Google+ Followers

Saturday, 21 December 2013

POWER OF A QUESTION - LE POUVOIR D'UNE QUESTION

The kind of questions we ask reveal what direction we are heading to, in my opinion. When there is a challenge, there are various questions that can be asked by those concerned. There are those who will ask what or who is responsible, those who will want to know why it happened and there is the third group who will want to know what can be done to solve the problem. People who concern themselves primarily with who is responsible are fault finders, those who concern themselves immediately with why there is a challenge are neither here nor there but those whose first reaction is to know what they can do are problem solvers. When we ask the right kind of questions, we open up to associations that will help us make a difference. However, when our major preoccupation is to find out who or why, it can hinder us from getting solutions from those who want to help. Asking to know who or why is not a wrong thing because we need that information to carry out lasting solutions but these questions should come after we have determined a course of action that can start a problem solving process. Most times the question “what can we/I do?” comes after other questions that can dampen the spirits of those concerned, have been asked. When we ask what we can do, people are encouraged and it makes it easier to get people thinking about the solution rather playing the blame game or analyzing issues endlessly.

Le genre de questions que nous demandons révélent vers quelle direction nous nous dirigeons, à mon avis. Quand il ya un problème , il ya diverses questions qui peuvent être posées par les intéressés . Il ya ceux qui vont demander ce que ou qui est responsable , ceux qui voudront savoir pourquoi c'est arrivé et il est le troisième groupe qui voudront savoir ce qui peut être fait pour résoudre le problème . Les gens qui se préoccupent principalement de savoir qui est responsable sont des détecteurs de défauts , ceux qui se portent immédiatement sur pourquoi il ya un défi sont ni ici ni là , mais ceux dont la première réaction est de savoir ce qu'ils peuvent faire sont la résolution de problèmes . Lorsque nous posons le bon type de questions, nous nous ouvrons à des associations qui nous aideront à faire une différence . Cependant , lorsque notre préoccupation majeure est de savoir qui ou pourquoi , il peut nous empêche d'obtenir des solutions de ceux qui veulent aider . Demander à savoir qui ou pourquoi n'est pas une mauvaise chose car nous avons besoin des informations pour réaliser des solutions durables , mais ces questions doivent venir après nous avons déterminé un plan d'action qui peut commencer un processus de la résolution du problème . La plupart du temps la question « qu'est-ce que nous / je pouvons/peux faire? " vient après d'autres questions qui peuvent freiner les esprits de ceux qui sont concernés , ont été posées. Lorsque nous demandons ce que nous pouvons faire, les gens sont encouragés et il est plus facile d'amener les gens à penser à la solution plutôt que de jouer le jeu du blâme ou d'analyser des questions sans fin .

No comments:

Post a Comment