, what is uppermost in people’s mind is “how much am I going to make from this? Where is the money” when the answer to these questions is not clear, people are really not interested. Take some time off and be realistic with yourself and take an inventory, ask yourself this question “what is driving my associations and endeavors?” The point is that when all you think about is the money you can make, your vision is so myopic that all you will be able to achieve will just be a fraction of your contributions to humanity.

Qu'est ce qui domine dans votre esprit quand vous parlez aux gens? Beaucoup de gens vont dire le sujet de la discussion ou quelque chose qui est lié à la discussion. La plupart des gens ne veulent pas admettre que c'est comment tirer du profit de cette personne ou d'une discussion qui est le plus élevé dans leur esprit. La plupart de la vie est vécue dans  le domaine ou les loups se mangent entre eux donc il faut un effort supplémentaire pour penser d'abord aux interets des autres. Il existe de nombreux exposés, des affiches et des livres sur comment donner  la première place aux autres, mais la vérité c'est que beaucoup d'entre nous ne la croient pas et nous voudrons toujours voir comment nous pouvons tirer parti de toute situation au détriment des autres. En fait, lorsque nous rencontrons quelques-uns qui veulent passer les autres avant eux-mêmes; il nous ressemble généralement que nous sommes en contacte avec des étrangers extra-terrestres. Alors que le monde devient plus difficile chaque jour, ce qui est le plus élevé dans l'esprit des gens est «combien vais-je faire de tout cela? Où est l'argent " Lorsque la réponse à ces questions n'est pas claire, les gens ne sont pas vraiment intéressés. Prenez un peu de temps libre, soyez réelle avec vous-même et faire un inventaire, posez-vous cette question: «quel est la motivation pour mes associations et mes efforts?" La vérité c'est que lorsque si votre pensée est concentrée sur l'argent que vous pouvez réaliser, votre vision est si myope que tout ce que vous serez en mesure de accomplir serait juste une fraction de vos contributions à l'humanité.