Google+ Followers

Friday, 31 May 2013

PROPAGANDA OR INSPIRATION? - LA PROPAGANDE OU LA MOTIVATION?

 Picture taken from an article by Robert Nolan in World Report
I t has been alleged that when we talk about the great future Africa has, it is a form of propaganda. I find this quite interesting because Africans have been so beat down that they think it is impossible for them to make any meaningful contributions to the world, accept they are assisting others in playing their role. What is meant to be inspiration is now being labeled propaganda. This is what has given birth to this blog; we cannot allow forthcoming generations to continue in this mindset. So long as this perspective is prevalent, and I am afraid it is, we cannot bring any meaningful contributions to the table. Where the mind goes, the man follows; nobody can rise above what they perceive themselves to be. This mental block stops any form of creativity or at most waters it down, it causes mental blindness which is worse than physical blindness. Your potentials do not diminish because you are in a certain environment, rather the difficulties around you should act as a fertile ground for your potentials spring forth. Let us join the AU to begin the African Renaissance. ARISE AFRICA!

Je entends toujours les gens qui alléguent que lorsque nous parlons de la grande avenir de L'Afrique, il est une forme de propagande. Je trouve cela très intéressant parce que les Africains ont été ainsi abattus pyscologiquement qu'ils pensent qu'il est impossible pour eux de faire des contributions significatives au monde, acceptent, ils aident les autres à jouer leur rôle. Ce qui est censé être l'inspiration est maintenant étiqueté propagande. C'est ce qui a donné naissance à ce blog, nous ne pouvons pas permettre aux générations futures de continuer dans cet état d'esprit. Tant que cette perspective est très répandue, et je crains que ce soit, nous ne pouvons pas apporter des contributions significatives à la table. Là où l'esprit va, l'homme suit, personne ne peut s'élever au-dessus de ce qu'il se perçoit être. Ce bloc mental cesse toute forme de créativité ou à la plupart des eaux vers le bas, il provoque la cécité mentale qui est pire que la cécité physique. Vos potentiels ne diminuent pas parce que vous êtes dans un certain environnement, plutôt les difficultés autour de vous doivent agir comme un terrain fertile pour votre ressort des potentialités de suite. Joignons-nous à l'UA pour commencer la Renaissance africaine. ARISE Africa!

Thursday, 30 May 2013

MentorAfrica: WHAT DRIVES YOU? - QU'EST-CE QUI VOUS POUSSE?

MentorAfrica: WHAT DRIVES YOU? - QU'EST-CE QUI VOUS POUSSE?: B eginning with the amount of money we will make and the life we will live in other to be better than everyone else, is the greatest obstac...

WHAT DRIVES YOU? - QU'EST-CE QUI VOUS POUSSE?

Beginning with the amount of money we will make and the life we will live in order to be better than everyone else, is the greatest obstacle to vision and a life of meaning. In the African continent there seems to be this push to prove that we can live our lives in such a way to put people in the developed world to shame. Against this backdrop, we continually strive to spend all we earn to acquire all the luxuries we can and surround ourselves with all the latest technological gadgets to prove a point to people around us who really don’t care, for the most part. By the time we realise that there is more to be done in life to make a difference and be truly satisfied, there is this nagging feeling that weighs us done of having missed out too much to catch up. There is the saying that it is better late than never. No matter how far we go on the wrong road we can never arrive at the right destination. Let us endeavour to make a U-turn and start working on our dreams so that we can contribute our quota to humanity; no matter how small. Just begin where you are, doing what you can do best and you will make an impact that you never knew you could. Africa needs your contributions, no matter how small.


Quand on commence par le montant d'argent qu'on va acquérir et pour pourvoir vivre un vie qui est mieux que celle de tout le monde, est le plus grand obstacle à la vision et à une vie de sens. Sur le continent africain il semble y avoir cette poussée de prouver que nous pouvons vivre nos vies de manière à mettre les gens dans le monde développé à la honte. Dans ce contexte, nous nous efforçons continuellement de passer tous nos energies à acquérir tous les luxes que nous pouvons et nous entourons de tous les gadgets technologiques, les plus modernes, pour prouver un point aux gens autour de nous qui vraiment ne se soucient pas, la plupart de temps. Au moment où nous nous rendons compte qu'il ya encore beaucoup à faire dans la vie pour faire une différence et être vraiment satisfait, il ya ce sentiment tenace qui nous harcele, le fait d'avoir manqué trop de choses pour pourvoir rattraper. On dit souvent qu'il vaut mieux tard que jamais. Peu importe la distance que nous avons fait sur la mauvaise route nous ne pouvons jamais arriver à la bonne destination. Efforçons-nous de faire demi-tour et commencer à travailler sur nos rêves afin que nous puissions apporter notre quota à l'humanité, peu importe leur taille. Il suffit de commencer là où vous êtes, faites ce que vous pouvez faire mieux et vous ferez un impact que vous n'avez jamais su que vous pourriez. L'Afrique a besoin de vos contributions, peu importe leur taille.

Friday, 24 May 2013

MentorAfrica: AFRICAN VISIONARIES (SOLO 7) - LES VISIONNAIRES AF...

MentorAfrica: AFRICAN VISIONARIES (SOLO 7) - LES VISIONNAIRES AF...: SOLO 7 - ARTIST FOR PEACE Our desire is to celebrate young Africans who are proving that we have what to contribute in the development o...

AFRICAN VISIONARIES (SOLO 7) - LES VISIONNAIRES AFRICAINES (SOLO 7)

SOLO 7 - ARTIST FOR PEACE (photo was taken from Solo 7's  Facebook  page)
Our desire is to celebrate young Africans who are proving that we have what to contribute in the development of mankind. Solo 7, a Kenyan, moved against the tide in other to make a different. The post election violence that was witnessed and heavily published in Kenya in 2007 had another face that was not that celebrated. Solo 7 who is an artist in Kibera, was busy using art to ensure that there was peace while others were using arms to destroy lives. According to what he said during an interview on African Journal on VOX channel, all the buildings where his artwork on peace were found, were spared the violence. Today he has a lot of impact on the youths with his Art for peace project. People often say there is not much we can do as individuals in the midst of so much chaos, but history has often shown how much change one determined person can make. Africa needs your contribution, no matter how small.

Notre désir est de célébrer les jeunes Africains qui sont la preuve que nous avons ce qu'il faut pour contribuer au développement de l'humanité. Solo 7, un Kenyan, a déménagé à contre-courant pour montrer qu'il peut faire la différénce. La violence post-électorale qui a été témoin et fortement publié au Kenya en 2007 a eu un autre visage qui n'était pas assez célébrée. Solo 7 qui est un artiste à Kibera, était occupé à utiliser l'art pour s'assurer qu'il y avait la paix tandis que d'autres ont utilisé des armes pour détruire des vies. Selon ce qu'il a dit lors d'une interview sur la Revue Africaine sur le canal VOX, tous les bâtiments où ses œuvres sur la paix ont été trouvés, a été épargnée la violence. Aujourd'hui, il a beaucoup d'impact sur les jeunes avec son projet de l'art pour la paix. Les gens disent souvent qu'il n'y a pas beaucoup que nous pouvons faire en tant qu'individus, au milieu de tant de chaos, mais l'histoire a souvent montré combien de différénce une personne déterminée peut faire. L'Afrique a besoin de votre contribution, peu importe leur taille.

Thursday, 23 May 2013

MentorAfrica: AFRICA: A LOST CAUSE - L'AFRIQUE - UNE CAUSE PERDU...

MentorAfrica: AFRICA: A LOST CAUSE - L'AFRIQUE - UNE CAUSE PERDU...: Earlier on in the day, I was chatting with my younger brother who said something that I have heard from many others as I work with the youth...

AFRICA: A LOST CAUSE - L'AFRIQUE - UNE CAUSE PERDUE

Earlier on in the day, I was chatting with my younger brother who said something that I have heard from many others as I work with the youths. He said that all that Africa has was given to it by others.What I can conclude from these conversations is that we should just accept this believe as the lot of Africans. For me this is ludicrous, but on the other hand, this perspective has unfortunately been accepted by a large majority of Africans so they just shut down and wait for the next thing to happen anywhere else apart from Africa. A few of us, however, have a different view and are determined to help others understand that this is a lie. The only way out is for us to realize  that we can break out of this box and contribute our quota to world development. Let us join our thoughts and our hands to work on the next generation especially. Stories abound of great technological and economic advancements by Africans but a lot of people would rather focus on the developmental challenges of this continent. Sadly, the great percentage of these people are Africans themselves. If we don't take ownership, we will continue to receive handouts in spite of our vast human and natural resources. Rather than spent and be spent on hatred, greed and wars, let us see how we can use all we have for the benefit of mankind.

Plus tôt dans la journée, je discutais avec mon jeune frère qui a dit quelque chose que j'ai entendu de beaucoup d'autres pendant que je travaille avec les jeunes. Il a dit que tout ce que l'Afrique a, l'a été confiée par les autres. Ce que je peux conclure de ces conversations, c'est que nous devrions simplement accepter cette notion que c'est le sort des Africains. Pour moi, c'est ridicule, mais d'un autre côté, cette perspective a malheureusement été acceptée par la grande majorité des Africains afin qu'ils se sont enfermes et ils attendent la prochaine chose qui puisse arriver nulle part ailleurs en dehors de l'Afrique. Quelques-uns d'entre nous, cependant, ont une vision différente et sont déterminés à aider les autres à comprendre que c'est un mensonge. La seule solution est pour nous de réaliser que nous pouvons sortir de cette boîte et de contribuer notre quota au développement  du monde. Unissons nos pensées et nos mains pour travailler sur la prochaine génération en particulier. Les histoires abondent de grands progrès technologiques et économiques par les Africains, mais beaucoup de gens préfèrent se concentrer sur les défis du développement de ce continent. Malheureusement, le grand pourcentage de ces personnes sont des Africains eux-mêmes. Si nous ne prenons pas la propriété, nous allons continuer à recevoir des documents, en dépit de nos vastes ressources humaines et naturelles. Plutôt que de se fatigué et être consacré à la haine, la cupidité et les guerres, voyons comment nous pouvons utiliser tout ce que nous avons pour le bénéfice de l'humanité.

Wednesday, 22 May 2013

MentorAfrica: YOUR LIFE IS AN INVESTMENT - VOTRE VIE EST UN INVE...

MentorAfrica: YOUR LIFE IS AN INVESTMENT - VOTRE VIE EST UN INVE...: I was in the car with my family and as we were approaching a particular area, my son who was driving, asked the rest of us to look at a part...

YOUR LIFE IS AN INVESTMENT - VOTRE VIE EST UN INVESTISSEMENT

I was in the car with my family and as we were approaching a particular area, my son who was driving, asked the rest of us to look at a particular building we were approaching. Of everybody in the car, I was the only one who had an idea of what it might be because he had said something about the place in the past. Immediately we passed the place, two of those at the back started laughing because there was a business name that marched that of my nephew sitted at the back of the car. the other person with them at the back saw the shrine my son wanted us to see without the image on its wall. Only my son and I saw the shrine and the image. We all looked at the same thing, at the time but we all had different perspectives.Vision is created by a list of life experiences and alliances. Your circles of influence help to build your vision to a very large extent because your repertoire of knowledge is built from these relationships and by extension, your experiences. If you must do something meaningful with your life, you have to be careful the kind of people and information you allow into your space. Until you are conscious enough to make this change, your life will be some form of existence and not the rich investment you are supposed to make to the world.

J'étais dans la voiture avec ma famille et au moment que nous approchions une zone particulière, mon fils qui était au volant, a demandé au reste de nous de regarder un bâtiment particulier que nous approchions. De tout le monde dans la voiture, j'étais le seul qui avait une idée de ce que cela pourrait être parce qu'il avait dit quelque chose à propos de l'endroit dans le passé. Immédiatement, deux d'entre eux à l'arrière a commencé à rire parce qu'il y avait un nom d'entreprise qui marchait celle de mon neveu assis à l'arrière de la voiture. l'autre personne avec eux à l'arrière vu le sanctuaire que mon fils a voulu que nous montre sans remarquer l'image sur son mur. Seul mon fils et moi avons vu le sanctuaire et l'image. Nous avons tous regardé la même chose, à l'époque, mais nous avons tous des perspctifs différents. Vision est créée par une somme d'expériences de vie et d'alliances. Vos cercles d'influence aident à construire votre vision dans une très large mesure parce que votre répertoire de connaissances est construit à partir de ces relations et, par extension, de vos expériences. Si vous devez faire quelque chose de significatif dans votre vie, vous devez faire attention aux genres de personnes et d'informations que vous permettre d'entrer dans votre espace. Jusqu'à ce que vous êtes suffisamment conscient pour faire ce changement, votre vie sera une forme d'existence et non l'investissement riche que vous êtes censé faire dans le monde.

Tuesday, 21 May 2013

MentorAfrica: LONG, NOT IMPOSSIBLE - LONG, PAS IMPOSSIBLE

MentorAfrica: LONG, NOT IMPOSSIBLE - LONG, PAS IMPOSSIBLE:                                                                                                      TO HERE (JUSQU'ICI) FROM HERE (...

LONG, NOT IMPOSSIBLE - LONG, PAS IMPOSSIBLE


                                                                                                    TO HERE (JUSQU'ICI)
FROM HERE (D'ICI)IT IS POSSIBLE BUT IT IS A VERY, VERY LONG JOURNEY.
However, because a journey is long does not mean that it cannot be accomplished. All we need to do is make up our minds and get ready for the journey. Preparation is the most important part of any vision. The earlier you start preparing, the better. Mental preparation is the most important. If we get it right mentally, the journey becomes relatively easy. Do have a wonderful journey as we look forward to an Africa we can all be proud of. Africa needs your contribution.


C'est possible, mais c'est un très, très long voyage.
Toutefois, le fait qu'un voyage est long ne veut pas dire qu'il ne peut pas être accomplie. Tout ce que nous devons faire est de prendre son parti et se préparer pour le voyage. La préparation est la partie la plus importante de toute vision. Le plus tôt vous commencez à préparer, mieux c'est. La préparation mentale est la plus importante. Si nous faisons bien les choses mentalement, le voyage devient relativement facile. Ayiez un merveilleux voyage en attendant avec patience une Afrique que nous pouvons tous être fiers. L'Afrique a besoin de votre contribution.

Saturday, 18 May 2013

MentorAfrica: COMPETITION - LA CONCURRENCE

MentorAfrica: COMPETITION - LA CONCURRENCE: Competition is good for every visionary but it depends on who you are competing against. When you compete against the wrong person, it becom...

COMPETITION - LA CONCURRENCE

Competition is good for every visionary but it depends on who you are competing against. When you compete against the wrong person, it becomes counter productive. When you compete for the wrong reasons, your vision loose its steam. How should we then compete and against whom should we compete? We must compete against OURSELVES and OURSELVES ALONE. The reason we compete should be to CONTRIBUTE OUR QUOTA TO THE DEVELOPMENT OF MANKIND. Competing against others will not bring out the best in you since your measurement is limited by the standards of that person but when you compete against yourself,  you push yourself beyond your former boundaries.  Each time you do that, you will discover that you have more to give. When it comes to your relationship with others, it should be purely inspirational. Against this backdrop,  your reason for competing with yourself should be to take human development from one good level to another better level.


La concurrence est bonne pour tous visionnaire mais cela dépend de qui vous êtes en compétition contre. Lorsque vous êtes en compétition contre la mauvaise personne, il devient contre-productive. Lorsque vous êtes en compétition pour les mauvaises raisons, votre vision perdre sa vapeur. Comment devrions-nous alors rivaliser et contre qui devons-nous être compétitifs? Nous devons rivaliser avec NOUS-MEME et NOUS SEULS. La raison pour laquelle nous sommes en concurrence devrait être de contribuer notre quota POUR LE DEVELOPPEMENT DE L'HUMANITÉ. En compétition contre d'autres ne font ressortir le meilleur en vous parce que votre mesure est limitée par les normes de ces personnes, mais lorsque vous êtes en compétition contre soi-même, vous vous pousser au-delà de vos limites antérieures. Chaque fois que vous faites cela, vous allez découvrir que vous avez plus à donner. Quand il s'agit de votre relation avec les autres, il devrait être purement au niveau de l'inspiration. Dans ce contexte, la raison de votre compétition avec vous-même devrait être de prendre le développement humain d'un bon niveau à l'autre meilleur niveau

Thursday, 16 May 2013

MentorAfrica: TAKE OFF THE LIMITS - PRENEZ LES HORS LIMITES VOUS...

MentorAfrica: TAKE OFF THE LIMITS - PRENEZ LES HORS LIMITES VOUS...: We all see life through different lenses; it is very important to have the right kind of lenses if you have to do something important with y...

TAKE OFF THE LIMITS - PRENEZ LES HORS LIMITES VOUS-MEME

We all see life through different lenses; it is very important to have the right kind of lenses if you have to do something important with your life. As the saying goes we have only one lifetime to do all we have to do. It is of utmost importance for us to see through the lenses of mental freedom. When we are bound in our outlook on life, it affects everything we do. Mental bondage means that our world view is limited, our perspective is small and we think that we can only do so much. Creativity becomes hampered and if something is not drastically done to change this, we will come to the end of our lives without achieving up to 20% of all we could have achieved. The sad part is that most people get their perspective from what they have been told by people, most times, people with mischievous intentions. Take the limits off yourself. No one will do it for you. Many people blame everyone but themselves for not making the desired progress. Examine the person you see in the mirror before looking elsewhere to find reasons for what is making life difficult for you. If no one encourages you, encourage yourself; the road to true success is usually long, hard and lonely.

Nous voyons tous la vie à travers des lentilles différentes, il est très important d'avoir  des lentilles correctes si vous avez à faire quelque chose d'important de votre vie. Comme dit le proverbe, nous n'avons qu'une seule vie à faire tout ce que nous avons à faire. Il est de la plus haute importance pour nous de voir à travers les lentilles de liberté mentale. Lorsque nous sommes liés à notre conception de la vie, elle affecte tout ce que nous faisons. L'esclavage mentale fait que notre vision du monde est limitée, notre perspective est petit et nous pensons que nous ne pouvons pas tout faire. La créativité devient entravée et si quelque chose n'est pas fait pour radicalement changer cela, nous viendrons à bout de nos vies sans parvenir à 20% de tout ce que nous aurions pu faire. Le plus triste est que la plupart des gens obtiennent leur point de vue à partir de ce qu'ils ont été informés par les gens, la plupart du temps, les personnes avec des intentions malveillantes. Vous vous otez des limites. Personne ne va le faire pour vous. Beaucoup de gens reprochent à tous, sauf eux-meme, de ne pas faire les progrès souhaités. Examinez la personne que vous voyez dans le miroir avant de chercher ailleurs pour trouver des raisons pour trouver ce qui vous rend la vie difficile. Si personne ne vous encourage, encouragez-vous; La voie vers un véritable succès est habituellement longue, dure et solitaire.

Wednesday, 15 May 2013

MentorAfrica: AGAINST ALL ODDS! - CONTRE TOUTE ATTENTE!

MentorAfrica: AGAINST ALL ODDS! - CONTRE TOUTE ATTENTE!: We all have times when doing things that can make a difference in our lives become uninteresting to us. In most cases, this happens when the...

AGAINST ALL ODDS! - CONTRE TOUTE ATTENTE!

We all have times when doing things that can make a difference in our lives become uninteresting to us. In most cases, this happens when the opposition is very strong and everything around us seems set up to discourage us. Greatness is achieved when at difficult moments we decide to confront our obstacles in our weakness, we succeed when we continue to make littles strides in those times when we feel most inadequate. This is what separates the boys from the men as the saying goes. People who have left a legacy are those who stayed on when others thought it was impossible.



Nous avons tous des moments quand ce que nous faisons pour faire une différence dans nos vies nous deviennent peu passionnant. Dans la plupart des cas, ceci se passe surtout quand l'opposition est très forte et tout autour de nous semble était mis en place pour nous décourager. La grandeur est atteint lorsque dans les moments difficiles, nous décidons de confronter nos obstacles dans notre faiblesse, nous réussissons quand nous continuons à faire de petites foulées dans ces moments où nous nous sentons le plus insuffisant. C'est ce qui sépare les garçons des hommes comme dit le dicton. Les personnes qui ont laissé un héritage sont ceux qui se sont obtinés quand d'autres pensaient que c'était impossible.

Tuesday, 14 May 2013

MentorAfrica: OPPOSITION OR OPPORTUNITY? - OPPOSITION OU OPPORTU...

MentorAfrica: OPPOSITION OR OPPORTUNITY? - OPPOSITION OU OPPORTU...: We have often heard that opportunities do not come in a form that we recognise them; some say they come wrapped in rags, some say they come ...

OPPOSITION OR OPPORTUNITY? - OPPOSITION OU OPPORTUNITE?

We have often heard that opportunities do not come in a form that we recognise them; some say they come wrapped in rags, some say they come wrapped in work etc. However we view this, opportunities don't come to us in forms that we can recognise and harness them. Most times they come as oppositions or should we say, challenges. Only those who are bold and resilient will make use of opportunities that come their way because it means they are ready to face the opposition and unveil the hidden opportunity. I once read a book "The Bondage Of Freedom", this title is an oxymoron but the message is clear. Freedom to make your own choices puts you in the bondage of taking responsibilities for your actions, that is why it is easier to live as a slave. As a slave, decisions are made by the slave-master  life looks stress-free for the slave; this bondage however pegs progress. Freedom might look stressful, but there lies greatness. We must enjoy our freedom in order to fulfill our visions because this gives us the power to decide whether what we have before us is an opportunity or an opposition.

Nous avons souvent entendu dire que les occasions ne viennent pas sous une forme que nous les reconnaissons, certains disent qu'ils sont enveloppés dans des chiffons, certains disent qu'ils sont enveloppés dans le travail, etc Toutefois, nous considérons cela, les occasions ne viennent pas à nous sous des formes qui nous permettre de les reconnaître et les exploiter. La plupart du temps ils viennent comme des oppositions ou devrions-nous dire, les défis. Seuls ceux qui sont gras et qui ont du ressort profiteront des possibilités qui s'offrent à eux car cela signifie qu'ils sont prêts à faire face à l'opposition et dévoiler l'occasion caché. Une fois, j'ai lu un livre "la servitude de la liberté», ce titre est un oxymorone mais le message est clair. La liberté de faire vos propres choix vous mettent dans la servitude de prendre des responsabilités pour vos actions, c'est pourquoi il est plus facile de vivre comme un esclave. En tant qu'esclave, les décisions sont prises par le maître d'esclaves, la vie semble sans stress pour l'esclave, cependant, cette servitude chevilles toutefois le progrès. La liberté peut paraître stressant, mais c'est là que réside la grandeur. Nous devons profiter de notre liberté afin de remplir nos visions parce que cela nous donne le pouvoir de décider si ce que nous avons devant nous est une occasion ou une opposition.

Monday, 13 May 2013

MentorAfrica: INTIMIDATED OR CHALLENGED? - INTIMIDE OU PROVOQUE

MentorAfrica: INTIMIDATED OR CHALLENGED? - INTIMIDE OU PROVOQUE: The world and its numerous daunting challenges can be quite intimidating. Be that as it may, wonderful discoveries have been made in a bid ...

INTIMIDATED OR CHALLENGED? - INTIMIDE OU PROVOQUE

The world and its numerous daunting challenges can be quite intimidating. Be that as it may, wonderful discoveries have been made in a bid to tackle these various problems. What seemed at a point like insurmountable challenges, have been used as springboards for wonderful technological advancements. As I work with African youths, the general view is that we have been left too far behind. I am sure that in the times of ancient histories, of the likes of the Babylonian Empire, the other parts of the known world thought things were not going to progress in their favour. History has proven that inventions will continue as long as humans can use their brains to figure out their environment. Should we be intimidated or challenged? Until one changes the way one views things, intimidation and frustration will cripple one's innovation and ability to produce change.
The upcoming generation need to know that they have what it takes to change things.

La génération à venir ont besoin de savoir que là, ils ont la capacité de changer les choses.
Le monde et ses nombreux défis de taille peut être assez intimidant. Quoi qu'il en soit, de merveilleuses découvertes ont été faites dans le but de résoudre ces différents problèmes. Ce qui semblait à un moment comme des défis insurmontables, ont été utilisés comme tremplins pour des merveilleux progrès technologiques. Comme je travaille avec des jeunes africains, l'opinion générale est que  le monde nous avons laissé trop loin derrière. Je suis sûr que dans les temps des histoires anciennes, des grands empires comme l'empire babylonien, les autres parties du monde connu pensaient que les choses n'allaient pas progresser en leur faveur. L'histoire a prouvé que les inventions se poursuivront aussi longtemps que les humains peuvent utiliser leur cerveau pour comprendre leur environnement. Devrions-nous laisser intimidé ou provoqué? Jusqu'en on change la façon dont on voit les choses, l'intimidation et la frustration vont paralyser l'innovation et la capacité de produire des changements.

Saturday, 11 May 2013

MentorAfrica: WRETCHEDS OF THE EARTH - LES DAMNES DE LA TERRE

MentorAfrica: WRETCHEDS OF THE EARTH - LES DAMNES DE LA TERRE: A popular book we were required to read , even to the point of memorisation, when i was in the university was titled "The wretcheds of ...

WRETCHEDS OF THE EARTH - LES DAMNES DE LA TERRE

A popular book we were required to read , even to the point of memorisation, when i was in the university was titled "The wretcheds of the earth" It is quite a captivating title and unfortunately such literature has helped build a mentality in the African continent. We must change this mentality in order for us to have the right perspective to compete in the global stage for the benefit of all of mankind. Life is a cycle, none is a "wretched of the earth" This realisation will help people prepare for opportunities when they come their way because they will come. Do not allow the colour of your skin or the position of your nation affect the way you think. Our geographical and cultural limitations should not be allowed to limit our mental capacities. Let us avail ourselves of the virtual spaces that opening up the world to position ourselves to make a difference.








WE MUST KEEP EDUCATING THE NEXT GENERATION UNTIL THEY KNOW THEY HAVE A CONTRIBUTION TO MAKE.
 NOUS DEVONS CONTINEUER A ÉDUQUER DE LA PROCHAINE GÉNÉRATION jusqu'à ce qu'ils sachent qu'ils ont une contribution à apporter.


Un livre populaire que nous étions obligés a lire,  même jusqu'au point de mémorisation, quand j'étais à l'université, a été intitulé "Les damnés de la terre" C'est tout un titre captivant et, malheureusement, cette littérature a aidé à construire une mentalité dans le continent africain . Nous devons changer cette mentalité pour que nous ayons la bonne perspective de participer à la scène mondiale pour le bénéfice de toute l'humanité. La vie est un cycle, aucun n'est un «damné de la terre» Cette prise de conscience va aider les gens à se préparer aux opportunités quand elles se présentent à eux, car ils viendront. Ne laissez pas la couleur de votre peau ou la position de votre nation affecter votre façon de penser. Nous ne devrions pas permettre à nos limites géographiques et culturelles de limiter nos capacités mentales. Profitons des espaces virtuels qui ouvrent le monde pour nous positionner pour faire la différence.

Friday, 10 May 2013

MentorAfrica: IS IT MENTAL LAZINESS? - EST-CE LA PARESSE MENTALE...

MentorAfrica: IS IT MENTAL LAZINESS? - EST-CE LA PARESSE MENTALE...: When people find themselves in a position where a vacuum has been created, a lot of them complain about what somebody else did or did not do...

IS IT MENTAL LAZINESS? - EST-CE LA PARESSE MENTALE?

When people find themselves in a position where a vacuum has been created, a lot of them complain about what somebody else did or did not do. It is only a few that would consider doing something to fill that vacuum in a way that benefits everyone. Seizing such opportunities when we have the ability to so, is a life changing principle. Africa is a land of untapped opportunities, we must work towards maximising them rather than waiting for others to fix things. Mental laziness is by far the greatest enemy of creativity and innovation. Most times mental laziness comes from believing a lie that you have nothing to offer society. Let's examine ourselves, is it mental laziness or a negative perspective?

#Reasontohope 
We do have to act strongly to empower leadership, entrepreneurship and innovation. We have the potential to change faster and go hand in hand with dynamism of the new young generation's leaders rising everywhere in Africa, start up influenced by digital trends and creating value. 
To flourish, they need economic environment encouraging productivity growth ad job creations- Cecile Thiakane
Photo Source: Google+/Oli a
Quand les gens se retrouvent dans une position où le vide a été créé, beaucoup d'entre eux se plaignent de ce que quelqu'un d'autre a fait ou n'a pas fait. Ce n'est que quelques-uns qui envisageraient de faire quelque chose pour combler ce vide d'une manière qui profite à tous. Saisissant les opportunités quand nous avons la capacité de faire, c'est un principe de changement de vie. L'Afrique est une terre d'opportunités inexploitées, nous devons travailler à les maximiser plutôt que d'attendre que des autres arrangent les choses. La paresse mentale est sans doute le plus grand ennemi de la puissance créatrice et l'innovation. La plupart du temps la paresse mentale provient de croire un mensonge que vous n'avez rien à offrir à la société. Examinons nous-mêmes, est-ce la paresse mentale ou une perspective négative?

"#Reasontohope
Nous devons agir vigoureusement pour renforcer le leadership, l'esprit d'entreprise et l'innovation. Nous avons le potentiel pour changer plus vite et aller de pair avec le dynamisme des leaders de la nouvelle génération qui se lèvent partout en Afrique, démarrage influencé par les tendances numériques et la création de valeur.
Pour s'épanouir, ils ont besoin d'un environnement écologique qui favorise la croissance de la productivité et les créations d'emplois" - Cecile Thiakane

Thursday, 9 May 2013

GREENER GRASS - LE PAYSAGE PLUS VERT

We need to sit still, think and discuss. The grass is not always greener on the other side. A nigerian proverb says "what an old man can see sitting down, a youth cannot see from a tree top" The older generation must mentor the younger generation to ensure that past mistakes are avoided. This is predicated on the fact that the older generation takes responsibility for the mess we see in most parts of the continent.The younger generation is disillusioned but they must be made to realise that they hold the key to Africa's future. We must put our personal leadership agendas aside and work for the development and the good of the citizens. Africa has virtually been reduced to a continent of beggers inspite of her vast human and natural resources. This is not the time to fight and play the blame game, this the time to get together and maximise the vast potentials of Africa. Opportunities have a lifespan and they must be harnessed in their short span.

Brainstorming at an interactive session in Effurun, Delta State, Nigeria
Remue-méninges à une session interactive en Effurun, l'Etat du Delta, au Nigeria
Nous devons rester en place, réfléchir et discuter. L'herbe n'est pas toujours plus verte de l'autre côté. Un proverbe nigérian dit "ce qu'un vieil homme peut voir assis, un jeune ne peut pas voir d'un sommet de l'arbre" L'ancienne génération doit conseiller la jeune génération afin de s'assurer que les erreurs du passé soient évitées. Cela repose sur le fait que l'ancienne génération prend la responsabilité du gâchis que nous voyons dans la plupart des régions du continent. La jeune génération est désillusionnée mais on doit les aider à rendre compte qu'ils détiennent la clé de l'avenir de l'Afrique. Nous devons mettre nos programmes de leadership personnelles de côté et travailler pour le développement et le bien des citoyens. L'Afrique a pratiquement été réduite à un continent de mendiants en dépit de ses vastes ressources humaines et naturelles. Ce n'est pas le temps de se battre et à jouer le jeu du blâme, ce le moment de se réunir et de maximiser les immenses potentialités de l'Afrique. Les opportunités ont une durée et ils doivent être exploitées dans leur courte durée.

Wednesday, 8 May 2013

THINKING FOR CHANGE - MEDITEZ EN VUE DE CHANGER

We were on our way from Ouagadougou to Bobo-Diallossou and throughout the journey my friend must have asked these questions up to ten times "What can be done to help? What can i do to change some things in this nation? She showed real genuine concern where a lot of others could have criticised. These are the questions Africans, especially the youths, must ask if we are to make any meaningful progress.


Nous étions sur le chemin de Ouagadougou à Bobo-Diallossou et pendant tout le voyage mon amie doit avoir posé ces questions jusqu'à dix fois "Que peut-on faire pour aider? Que puis-je faire pour changer certaines choses dans ce pays? Elle a montré un intéret réel et véritable où beaucoup d'autres personnes aurait critiqué. Ce sont les questions que les Africains, en particulier les jeunes, doivent se poser si nous voulons faire des progrès significatifs.

Tuesday, 7 May 2013

WHERE IS OUR SPIRIT OF ENTERPRISE? - OU EST NOTRE ESPRIT D'ENTREPRISE?

"The long history of the flourishing trans-sahara trade is the story of both the merchants of the North African littoral and of the African kingdoms of the south of the desert...how the sahara enriched the Carthaginian and bewildered the Roman; how in later times the great caravan routes, linking the sophisticated cities of the north with the great markets and modest seats of learning of the south..."
 E.W Bovill (1933) Caravans of the Old Sahara

These are questions i will like to ask  "how did Africans go from being wonderful and very wealthy entrepreneurs to become receivers of financial aids from all over the world?" How did this shift happen? How do we return to the position where we lost it so we can begin to build on that original spirit of enterprise?



"La longue histoire de l'épanouissement commerce transsaharien est l'histoire des marchands d'Afrique littoral du Nord  aussi bien que des royaumes africains du sud du désert du Sahara ... Comment le sahara a enrichi les Carthaginois et a rendu les Romains perplexe, comment plus tard les grandes routes caravanières, reliant les villes sophistiquées du nord avec les grands marchés et des sièges d'apprentissage modeste du sud ..." 
E.W Bovill (1933) Caravanes de l'ancien Sahara

Ce sont des questions que je vais vous poser "Comment des Africains vont-ils d'être des entrepreneurs merveilleux et très riche pour devenir ceux qui recoivent d'aides financières de partout dans le monde?" Comment ce changement s'est produit? Comment nous retournons a la place où nous avons perdu afin que nous puissions commencer à construire sur cet esprit d'origine de l'entreprise?

Monday, 6 May 2013

A NEW DIRECTION 3- UNE NOUVELLE DIRECTION 3

Realising that we have something to offer to the world is the first step to enjoying life. We can either decide to be onlookers or  choose to be people who will change the course of history. Backwardness is not a result of "luck" or of not being born a special "breed"; it is purely a product of knowledge and choices. How we see ourselves will result in the quality of life we live. Africans must come to this realisation for us to be able to put to optimal use, opportunities that are coming our way. Let us stop this notion of we are too far behind to contribute meaningfully to global development. This point cannot be overemphasised since we must get it right inside before we can release ourselves to build our continent. Let us look inwards and stabilise our nations by deciding to build the ruins all around us with whatever capacities are available to us, one square at a time. Waiting to hear from you all.

Réalisant que nous avons quelque chose à offrir au monde est la première étape pour profiter de la vie. Nous pouvons soit décider d'être spectateurs ou choisir d'être parmi des gens qui vont changer le cours de l'histoire. Le retard n'est pas le résultat de la «chance» ou de ne pas être né d'une "race" particulière, il est un pur produit de la connaissance et de choix. Comment nous nous voyons se traduira par la qualité de vie que nous vivons. Les Africains doivent venir à cette réalisation pour nous d'être en mesure de mettre à l'utilisation optimale, les possibilités qui viennent à notre rencontre. Arrêtons-nous cette notion  que nous sommes trop loin derrière pour contribuer de façon significative au développement mondial. Ce point ne peut pas être surestimée puisque nous devons règler ces choses à l'intérieur avant que nous puissions nous libérer pour construire notre continent. Regardons vers l'intérieur et stabiliser nos nations, en décidant de construire les ruines tout autour de nous avec quoi que ce soit capacités sont disponibles pour nous, une case à la fois. En attendant de vous entendre tous.

Saturday, 4 May 2013

A NEW DIRECTION 2- UNE NOUVELLE DIRECTION

Our story of the elders who find that the family and kinsmen must be fed from the coffers of public funds meant for the good of all, is one that resonates with many societies in Africa and we must depart from this route to achieve any meaningful development. We need to educate ourselves in such a way that we come to the realisation that what we really need to achieve in life is to make a very positive impact in the lives of those we lead. We are not talking about only politicians, leaders in every sphere of life must strive to serve. Innovative ideas normally come to those who have the wellbeing of those around them in mind. Let us be service oriented.


Notre histoire des anciens qui trouvent que la famille et les parents doivent être alimentés par les caisses de fonds publics destinés au bien de tous, est celui qui résonne avec de nombreuses sociétés en Afrique et nous devons nous écarter de cette voie d'atteindre aucun développement significatif. Nous devons nous éduquer dans une telle façon que nous arrivons à la conclusion que ce que nous avons réellement besoin d'atteindre dans la vie est d'avoir un impact très positif dans la vie de ceux que nous menons. Nous ne parlons pas seulement des politiciens, les dirigeants de toutes les sphères de la vie doivent s'efforcer de servir. Des idées novatrices viennent normalement à ceux qui ont le bien-être de ceux qui les entourent à l'esprit. Soyons orientée service.

MentorAfrica: A NEW DIRECTION 1- UNE NOUVELLE DIRECTION 1

MentorAfrica: A NEW DIRECTION 1- UNE NOUVELLE DIRECTION 1: I was at the inaugural meeting of an academic association that eventaully did not last long unfortunately; the West African Association of ...

A NEW DIRECTION 1- UNE NOUVELLE DIRECTION 1

I was at the inaugural meeting of an academic association that eventually did not last long unfortunately; the West African Association of Modern Language lecturers. This was some time in 2002 at the French Language Village in Badagry, Lagos State, Nigeria. During the discussions we were looking at how people can take a stand against widespread corruption. I want to share what one of the participants from a francophone country brought up and which was echoed by almost everybody present. He said if anybody is in a position of leadership and the family immediate and extended, is not enriched in one way or another, a family meeting will be convened. When the elders want to address the individual on the matter, they will speak through a third party( the person does not deserve direct interaction) because it is considered that the fellow has disrespected the family. African cultures are very community based and the kinsmen are really respected. In fact in most communities in Nigeria, it is the family elders that give out the girl in marriage, not the father. Most times, family and communal principles are considered before those of the individuals. Everything has its upsides and downsides and the downside of this way of life is that most people in leadership are sectional and not national. Favouring relationships over excellence encourages corruption and mediocrity. This is my opinion but i will like to hear from you.
Photo Source: Google+/Oli a
J'étais à la réunion inaugurale d'une association universitaire qui par la suite n'a pas duré longtemps malheureusement, l'Association Ouest Africaine des professeurs de langues vivantes. Ce fut quelques fois en 2002 à Nigerian French Language Village, Badagry, Lagos State, Nigeria. Au cours des discussions,  nous regardions comment les gens peuvent prendre position contre la corruption généralisée. Je tiens à partager ce que l'un des participants à partir d'un pays francophone a fait monter et qui a été repris par presque tout le monde présent. Il a dit que si quelqu'un est dans une position de leadership et la famille immédiate et élargie, n'est pas enrichie d'une manière ou d'une autre, une réunion de famille sera convoquée. Quand les aînés veulent aborder l'individu sur la question, ils parleront par un tiers (la personne ne mérite pas d'interaction directe), car il est considéré que l'homme a manqué de respect envers la famille. Les cultures africaines sont très basée sur la communauté et les parents sont vraiment respectés. En fait, dans la plupart des communautés au Nigeria, ce sont les aînés de la famille qui donnent ​​la main de la fille en mariage, pas le père. La plupart du temps, les principes de la famille et ceux de la communauté sont pris en compte avant ceux de l'individu. Tout a ses aspects positifs et négatifs et les inconvénients de ce mode de vie, c'est que la plupart des gens en matière de direction sont de région et non national. Favoriser les relations au dessus de l'excellence encourage la corruption et la médiocrité. C'est mon opinion, mais je vais avoir des nouvelles de vous.

Friday, 3 May 2013

TIME TO START-NOTRE MOMENT

When we begin to look at things from another perspective, it is interesting to note how different our opinion on those same issues were before we started seeing them from another angle. All we need to do at times to move from one point to another, is change the way we perceive things. However, it can be a very daunting task to begin to look at something differently after you have formed your opinion on a matter for a long period of time. Africa has been a receiving continent for a very long time, the mentality of ""we have not much to offer have been with us for decades,maybe, centuries. How do we begin to see ourselves differently- a continent that has something to offer to the world? How do we come into a position of relevance in the global scheme of things? This image has to be cultivated in us, individually and collectively before we can start to work in a way that corresponds with that image. Now is the time to start, we have been frozen in time for too long. Wonderful potentials have been locked up for long enough.
getting together to exchange ideas and mentor  the next generation is a major way forward.

Quand nous commençons à regarder les choses d'un autre point de vue, il est intéressant de noter à quel point notre opinion était sur ​​ces mêmes questions avant que nous avons commencé à les voir sous un autre angle. Tout ce que nous devons faire à temps pour passer d'un point à un autre, est de changer la façon dont nous percevons les choses. Toutefois, il peut être une tâche très ardue pour commencer à regarder les choses autrement après que vous avez formé votre opinion sur un sujet pendant une longue période de temps. L'Afrique a été un continent qui recoit pour un temps très long, la mentalité de "nous n'avons pas beaucoup à offrir" ont été avec nous depuis des décennies, peut-être, des siècles. Comment pouvons-nous commencer à nous voir différemment comme un continent qui a quelque chose à offrir au monde? Comment pouvons-nous entrer dans une position d'importance dans le schéma global des choses? Cette image doit être cultivée en nous, individuellement et collectivement, avant que nous puissions commencer à travailler d'une manière qui correspond à cette image. Il est maintenant temps de commencer, nous avons été figé dans le temps depuis trop longtemps. Magnifique potentiels ont été enfermés assez longtemps.

Thursday, 2 May 2013

TIME TO REPOSITION OURSELVES ( C'EST LE MOMENT DE NOUS REPOSITIONNER)

Considering the fact that Africans are beginning to see themselves as players in the global field, we need to avail ourselves of all the opportunities to show our strengths. Many would argue that our chances are slim when compared to how far others have gone. Needless to say that history is still being written and more pages are yet to be filled. These are the considerations that we need to properly examine in order to complete the history of greatness that we started in centuries past when African civilisations were to be envied. Believing in the quota Africa has to contribute is the first step in the right direction because for so long we have believed that all we can offer are raw materials, cheap labour and vices. This is the time to reposition ourselves.


Compte tenu du fait que les Africains commencent à se voir comme des acteurs dans le domaine global, nous devons nous servir de toutes les occasions pour montrer nos points forts. Beaucoup diront que nos chances sont minces par rapport à quelle mesure d'autres ont dévéloppés. Inutile de dire que l'histoire continue de s'écrire et plus de pages sont encore à pourvoir. Telles sont les considérations que nous devons examiner de manière appropriée afin de compléter l'histoire de la grandeur que nous avons commencé dans les siècles passés lorsque les civilisations africaines devaient être envié. Croire au quota que  l'Afrique doit contribuer est la première étape dans la bonne direction parce que pendant si longtemps nous avons cru que tout ce que nous pouvons offrir sont des matières premières, main-d'œuvre pas cher et les vices. C'est le temps de se repositionner.

Wednesday, 1 May 2013

LET'S TAKE CHARGE (PRENDRONS CHARGE)

Talking to ourselves is always better than allowing others to take charge of our destinies. We do not have to wait for others to assess our situations, although that can help, before we start to do something about our situation. Africans have sat down too long waiting for solutions from outside Africa. Partnership is very important but ownership comes first. Wherever we are as Africans all over the globe, it is time to look at our situations- lack of infrastructure, collapsed institutions etc and begin a journey to the greatness that Africa represents.
Examinons nous-mêmes est toujours mieux que de permettre à d'autres de prendre en charge notre destin. Nous n'avons pas à attendre aux autres pour évaluer nos situations, même si cela peut aider, avant que nous commencions à faire quelque chose au sujet de notre situation. Les Africains ont assis attendre trop longtemps pour que des solutions d'Afrique vient de l'extérieur. Le partenariat est très important mais la propriété vient en premier. Partout où nous sommes en tant qu'Africains, partout dans le monde, il est temps de regarder notre situation: manque d'infrastructures, les institutions effondrées etc et commencer un voyage à la grandeur que l'Afrique représente.